Accueil arrow News arrow Dernières news arrow La France sionistée
La France sionistée Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 06-08-2013 22:10

Pages vues : 3417    

Favoris : 365

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Alchimie, Amour, Anarchie, Argent, Banques, Bourgeois, Chaos, Communisme, Chronologie, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Dragons, Eau, Église, Esprit, Europe, Feu, France, Gaule, Goulag, Gouvernement, Guerre, Homéopathie, Illusion, Inquisition, Internet, Jardin, Justice, Labyrinthe, Laïcité, Libéralisme, Liberté, Maffia, Magie, Médecine, Métaux, Monarchie, Mondialisme, Morale, Mort, Nature, Opinion, Pagan, Paradis, Peur, Pierre, Politique, Pouvoir, Prisons, Ptah, Pyramides, Religions, République, Révolution, Rire, Robot, Royauté, Russie, Sagesse, Satan, Science, Sécurité, Sexe, Silence, Supplices, Synarchie, Tao, Télépathie, Temps, Terreur, Transformation, Vide, Volonté, Yokaï

 
mur_lamenta.jpg
 
 
La France sionistée
La France occupée par des sayanimes



Les initiés contre les profanes
ou
Les élus contre le peuple


« Peuple élu » = peuple à part, avec ses valeurs propres,
soit la logique binaire winner-loser.
SIONISTES = ANTISÉMITES
SIONISTES = VIOLENCES
LA PAIX = LA GUERRE
 
 
SIONISME = DIEU, donc les sionistes se placent en winner, et s’il y a un drame, c’est de la faute des losers.
Les sionistes sont des meneurs, des praticiens qui excellent dans l’art de mettre en pratique leur théorie, et depuis la seconde guerre mondiale ça marche pour eux. Aussi la théorie sioniste est fabriquée par une aberration, et ces praticiens se tournent vers leur aberration, c’est-à-dire qu’il s’agit pour eux de propager une erreur, une opinion ; et c’est le principe du meneur, du manipulateur. Le meneur étant dans le pragmatisme et la motricité, et donc dans la sensibilité : tout dans le matérialisme, le muscle ou la force physique, et la violence et les guerres qui vont avec. Les sionistes et autres politiques, philosophistes et religieux défendent une erreur, et celle-ci ne saurait se maintenir au « pouvoir » sans le secours des Couilles en Or ou bras séculier tout puissant, dont fait partie la franc-maçonnerie type Grand Orient de France, sans oublier le CRIF.
Les représentants atteint par le pouvoir sont alors chatouilleux sur le chapitre de leur « autorité » ; aussi ils ne manquent pas de s’apercevoir que leur politique ne jouit pas d’une adhésion sans contrainte exercée sur l’ordre essentiel de la nature humaine. Ainsi ils ne peuvent s’empêcher d’avoir une « mauvaise conscience », ce qui les rend agressifs comme le sont les sionistes traitant tous leurs opposants « d’antisémites » et d’une palette fort riche de tous les mots/maux à la mode. Les socialistes sont de même obédiences.
Seule la Vérité n’a pas pas besoin d’être soutenue par la moindre violence, et seuls ceux qui se mettent au service de la Vérité, donc de l’Instant, ne perdent jamais confiance. Toute opinion est bâtie sur du sable mouvant, comme l’erreur.

EMPIRE = WALL STREET, LONDRES, TEL AVIV
 
 
Le Satan dit au « premier couple humain » mâle et femelle (et non mâle mâle ou femelle femelle selon le 'mariage gay') : « Vous serez comme des Dieux ».
Le Yahvé dit : « vous êtes le peuple élu », ce qui revient au même. Mais alors, qu’est-ce que vouloir « être comme des Dieux » ? sinon REFUSER L’INSTANT ou REFUSER D’ÊTRE SOI-MÊME. Car Essence et existence sont intimement liées en une Unitrinité triangulaire, et pour l’éternité : l’Instant ne devient pas, IL EST. Devenir c’est le lot des sionistes, des Yahvistes et leur « fin des temps », le lot des créatures éloignées de l’Instant.
Être comme un Dieu c’est réaliser l’Instant : pas de but à atteindre ; on ne devient pas ON EST DANS L’INSTANT, donc avec Dieu, donc SANS POUVOIR ; là réside le secret... Car pouvoir = déviation, dérives de toutes sortes.....

Le sionisme comme le judaïsme sont cancérisé par le pouvoir. Par leur orgueil ils sont aveuglés en refusant de réaliser l’Instant ou ordre prescrit par l’Essence. Le Yahvé n’est pas l’Essence, c’est une illusion du Prince de ce monde : Satan, un trucage technologique avec l’Arche d’Alliance et la complicité de Moïse.
Parler de « fin des temps » est du satanisme, soit un renversement ou se prendre pour Dieu, car l’être humain ne dispose que de l’Instant, à savoir une liberté des moyens, et non une « liberté de la fin », qui est évidemment encore un éloignement de l’Instant !

Le sionisme s’inscrit dans la logique de la maffia qu’utilise depuis un moment tous les politiques de professions : tu me donnes du fric et je protège ta maison de l’incendie que je vais commettre si tu ne me donnes rien. C’est la logique yahviste binaire du winner et du loser. Aujourd’hui avec le mondialisme l’élite, les winners, sont le « peuple élu », alors il faut les adorer comme « le messie », surtout ceux qui sont à la tête d’empire de la finance internationale.
Les Yahvistes sont ce peuple de « prêtres » de tribus et forcément cosmopolite, comme l’argent n’ayant pas d’odeur et étant « bien partout » puisque son utilisation est « universel », ce qui en fait un Dieu.

Le messianisme et son « peuple élu » tente de vendre son « Royaume de Dieu juif sur Terre » : la fameuse paix tant cherchée depuis les 10.000 ans de la voie de l’Agriculture ; un monde « pacifié » par le Dieu Fric et ses prêtres banquiers, soit la fameuse « fin des temps » des Yahvistes de l’Ancien Testament. C’est-à-dire arriver à des fins par des moyens idéologiques et surtout pas religieux, car uniquement matérialistes ; le judaïsme n’était pas une religion mais une opinion comme une autre.

UNION EUROPÉENNE = UNION SOVIÉTIQUE, soit UNE NOUVELLE RELIGION modèle JUIF BOLCHEVIQUE.


L’union européenne colle avec le bolchevisme : une élite de « prêtres » ou oligarchie de la finance qui dit (depuis Bruxelles ou Washington ou Londres) la vérité du jour et ce que sera celle du lendemain, qui décide à tout instant du dogme remis en question. C’est donc un Pape, un Guru et une Église à l’envers. Le perpétuel (fin des temps) prend le masque de l’éternel, le général prend celui de l’universel, le psychologique avec Freud et compagnie celui du spirituel. C’est parfaitement dans le bolchevisme qui dit que dans le principe était la matière, et non le Verbe, se condamnant ainsi à ne concevoir comme mode du mental que l’opinion qui se construit dans le temps vécu, par évolution intellectuelle, genre Alpha et Oméga, qui se déroule entre Adam, que même l’imagination peut reculer indéfiniment, et un futur ou « fin des temps » également indéfini.
C’est la vision à la Hegel dans le « Royaume de Dieu juif sur Terre » ou même soupe pour tous, ou DORG (Demain On Rase Gratis).

Le Nouvel Ordre Mondial ne peut avancer que masquer, donc par manipulation comme le fait l’actuelle démocratie.
Le socialisme ou communisme prétendra prochainement, grâce notamment aux sionistes, être à la fois une politique, une métaphysique et une religion, mais ne pourra le faire que masquer : l’élite inaccessible.

Explication dont je reprend l’exemple de Jean Coulonval dans Synthèse et Temps Nouveaux.
Principe du Tour sur métaux : déplacer un outil coupant sur une pièce de métal fixée sur un tout et qui tourne. résultat : des copeaux. N’existerait-il rien au monde, pas même la Création, que ce principe « serait essence » éternelle du tour. Mais ce qui ne serait pas, c’est le tour concret, et avec la technologie et l’informatique on peut en réaliser une infinité de modèles à partir du principe : c’est l’existant.
Un tour ni aucune autre machine ne peut engendrer son principe. La recherche, la technologie, le bricolage ne créent pas. Quand un être humain « découvre » un principe c’est qu’il le portait déjà en lui à l’état latent dans les structures intimes de son être, comme la plaque photographique non révélée.
Aujourd’hui où tout est à l’envers l’opinion imagine les principes à sa mesure. On monte une machine à coudre avec les pièces détachées d’une bagnole, et c’est ce que fait le socialisme, Teilhard de Chardin et Sigmund Freud.
Le sionisme est la domination par la manipulation et le mensonge et est bien dans cette mode de la démocratie.

Loser-winner, élu et non élu, la dualité, le binaire, c’est la guerre.

SIONISME = TRIBALISME UNIVERSEL, ce qui est une horreur car le tribalisme ne peut être que régional, ponctuel, et comme écrit plus haut « universel » ne peut que renvoyer à l’Esprit ou Divin.

Ce n’est pas possible qu’une moitié de l'humanité fasse chier l’autre moitié ! Avec notamment les professionnels philosophistes, qui prétendent parce que diplômés et enseignants, avoir le monopole du droit de penser, parce que « spécialistes » qui « passent à la radio ou à la télé ». Et que par ailleurs, la franc-maçonnerie prétend imposer à tous par l’intermédiaire de sa république, sauf aux fous internés par décision de justice, le devoir de voter, c’est-à-dire d’accomplir un acte en vertu d’une position philosophique ou de « raison », la fameuse 'Lumière'. Les francs-maçons ont intérêt à entretenir ces conneries.
Je répète, le deux c’est la guerre, les conflits. Seule la Trinité, le TROIS ou TRIANGLE établit la Vraie Paix, en chaque individu, entre individus, entre nations.
Seul le Triangle se rapporte à l’UNITÉ, à l’Instant ou Point Focal : Pouvoir spirituel, Pouvoir politique, Pouvoir économique. Il n’y a pas d’antagonistes mais Unité.

La paix c’est la guerre, la liberté c’est l’esclavage et l’ignorance c’est la force. Ces citations sont d’après George Orwell dans son roman 1984. On peut ajouter que la NORME (chère aux francs-maçons) c’est le désordre, alors que « normalement » l’ordre et la norme naturelle c’est la paix. 10.000 ans de voie de l’Agriculture et 10.000 ans de guerres et de désordres : guerres entre individus, guerres entre nations, guerres économiques, guerres militaires, guerres « froides », guerres chaudes, guerres intestines, etc. L’universalité semble être la guerre.

Le totalitarisme ou mondialisme c’est la tentative de contrôler la « Chute de l’être humain », soit devenir une seule religion destinée à contrer et réguler « le moindre vent qui d’aventure fait rider la surface de l’eau », soit L’OPINION. Le mondialisme ou Nouvel Ordre Mondial veut CONTRÔLER L’OPINION. Et ça en deviendra effectivement une religion. Or tout le monde sait que l’individu en foule est un grain de sable que le vent de l’opinion soulève à son gré. Et « l’individu en foule », c’est la prison du mondialisme, du quantitatif, donc du piège de l’élection au suffrage « universel ».
Seul, l’abandon de la tyrannique thermodynamique pour se diriger vers le TORE et le Tétraèdre, ou concrétisation de l’Instant permettra de se sortir du sionisme, de la démocratie et de tout le merdier républicain maçonnique actuel. Par le TORE et le Circulus trinitaire : fluidité entre l’essence et l’existence pour donner le résultat : le SEL, le SCEAU, de Al le Soleil, soit l’ALLIANCE (la Vraie Alliance et pas celle de Moïse). Aujourd’hui l’âme humaine est devenu DIVISÉE : elle ne pratique plus la liaison essence-existence avec l’Instant, le SEL. Et la Chute du Paradis est devenu SALAIRE : travailler à la sueur saline de son front, bref, devenir esclave de l’AUTRE. Le Sel a d’ailleurs faillit détrôner l’Or métal ! Ne pas oublier la « formule » Azote : de A à Z, dans le genre Alpha et Oméga... Le SEl est un CATALYSEUR puisque résultat. Il est une variante du thème Instant : matière de Pureté et de SIMPLICITÉ restant inaltérable, inchangée par les substances qu’il ramène à leur matière d’origine dont elles sont composées (Sel ALKAEST). L’Alkaest correspond au Soi de Ramana Maharshi, mais un « Soi solidifié » et universel.

Depuis longtemps l’être humain s’est retiré de l’Instant. C’est là le drame de sa personnalité ou de son ego. Vouloir être « comme Dieu », tels les Yahvistes, c’est refuser l’ordre cosmique inscrit dans la nature humaine. Cela se traduit dans les institutions humaines, avec le drame palestiniens, le drame provoqué par le sionisme ou nationalisme à l’envers du mondialisme : un comble pour les sionistes adeptes du mondialisme et de la destruction des nations !!!
Je répète, car enfin, le sionisme se veut nation pour se « sentir chez soi », et en même temps les Yahvistes se veulent cosmopolites, donc sans nation, et comme l’argent qui leur va si bien, ils se sentent chez eux partout dans le monde, ce qui en fait une religion. Il y a donc confusion entre les trois pouvoirs, ce qui n’est point étonnant puisque les Yahvistes ne reconnaissent par la Trinité, qui pour eux est du polythéisme ! Mais comme déjà écrit de nombreuses fois, les Yahvistes sont des FIXISTES.
Imaginez un peu que chaque religion réclame un territoire afin d’en faire « une nation » qui n’accepterait que des adeptes à sa religion. Évidemment pour le « peuple élu » par son Yahvé, la possession est dans ses gènes : il leur faut un territoire, comme s’il n’avait pas déjà assez des banques et de l’usure !

Le drame actuel nous vient des philosophistes comme Locke, Hegel et Marx et autres « savants » qui prennent leurs opinions pour la norme existentielle. Ils construisent un monde d’illusions sur illusions. Hegel aurait dit cette citation célèbre : « Tant pis pour les faits », ce qui définit tous les ismes, tous les philosophismes, les sionistes. Tous sont des fabricants de systèmes sur la base de leur ego, de leurs cinq sens, qui comme les Yahvistes, pleurent le Paradis perdu, et veulent nous fourguer leurs rêves sur un Paradis terrestre à venir : le « Royaume de Dieu juif sur Terre ».

Le sionisme a prit forme à la fin du 19è siècle suite à des problèmes genre « affaire Dreyfus » etc., puis se présenta des meneurs profitant de la mode ambiante, dont le principal meneur fut Theodor Herzl, soit un tempérament qui poussa à l’action plutôt qu’à la réflexion. Dans ce cas il organisa une propagande en faveur de son système du sionisme dans l’espoir que ses « arguments théoriques » suffiront à lui gagner des adeptes. Pour ce faire il pourra même fonder le mouvement sioniste à Bâle en 1897. Ainsi il réunira une minorité qu’il a réussit à gagner à ses idées, et à la première occasion il s’emparera du pouvoir avec ses adeptes...

RAPPEL : on ne dit pas « antisémite » mais ANTI-JUDAÏSME, ou anti-juivisme, comme on peut être contre le bouddhisme, ou tous systèmes en ismes. C’est l’opinion qui est critiqué, pas la personne de chair et de sang. Alors pourquoi on parle de « race » de chien ou de chat ? alors que nous sommes comme eux des mammifères... On parle également de « mauvaises herbes », parce que celles-ci gêneraient certains humains. Monde de cinglés qui rapporte aux lobbys de cinglés !!!

[En haut de page : idolâtrie]
 
 

Dernière mise à jour : 06-08-2013 22:43

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >