Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Le socialiste ce robot social
Le socialiste ce robot social Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 08-09-2013 18:06

Pages vues : 4266    

Favoris : 451

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Alchimie, Amour, Anarchie, Argent, Banques, Bourgeois, Chaos, Communisme, Chronologie, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Dragons, Eau, Église, Esprit, Europe, Feu, France, Gaule, Goulag, Gouvernement, Guerre, Homéopathie, Illusion, Inquisition, Internet, Jardin, Justice, Labyrinthe, Laïcité, Libéralisme, Liberté, Maffia, Magie, Médecine, Métaux, Monarchie, Mondialisme, Morale, Mort, Nature, Opinion, Pagan, Paradis, Peur, Pierre, Politique, Pouvoir, Prisons, Ptah, Pyramides, Religions, République, Révolution, Rire, Robot, Royauté, Russie, Sagesse, Satan, Science, Sécurité, Sexe, Silence, Supplices, Synarchie, Tao, Télépathie, Temps, Terreur, Transformation, Vide, Volonté, Yokaï

 
dedko_hollande_aujourd_hui_guerre_photo_afp-eefd5-d7034.jpg
 
 
Le socialiste ce robot social
ou soviétal :
« L’homme nouveau » issu de l’humanisme de la Renaissance,
ce Superman de la tablette informatique et du virtuel.
 
 
Le capitalo-socialisme, ce diabolique dogme judéo-chrétien et franc-maçonnique de l’évolutionnisme ou rédemption qui caractérise tant notre Âge de Faire/Fer. Ce capitalo-socialisme, l'EMPIRE, porte un nouveau nom : COMMUNAUTÉ INTERNATIONALE (L'ÂME-GROUPE, le moi collectif tribal, mais INVERSÉ par rapport à celui des Anciens en Accord avec le Cosmos). Il est plus que temps de rejeter ce dogme du « progrès humain » qui n’est est pas un, mais qui est son contraire : une destruction de l’humain, pour aller vers le robot.
Ce « progrès humain » vendu par les sorciers de la judéo-maçonnerie qui nous vendent leur « Royaume de Dieu (juif) sur Terre » avec une fin des temps (jugement de Dieu) où Demain On Rase Gratis (DORG). C’est le projet mercantile et matérialiste de l’empire Usionistan et du Grand Orient de France en relation avec l’Angleterre maçonnique et la City de Londres.
 
« Je nommerai « judaïsme » le résultat de l’émancipation de l’élément sémite par le COMMERCE, qui avait fait prédominer l’élément bourgeois sur les classes militaires et sacerdotales. Par rapport au « mosaïsme » [de Moïse], le « judaïsme » est donc un véritable protestantisme, c’est-à-dire le patois d’une langue qui avait cessé d’être comprise. Les tribus du Nord, qui étaient toutes d’origine hétéenne, avaient conservé une partie de l’ancienne foi ; et cette foi reparut avec le Dieu trinitaire du christianisme, auquel il faut adjoindre la Vierge mère, qui fait le quatrième terme de l’ancien Dieu carré de Moïse et de Salomon, tel que l’adore le catholicisme moderne, c’est-à-dire en quatre personnes.
Les Juifs revinrent de Babylone ce qu’ils sont toujours restés depuis, usuriers et marchands ; ils rapportèrent le diable au fond de leur coffre, et depuis le diable est devenu le Dieu de toutes les classes marchandes. De tout temps et en tous pays, le marchand est un demi-savant, pourvu de ce que nous nommes « l’instruction primaire », dont il s’exagère infiniment la portée. Il en résulte, ainsi que le fait remarquer Diotime, qu’il nie tout ce qu’il ne peut comprendre. En politique il lui faut un gouvernement fort qui fasse marcher les affaires, et en religion un Dieu fort qui justifie le gouvernement de ses rêves, en esthétique un art qui lui donne sa propre ressemblance, ni plus ni moins, car le marchand se trouve toujours beau et son idéal ne va pas au-delà de son incomparable beauté. Joignez-y quelques gravelures pour le mettre en joie et vous aurez l’art romain, l’art d’aujourd’hui [fin du 19è siècle, mais ce n’est guère mieux de nos jours], celui de toutes les époques où règnent les classes marchandes, César [l’empire], la maréchaussée et la « cocotte » [pute et valorisation du corps]. Le bourgeois aime l’argent et la luxure, il redoute la mort et la gendarmerie, qu’il incarne dans le même personnage, le « diable », écrit Grasset d’Orcet dans : Œuvres décryptées.. Il est un fait que le bourgeois est fait pour être volé, et pour voler ! C’est pourquoi le 19è siècle et le début du 20è est celui des bagnes pour enfants et adultes.

L’ordre moral règne dans ce monde de Yahvé ou GADLU et des compas-équerres dans le cloaque de la république française : avec Yahvé en policier et Méphistophélès son geôlier en Dieu du commerce (la possession), ce qui fait bien deux Dieux pour les yahvistes et les protestants. Le CAC 40 peut dormir en paix.
Méphistophélès : en grec, de méphistos (infecte) et ôphélès (utile, pratique).

Pour se sauver du capitalo-socialisme il devient nécessaire d’avoir une référence se coupant du plus grand nombre : ne pas manger la même soupe pour tous. Se couper de l’Alpha et Oméga ou de l’Inconscient collectif de Carl Gustave Jung c’est aussi se couper du mondialisme.

Ce sont les Juifs, ou Yahvistes, qui ont les premiers violés les Lois Cosmiques en nous coupant de la Nature. Ce sont les Juifs ou Yahvistes qui nous ont manipulé avec ce culte de la rédemption ou évolution, ou messianisme, cette formidable carotte qui éloigne de l’Instant ou Soi puisque fonctionnant par la CROYANCE, et la société de consommation fonctionne de la même façon : on achète (à crédit) et on profite immédiatement de son objet.
Le progrès pour la judéo-maçonnerie serait de passer de l’état plus ou moins humain à l’état divin, ce qui est aussi con de de faire croire que le singe évolue en homme. À ce moment un cailloux peut tout aussi bien évoluer en homme... jusqu’à devenir Superman !
L’humaniste, le transhumaniste se place ainsi en rêvant à un progrès, une croissance infini des particularités humaines. Et c’est avec ce dogme de l’évolution que nous obtenons le matérialisme spirituel, qui n’est que de l’athéisme sous un masque religieux, bref, une singerie du religieux.
Si nous adoptons le matérialisme spirituel style New Age, nous poursuivons des illusions et tromperies du mental en nous éloignant de l’Instant ou Soi, comme le font ces singes raconté par Lie Tseu dans : Traité du Vide parfait (l’Empereur Jaune, ch. 19) :

« Un Songois [habitant du Song] dressait des singes, il les aimait, en nourrissait toute une bande, comprenait leurs désirs. Les singes comprenaient leur dresseur, qui privait sa famille de nourriture afin de les rassasier. Une disette survint et il fallut diminuer la ration des animaux. Craignant une rébellion, le dresseur rusa : « Vous aurez 3 glands le matin et 4 le soir, cela suffira-t-il ? » Tous les singes se dressèrent en colère. La disette persista, le dresseur leur dit : « Vous aurez 4 glands le matin et 3 le soir, cela suffira-t-il ? » Tous les singes se couchèrent, joyeux.
Les êtres, habile comme sots, se dupent ainsi mutuellement. Les personnes avisées dupent par leur savoir la foule des imbéciles tout comme notre dresseur dupa les singes.
Ne pas masquer le réel par des mots provoque joie ou colère ».

Ainsi on ne peut pas se déconditionner en se conditionnant, en s’agglutinant à un groupe comme dans l’histoire du centième singe. Il s’agit ni plus ni moins de rumeur (ou moderne légende urbaine) ou propagation d’un idée (vraie ou fausse), mais qui se diffuse, et avec l’informatique et l’Internet cela devient aussi foudroyant que l’éclair de n’importe quel Yahvé du désert.

Dans cette histoire de singes autre que celle de Lie Tseu, des Japonais ont étudié de 1952 à 1965 des singes macaques sur l’îlot de Koshima au sud de Kyushu. Une femelle appelée Imo, avait pris l’habitude de tremper les patates douces dans l’eau d’une main et de retirer le sable qui les couvrait de l’autre avant de les éplucher et les manger. En quelques années, les scientifiques ont observé que ce nouveau comportement s’était répandu à tous les jeunes singes de l’île par mimétisme.
À partir de ce constat, un chercheur initie une thèse de « masse critique » en prétendant que ce comportement se serait répandu aux singes de toutes les îles avoisinantes sans qu’il y ait la moindre transmission visible et cela au moment où un nombre clé aurait été atteint, le fameux centième singe, à partir duquel l’espèce entière aurait acquis automatiquement un nouveau savoir.
En résumé, cette thèse est nettement moins probante que l’exemple donné par Lie Tseu ! Et dans les deux cas il y a manipulation NON NATURELLE. C’est-à-dire QU’IL N’Y A PAS RAYONNEMENT NATUREL comme cela se passe dans la spiritualité, ou le cas d’un Adepte ayant réalisé l’Instant ou Soi.

Pour se déconditionner du Nouvel Ordre Mondial il est nécessaire absolument de SORTIR du messianisme, de la rédemption et évolutionnisme des judéo-franc-maçons et autres religions du Livre ou des codes compas-équerres. Cela veut dire aussi sortir de mensonge que renvoie le mot « humanisme » (un système ou isme de plus dans lequel se trouve la démocratie ou la république).
Du berceau à la tombe tout nous a été imposé, en Occident, par cette judéo-maçonnerie et ce catholicisme de l’Église de Rome, sous cette forme de socialisme ou internationalisme de l’United Colors of Benneton. Ce sont ces Pères-la-morale judéo-maçonnique et leur Moïse qui nous ont conditionnés à la division binaire entre bien et mal, bon et méchant, winner et loser, etc.

Les maîtres de la finance à la tête du Nouvel Ordre Mondial, avec leur progrès et leurs droits de l’hommisme veulent nous entraîner vers « l’amour inconditionnel », SENTIMENTAL. Or rien n’est plus TROMPEUR que le sentiment, la pleurniche internationale est devenu maître en la matière. Les sentiments avilissent tout, voyez l’industrie de Hollywood. Le christianisme de l’Église de Rome est typiquement sentimental, avec les continuels : justice, paix, liberté, etc. Ainsi le christianisme du Vatican est mondialiste et luciférien, doctrine mondaine et inversion de son impulsion originelle (absence du vrai Christ ou Soi-Instant). Comme l’écrivait Jean Coulonval dans : Synthèse et Temps Nouveaux, la catholicité n’existe pas, elle est à construire.
Ce sont les sentiments qui décident des idéologies et conduisent à la mort des centaines de millions de personnes (dont notamment en URSS depuis 1917). Ce n’est qu’après coup qu’on prétend justifier ces sentiments par des discours, de système, des ismes : voyez ce qu’il se passe en ce moment avec la Syrie et le « gaz ». IL FAUT DÉPASSER LE SENTIMENT QUI EST ENCORE DU DOMAINE DU MENTAL.
Donc pas « d’amour inconditionnel » à la droits de l’hommiste qui risque fort de former un égrégore en forme de barrière énergétique autour de la planète, en empêchant le rayonnement divin de transformation de pénétrer librement dans l’atmosphère terrestre.

La libération passe par chacun de nous :
Mieux vaut se vaincre soi-même
Que vaincre le reste du monde (Le Bouddha).
« Renoncez d’abord à vous-même, après quoi vous pourrez penser aux autres ». (Ramana Maharshi, entretien 164)
Si on ne trouve pas la Paix en soi-même, comment peut-on la propager dans le monde ?

Refusons de nous joindre aux masses sentimentales fabriqué par les humains où l’on voit sur l’Internet deux petits chats la patte l’un sur l’autre ; ces masses dégoulinant de sentiments et qui veulent bloquer l’action de la justice et de la vérité pour protéger un ordre terrestre (démocratie) condamné depuis longtemps.
Comme écrit plus haut, les Juifs ou Yahvistes nous ont coupé du Cosmos avec leur Dieu unique maître de l’histoire ou évolutionnisme. De là découlera l’humanisme avec son arrogance de vouloir établir sur la Terre des conditions indépendantes des lois qui règlent les cycles du Cosmos, lui-même inclus dans l’Instant. La spiritualité des Anciens est en ACCORD AVEC LE COSMOS. Aucun des Anciens n’a rêvé d’établir le Ciel sur Terre ! Or les Juifs traitaient les Anciens et leur spiritualité de « prostitués ». Et comme déjà écrit, mais je ne le répéterais jamais assez, jamais la spiritualité cosmique ne fut assaillie aussi sauvagement par les fidèles de Yahvé. Les prophètes juifs ont évacués la Nature de toute présence divine, nous coupant de la Nature pour de longs millénaires, et inversant ainsi l’ordre universel. Or notre planète est un VÉHICULE, un VAISSEAU, dont il faut prendre soins comme son propre corps, donc les êtres humains ne sont pas sur Terre chez eux, ils ne sont que DE PASSAGE, dans le sens d’expérimenter l’éveil à la Conscience ; aussi on doit laisser l’endroit aussi propre qu’il était au moment de notre naissance.
L’Adamisme est une inversion, et le projet humaniste et transhumaniste veut créer un surhomme terrestre, avec son « Royaume de Dieu (juif) sur Terre », grâce au fric de la technologie, pour en faire une parodie de l’immortalité céleste. Je répète que le judaïsme est matérialiste, et non spirituel.
La religion ou dogme de l’humanisme c’est encore : l’égalitarisme des francs-maçons, leur « république universelle », la « science » matérielle, etc.

Il faut sortir de l’humanisme, l’humain terrestre est condamné, damné. Il ne faut plus s’identifier à lui. Incapable des réparer ses ravages qu’il a engendré sur sa planète, il en viendra à appeler son « père » : son messie, son sauveur, et le Satan ou Méphistophélès de service viendra l’aider en lui envoyant une foule de serviteurs dociles.
L’HUMANISME EST DU PUR SATANISME OU ŒUVRE DU DIABLE. L’humain ayant chuté a créé le Diable à son image et a façonné l’enfer sur Terre. Il faut quitte l’humain, QUITTER LE MENTAL.

Les anarchistes athées, marxisés et franc-maçonnique comme Vincent Peillon, soit les laïques ; ils sont les pires Inquisiteurs de l’esprit libre. Le vatican de ces adeptes de la Laïcité se trouve évidemment à Londres, matrice de la religion maçonnique universelle.

Enfin, la technologie, et surtout l’informatique et son binaire, n’auront plus de bornes, car le principe de ce q’on ose encore appeler « réalité » s’effacera devant le virtuel. La technologie est l’agent concret de la dématérialisation qui sera d’abord psychique, puis physique au fur et à mesure que les êtres se réfugieront dans un univers virtuel en abandonnant la conscience du monde physique, donc nous aurons un mental devenu virtuel, mais encore un mental et un ego (virtuel).
Le capitalo-socialisme nous emporte vers la dématérialisation psychique et spirituel, mais avec encore le mental en piste. La conscience va s’éveiller, et la séparation entre le monde matériel et l’au-delà va se dissoudre, sans que l’on s’en rende vraiment compte. Évidemment nous serons alors en contact directe avec les basses dimensions de l’astral, et l’illusion sera encore pire que dans la dimension spatio-temporel : esprits et entités diverses et autres Yokaï nous feront croire que nous sommes dans la réalité et bien éveillé et super conscient. Ce seront les conséquences d’une dématérialisation négative et d’un refus de dompter son mental ou son ego. Ainsi le virtuel tiendra lieu de vie spirituelle, d’autant que chacun croira que l’au-delà EST le monde spirituel, en oubliant qu’il y a une multitude de dimensions.
Donc la Chute adamique sera transporté dans le virtuel en une dématérialisation négative, en une prison planétaire ou nouvel enfer virtuel que la propagande judéo-maçonnique nous vend déjà comme le « Royaume de Dieu (juif) sur Terre ».

La vraie transformation est donné par cette simple phrase que je remet à nouveau :
« Renoncez d’abord à vous-même, après quoi vous pourrez penser aux autres ». (Ramana Maharshi, entretien 164)
C’est cela la dématérialisation positive. À l’opposé, l’amour humanitaire, et mondialiste, est une imitation du véritable Amour, ou Soi-Instant, et participe à la dématérialisation négative ou fausse unité globale, ou unité globale inversée.
Déjà en 2013, une dématérialisation spirituelle est en marche pour tous les êtres des trois règnes, oui, même pour les Cailloux ; soit un départ vers le Soi ou Instant ; soit un enfermement accentué dans le réseau... planétaire et démoniaque.
C’est pourquoi dés à présent il faut se rapprocher d’êtres humains qui ont les mêmes affinités que vous, et qui sont en rupture avec le Nouvel Ordre Mondial, en vu de fonder des communautés totalement autonomes de maximum 10.000 habitants, et différentes les unes des autres. Autonome car utilisant dans un avenir proche l’énergie libre, et totalement gratuite : il s’agit d’énergie interne permise par l’Instant ou Soi ; c’est ce qui remplacera l’unité obtenue par les anciens liens de sang. Par compte, il existera alors une autre énergie, que dans les Star Wars Georges Lucas nomme « Force », qui peut correspondre à la Lumière Astrale avec ses deux polarités :
1- Polarité + ou mâle OD car vivifié par un Adepte ou une personne aux intentions pures ou au mental dompté, qui sait diriger les forces aveugles, et pour produire des bonnes causes !
2- Polarité – OB ou Python, partie femelle, état passif, livré à son propre mouvement, entraîné involontairement. Danger/Mort !
3- Les propriétés cachées de la Lumière Astrale sont appelées AOR ou AOÛR symbolisé par le Caducée des 2 Serpents ou Courants cosmiques.
AOR est une combinaison de 1 et 2. AOR est par conséquence issu de l’Instant.
Cette « Force » a été capté à de rares occasions, par des humains et des groupes, et dans des circonstances spéciales qu’on peut aussi nommer « Labour ». Cette énergie ou « Force », peu importe son nom, existe, et nous devrons la re-découvrir, au risque de sombrer dans l’esclavage de la machine thermodynamique pour encore des siècles. La simplicité de la Force est enfantine, et aucune puissance impérialiste ne pourra affronter la simplicité de sa puissance, parce que la Lumière Astrale est une sorte de Creuset qui cuisine ce qu’on a mis dans ce Creuset (le mental) ; c’est dans elle que réside la latence de Vie : esprit et matière sont intrinsèquement liés, et le mental subjectif produit des changements mesurables dans le monde spatio-temporel dit « objectif » ou mesurable. C’est pourquoi l’impossible n’existe pas : tout est possible.
Le temps de l’esclavage énergétique prendra fin.

Aujourd’hui, plus le niveau de conscience tombe bas, et plus il faut lutter pour capter de l’énergie, jusqu’à forer toujours plus de puits de pétrole, et la récente fièvre du « gaz de schiste » encore plus difficile à extraire.
Nous aurons un ensemble de communautés qui ne garderont rien du monde actuel. Tout est cycle, et les civilisations naissent et meurt, et tout recommence sur de nouvelles bases.

Les idéologies humaines comme le socialisme sont les plus séduisantes, et aussi les plus ravageuses et mortifères : voyez l’URSS. Et pourtant, après 1917 et ses décennies de ravages, le capitalo-socialisme domine le monde.
Bientôt n’existera plus sur Terre que deux types humains :
- Les êtres conscients d’eux-mêmes et des autres.
- La masse prisonnière de la grille électromagnétique inférieure de la technologie, et prisonnière de sa psychose du confort ou sécuritaire.


[En haut de page : infographie de Dedko]
 
 

Dernière mise à jour : 08-09-2013 19:12

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2020 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >