Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Charte de la laïcité corrigée
Charte de la laïcité corrigée Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 10-09-2013 02:23

Pages vues : 4898    

Favoris : 470

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Alchimie, Amour, Anarchie, Argent, Banques, Bourgeois, Chaos, Communisme, Chronologie, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Dragons, Eau, Église, Esprit, Europe, Feu, France, Gaule, Goulag, Gouvernement, Guerre, Homéopathie, Illusion, Inquisition, Internet, Jardin, Justice, Labyrinthe, Laïcité, Libéralisme, Liberté, Maffia, Magie, Médecine, Métaux, Monarchie, Mondialisme, Morale, Mort, Nature, Opinion, Pagan, Paradis, Peur, Pierre, Politique, Pouvoir, Prisons, Ptah, Pyramides, Religions, République, Révolution, Rire, Robot, Royauté, Russie, Sagesse, Satan, Science, Sécurité, Sexe, Silence, Supplices, Synarchie, Tao, Télépathie, Temps, Terreur, Transformation, Vide, Volonté, Yokaï

 
republique_commune1871pe.jpg
 
 
Charte de la laïcité corrigée
mais qui dans son fond RESTE SATANIQUE


Correction de la charte de la laïcité franc-maçonnique spéculative dans ce qu’il reste de la France.
 
 
anipucsac1.gifVoir aussi la page : LAÏCITÉ DÉFINITION

ENFANTS DE FRANCE des écoles républicaines obligatoires : Fuyez cette religion de laïcité des francs-maçons cancérisés par le pouvoir. Ils vous lavent le cerveau. Ils fabriquent vos âmes. Ils vous enferment dans leurs loges ou geôles. Fuyez ce monde du prodigieux ennui scolaire, de l’ennui le plus plat, le plus aseptisé.
 
La fièvre égalitaire est un des maux les plus profonds et les plus graves de notre époque. Avouée ou déguisée [dans le cas de cette charte de la laïcité], elle perturbe, dans tous les domaines, l’équilibre de l’humanité. Elle fait se heurter entre eux, dans une compétition sans issue, les individus, les classes sociales et les nations [à commencer par l’école, les diplômes et le sport tel les jeux de ballon, et la finance et les jeux olympiques]. À la limite, chacun en arrive à trouver insupportable de n’être pas l’égal de n’importe qui, en n’importe quoi. (Gustave Thibon, Diagnostics)
Le cardinal de Retz a dit qu’on était « plus souvent dupe par la défiance que par la confiance ». On le voit tous les jours, les banques provoquent au vol, les lois amènent la filouterie, les constitutions amènent aux abus de pouvoir, etc.
« Qui se sert du crochet, du cordeau, du compas et de l’équerre pour rectifier, offense la Nature ; qui se sert de la corde, de la ficelle, de la colle et de la laque pour consolider les choses va à l’encontre de leurs qualités propres. Qui plie les hommes par le rite et les rompt par la musique, qui les protège par la bonté et les relie par la justice, celui-là corrompt leur nature originelle ».
(Tchouang-tseu, chapitre 8, Pieds palmés).

Avec la charte de la laïcité ci-dessous, nous sommes bien dans l’évolutionnisme juif dans cette géométrie de la ligne droite, entre un Adam ayant chuté et une fin des temps où on rasera gratis et où les lendemains chanteront, le « progrès », comme si tout ce qu’il y avant AVANT était mauvais et était à jeter.

1 - La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale [sic]. Elle assure l’égalité [sic] devant la loi [pour ceux qui ont du fric et des relations dans les réseaux de l’élite], sur l’ensemble de son territoire, de tous les citoyens. Elle respect toutes les croyances [sic : voir l’islamophobie actuelle]

2 - La République laïque [ce qui en fait une RELIGION satanique, car inversée : « Extraire Dieu du cœur des hommes » comme disait Jules Ferry voulant Le remplacer par son Dieu maçonnique] organise la séparation des religions et de l’État. L’État est neutre à l’égard des convictions religieuses ou spirituelles [ah oui ! et qu’est-ce que vous faites de cette franc-maçonnerie comme le Grand Orient de France qui dicte sa morale et ses lois à l’État français ? ET C'EST QUI L'ÉTAT ?]
Il n’y a pas de religion d’État [SI, la franc-maçonnerie spéculative à pouvoir, comme le Grand Orient de France. Comme le précise bien Émile Poulat, la laïcité est un confessionalisme ou une religion retournée, dont d’ailleurs se réclame le socialisme ou communisme comme dans l’URSS des Lénine-Trotsky-Staline, système lui aussi en religion inversée professant que « dans le principe est la matière, et non le Verbe ou Instant », se condamnant ainsi à ne concevoir comme mode du mental que l’opinion qui se construit dans l’histoire, comme le veut le Yahvé des Juifs, donc qui se construit dans un temps vécu dans le spatio-temporel entre un commencement, que l’imagination peut reculer indéfiniment dans le passé, et un futur également indéfini : potentiel].

3 - La laïcité garantit la liberté de conscience à tous [sic]. Chacun est libre de croire ou de ne pas croire [MENSONGE : la démocratie est le règne de l’opinion et donc de la manipulation nécessaire à obtenir du consentement]. Elle permet la libre expression de ses convictions dans le respect de celles d’autrui et dans les limites de l’ordre public [règne de l’opinion et bible droits de l’hommisme judéo-maçonnique]

4 -
La laïcité permet l’exercice de la citoyenneté [habitant des cités] en conciliant la liberté de chacun [illusion sur illusion] avec l’égalité et la fraternité de tous [dogme satanique judéo-franc-maçonnique] dans le souci de l’intérêt général.
RAPPEL : Cette égalité maçonnique entre dans le courant juif de l’évolutionnisme et de son messianisme, lequel engendre au contraire, dans le peuple, la révolte et la méfiance à l’égard des chefs, chez les chefs, le souci de garder la distance à l’égard du peuple : d’une part un réflexe d’agression et de l’autre un réflexe de défense, la guerre droite-gauche notamment, au lieu de la communion qui existait en général sous la monarchie. Car, quelle que soit la manipulation que la révolution française nous a inculqué de génération en génération depuis 1789, la fraternité n’a pas ici-bas de pire ennemi que l’égalité.
L’égalitarisme le plus malsain devient fatal dès que la hiérarchie sociale n’est plus fondée que sur les différences de fortune du CAC 40. Pour que le peuple respecte et suive spontanément ceux qui le gouvernent, il faut qu’il sente que ces derniers le dominent par autre chose que par l’argent du CAC 40 et de Wall Street et la City de Londres !
Or la démocratie en ce moment c’est plutôt la ploutocratie, inorganique, neutre comme la laïcité, qui n’a aucun milieu spécifique, car l’argent est mondialiste et n’a donc aucune odeur nul part, DANS AUCUNE NATION que les Yahvistes ou Juifs et leur acolytes de la City veulent détruire pour faciliter la circulation de l’argent partout dans le monde. Ainsi la ploutocratie ou les actuels politiques professionnels sont étranger à l’ordre vivant de la nation, de la cité, cette ploutocratie ne peut être (et cela sans frein, sans correctif) qu’un facteur de désordre et de parasitisme.
Un vrai régime démocratique se retrouve même dans la monarchie, parce qu’alors cette démocratie ne peut rester saine que dans la mesure où subsiste, chez ses dirigeants, un esprit d’immolation qui s’apparente à celui du sacerdoce et de la chevalerie, et évidemment cela est contraire à cette laïcité maçonnique.

5 - La République assure dans les établissements scolaires le respect de chacun de ces principes.

À partir de la 6è partie, la franc-maçonnerie tente, une nouvelle fois, de vendre sa république universelle et ses « valeurs ».

6 - La laïcité de l’école offre aux élèves les conditions pour forger leur personnalité [démagogie], exercer leur libre arbitre [démagogie] et faire l’apprentissage de la citoyenneté [habitants des cités, exit les paysans]. Elle protège de tout prosélytisme et de toute pression [sauf de celle de la laïcité et de sa république maçonnique] qui les empêcheraient de faire leurs propres choix [ceux de la république évidemment].

7 - La laïcité assure aux élèves l’accès à une culture commune et partagée [même soupe mondialiste pour tous].

8 - La laïcité permet l’exercice de la liberté d’expression des élèves dans la limite du bon fonctionnement de l’école comme du respect des valeurs républicaines [lesquelles ?] et du pluralisme des convictions [là encore on frise la religion avec ce « pluralisme » des philosophistes des lumières qui sous tend « universel » et religion de l’homme].

9 - La laïcité implique le rejet de toutes les violences et de toutes les discriminations [comme n’importe quelle religion], garantit l’égalité entre les filles et les garçons [mariage gay et destruction de la famille et des repères et autres traditions que 1789 avait commencé à détruire] et repose sur une culture du respect et de la compréhension de l’autre [Ivan Pavlov et autres modes du behaviorisme à l’américaine, prolongement du freudisme].

10 - Il appartient à tous les personnels de transmettre aux élèves le sens et la valeur de la laïcité [encore un indice en faisant une religion selon le souhait de Vincent Peillon], ainsi que des autres principes fondamentaux de la république [lesquels ?]. Ils veillent à leur application dans le cadre scolaire. Il leur revient de porter la présente charte à la connaissance des parents d’élèves [ba oui ! il faut aussi convertir les vieux !]

11 - Les personnels ont un devoir de stricte neutralité : ils ne doivent pas manifester leurs convictions politiques ou religieuse dans l’exercice de leurs foncions [de parfaits robots quoi ! Et dans l’école une ambiance de salle d’opération d’hôpital. Nous sommes bien dans la civilisation où il faut éliminer le moindre virus, la moindre « mauvaise herbe » ; bref, éliminer la vie].

Dernière partie où l’école se transforme en loge franc-maçonnique.

12 - Les enseignements sont laïques. Afin de garantir aux élèves l’ouverture la plus objective possible à la diversité des visions du monde [sic] ainsi qu’à l’étendue et à la précision des savoirs [?] aucun sujet n’est à priori exclu du questionnement scientifique et pédagogique [? sic]
Aucun élève ne peut invoquer une conviction religieuse ou politique pour contester à un enseignent le droit de traiter une question au programme [lavage de cerveaux et dictature de l’État républicain imposant aux autres].

13 - Nul ne peut se prévaloir de son appartenance religieuse pour refuse de se conformer aux règles applicables dans l’école de la république [encore un indice de la fanatique religion de la Laïcité].

14 - Dans les établissements scolaires publics, les règles de vie des différents espaces, précisées dans le règlement intérieur, sont respectueuse de la laïcité [ici on appui donc sur la bible de la laïcité]. Le port de signes ou tenues par lesquels les élèves manifestent ostensiblement une appartenance religieuse est interdit [comportement de dictature d’État ou Étatisme républicain maçonnique].

15 - Par leurs réflexions et leurs activités, les élèves contribuent à faire vivre la laïcité au sein de leur établissement [comme les paroissiens de leur chapelle].

Le cancer de l’égalitarisme représente la caricature et la corruption du sens de l’harmonie et de l’unité sociales.

« J’ai encore vu sous le soleil que la course n’est point aux agiles, ni la guerre aux vaillants, ni le pain aux sages, ni la richesse aux intelligents, ni la faveurs aux savants, car tout dépend pour eux du temps et des circonstances », donc dans l’histoire ou étalement dans cette géométrie de la ligne droite ou succession d’opinions en séquences entre un point A et un point B. Soit le système mécaniste de cause et effet à la Newton. Ainsi il y a de sérieux doutes à accorder dans les capacités naturelles des humains et leur rang social ! Ceux qui réussirent le mieux le firent au Moyen-Âge avec les Oratores (le spirituel), les Laboreores (le travail, paysans artisans), les Bellatores (les militaires et les aristocrates et le gouvernement, la justice). On appelait aussi les trois pouvoirs : Clergé, Noblesse, Tiers-État. Après 1789 ne subsiste plus que le pouvoir économique manipulant le pouvoir politique, et en cachette la franc-maçonnerie spéculative genre Grand Orient trafique... Il y a maintenant d’autres genres tout aussi anti-démocratiques et parfaitement capitalo-mondialistes : le Siècle, Bilderberg, CFR, etc., ce sont les RÉSEAUX.
Dans les trois pouvoirs du Moyen-Âge : « Dans de telles formations politiques, chacun, en raison même de la stabilité, de la « fatalité » [ou ordre naturel] de sa situation, est entièrement disponible pour travailler au bien de l’ensemble. Les castes d’en haut ont les mains libres pour donner et celles d’en bas pour recevoir, et les échanges sont d’autant plus profonds que le fossé entre les divers milieux sociaux est plus difficile à franchir ».
La mystique laïque et démocratique a gâté tout cela [c’est moi qui souligne].
Comment de vrais échanges pourraient-ils subsister à l’intérieur de la hiérarchie quand l’existence même de cette hiérarchie est mise en question ? » écrit Gustave Thibon.

Comme nombre de personnes, je crois que le Moyen-Âge fut en Occident une civilisation qui s’est le plus rapprochée de la structure essentielle de l’ordre social : AIDE MUTUELLE parce que les pouvoirs et les besoins sont DIFFÉRENTS, et qu’il n’y avait pas encore d’étatisme à partir de Louis IX (1226-1270) ou début de totalitarisme. Chacun recherchait la protection, et donc dépendait de quelqu’un, comme aujourd’hui on dépend des chaînes du confort et de l’enfer de la consommation et du profit : on dépend essentiellement du Dieu argent.
Labours de clerc est Dieu prier
Et justice de chevalier.
Pain lor trueven li laborier.
Chil paist, chil prie, et chil défent.
Au camp, a le vile, au moustier
S’entreaident de lor mestier
Chil troi par bel ordonnement.

(Exemple trinitaire de Circulus ou Circumincession)

Avec l’égalitarisme, le looser ou inférieur, dégoûté de son milieu, de sa position et de lui-même, n’a plus rien à recevoir d’en haut (puisque la laïcité est devenu LA religion), et ne vise qu’à s’égaler à celui d’en haut et à l’expulser, puisque nous sommes en « démocratie » et dans la « liberté » du chacun pour soi, et du « pousse-toi de là que je m’y mette ! » (compétition). Et celui d’en haut, le supérieur, au lieu de bien gouverner pour le bien de tous, tend seulement à défendre sa position menacée. Ainsi l’ENVIE et la PEUR tarissent tous les échanges et mouvements vitaux.
Les échanges naturels ne sont possibles que dans la Trinité du Moyen-Âge, lorsque le destin des individus est lié étroitement à la position qu’ils occupent, « où le passage d’un étage à l’autre de la hiérarchie exige une transformation, une ascension totale de celui qui s’élève, au lieu d’être livré aux hasards grotesques de la finance ou du suffrage universel », écrit superbement Gustave Thibon.
(Voir aussi la page : Enfer égalitariste socialo judéo-maçonnique)

Enfin, pour terminer, la seule religion qui résiste encore au mondialisme judéo-maçonnique est l’Islam, qui bloque les trois pouvoirs cités plus haut dans l’exemple au Moyen-Âge, mais pour soutenir l’unité du divin (pas de laïcité maçonnique dans l’Islam). Le capitalo-socialisme procède en inverse : il bloque aussi les trois pouvoirs (politique, religieux, économique), pour être les trois à la fois, ou plutôt un seul : le pouvoir économique du Dieu argent !
 
 

Dernière mise à jour : 10-09-2013 03:02

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2020 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >