Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Mode du racisme
Mode du racisme Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 18-11-2013 22:28

Pages vues : 3874    

Favoris : 525

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Alchimie, Amour, Anarchie, Argent, Banques, Bourgeois, Chaos, Communisme, Chronologie, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Dragons, Eau, Église, Esprit, Europe, Feu, France, Gaule, Goulag, Gouvernement, Guerre, Homéopathie, Illusion, Inquisition, Internet, Jardin, Justice, Labyrinthe, Laïcité, Libéralisme, Liberté, Maffia, Magie, Médecine, Merde, Métaux, Monarchie, Mondialisme, Morale, Mort, Nature, Opinion, Pagan, Paradis, Peur, Pierre, Politique, Pouvoir, Prisons, Ptah, Pyramides, Religions, République, Révolution, Rire, Robot, Royauté, Russie, Sagesse, Satan, Science, Sécurité, Sexe, Silence, Supplices, Synarchie, Tao, Télépathie, Temps, Terreur, Transformation, Vide, Volonté, Yokaï

 
mode_duracisme.jpg
 
 
Mode du racisme
et de sa condamnation et donc renforcement
venant directement de :
la Renaissance, le siècle des lumières et 1789,
le colonialisme, pour finir par
les « droits de l’homme »


La mode du racisme des républicains et leurs adeptes,
ces meurtriers de l’Amour
 
 
Cette pourriture de république et de démocratie qui ose encore employer le mot de « valeur », uniquement parce qu’elle en a fait le mot de VOLEUR d’âmes. La GRATUITÉ c’est le peuple, la réalisation du Soi de chacun : JE SUIS (UN ÊTRE). À ce moment là la Vraie Paix sera possible. Pas avant de FAIRE TOMBER LES MASQUES (persona, personne, rôle ou acteur, et ça peut aussi passer par la Vraie Télépathie). Je suis CE JE SUIS : le Don de Soi le Don de Dieu ou AMOUR. DONNER, LA GRATUITÉ, c’est UNIQUEMENT ÇA L’AMOUR. UNIQUEMENT ÇA. De part le monde déposez toutes les armes et tous vos masques de religions, de science, de philosophisme et de politique, Gratuité pour tous, et donc Amour pour tous, se donner SANS SAVOIR, SANS BUT OU SANS RIEN EN ATTENDRE EN RETOUR, sinon c’est un marchandage, du business. Se donner comme coule une source gratuite pour tous comme est gratuit un nuage qui se crève, sans réserve, sans crispation, sans mouvements de défense et d’attaque qui font de l’amour une guerre ou un jeu : jeu ou guerre sont du pareil au même, les enfants jouent à la guerre avec des épées en bois ou des petits soldats de plombs, car le jeu est une guerre pacifique qui tend, non vers l’unité ou non dualité, mais vers la victoire chère à la remise à la mode des jeux olympiques et des diplômes et concours de toutes sortes, bien dans cette dualité des winners et des losers.
 
 
Infecte période où tout devient à critique et à monter le racisme. À vouloir le contrer, ses soi-disants défenseurs droits de l’hommistes l’encourage de plus belle. Il ne faut pas s’étonner de la satire de la couverture du journal Minute du 13 novembre 2013. Nous sommes encore et toujours dans la logique de 1789 et des socialistes bolcheviques de 1917 !

« Malheur à celui que l’amour des créatures occupe tout entier !
Celui-là ne connaîtra jamais la vérité de l’amour, qui consiste à devenir l’autre [voir les EMI]. Il sera, suivant la pente de sa nature où les réactions de son partenaires, hôte ou parasite, victime ou bourreau, donneur ou buveur de sang, mais il ne sortira pas de lui-même. Il faut toujours conserver dans l’intimité de son être, un foyer d’amour absolument indépendant, infiniment éloigné de sa créature la plus chère. C’est par là, et par là seulement, qu’on peut s’identifier à elle. La fusion parfaite présuppose une distance infinie. Tel est l’amour de Dieu pour les hommes et l’amour divin de l’homme pour son semblable. Pas d’immanence vrai sans transcendance. Hors de là, les hommes se frottent les uns contre les autres et se repaissent les uns des autres, mais ils restent irréductiblement seuls ». (Gustave Thibon, Notre regard qui manque à la lumière)
Voilà une parfaite définition de cette démocratie actuelle du « Exploitez-vous les uns les autres » et dans la solitude. Et il y en à qui poussent des cris d’orfraie à la vue de la page satirique du journal Minute cité ci-dessus !!! Ce sont évidemment des républicains au pouvoir et leur adeptes. Bandes de crétins finis. Bandes de manipulateurs. Bandes de possesseurs, Bandes de goinfres, leur amour reposant sur le ventre et la merde (le fric). Leur amour EST UN MEURTRE : « le meurtre invisible de l’âme et de sa liberté, moins total, mais plus profond que le meurtre du chasseur ».

Et ces meurtriers sont les crétins au gouvernement de Hollandie, dont les Valls et autres imbéciles qui se sentent outragés, et leur république avec, par la satire et moquerie du journal Minute (que je ne lis pas, sauf ce numéro, qui n’a rien d’exceptionnel ni de « révolutionnaire » propre à renverser ce pouvoir...).
« Et ce meurtre est double : on tue d’abord l’oiseau en le transformant en gibier [le journal Minute], et dans un autre sens, on tue soi-même en réduisant son désir à la chose morte qu’on peut tenir dans la main [écraser le journal Minute, nous sommes toujours dans la possession].
Le drame de l’amour humain, c’est qu’il voudrait à la fois contempler l’oiseau et manger le gibier. C’est impossible. Il faut choisir entre le rassasiement immédiat des entrailles et l’ivresse lointaine du regard. L’intimité vraie n’est pas une assimilation [posséder la liberté ou la paix], c’est une ÉCHANGE [ou ACCORD] entre deux libertés qui se contemplent l’une l’autre [les malades au pouvoir et le journal Minute], et cet échange implique avant tout UNE DISTANCE [ce qui n’est pas le cas des malades du pouvoir et de leur cancer « valeurs républicaines » qui bouffent tout et ressemblent de plus en plus aux socialistes de 1917 à 1991 en Union Soviétique] ».

Seul l’Instant ou Soi ou Dieu est UNIVERSEL, et certainement pas un « suffrage » ou des « droits » de l’homme. « Si l’idée de la vertu et de l’Amour universel n’est pas mêlée à tous nos plaisirs, tous nos plaisirs deviendront tortures et remords » (Charles Baudelaire, cité par Thibon).

La république et sa démocratie est UNE PUTAIN et manipulatrice : elle séduit pour avoir du consentement de la part du peuple, elle achète les sentiments les plus bas. « Ce ne sont pas les visages, mais des masques de théâtres [spectre, spectacle] qui échangent des baisers et des serments. Que signifie par exemple les ruses inconscientes de la coquetterie et de la séduction, sinon le réflexe d’un pantin qui tire les ficelles d’un autre pantin, dans une espèce de jeu abstrait, mécanique, impersonnel ? Il peut s’y mêler de l’émotion comme au théâtre, mais cette émotion ne touche pas le fond solitaire de l’âme; elle est liée à une image [illusion], non à la réalité [le Soi Instant] ; elle naît d’une REPRÉSENTATION [ce que les malades du pouvoir appellent « valeur »], et non d’une présence. Les âmes se sentent-elles donc si pauvres et si laides qu’elle redoutent à ce point de livrer leur nudité ? [et surtout pourquoi cette franc-maçonnerie rongée par le pouvoir continue-t-elle à se cacher ?] On préfère échanger de fausses richesses plutôt que d’unir de vraie pauvretés ». Totale hypocrisie de la république et de la démocratie actuelle. Totale démagogie des « valeurs » républicaines destinée a exciter les ignorants.
Le principe républicain actuel c’est éloigner de l’instant : promettre le « Royaume de Dieu (juif) sur Terre » sans effort, grâce au fric et au confort et à la technologie qui va avec : bien voter.... au lieu d’agir directement ; sur les conditions de vie et de travail, comme le recommandait d’ailleurs la Charte d’Amiens en 1906 (réf. Hyacinthe Dubreuil, J’ai fini ma journée).
Conter c’est vite fait, agir c’est plus long comme disent les contes russes ; agir c’est aussi moins confortable. Et trainer quelqu’un devant les tribunaux pour une caricature relève de l’Inquisition d’un autre âge. Ce qui est d’ailleurs arrivé à un dessinateur cubain qui « osa » caricaturer le dictateur Fidel Castro, et libéré seulement grâce à l’intervention du Commandant Cousteau alors en visite à Cuba (dessinateur réfugié en France et avec qui j’ai travaillé). Hier, au si sinistre 19è siècle des bourgeois, c’était le dessinateur Honoré Daumier qui fit 6 mois de prison pour avoir caricaturé le roi Louis Philippe. La tradition de l’étatisme français se poursuite avec la volonté du pouvoir républicain d’écraser le pot de terre Minute.
 
 

Dernière mise à jour : 18-11-2013 22:42

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2020 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >