Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Normes compas-équerre en voie d’Agriculture
Normes compas-équerre en voie d’Agriculture Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 06-12-2013 21:19

Pages vues : 3869    

Favoris : 501

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Alchimie, Amour, Anarchie, Argent, Banques, Bourgeois, Chaos, Communisme, Chronologie, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Dragons, Eau, Église, Esprit, Europe, Feu, France, Gaule, Goulag, Gouvernement, Guerre, Homéopathie, Illusion, Inquisition, Internet, Jardin, Justice, Labyrinthe, Laïcité, Libéralisme, Liberté, Maffia, Magie, Médecine, Merde, Métaux, Monarchie, Mondialisme, Morale, Mort, Nature, Opinion, Pagan, Paradis, Peur, Pierre, Politique, Pouvoir, Prisons, Ptah, Pyramides, Religions, République, Révolution, Rire, Robot, Royauté, Russie, Sagesse, Satan, Science, Sécurité, Sexe, Silence, Supplices, Synarchie, Tao, Télépathie, Temps, Terreur, Transformation, Vide, Volonté, Yokaï

 
theorie_gender_ecoleendanger.png
 
 
Normes compas-équerre en voie d’Agriculture
La Norme actuelle : conformisme et compétition et rentabilité.
Cela se résume à la formule :
« Exploitez-vous les uns les autres ».
« Écrasez-vous les uns les autres ».
Et c’est enseigné dans les écoles du
franc-maçon Jules Ferry atteinte par
la maladie de l’égalité ayant un de ses symptômes
sous le nom « d’égalité des chances » (un pur conditionnement)
Pourquoi il existe tous ces jeux de hasard
pour adultes et déguisés en impôts !?
Et cela n’est que le matériel,
que dire du spirituel !!!


La Norme maçonnique Compas-équerre ne peut produire qu’une société LIMITÉE (genre SARL : Société À Responsabilité Limitée), une société NORMALISÉE.
 
 
Quel que soit le nombre de
saintes paroles que vous lisiez,
que vous prononciez, quel bien
feront-elles si vos actes ne s’y
conforment pas ?
(Le Bouddha)

« Le chemin fut-il bref ou long. Le temps passa-t-il vite ou non, conter c'est vite fait, agir c'est bien plus long » (Refrain des contes russes).
 
 
Depuis que la forêt se défriche et a de beaucoup diminuée à cause de l’humain, et que celui-ci décide de ce que doit avoir la forme du moule où il a été coulé/formé, nous avons traversé le passage du Chaos véritable vers une forme « cosmique », par la transformation des sociétés des Chasseurs-Cueilleurs en voie de l’Agriculture avec pour conséquences la formation de civilisations citadines, le domaine du rêve et de l’imaginaire a considérablement reculé pour faire place à la « raison », donc au mental destructeur. L’imaginaire naturel ou l’origine sous la forme des Esprits de la Nature : les Élémentals, va se loger dans le mental prenant la forme d’une autre imagination devenant HISTOIRE : le mythe comme l’Olympe chez les Grecques, la division entre Ciel et Terre, en y ajoutant l’Enfer et le Paradis ; bref, nous entrions dans la comédie et la tragédie à la Aristote et Hollywood (le tout se situant dans le monde des accidents). Les humains appellent ça « la Création », soit un univers psychique ou mental créé qui donnera le binaire sujet-objet ou « monde de la manifestation ».

Nous sommes passé de l’Âge d’Or à l’âge du faire-fer. Nous sommes passé de l’espace Instant à celui des compas-équerre et de leur géométrie. Tous nous reçurent nos petits compas et équerres sous forme de rites et religions, coutumes, et un déluge de lois. E finita la commedia ! Place à la société du spectacle (le spectre du faux) et de la tragédie et de la pensée sur la pensée (le spectre, le décomposé).
Le véritable collectif général était dans l’Âge d’Or, puis l’humain s’individualise avec l’arrivée du triomphe du mental en un vagabondage incessant et avec l’arrivée de toutes les perversions et opinions possibles et imaginables : ce qu’on nomme aujourd’hui : « Culture » LE CULTE.
Depuis que l’humain veut péter plus haut que son cul - séparation de la Nature, de sa nature - on oublie totalement le fait que « l’animal humain » est généralement bien plus redoutables que « l’animal normal ». Ce dernier est rarement pervers, car à la perversion il faut la raison (la réflexion). Ainsi est devenu le drame du mental et de son OPINION.


Pour en revenir à la maladie typiquement maçonnique de l’égalité.
Bien et mal de la « morale » sont de la même fièvre et maladie que l’égalité de la franc-maçonnerie spéculative et de toutes les sectes protestantes : « La force prime le droit. Soyons frères ou je t’assomme », ce qui est encore une division pour régner.
« Soyons frères ou je t’assomme » est typiquement une doctrine de secte et fait penser à la franc-maçonnerie et à ses réseaux ! « La force prime le droit » aussi, car il y a la-dedans le POUVOIR... (En référence à Grasset d’Orcet : Œuvres décryptées). Pourtant il n’y a pas égalité en maçonnerie puisqu’il il s’y trouve une hiérarchie complexe portant des étiquettes toutes plus risibles et bouffies d’orgueil les unes que les autres.

RAPPEL :
Concernant le « bien » et le « mal » qui ici bas n’est qu’opinion et mode :
Bhagavad-Gîtâ, chapitre 18, 17 : « Celui qui est délivré de la notion d’ego, dont l’intellect n’est pas conditionné, celui-là, même s’il détruit tous les mondes, ne tue pas, pas plus qu’il n’est enchaîné par les conséquences de ses actions ». Le sentiment comme la sensation est du mental.

POINT ESSENTIEL : LA VOLONTÉ, qui entre dans le même thème maladif que POUVOIR et ÉGALITÉ. La Volonté : je veux ceci, je veux cela, entre dans la démocratie et sa société de consommation et son triomphe de l’ego ou individualisme et de la possession. Le mot volonté est aussi maladif que l’égalité ou le pouvoir.
La volonté c’est le mental :
« La pensée ‘je’ s’élève d’abord, et ensuite toutes les autres pensées s’élancent. L’ensemble constitue le mental. Le mental est l’objet et le ‘je’ est le sujet. Peut-il y avoir volonté en l’absence du ‘je’ ? Elle est comprise dans le ‘je’. La pensée ‘je’ est l’enveloppe intellectuelle. La volonté y est incluse ». (Ramana Maharshi, entretien 277).

La volonté est pouvoir (pour-voir), « pouvoir de guérir » comme le préconisait un certain docteur Émile Coué : « Générez le pouvoir de vous guérir vous-même. Le pouvoir est en vous ». Ainsi un mélange à la nobelynamite ! Puisque le corps ou mental est le siège de toutes les maladies ! Même en priant un Dieu pour nous délivrer d’une maladie ou d’un problème, c’est encore un drame ou un piège du mental. Les vrais miracles de guérisons le sont quand le mental est devenu totalement purifié ou libéré !
VOLONTÉ = POUVOIR OU FORCE.
La volonté est l’outil principal de la Magie, et en ce domaine, la frontière entre magie noire et magie blanche EST INEXISTANTE ! Ainsi la volonté est très puissante, surtout pour manipuler les autres !
Donc la volonté étant le mental, elle doit être dompté : il ne reste qu’une seule pensée qui à la fin sera à son tour éliminé pour laisser place à L’instant ou pure Conscience.
« Tout ce qui se fait spontanément est supérieur à ce qui se fait volontairement » (principe de la Taoïcité).

L’individualité encouragée par la maçonnerie et ses républicains est donc la cause première des activités extérieures. L’individualité doit disparaître pour que l’Instant ou le Suprême puisse être atteint. (Réf. entretien 423).
Et à propos d’individualité, il ne peut pas y avoir de « droit d’auteur » ou de « propriété intellectuelle », parce que tout simplement, chaque fois qu’un individu croit avoir découvert la Graal, cela veut simplement dire qu’il EXISTAIT AUPARAVANT : toute chose existe déjà à l’état de germe, ce que Jean Coulonval (Synthèse et Temps Nouveaux) appelle LES ESSENCES ; ALORS IL NE PEUT RIEN Y AVOIR DE NOUVEAU. (Réf. entretien 491). Ainsi le concept de « propriété intellectuelle » ou « droit d’auteur » ou des « brevets » est du vol, du brigandage, du PIRATAGE. C’est d’ailleurs pour cela que certains rares médecins ne se font pas payer, ils espèrent simplement que leur patient aura assez de conscience pour leur donner ce qu’il veux. Un médecin étant un technicien, il ne peut éventuellement en espérer que le don d’un échange, d’un troc.



À PROPOS DE MODE OU OPINION.

La prétendue théorie du genre est une manipulation d’opinion et une escroquerie de plus. Elle est surtout criminelle étant employée sur des enfants dans les écoles du franc-maçon Jules Ferry. En effet, il s’agit encore et toujours des pièges du mental : LA POSSESSION, L’EGO, le ‘je’.
Le Père François Brune dans son livre : Les morts nous parlent, volume 2, chapitre : Le mystère de la personne, cite le Docteur Scott Rogo rapportant le cas d’un vivant gravement perturbé par la présence en lui d’un défunt et, dans ce cas, sans le savoir lui-même :
« Il s’agit d’un jeune homme, « John », né en 1952. Depuis son enfance, il se considérait comme une fille. À 4 ans, il se fardait et s’habillait comme une femme. À 15 ans il découvre un article sur les transsexuels et décide de consulter des psychologues. il prend des œstrogènes, se fait appeler « Judy » et, après des tests de psychologie très poussés, en accord avec les psychologues, l’opération est décidée et la date fixée. Cependant, sur les prières insistantes d’une amie, avant de se rendre à l’hôpital il se fait exorciser par un médecin fondamentaliste qui lui assure que vingt-deux esprits l’infestaient dont surtout une femme. John/Judy s’évanouit plusieurs fois pendant l’exorcisme. Finalement, il ne se fera pas opérer et les nouveaux tests le déclareront typiquement masculin ». (Réf. D. Scott Rogo, Infinite Boundary, 1987). Le Docteur Rogo est mort assassiné dans des circonstances forts mystérieuses.

Ainsi, qui se croit femme étant un homme, ou se croit homme étant une femme, il y a de grosses craintes qu’il ou elle soit piégé par son mental, possédé ou non !! Cette théorie du genre est un piège de plus imposé à tous, à la façon du totalitarisme à la soviétique. Notre corps, et donc notre mental, n’est QU’UN VAISSEAU, une enveloppe, et depuis que nous nous sommes coupé de la Nature, de notre nature, comme indiqué en début d’article, nous nous prenons pour ce vaisseau ! Vaste problème du CONTENANT et du CONTENU !!! L’être n’est pas un avoir mais un être : « Je suis CE JE SUIS », ainsi il est DANS l'Instant.

RAPPEL : le terme « science sociale » auquel voudrait se rattacher la théorie du genre est une escroquerie et manipulation d’opinion de plus : c’est lié à la dualité sujet-objet. L’être humain étant, en ses essences, le résumé, la globalité de l’ÊTRE, il est de ce fait dans l’impossibilité de se poser comme sujet étudiant d’un « objet » appelé « Univers » et qui lui serait extérieur. L’Univers étant DANS LE MENTAL, et non à l’extérieur, c’est pure illusion satanique fondée sur la religion de l’homme par renversement des rôles entres essences et accidents (monde 3D).


Partie 2

Voir aussi :
 
 
 
 
 
 
 
 

Dernière mise à jour : 06-12-2013 21:54

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2020 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >