Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Elvis Presley 3 : Inné et Igné
Elvis Presley 3 : Inné et Igné Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 18-12-2013 21:15

Pages vues : 3371    

Favoris : 242

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Alchimie, Amour, Anarchie, Argent, Banques, Bourgeois, Chaos, Communisme, Chronologie, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Dragons, Eau, Église, Esprit, Europe, Feu, France, Gaule, Goulag, Gouvernement, Guerre, Homéopathie, Illusion, Inquisition, Internet, Jardin, Justice, Labyrinthe, Laïcité, Libéralisme, Liberté, Maffia, Magie, Médecine, Merde, Métaux, Monarchie, Mondialisme, Morale, Mort, Nature, Opinion, Pagan, Paradis, Peur, Pierre, Politique, Pouvoir, Prisons, Ptah, Pyramides, Religions, République, Révolution, Rire, Robot, Royauté, Russie, Sagesse, Satan, Science, Sécurité, Sexe, Silence, Supplices, Synarchie, Tao, Télépathie, Temps, Terreur, Transformation, Vide, Volonté, Yokaï

 
breughel_filtr.jpg
 
 
Elvis Presley 3 : Inné et Igné
d’Eau et de Feu
 
 
Voir aussi :
 
Elvis Presley le Dévergondé : celui qui sort de ses gonds ou norme de la société, donc celui qui ne respecte point les lois humaines, fussent-elles édictées par la morale en cours, par la religion ou par le bon-sens relatif au monde 3D, c’est-à-dire par le seul mental limité par ses cinq sens, et seulement dans le temps de sa courte durée de vie terrestre. Elvis Presley est comme le petit garçon du conte de Hans-Christian Andersen : Les habits neufs de l’Empereur ; Elvis est aussi authentique que le petit garçon : vers la vers-I-T ou réalisation du Soi, sans plaire à la société : seules les chansons et leur musique harmonique plaisaient au plus grand nombre. El-V-Is (comme la ville d’Ys de la légende), El c’est le Soleil, et V la Vérité, la Victoire, la Virilité, la Vertu, la Vitesse, le Verbe, la Verdeur, Voir, enfin la Vie et surtout LA VOIX ET LA VOIE.
Une certaine église américaine et une palanquée de bigots, qui croyaient détenir la vérité mais ne détenaient qu’une opinion, qualifiaient Elvis de « dévergondé », et d’avilissement de la jeunesse !
« Un jour quelqu’un m’a appelé « pédé » parce que j’étais poli, mais ce n’est pas vrai. Il y a homme (man) dans « manières » (Elvis Presley).
 
 
RAPPEL : Civilisation veut dire : ci-vil (ici la ville et vil : misérable) : une personne, celui qui habite une cité et qui en est citoyen (cives) ; et celui qui habite un bourg : le bourgeois. Civilisation ne désigne aucunement une machine genre avion, électricité, téléphone, etc., qui sont des progrès (progression, évolutionnisme) intimement liées au fric des banques. Le progrès ne peut passer que par l’Intérieur : l’individu ou Soi. Ci-ville : civilisé veut dire : domestiquer, faire rentrer dans les gonds, rendre social ou poli (poli de mœurs).

Culte et Culture sont un même Thème : CULTIVER, on se civilise comme on cultive son Jardin, lequel est identique au Tapis Volant. Le Culte ne va pas sans le RITUEL, et celui-ci est particulièrement développé chez les francs-maçons. Rituel qui peut s’opérer en rassemblement pour cérémonie, en pèlerinage sur un lieu imprégné de souvenir, ou chez soi (dans sa loge). À chaque époque la mode de la chapelle de sa paroisse. À chaque époque son grigri. Et le culte à Elvis Presley ou à Michael Jackson n’y échappe pas.

Le problème est la fausse culture, l’A-musement ou privation des muses : avec son mental cultiver ce qu’on aime : la musique, le sport, les femmes ou les hommes, la télévision, la politique et l’argent, le divin, etc. ON REMPLIT.
Ici en France imposé par Clovis et sa suite des « républicains », des « francs », le culte est celui des rituels laïques républicains de la trilogie égalité-liberté-fraternité avec son ciboire en forme d’urne électorale contenant ses « valeurs républicaines » ou opinions.
Ainsi il n’y a pas ici-bas de laïcité, car l’humain est un homo-religiosus, toujours en quête d’un SAUVEUR, du SALUT, d’un MODÈLE, d’un extraterrestre venant sur Terre avec sa petite valise bourrée de technologies pour soigner le cancer et remplacer l’énergie du pétrole et du nucléaire pour bazarder la saloperie de thermodynamique.
L’homo-religiosus : intimité originelle de l’humain avec les Dieux et sa participation « mystique », aussi il est toujours en quête d’un chef, roi ou président, famille, temple et chapelle et parti politique. Tout ça formant l’OPINION. Ainsi, à ce stade, l’humain et les Dieux se distinguent à peine, puisque chacun par son mental est le créateur de l’autre, et réciproquement ; et prier est du business, du marchandage : invoquer un Dieu c’est le contraindre, c’est l’acheter égoïstement et se tourner vers l'extérieur. C’est pourquoi, à ce stade, la magie, noire ou blanche, existe et fonctionne toujours, même après le bombardement par la « raison » des perruques poudrées et humanistes de toutes pilosités.
Le sacré est double : fascination et horreur et épouvante à la fois : le numineux de la relation de l’humain au sacré. À partir de là on tombe dans le binaire : pur et impur ; bon et méchant, Dieu et le Diable... Et tous-deux savent que ça castagne dur à notre époque !
Héros : société miroir où CHACUN VEUT ÊTRE RECONNU, OU SE RECONNAÎTRE DANS UN PERSONNAGE : LE MODÈLE, persona, le masque d’acteur. Et Dieu sait si Elvis Presley était reconnu et portait un masque ! Il en est mort à 42 ans. Être reconnu, trop, ça tue !!!



INNÉ ET IGNÉ !

« Faites Feu vaporant, digérant, continuel, non violent, subtil, environné, aéreux, clos, incomburant, altérant. Et, en mon vrai Dieu, je t’ai dit toute la manière du Feu, et récapitule mes mots, mot à mot. Car le Feu est tout, comme tu peux voir par tous les dits Code de toute Vérité ». (D’après Bernard Le Trévisan).

Inné et Igné désigne le Feu Philosophique en Alchimie : « Le Feu est l’Art de quoi s’aide Nature ; car nous ne saurions faire autre chose ».
Tout bouge tout le temps : ROTA : Le Feu philosophique entre en action par :
a) Feu Céleste Père +
b) Feu Céleste Mère – Volatil
(D’après Pernety, page 19 du Dictionnaire Mytho-Hermétique).
Le Feu Philosophique est la réunion :
1) Du Feu de Nature
2) Du Feu Contre Nature
(Pernety, pages 162-163 du même Dictionnaire)

INNÉ - INNOCENT - IN : naître (Eau Primordiale), du latin innatus. IN : préfixe négatif du latin in, exemple : in-visible (non visible, négatif). IN = non, alors qu’en anglais in indique dans, donc positif au point de vue de la situation. Nous avons un IN-négatif et un IN-positif.
INFER : enfer ; donnera INFESTER et INFIER, INFECTER : insulter, outrager, la maladie outrage le corps. INFIXER c’est insérer ; INFORCER c’est forcer, faire violence, et INFORTUNER c’est rendre malheureux, INFRAINTURE est toute espèce de délit, cela donnera « infraction ». INGAL : égal. INGRAT c’est du négatif, du mécontentement ; cela donnera INJURIEUX : provoquer du tort et du dommage. (Glossaire de Du Cange)

IGNÉ - IGNOTICION : connaissance, même thème que IL, CIL, CELUI : roman de Renard ; ILEUQUES : ici, maintenant, en ce moment. IGNÉ - IGNITION c’est ce qui a le caractère du Feu, du latin igneus, ignitio. IGLISE : église ; IGNISE : épreuve par le fer chaud.

INNÉ et IGNÉ sont du thème de l’Instant ou Soi : à la fois EAU PRIMORDIALE et FEU de PREMIER MOUVEMENT.


De l’ordre du sensible. Ptah est « corps » tandis que Rê est « visage ».
À l’origine, c’était un dieu chtonien (terrestre, force de germination et de mort) ; par la suite, il est devenu Dieu d’empire. Les théologiens de Mur-Blanc essayèrent d’en faire le Père de Rê.
Ptah est donc confondu parfois avec Rê, ce qui fait qu’il soit aussi le Maître de la Douat pendant la nuit. Père de Rê puisque Père des pères et de tous les Dieux, géniteur de tous les humains produit de sa substance, Ptah est le Ka de tous les Ka terrestres. On peut dire aussi qu’il est le Père des pères des Neter.
Le P de Ptah indique bien sa chute dans la Matière. P dans le sens de Plein, le presque carré de la natte du P hiéroglyphe qui « pousse » dans les 4 angles et les 4 coins « émetteurs ». Idée de droit, direct en toute simplicité, peut être tranchant aussi (piquant comme la RONCE).
En tant que « corps », il a « chuté » dans la Matière, c’est pour cela qu’il est représenté emmailloté, ligoté au plus profond de cette Matière. Il en est donc sa chaleur active qui est le moteur secret de sa génération, de sa vie. Chaleur active : Principe de Vie et de Lumière à travers lequel l’évolution a lieu, le Logo créateur. Il est le premier principe de l’Intelligence Universelle et de la Conscience, le premier aspect ; l’autre aspect, c’est l’androgyna, « se créer lui-même ».
Ptah est le feu corporifié, manifesté, créateur en toutes les possibilités et fonctions. Il a été conçu dans la Matière inerte, passive, dont il devient alors le « mobile », créateur de forme corporelle. Ptah est le Premier Artisan de la création matérielle, il opère sa continuité. Il fait partie de l’une des triades Divines, celle de Mur-Blanc (Memphis : Mnnfr) Ptah-Sekhmet-Nefertoum.
Il ne devient vivant que s’il est délivré par le Hotep (Htp), qui indique la paix le repos ou Pth à l’envers.
- Htp : paix, offrande, satisfait
- Hpt : embrasser, envelopper

Ptah fera ainsi la paix ou l’union entre les opposés. Sekhmet ou Sakhmis la déesse lionne est son « aimant », son aspect féminin. Elle est la puissance destructive de la Terre, qui « tire à elle » le feu de Ptah et le délivre de ses liens. Sa victoire est la délivrance de Ptah qui est le renversement en Hotep. La première transformation de Ptah qui en résulte est Sokar (Zkr), dont la contraction (ou fixation mortelle) est la principale fonction ; ensuite Ptah ressuscitera en son fils Nefertoum.
Il est dit que Hâpy, nom du Taureau sacré, est l’âme de Ptah (le Ba de Ptah). Il est ensuite associé à Osiris-Apis. C’est le feu réalisateur de Ptah. Le Taureau symbolisant l’assise, la puissance vitale, la stabilité, il est à la fois lunaire et solaire (voir le Ka), comme INNÉ et IGNÉ.
Dualité :
- Taureau Apis : actif.
- Bœuf Apis : passif.
Pour plus d’information sur Ptah voir : fichier pdf : Notions sur Ptah.

Étonnamment Elvis Presley habitait Memphis, dans sa demeure de Graceland. Memphis en Égypte est la ville de Ptah, sa capitale était Mur-Blanc (le Blanc symbolise l’Instant ou la synthèse des 7 couleurs de l’Arc-en-Ciel).

Elvis Presley est à la fois Inné et Igné : de Feu et d’Eau. Il déclare : « J’ai la puissance du ciel et de l’enfer en moi » (d’après Larry Geller : If I can dream, Elvis’own story, 1989). On rapporte aussi qu’Elvis dans sa maison de Bel Air fit construire une cheminée, là où il y avait avant un jet d’eau ! Toujours le Inné et l’Igné du Feu Philosophique. Elvis doit avoir lu des livres sur l’Alchimie :
« Quand ma lune bleue [déprime]
Devient de nouveau de l’Or »
(When my blue Moon)


Burning Love (Amour Brûlant)


C’est terrible seigneur
Je sens ma température monter
Haut, très haut
Elle brûle dans mon âme
Ma chérie, ma chérie, ma chérie
Tu m’allume
Mon cerveau est en feu
Je ne sais pas quoi faire

[Refrain]
Tes baisers me font décoller
Comme la douce mélodie d’un choeur
Tu illumine le ciel de mon matin
Avec ton amour brûlant

Ooh, ooh, ooh,
Je sens ma température monter
Aide-moi, je m’enflamme
Je dois être à cent neuf degrés
Je brûle, je brûle, je brûle
Et rien ne peut me refroidir
Je peux juste me transformer en fumée
Mais je me sens bien parce que

[Refrain]
L’étau se resserre
Les flammes atteignent mon corps
S’il te plaît ne m’aideras-tu pas
Je me sens comme si je glissais loin
C’est dur de respirer
Et mon corps est un chauffage
Seigneur c’est terrible
Je brûle dans un trou où je suis étendu parce que

[Refrain]
Avec ton amour brûlant
Ah, Ah, de l’amour brûlant
Je suis un accro de l’amour brûlant
Juste un accro de l’amour brûlant

puce5.png
 
Lord Almighty,
I feel my temperature rising
Higher highert
It’s burning through to my soul
Girl, girl, girl
You gonna set me on fire
My brain is flaming
I don’t know which way to go

[Chorus]
Your kisses lift me higher
Like the sweet song of a choir
You light my morning sky
With burning love

Ooh, ooh, ooh,
I feel my temperature rising
Help me, I’m flaming
I must be a hundred and nine
Burning, burning, burning
And nothing can cool me
I just might turn into smoke
But I feel fine cause

[Chorus]
It’s coming closer
The flames are reaching my body
Please won’t you help me
I feel like I’m slipping away
It’s hard to breath
And my chest is a-heating
Lord Almighty,
I’m burning a hole where I lay cause

[Chorus]
With burning love
Ah, ah, burning love
I’m just a hunk, a hunk of burning love
(Just a hunk, a hunk of burning love) x 5

Elvis Presley était en passe d’apporter sur Terre POUR UNE LONGUE DURÉE la Joie, la vraie Paix, l’Amour. Il fut indirectement assassiné PAR LA GLOIRE ou porté en holocauste par la montée en puissance du mondialisme et de ses puissances d’argent se mettant doucement en place dans le court Âge d’Or piégé des Américains (American way of life), pendant les années 1950 et le début des années 1960. Elvis fut notamment contaminé par l’industrie d’Hollywood : « tourner » des films fut pour lui un supplice. Elvis Presley étant ambivalent, comme le sacré, à la fois rebelle et conventionnel (il partit à l’armée, goût de la femme à la maison, domestiqué, etc.), il repoussait la gloire et en même temps « prenait plaisir à être Elvis Presley » (Peter Guralnick : Au royaume de Graceland). Elvis Presley était à la fois une usine à faire du fric et une sorte de Saint, de Héros glorieux.

« Une image est une chose, un être humain, une autre. C’est très dur de se montrer à la hauteur d’une image » (Elvis Presley, 1972). Il est, en apparence, en contradiction du plaisir à se prendre pour Elvis Presley ! Tout de même : Image est du même thème qu’Imam : le conducteur de la prière dans une mosquée ; Elvis était un conducteur des foules par sa musique, comme Orphée.
I-Ma-Ge : engendrement de l’Unité depuis la Matrice qui assure le monde spatio-temporel.


Il y a une correspondance entre Elvis et le Dieu Ptah mais aussi avec Dionysos, qui fait aussi dans l’INNÉ et IGNÉ : l’HUMIDE et le SEC. Dionysos est du thème Osiris, qui lui-même est une variation de Ptah !!! Tout se tient ! « OK. I won’t ». L’ivresse de Bacchus ou Dionysos ne passe pas par le vin chez Elvis, mais par la musique, comme ORPHÉE...

Comme Ptah, Elvis était puissant et en même temps entravé dans sa « gaine » : aujourd’hui le pouvoir de l’argent et l’entertainment est tenu par la finance juive internationale et sa pleurniche à raconter des histoires.

RAPPEL : toutes les religions et les philosophismes, et les moralisateurs, tous les ismes sont du matérialisme pur.

Comme le Dieu Ptah, Elvis est un moteur pour le Vaisseau Terre et ses habitants :
« Quand les tourments sont sur mon chemin,
Je suis balloté d’un côté à l’autre
Comme un navire dans des flots rageurs ;
Certains se demandent comment je peux sourire,
Comment je peux chanter une chanson.
J’ai confiance... »
(I’ve got confidence)
 
 
[En haut de page : aquarelle de M. Roudakoff, d’après Breughel]
 
 
 
 
 

Dernière mise à jour : 21-12-2013 01:37

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2017 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >