Accueil arrow Yôkai arrow Élémentals, Divinités, Yôkai arrow Gas chambers = outil de l’inquisition yahviste
Gas chambers = outil de l’inquisition yahviste Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 10-01-2014 03:44

Pages vues : 3533    

Favoris : 373

Publié dans : Elementals Yôkai, Élémentals, Divinités, Yôkai

Tags : Alchimie, Amour, Anarchie, Argent, Banques, Bourgeois, Chaos, Communisme, Chronologie, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Dragons, Eau, Église, Esprit, Europe, Feu, France, Gaule, Goulag, Gouvernement, Guerre, Homéopathie, Illusion, Inquisition, Internet, Jardin, Justice, Labyrinthe, Laïcité, Libéralisme, Liberté, Maffia, Magie, Médecine, Merde, Métaux, Monarchie, Mondialisme, Morale, Mort, Nature, Opinion, Pagan, Paradis, Peur, Pierre, Politique, Pouvoir, Prisons, Ptah, Pyramides, Religions, République, Révolution, Rire, Robot, Royauté, Russie, Sagesse, Satan, Science, Sécurité, Sexe, Silence, Supplices, Synarchie, Tao, Télépathie, Temps, Terreur, Transformation, Vide, Volonté, Yokaï

 
1dollarmenora.jpg
 
 
Gas chambers = outil de l’inquisition yahviste
Les Yahvistes d’après 1945 ne jurent que par leur gas chambers
Parce qu’aujourd’hui on ne parle jamais des dizaines de millions de morts dans d’atroces conditions pendant l’installation des Juifs bolcheviques en Russie en 1917, qui provoquèrent une guerre civile, qui instaurèrent l’institution économique du Goulag, puis les horreurs du stalinisme.
Les Yahvistes ne parlent jamais de leur gas sioniste : PHOSPHORE BLANC (s’enflammer pour leur Dieu Fric et tout détruire).
Les Yahvistes et leurs suiveurs les Chrétiens ne parlent au grand jamais de leurs destructions des Païens et Pagans.
 
 
Les religions de la souffrance et du cancer de l’égalitarisme (laïcité maçonnique) : supplice d’être cloué au pilori (poteau), juif errant et phosphore blanc en passant par les gaz hautement énergisant. Les unes détruisent les Païens et construisent des murs dont celui des lamentations et des gas chambers, et les autres détruisent également les Païens et construisent des croix et parlent de pouvoir d’achat et « travail » (1) ! Aussi par étonnant que l’une et l’autre proposent « à la fin des temps leur « royaume » où l’on rasera gratis (notamment avec l’aide des technologies). Les judéo-francs-maçons non content de détruire comme les chrétiens construisent, bâtissent (évolutionnisme) à coups de compas et d’équerre leur destinée future au lieu de réaliser l’Instant ! Et comme la bâtisse ou royaume futur de tous ces cocos sera le REFLET ÉGRÉGORIEN de celui de l’Instant, ils l’auront guerrière, voluptueuse, ou technologique, tout simplement à cause de la tyrannie de l’OPINION. C’est pourquoi j’écris en fin d’article qu’au final s’en sortiront seulement les PAÏENS QUI COMME À L’ORIGINE FORMERONT LE TOUT, ET PEUT-ÊTRE PAS SUR CETTE PLANÈTE.........
 
Gas chamber et civilisation de la souffrance : pouvoir d’achat et de consommation = travail ou supplice (1), mais pas pour les Couilles en Or dans leurs banques.

La seule chose qui soit gratuite en ce bas monde est la HAINE : la vengeance nourrit gratuitement.
 

PAS de morale, PAS de « commandements » ou lois à la Moïse, donc PAS de noachisme et de compas-équerres maçonnique de 1717 :
Les « valeurs morales » ou de lois ne sont que des modes et opinions, donc des choses du corps : sensations de « bien » ou de « mal » comme sensation de chaud ou de froid, de sucré ou de salé (des goûts et des couleurs), et ne sont acquises par le mental ni à travers une élaboration consciente et rationnelle, ni à travers la révélation divine (ou républicaine maçonnique), mais sont acquises à travers un processus de conditionnement parental, éducatif et social, surtout dans les premières années de la vie ; ce qu’ont très bien compris les judéo-francs-maçons et leur éducation nationale obligatoire (voyez en ce moment la mode de la « théorie du genre », la mode des femmes enveloppées en 1900 et aujourd’hui celle des femmes squelettes).
Les « valeurs morales » sont aussi acquises suite à des actions ou expériences en relation avec les parents, ou d’autres personnes, ou dans le binaire loser-winner, binaire procurant à l’enfant des états de confort ou de malaise-maladie (jeu matérialiste duel positif-négatif ou sujet-objet).
C’est de cette façon que se développe une géométrie du mental ou agencement des circuits neuronaux ne répondant qu’avec le renforcement de l’ego sujet-objet, d’où d’ailleurs la symbolique de la balance, particulièrement importante chez les Anciens Égyptiens : Pesée ou Jugement des morts (Psychostasie) ou tentative de retrouver l’Instant ou absence de dualité meurtrière.

Ainsi les « valeurs morales » sont comme des goûts et des couleurs et très différentes et variables selon les pays et les cultures. Elles n’ont pas de base objectives comme voudraient nous le faire croire tous les Yahvistes et francs-maçons semeurent de zizanies et autres lois noachiques. Zizanie et bouc émissaire pourraient bien venir des Yahvistes !!! Il est si facile de diviser pour régner et de « faire porter le chapeau » à un bouc émissaire ou bouc-symbole.
Comme écrit sur la page consacrée aux talmudistes et pharisiens (regroupés sous le terme de Yahvistes), les Yahvistes sont les inventeurs des histoires (Adamisme et ‘fin des temps’ selon la géométrie de la ligne droite ou évolutionnisme), donc plus l’histoire est complexe et plus le mental s’évertue à analyser tout azimut, et plus il y aura MANIPULATIONS ET SUGGESTIONS puisque plus aucune possibilité de vérifier ! Même impossibilité de vérifier avec la folie technologie notamment l’informatique bourrée de chiffres binaires pouvant cacher toutes sortes de manipulations et suggestions.

Si les gas chambers sont la plus formidable pub du 20è siècle pour faire vendre la religion de la Shoah, l’autre formidable pub est celle du christianisme avec le Jésus de Nazareth : une mouture de yahvisme déflorée, un socialiste en puissance. J’ai plusieurs cité Saint Paul sans prendre la peine de me pencher sur le personnage, tant je suivais cette citation donné par Jean Coulonval dans : Synthèse et Temps Nouveaux : Saint Paul et le Premier Épître aux Corinthiens, chapitre 12, Diversités et unité des charismes : « Il y a, certes, diversités de dons spirituels, mais c’est le même Esprit ; diversités d’opérations, mais c’est le même Dieu qui opère tout en tous. A chacun la manifestation de l’Esprit est donnée en vue du bien commun ». Cela correspond aussi à l’universalité de la devise égyptienne : « Un homme affamé ne passera pas la nuit dans ma ville sans manger ». Mais, mais, mais ! En écrivant souvent cette citation de Saint Paul, j’avais un doute en me disant  : « il y a un fond communiste là-dedans », car le mot « Esprit » peut signifier beaucoup de choses genre « auberge espagnole » ! en tout cas une auberge du mental !

En résumé, le Jésus de Nazareth est la naissance du mondialisme, car l’invention du Jésus démarre LA PENSÉE UNIQUE, d’ailleurs définie par la formule Alpha et Oméga, soit un début et une fin, donc formule dans la logique Yahviste. Le Jésus de Nazareth est donc le Satan du mondialisme, le Grand Niveleur, sorte de Staline : car Alpha et Oméga est aussi un synonyme de l’Aleph (dans son sens négatif) : Alph-ao-mega signifie en chaldéen : le mage qui enseigne le libre vouloir et la douceur ; et en grec : le Grand Niveleur. En grec Alpha est le nom de l’instrument que nous nommons NIVEAU ; il figure à la place de la lettre A sur les plus anciens tombeaux chrétiens des Aliscamps (réf. Grasset d’Orcet, Œuvres décryptées, vol.1) Niveau, un instrument des francs-maçons normalisateurs : je ne veux voir qu’une seule tête... Donc une république « universelle »... et laïque.

Saint Paul est en faite Paul de Tarse, un pharisien bon teint ! Quelqu’un qui lutta plus ou moins contre les Païens en vu d’apporter déjà le socialisme ou mondialisme ! Mondialisme pouvant aussi signifier : CONCORDE, et ce n’est pas pour rien qu’après 1789 cette place de Paris porte ce nom, en faire : CONCORS ou réunion du positif et du négatif. Concorde signifie : FRATERNITÉ. Chez les Druides le positif était LE GAIN (comme en électronique) et le négatif était LE GUÈRE (même son que guerre) : sorte de court-circuit signifiant : beaucoup. Gain et Guère donnèrent GUÈREGAIN ou GARGANTUA, seigneur des solstices et androgyne puisqu’à la fois positif et négatif, donc il était GUÈRE. Quant au GAIN c’était GRANDGOUSIER ou GRINGOLÉ (hiéroglyphe à tête de serpent).
Grandgousier préside du côté de la Grande Ourse ; aussi son nom mystique est CAR (pour chariot) ou CARPENT (carpentum) que les Anglais nommeront CHARLE’S WAIN, ce qui donnera CHARLEMAGNE roi du cycle carolingien. Carpentum est devenu carpentarius et CHARON, puis par détournement ça donnera CHARPENTIER, ce qui donnera l’histoire rocambolesque du Jésus de Nazareth fils de charpentier. Je rappel que le mot « Christ » signifie l’Instant ou Soi, ou le « Royaume des Cieux à l’intérieur de l’humain ». Christ signifie L’AXE DU CHAR (rien n’est fixe tout est cyclique).

Bref, Saint Paul de Tarse fut le PREMIER SOCIALISTE OU COMMUNISTE SUR TERRE, avec les plus de 2000 ans de désastres en évolution. Paul de Tarse fut un développeur de l’ego dans une religion. Sentimentalisme (amour, sens du ‘fraternité’ ou communautarisme de la maçonnerie actuelle) que dénonce vivement Jean Coulonval, mais il cite tout de même Saint Paul au minimum deux fois dans Synthèse et Temps Nouveaux : « Ceux qui ont atteint l'Esprit, ou plutôt que l'Esprit a atteints, auront à dire chacun des choses différentes parce que chacun aura reçu selon sa nature, mais il ne pourront jamais être en contradiction. Ils seront complémentaires, chacun selon sa nature spirituelle, ce qui exclut toute uniformité. Il y aura symphonie. Les dons sont divers mais c'est le même esprit (saint Paul) ». Comme déjà écrit plus haut, le mot « esprit » prête à d’horribles confusions, notamment avec le mot « âme », et ce ne sont que des mots/maux.
Si le christianisme avait fonctionné, nous ne serions pas dans une société moribonde. 2000 ans de désastres, c’est bien plus que 1917 en Russie et un demi siècle à Hollywood !

Donc comme les Yahvistes sont spécialistes de raconter des histoires (Hollywood et Kabbale), ils ont probablement inventés le charpentier Joseph père du Jésus de Nazareth. Un Jésus peut-être pas juif !!! D’ailleurs le mot Jésus n’est qu’un titre de fonction, comme celui de « médecin » ou « docteur ». Autrefois on changeait de nom en accord avec sa fonction (papes et évêques changeaient de nom en montant sur le trône).
Pierre c’était Simon, le Saint Paul était Saul. Si Jésus n’était un personnage d’Hollywood, il aurait dû porter un autre nom.
Si les Yahvistes représentent jusqu’à aujourd’hui la souffrance, les Chrétiens prennent la suite avec leur Jésus cloué sur un bout de bois ou pieux, dont on a fait une croix, car pour tuer dans la souffrance des centaines d’individus, les charpentiers de l’époque n’allaient pas se casser le cul à fignoler deux bouts de bois avec assemblage savant ! On devait simplement équarrir rapidement un poteau (pilori, pieux) qu’on plantait dans le sol, et on y clouait les pieds du supplicié avec ses bras attachés au sommet du pilier ou pieux.

Même chose pour Moïse qui n’a certainement pas existé. Au mieux il portait un autre nom, peut-être OSARSIPH, et n’était pas hébreu. Les Yahvistes sont donc spécialistes de transformation de l’histoire en romans. Les Yahvistes sont spécialistes des mythes, c’est pourquoi on les retrouve dans cette franc-maçonnerie spéculative.
Les Juifs utilisaient le pilori (hetz) pour attacher le supplicié qu’ils suspendaient par les bras, mais après l’avoir lapidé. Par contre en ce début de 2014, les Yahvistes républicains lapident copieusement l’artiste Dieudonné !

Mon Dieu, délivrez-nous des religions, comme dit un ami, parce que nous sommes en plein dedans. Petit résumé de la merde actuelle :
À l’arrivée des Hébreux en Palestine, le prophète Élie et les prophètes hébreux de Yahvé luttèrent avec une violence inouïe comme jamais auparavant contre la spiritualité cosmique ou de la Nature, ceux qu’on appelait les Païens. Élie demanda au peuple de saisir 450 prophètes de la spiritualité du pays de Canaan, puis il les fit égorger (voyez le Deutéronome et sa haine et violence). Le christianisme prenant la continuité du judaïsme, on continua dès le troisième siècle de notre ère de massacrer, détruire les Païens et notamment les Druides de ce qu’il restait des Gaulois après leur destruction par les Romaine. Et cela se prolongea par la révolution française de 1789 qui voulu détruire l’Église de Rome. Et cela se prolongea par la franc-maçonnerie spéculative qui ne construit plus rien mais détruit toute spiritualité pour imposer la sienne : la laïcité et sa république dite « universelle » (la démocratie qui s’exporte chez les « sauvages » à coups de bombes, comme le Dieu des chrétiens fit détruire les Païens, sans oublier les Païens Aztèques, Incas et Mayas etc., détruits pour leur apporter la « civilisation chrétienne »).


L’avenir du monde de cette planète repose sur les PAÏENS et les PAGANS, ceux de l’origine, ceux des EAUX PRIMORDIALES ou ÂGE D’OR, et au pire nous aurons un ACCORD ou BRÈVE HARMONIE avec les religions monothéistes de la pleurniche et de la déprime. Au final, ce seront les PAÏENS et les PAGANS qui sortiront de l’Enfer à venir. Les PAÏENS et les PAGANS, ceux qui auront retrouvés la voie de l’HORTICULTURE échappant à la voie de l’Agriculture plus ou moins développée par les Yahvistes. C’est pourquoi en ce début de 2014 j’ai proposé sur mon site un dessin imaginaire du « drapeau gaulois » afin de modestement amorcer une voie vers mes ancêtres les PAÏENS ET PAGANS.

PAÏENS ET PAGANS nous serons, car ayant retrouvés L’INSTANT ou SOI, qui ne nous avait jamais quitté, sauf illusionné un long temps par les Yahvistes, car à ergoter sans cesse on s’éloigne irrémédiablement de l’Instant. Les Anciens l’avaient si bien réalisé qu’ils fixaient leurs lois sur un pieux, l’AXE, le TAVROS ou STAVROS, sorte de Stargate ou aiguille marquant l’ombre de l’Instant sur le cadran solaire.


Qui « gagna » ou bénéficia (profit) la seconde guerre mondiale ? Mais les Yahvistes !!!

Ainsi je remet à nouveau cette extraordinaire vidéo du rav expliquant la technique de la ZIZANIE de sa fratrie.
Rappel de la définition du mot ZIZANIE :
ZIZANIE (HAINE) : fin du 13è siècle, du grec zizanio, d’origine sémitique (akkadien, hébreu, arabe, araméen, punique, cananéen, phénicien). Semer la Zizanie : parasiter, DIVISER POUR AVOIR RAISON, faire naître la discorde, la cacophonie.
Le peuple élu sème la Zizanie : « Vous abolirez tous les lieux où les peuples que vous dépossédez auront servi leurs Dieux, sur les hautes montagnes, sur les collines, sous tout arbre verdoyant. Vous démolirez leurs autels, briserez leurs stèles ; leurs pieux sacré, vous brûlerez, les images sculptés de leurs Dieux, vous les abattrez, et vous abolirez leur nom en ce lieu. (Code deutéronomique 12 2-3)
« Ce n’est pas ce qui entre dans la bouche qui souille l’homme, mais ce qui sort de sa bouche, voilà ce qui souille l’homme » (Matthieu 15 11).

ZIZANIE = YAHVISTES, les destructeurs des PAÏENS.

ZIZANIE = révolutions anglaises, révolution américaine, révolution française, révolution russe, toutes pour LE FRIC !
 




Note.
1. Toute notre « moderne » civilisation est basé sur le pouvoir d’achat donc sur l’emploi ou TRAVAIL donnant notre société de consommation et d’esclavage, donc de souffrance : travailler à la sueur de son front, surtout dans cette voie de l’Agriculture ! Esclavage du blé, blé signifiant aussi l'argent... Or le mot TRAVAIL indique la SOUFFRANCE, on parle de « femme au travail » pour signifier une femme accouchant dans la douleur. Le TRAVAIL indique le Trepallum ou instrument de torture, du latin tripalis (à trois pieux).
 
 

Dernière mise à jour : 10-01-2014 04:41

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >