Accueil arrow Yôkai arrow Élémentals, Divinités, Yôkai arrow CENTRUM CENTRI
CENTRUM CENTRI Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 31-01-2014 02:31

Pages vues : 3984    

Favoris : 388

Publié dans : Elementals Yôkai, Élémentals, Divinités, Yôkai

Tags : Alchimie, Amour, Anarchie, Argent, Banques, Bourgeois, Chaos, Communisme, Chronologie, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Dragons, Eau, Église, Esprit, Europe, Feu, France, Gaule, Goulag, Gouvernement, Guerre, Homéopathie, Illusion, Inquisition, Internet, Jardin, Justice, Labyrinthe, Laïcité, Libéralisme, Liberté, Maffia, Magie, Médecine, Merde, Métaux, Monarchie, Mondialisme, Morale, Mort, Nature, Opinion, Pagan, Paradis, Peur, Pierre, Politique, Pouvoir, Prisons, Ptah, Pyramides, Religions, République, Révolution, Rire, Robot, Royauté, Russie, Sagesse, Satan, Science, Sécurité, Sexe, Silence, Supplices, Synarchie, Tao, Télépathie, Temps, Terreur, Transformation, Vide, Volonté, Yokaï

 
blason_paris_1811.png
 
 
CENTRUM CENTRI
pour échapper à l’Enfer de ce monde
pour échapper à l’étatisme de cette prison de la démocratie.
Battez-vous, battons-nous,
il ne faut plus des croyants
mais DES SACHANTS
 
 
« Je méprise toute souveraineté venant d’en haut ou d’en bas : celle d’un roi représentant son Dieu Opinion dans une monarchie, celle d’un président représentant son Dieu Opinion dans une république, celle du peuple représentant son Dieu Opinion dans une démocratie. Parce que dans cette trinité règne le cancer du pouvoir ou du but à atteindre ou croissance. Le seul gouvernement possible est le Soi ou Instant, le Centrum Centri ». M.R.
Si l’Empereur Théodose le Grand impose en 380 de notre ère le Christianisme comme religion d’État par l’édit de Thessalonique : « Tous les peuples doivent se rallier à la foi transmise aux Romains par l’apôtre Pierre, celle que reconnaissent le pontife Damase et Pierre, l'évêque d'Alexandrie, c’est-à-dire la Sainte Trinité du Père, du Fils et du Saint-Esprit », aujourd’hui un Vincent Peillon se prend pour cet empereur et veut imposer sa religion d’État : le républicanisme. Dans les deux cas il s’agit de l’ouverture au TOTALITARISME rejoignant absolument le communisme à la Lénine-Trotsky-Staline (religion à l’envers comme le républicanisme). Un Vincent Peillon qui prend le chemin dictatorial d’un Manuel Valls : étatisme ou lavage de cerveaux du peuple par la république maçonnique, c’était d’ailleurs clairement signé par la Hollandie dès le premier jour de son érection où il allait se prosterner devant la statue du franc-maçon Jules Ferry, grand Inquisiteur de l’éducation nationale obligatoire au service des Couilles en Or de la juiverie financière internationale : LA DIASPORA, la dispersion, comme le fric qui est bien partout puisque n’ayant pas d’odeur. Le fric n’est pas sédentaire, ce sont les citoyens ou habitants des cités ou consommateur qui le sont !! Si tu ne vient pas à la démocratie, la démocratie viendra à toi, comme le fric !

Le règne de la noblesse et du sens du mot « noble » se termina en 1789 et 1917 en Russie, place au règne de la roture des Couilles en Or et de la racaille ou religion du Saint Fric. Depuis plus de 5000 ans absolument tout tourne autour du fric, et bien-sûr le sexe en fait la partie : voyez la mode socialiste du « mariage gay » puis sa suite avec la « théorie du genre ».
 
Vivre ou réaliser l’Instant : nous n’avons besoin de rien puisque tout est dans l’Instant, et de toute éternité, et de toutes les dimensions et autres « plans de consciences ». C’est le premier jour de la Vraie Création, le QUI SUIS-JE ? du : JE SUIS CE JE SUIS, et on se fout de la causalité ou loi de cause et effet, diablerie du binaire ! Ce qui fait une grosse différence si, comme quelques Chrétiens considérant leur Dieu comme extérieur et comme le « Créateur de toutes choses », et UNE BONNE FOIS POUR TOUTE (Il ne va pas créer deux fois, donc pas de cycles), alors ces croyants baignent dans l’évolutionnisme, et c’est leur problème en forme de rédemption ou du but à atteindre : le Salut ou l’Ascension, le « rachat des péchés » ou des « pécheurs » ; c’est là qu’intervient la fin de l’histoire ou « fin des temps » des Yahvistes, il y a projection, donc éloignement de l’Instant.
À partir de la Réalisation de l’Instant, l’énergie de l’Instant ou Point focal, que certains nomment « énergie du Point Zéro », NOURRIT TOUTES LES CELLULES DU CORPS. Comme il n’y a pas de « but à atteindre », aucune volonté n’est nécessaire, il suffit de redonner aux cellules leur fonction originelle, comme quand nous avions accès à la Vraie Télépathie (résonnance). Donc réaliser le Centrum Centri. Réaliser la POINTE, LA RONCE, LA MÛRE, LE BUISSON ARDENT, nourrit aussi le corps, en d’autres mots remplit le ventre.


Poursuite du Centrum Centri en compagnie d’Isis (la Sainte Vierge Marie), de Çiva, du Buisson Ardent, de la barque de Paris & Co.

Dans une précédente page où il était question du Chat Botté et du fuseau (écheveau ou paquet de fil), nous sommes toujours dans le thème de l’Instant, du Centrum Centri ou Soi. Il était question d’Anadyomène (dépouillée ou dévoilée, nue, sortant de la mer). Au solstice d’été Anadyomène commence à se rhabiller ou à faire de même en plongeant dans l’eau. Les Grec lui donnent alors le nom de Sapho (la plongeuse) et la font précipiter du rocher de Leucade, ou la blancheur (blanc signifiant l’Instant, blancheur en hébreu : tsohar).

Sapho, du phénicien Soupo, (tremper, plonger). Sa traduction grec donne Baphos, d’où provient le mot Baptême. Précipité du haut de Leucade ou Instant, la lumière solaire se change en pourpre : Io-Hanna ou Jean : Seigneur du Pourpre (le colorant pourpre vient du mollusque nommé Murex, on retrouve donc notre Mûre symbole de la Pointe ou Point Focal) ; ça donnera la tradition galiléenne du nom Cham, le vin. Sem était le blé ou un azym (le blé ou la prospérité, blé en argot veut dire l’argent).
La réunion de Sem le blé décortiqué et de Cham forme le corps de la divinité Jehovah, Élohim ou le Pantocrator. On retrouve ces mythes dans l’ÉCHANSON et le panetier de Pharaon, et le baptême remonte à l’époque du choix de la voie de l’Agriculture.

Le déclin du jour marque la naissance de Çiva. La barque des armoiries de Paris Fluctuat nec mergitur correspond à l’ARCHE de Noé, laquelle se dit en hébreu theba, ou thiva, nom de la ville qu’habitait Bacchus à son retour de l’Inde. C’est donc une variation de Çiva ou Instant. Nos langues modernes l’ont conservé sous le terme d’esquif, de « ship », etc. Ces embarcations sont les illustrations du FUSEAU, le PASSAGE ou STARGATE ou POINT FOCAL. La pourpre de l’embarcation est souvent indiquée par une tête de serpent (Çiva ou vibration), et la proue par une tête de sanglier ou de cheval.

Il faut savoir que quand Alexandre conquit l’Égypte en 333 avant notre ère, les successeurs comme les Ptolémées, les généraux et l’élite intellectuel du temps allaient se mouvoir vers la nouvelle ville d’Alexandrie (Alexandria ad Aegyptum). La navigation était le téléphone et les réseaux d’aujourd’hui. Aussi la statue de la Vierge du Suquet (Îles Lérins) rappelle les images de l’antique Isis du Phare, rapportée sur la côte française par les navigateurs. Elle tient l’ancre marine et l’enfant Jésus. Les anciennes armes de la ville de Paris évoque les Nautes de Lutèce. La barque égyptienne est ornée de figures de proue et de poupe à l’image de statuette d’Osiris et d’Isis (image en haut de page du blason de Paris sous le premier empire : 1811-1814). L’étoile de Sothis (Sirius ou Axe Cosmique) domine l’image d’Isis. Il n’est plus étonnant que je fus « frappé » littéralement par le monastère sur l’Île Saint-Honorat (aquarelle ci-dessous), dont je mesurais les dimensions réunies en un fichier pdf. Assurément des Anciens Égyptiens sont passés par là... C’est à Alexandrie qu’une importante communauté juive s’installa au 3è siècle avant notre ère, sous le patronage de Ptolémée II Philadelphe (285-240 av. JC) où une Bible hébraïque aurait été rédigé par « 70 savants pendant 70 jours » (nombre symbolique avant tout) pour en faire la traduction grecque : les Septante. À partir du 2è siècle avant notre ère la sagesse égyptienne contribua à modifier les croyances juives relatives à l’Après-Vie. La doctrine de l’Instant ou immortalité de l’âme apparait un peu avant le 2è siècle avant notre ère (Genèse 7 10) ; et le motif de la Balance vient dans les écrits juifs tardifs (Enoch 4,1 61-82) (réf. d’après Christiane Desroches Noblecourt : Le fabuleux héritage de l’Égypte).



st_honorat1973_472.jpg

 
 
Chez les Celtes on « enterrait » ses morts importants dans une barque : symbole de voyage, de traversée accomplie soit par les vivants, soit par les morts. L’Arche (de Noé) est le prototype de la barque et de la navigation en général. L’Arche correspond aussi au thème de l’Instant ou Centrum Centri : le germe le Grain ou la Source comparable à l’ARC-EN-CIEL et ses sept Couleurs formant le Blanc de l’Instant. C’est pourquoi les Yahvistes parlent d’ALLIANCE. Ici nous avons donc l’ÉVOLUTION ou Eau Supérieure comme la ROSÉE, et l’INVOLUTION ou Eau inférieure comme celle de la pluie provoquant le déluge. Il n’est pas étonnant que chez les Chrétiens la symbolique de l’Arche de Noé représente Dieu (Noé protégé par Lui et ainsi symbole de sa présence effective, ou supposé telle selon l’opinion... car selon le choix ou « opinion de Dieu » : il choisit « son » peuple). Le Graal est encore du thème de l’Instant ou Stargate ou Centrum Centri : le Cœur ou Soi éternel. Aujourd’hui il ne suffit plus de « raconter des histoires » (mythes démarrant la Chronologie tueuse) à l’aide de MOTS/MAUX, mais de VIVRE L’INSTANT. « Raconter des histoires » avec une « pensée rationnelle » n’a amené que la presque ruine de l’humanité sur cette planète. Si raconter des histoires fut surtout en Occident l’apanage des Grecs et des Yahvistes, aujourd’hui c’est l’apanage des Anglo-Saxons : voyez Hollywood et les romans de toutes sortes y compris de science-fiction, dont fait la partie la série télé Stargate SG1. Ne jamais oublier aussi les ergoteries des Anciens Grecs et leurs « tragédies » élevées en religion : on offrait même des places gratuites aux citoyens les plus pauvres, ceux-là même qui bénéficiaient de notre actuelle assurance maladie par la loi de Charondas au 7è siècle avant notre ère. Charondas, un prototype de compas-équerre...

Le déluge correspond à un baptême souvenir de purification par la « mort ». On retrouve notre Dieu PAN et sa PANIQUE évoquant l’Instant ou la venue dans l’Instant de toute la Conscience provoquant la Douleur Absolue ou Panique : ce que nul profane ne peut franchir sans succomber dans l’Instant ! Comme déjà écrit ça correspond au flot surgissant au démarrage de la Stargate de la série télé du même nom ; flot qui désintègre tout comme pour mieux par la suite « intégrer » ou avaler vers un ailleurs une fois le flot stabilisé. Nous sommes toujours chez les nautoniers.... La série télé Stargate SG1 est une Bible à elle toute seule !!! D’ailleurs, chez les Chrétiens on parle de PÊCHEURS, toujours le rapport à l’EAU... et même plus, les Templiers sur leur fin, dans leur prison priaient ainsi la Sainte Vierge marie : « Que la grâce de l'Esprit Saint nous assiste. Que Marie, l’Étoile de la Mer, nous conduise au port de salut.... ». L’Étoile de la Mer... Templiers qui en faite furent détruit par l’étatisme : celui du roi de France, celui du Pape du Vatican, le tout à cause de toujours le Saint Fric ! Ce Saint Fric qui détruisit aussi les Cathares et les Vaudois. La libre pensée circulait véritablement chez les Templiers, suite à leur destruction elle se réfugia dans l’Art du Grimoire et la cryptographie, ainsi que dans quelques société secrètes (ordre du Temple condamné à charge, faut-il le rappeler). Ensuite arrive la Réforme puis le chamboulement créé par la Renaissance qui donnèrent naissance à l’embryon de l’actuelle franc-maçonnerie qui ne construit plus rien : la spéculative, avec cependant un détail important que je n’ai jamais souligné : le Grand Orient de France N’EST PAS DE LA FRANC-MAÇONNERIE, puisque TOTALEMENT ATHÉ, car ayant renié la Bible en 1882, c’est donc un parti politique traitre qui ne dit pas son nom et singeant la franc-maçonnerie spéculative ; beaucoup de la franc-maçonnerie même sortie de 1717 garde tout de même en principe des liens avec la judéo-chrétienté, comme le laisse entrevoir le maçon du 33è degré et ancien prêtre anglican C.W. Leadbeater dans sa Brève Histoire de la Franc-Maçonnerie. Il ne faut pas jeter le bébé avec l’eau du bain ! Il n’en est pas moins vrai que tout au long du 19è siècle où les banques et le matérialisme s’installe durablement jusqu’à nos jours, l’Église de Rome commence à tomber malade et vers l’époque de l’affaire Dreyfus, la position de l’Église devient intraitable et fourre dans le même sac francs-maçons athées et non-athées.
Comme déjà écrit, la cryptographie sous forme de Langue des Oiseaux et de l’Art du Grimoire deviendra une nécessité prochainement si le Nouvel Ordre Mondial devient effectif, parce qu’il y a déjà menace sur Internet qui fait de plus en plus peur aux cancéreux du pouvoir (voyez les Dieudonné et Alain Soral & Co et les sites d'infos alternatives).

Le déluge ou l’eau de la Stargate est semblable au VOILE séparant le Saint des Saints, ce voile que nul profane ne peut franchir sans mourir, ou être désintégré, en principe, puis être réintégré par la Stargate dans une autre dimension ou une autre planète. Le culte du voile institué par Moïse était identique à celui que les Lévites avaient probablement importé des rives de la Baltique, avant de guider à la conquête de l’Égypte les tribus sémitiques de la Palastine, explique Grasset d’Orcet dans : L’Archéologie mystérieuse, vl.1.
Le Buisson Ardent est aussi du thème de l’Instant. Le nom Herta (terre vierge), se retrouve dans l’assyrien Irsit, dans l’hébreu Herets, dans le chypriote Ersa ou Arsos (hérissé), et par extension ronce ou fourré (le buisson). Le buisson dans lequel apparaît Élohim se nomme, d’après d’Orcet, Çnah, d’où est venu le nom Sinaï. Le Buisson Ardent c’est la Ronce, la Mûre du Murier, la Pointe, la Stargate. Mûre évoque la déesse Myrrha ou Miriam, fille du Buisson. Çiva ou Isis s’applique à tout ce qui est POINT.




Non encore immortel en 2014... QUOI MANGER ? Tout est résumé dans le générique en dessin animé de la vidéo ci-dessous (sous-titres en français).

Il faut savoir que la dite « nourriture Bio » est une industrie comme une autre, et faisant la partie du système des entreprises des Couilles en Or.
Extrait du dernier bulletin de Kokopelli n°6, avec l’éditorial de Dominique Guillet :
« ... En Amérique latine, les fondations Ashoka et Avina qui financent la lutte contre les chimères génétiques sont elles-mêmes financées par Monsanto ou par les fondations de Bill Gates et de Rockefeller...
En Europe et en Amérique du nord, la plus grande partie des distributeurs d’aliments « biologiques » ont été rachetés par les grands cartels de l’agro-alimentaire : Nestlé, Cargill, Coca-Cola, etc... En France, par exemple, Lima et Danival ont été rachetés par Hain Celestial Group (Usa) derrière lequel se cache l’argent de Monsanto, Walmart, Philipp Moris, City Group et Martin Lockeed. En France encore, acheter les produits bio de Bonneterre, de Bjorg, d’Evernat, d’Allos, de Tartex, d’Alter Eco... c’est participer à la prospérité du Hollandais Royal Wessanen, l’un des grands groupes Européens de l’agro-alimentaire. En France encore, 95% des légumes bios commercialisés sont produits à partir de semences de variétés hybrides F1 ; ce qui signifie que le consommateur bio, par exemple, a une « chance » sur deux d’acheter un melon bio « Monsanto/Bayer/Syngenta » puisque ces trois groupes de la chimie possèdent la moitié des 250 variétés de melons inscrites dans le catalogue national du Gnis ; ce qui signifie que de très nombreux maraîchers bios sont complices de la destruction de la biodiversité alimentaire. En France encore, l’association Kokopelli est « certifié » bio par Qualité France, qui a été racheté par Bureau Véritas, l’un des leaders mondiaux du contrôle industriel. Dans le Tiers-monde, l’Ifoam (la fédération internationale de l’agriculture biologique) rabat du petit paysan pauvre pour produire du bio, et encore plus de bio, au service de l’export vers les pays riches, au service de l’industrie bio, et donc au service de l’industrie tout court. Ad nauseam..... »
 
 
 
 
 

Dernière mise à jour : 31-01-2014 17:45

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >