Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Dictature mondiale : les banques
Dictature mondiale : les banques Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 02-03-2014 02:59

Pages vues : 4098    

Favoris : 553

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Alchimie, Amour, Anarchie, Argent, Banques, Bourgeois, Chaos, Communisme, Chronologie, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Dragons, Eau, Église, Esprit, Europe, Feu, France, Gaule, Goulag, Gouvernement, Guerre, Homéopathie, Illusion, Inquisition, Internet, Jardin, Justice, Labyrinthe, Laïcité, Libéralisme, Liberté, Maffia, Magie, Médecine, Merde, Métaux, Monarchie, Mondialisme, Morale, Mort, Nature, Opinion, Pagan, Paradis, Peur, Pierre, Politique, Pouvoir, Prisons, Ptah, Pyramides, Religions, République, Révolution, Rire, Robot, Royauté, Russie, Sagesse, Satan, Science, Sécurité, Sexe, Silence, Supplices, Synarchie, Tao, Télépathie, Temps, Terreur, Transformation, Vide, Volonté, Yokaï

 
porte_banque.jpg
 
 
Dictature mondiale : les banques
qui POSSÈDENT le monde
Le Nouvel Ordre Mondial EST DÉJÀ LÀ
et son centre moteur en est la CITY DE LONDRES
Wall Street n’est que la succursale


La MAFFIA CAPITALO-SOCIALISTE
Le CRIME EN BANQUES ORGANISÉES
 
 
Les descendants d’Ulysse sont de rusés compères et d’âpres marchands, qui croient, comme les Hébreux [ceux de l’Ancien Testament] le pensaient des Égyptiens, que les étrangers n’ont été créés que pour être dépouillés », écrit justement Grasset d’Orcet, dans : L’Archéologie mystérieuse, chapitre : La Géographie de l’Odyssée, vol.2. Le drame des Hébreux est leur opinion bizarre de « peuple élu », ce qui fait d’eux les premiers racistes au monde ! Et les inventeurs de « l’antisémitisme ».
« Les Juifs, cette poignée de déracinés a causé le déracinement de tout le globe terrestre » (Simone Weil)
« Ces Juifs qui font tout ce qu’il faut pour que tout le monde soit « horriblement antisémite », comme l’écrit justement R. Dommergue Polacco de Menasce.

Business = Juifs
Au 17ème siècle en Turquie, les voyageurs qui s’y rendent remarquent tous que le commerce, et le commerce international en particulier, était presque exclusivement entre les mains des Juifs qui monopolisaient également les tractations entre les négociants européens du pays. Un mouvement messianique aurait donc des répercussions immédiates dans les milieux non-juifs (référence à Gershom Scholem : Sabbataï Tsevi - Le messie mystique 1625-1676).
Ainsi « l’apparition » du messie des Juifs en 2014 ou 2015 pourrait donner un coup de pieds dans la fourmilière économique mondiale.

Bref, le POUVOIR est le CANCER DE CE MONDE et L’ÉTEIGNOIR DE LA CHANDELLE.
 
 
Le seul ennemi, le seul TERRORISTE de notre monde est la haute finance internationale et SON GRAAL LA DETTE. Et non ceux que ces capitalo-socialistes désignent comme les Musulmans, les Serbes, les Islamistes et les Ben Laden, tous outils made in CIA.
 
Interrogeons-nous : comment peut-on « faire fortune » ? Réponse : par le crime, notamment éliminer impitoyablement la concurrence, corrompre, corrompre, corrompre, manipuler, manipuler, manipuler (le Kompromat à l’Est : faire chanter) et pour le crime s’appuyer sur les institutions comme la CIA, et en France sur la diarrhée législative de la cuisine républicaine Franc-Maçonnerie-Assemblée-Parlement. On ne peut pas être honnête en « faisans fortune », surtout si icelle provient des guerres et des reconstructions, comme celle des Rothschild et de beaucoup autres ! Et qui finance les armées pour « faire la guerre » ? Qui finança Adolf Hitler et son parti National-Socialiste ? Avec qui les Juifs bolcheviks et leur institution du Goulag travaillèrent-ils ? etc.
Après l’énergie pétrolifère, le meilleur moyen de faire fortune est la production et la vente de drogue (légale ou illégale peu importe), ensuite la production d’armes.

Qui influence le monde avec sa pensée unique, son esprit grégaire unique ? Qui écrit l’histoire et l’enseigne dans les écoles pour son profit ?
Réponse : LES BANQUES.
Je rappelle que le principe de la démocratie actuelle est LA MANIPULATION afin d’obtenir du consentement de la masse, de nous tous. Le pouvoir est l’éteignoir de la chandelle. Comme un refrain je répète : « Débarrassez vous de l’emprise des opinions dont chacun vous enferme dans une cage psychologique et mentale, où vous avez l’illusion de trouver la sécurité de votre être d’humain, alors qu’en réalité, vous y perdez votre liberté ».

Avant 1945 en France nous avions la dictature des 200 familles dirigeant le pays, aujourd’hui nous avons la dictature mondialisée avec le système bancaire de l’empire américain : Bank of America, JP. Morgan, Citigroup, Wells Fargo., qui possèdent les quatre pôles énergétique en Huile de Pierre (Pétrole) : Exxon, Royal Dutch/Shell, BP Amoco, Chevron. Il faut y ajouter Deutch Bank, BNP, Barclays et d’autres Couilles en Or. Évidemment leurs profits ne concerne pas que le Pétrole ! Ensuite vient le commerce de la DROGUE et DES ARMES.

Tout cet empire financier sont actionnaires dans toutes les entreprises Supermen de la fortune.


La FED est l’entreprise des familles Goldman Sachs, Rockefeller, Lehmans, Kuhn Loebs de New York, les Rothschild de Paris et Londres, les Warburg de Hambourg, les Lazards de Paris, les Israël Moses Seifs de Rome. Il faut y ajouter les Paul Warburg, Jacob Schiff, James Stillman (Citigroup). Les faits sont là, il ne s’agit nullement de « théorie du complot » comme d’ailleurs on le brandit sous le nez de tous les opposants à cet empire judéo-maçonnique des Couilles en Or.

Voir la page : Oligarchie financière : les huit familles derrière le cartel bancaire privé internationale.

Derrière chaque « problème » financier se cache les terroristes de la finance internationale avec les caisses d’Or provenant du pétrole, de la drogue, des armes. Tous les pays producteurs de pétrole sont des oligarchies financières corrompues.

Voir aussi la page : Finance et Nouvel ordre Mondial : petit inventaire du panier de crabes...

À la chute de l’Union Soviétique, l’argent Rouge Sang bâtit sur les dizaines de millions de Russes morts pendant les 74 ans de socialisme, ne tomba évidemment pas dans les poches du peuple, mais dans celles des nouveaux oligarques ! Surtout ceux qui étaient dans le KGB.

Le KGB, né de la Tchéka la police secrète voulu par Lénine comme il voudra la création du Goulag, s’en mit plein les poches à la fin du règne de l’URSS :
- Légalisation de l’argent de l’economie « grise » par la création de coopératives (1987-1989).
- Préparation du trésor de guerre grâce à l’exportation de devises, or, diamants, etc., en utilisant le réseau existant de financement des « partis frères » (1986-1989).
- Création de sociétés et de joint-ventures en URSS et à l’étranger (1989-1991).
- Mise en place de sociétés spéculatives et intermédiaires pour acheter à bas prix pétrole et matières premières et les revendre à « leur juste valeur » sur le marché internationale, bien-sûr en encaissant des profits frisant les 100% (1991-1994).
- Création massive de banques : Inkombank, Rosinform-bank, AREB, banque Menatep, etc.
- Création de sociétés écrans par des anciens émigrés en Europe ou dans les paradis fiscaux entre 1991 et 1994 (Seabaco, Fimaco, etc.), devant permettre l’évasion fiscale sur les transactions de matières premières, et d’autre part contracter des crédits auprès de leurs propres partenaires pour participer aux privatisations en tant qu’investisseurs au-dessus de tous soupçons !

Toutes ces banques, structures, sociétés, entreprises, intermédiaires, à commencer par les plus importantes, sont infestées d’officiers du KGB et louent les services des meilleurs avocats suisses. C’est pour ça que je n’ai jamais hésité à appeler le Nouvel Ordre Mondial : les capitalo-socialistes.

Il ne faut pas oublier que Lénine, le créateur de la police politique, la Tchéka, et son chef, Félix Dzerjinski, recrutèrent leurs premiers cadres parmi les criminels qu’ils avaient côtoyés dans les prisons tsaristes !
C’est donc Lénine qui était le premier terroriste et organisateur de la maffia capitalo-socialiste, et qui mit en place « un État criminel » (International Herald Tribune, avril 1994). Des historiens et des chercheurs qui ont consacré de nombreuses études à la maffia russe, ont découvert bien des similitudes.
« Avant la révolution de 1917, Lénine et ses cadres bolcheviques [juifs] avaient organisé les cellules de leur parti d’après les structures des groupes criminels russes avec leurs rites et leur discipline pour empêcher l’infiltration d’agents de police. ceux qui procuraient l’argent aux bolcheviks étaient des criminels de droit commun : des brigands qui volaient les banques et les négoces » (ibid.) Les « camarades » criminels avaient ainsi acquis leurs galons dans la lutte contre les « ennemis du peuple ». Sans aller jusqu’à leur garantir une immunité, les camarades bolcheviques avaient trouvé là le moyen de les intégrer à la construction du socialisme », et c’était tout confort et sécurité en même temps, car ils étaient ainsi sous contrôle ! Malin les Juifs bolcheviques !

Il est connue que beaucoup de responsables dans le système du Goulag étaient des criminels et des fous.
Ces criminels juifs bolcheviques, et plus tard du parti communiste, allaient rapidement se retrouver dans la finance internationale, ils avaient acquis un grand savoir-faire commercial, avec les techniques, les contacts et les ressources pour poursuivre en même temps l’enrichissement personnel et les visées politique de l’ère post-soviétique. Le KGB, devenu FSB depuis 1995, possède toujours son réseau de cellules dormantes. Personne ne sait à quel point ces réseaux sont impliqués dans l’activité criminelle, ou conduisent des dessins stratégiques au nom de l’État russe. Et ces objectifs se chevauchent, bien-sûr ».

Aujourd’hui en Russie, plus de KGB mais une quincaillerie de polices et de services de sécurités plus ou moins secrètes comme :
- Le FSK : service fédéral de contre-espionnage.
- Le FSB, successeur du FSK.
- Le SVR : service de renseignements extérieurs de la Fédération de Russie, issu du Service central de renseignements (TsSr), lui-même constitué à partir de la Première Direction principale (PGU) du KGB.
- Le SBP : service présidentiel de sécurité, issu de la 9è direction du KGB. Créé en tant qu’agence gouvernemental indépendante en décembre 1993 pour assurer la sécurité des hautes personnalités de l’État.
- Le FSO : service fédéral de sécurité, créé en juin 1996, organe du pouvoir exécutif dépendant directement du Président, qui prend en charge la sécurité des dirigeants du pays.
- Le FAPSI : agence fédérale pour les communications gouvernementales et l’information du président de la Fédération de Russie. Agence responsable du renseignement et de la sécurité électroniques.
- Le GRU : direction principal du renseignement. Partie de l’état-major général (EMG) russe chargée du renseignement militaire. Le GRU est responsable de l’ensemble du renseignement nécessaire à la stratégie militaire et opérationnelle.

Bref, tous ces services et agences du « sécuritaire » sont hyper importantes pour faciliter le confort et la sécurité des oligarques et des businessmen !
Ces premiers milliardaires issus du socialisme des Lénine-Staline ont donc construit un nouveau capitalisme et évidemment ils contribuent au renforcement de l’économie de marché, indispensable à la consolidation de l’Union Européenne.

[En référence partielle à : KGB & Cie - à l’assaut de l’Europe, de Roumiana Ougartchinska]
 
 

Dernière mise à jour : 02-03-2014 03:21

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2020 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >