Accueil arrow Yôkai arrow Élémentals, Divinités, Yôkai arrow Sortir de l'étatisme
Sortir de l'étatisme Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 16-03-2014 17:32

Pages vues : 3042    

Favoris : 407

Publié dans : Elementals Yôkai, Élémentals, Divinités, Yôkai

Tags : Alchimie, Amour, Anarchie, Argent, Banques, Bourgeois, Chaos, Communisme, Chronologie, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Dragons, Eau, Église, Esprit, Europe, Feu, France, Gaule, Goulag, Gouvernement, Guerre, Homéopathie, Illusion, Inquisition, Internet, Jardin, Justice, Labyrinthe, Laïcité, Libéralisme, Liberté, Maffia, Magie, Médecine, Merde, Métaux, Monarchie, Mondialisme, Morale, Mort, Nature, Opinion, Pagan, Paradis, Peur, Pierre, Politique, Pouvoir, Prisons, Ptah, Pyramides, Religions, République, Révolution, Rire, Robot, Royauté, Russie, Sagesse, Satan, Science, Sécurité, Sexe, Silence, Supplices, Synarchie, Tao, Télépathie, Temps, Terreur, Transformation, Vide, Volonté, Yokaï

 
karl_marx_nom.jpg
 
 
Sortir de l'étatisme
et du Nouvel Ordre Mondial.
Sortir du virtuel de l'informatique.
Sortir du "En Ligne" ou Réseau ou
sortir de l'électromagnétisme et
de sa violence thermodynamique.
Sortir de ce monde du factice
pour retrouver la Sincérité,
pour retrouver l'Instant.
 
 
C'est l'être humain lui-même qui peut accéder à la Félicité, se libérer, personne ne le fera à sa place, aucun messie. C'est là que se révèle la Trinité : la nature humaine est respectueuse de son ordre essentiel, en elle aussi, le "Père" (l'Essence) est uni au "Fils" (l'Existence) par un lien "Esprit vivificateur" (l'âme) : en elle aussi, ce lien est appelé à "procéder" du père et du fils, c'est-à-dire à les unir dans un commun et réciproquement amour. Là est l'Essence : L'Amour de l'Instant ou Créateur envers Sa Créature qui laisse au Fils la Liberté de Son Agir en un acte authentique d'Élan, de Retour vers son Père. Il y a Circumincession.
 
Maintenant, il ne faut surtout pas confondre la dualité guerrière du bien et du mal, ou du winner et du loser, avec la POLARITÉ INVOLUTION-ÉVOLUTION ou Extérieur-Intérieur.
Ainsi nous avons trois Ères cosmiques :
3 - Ère du Capricorne : "GLORIFICATUS DEI" (Dieu en vous), Dieu glorifié ou Âge d'Or : La LIBERTÉ.
2 - Ère du Verseau : "Homme glorieux" ou Humain glorifié, Corps glorifié.
1 - Ère des poissons : "animal-humain", individualité-dualité (winner-loser, bon-méchant, etc.), forme impure.

Le mondialisme ou Nouvel Ordre Mondial est le symptôme cancéreux du passage vers l'ère du Verseau. Car chaque fois qu'une ère se termine elle comporte tout un apport de leçons, et ça s'éteint pour se rallumer dans une couleur différente pour l'ère suivante, qui s'éteindre à son tour, et cela jusqu'à l'Instant ou Déité.
Ainsi, l'instinct animal s'annihilant complètement dans l'être,
- l'être humain fera la jonction par et avec le Corps glorieux,
- du Corps glorieux naître la Déité,
- de la Déité subsistera l'Éternité.

L'Âge d'Or ou la Réalisation universelle planétaire de l'Instant-Soi peut donc s'appeler "GLORIFICATION DE L'HUMAIN" (mais pas au sens de l'humanisme ou de la religion de l'homme), ce qui est l'état normal, naturel, de chacun ; donc la libération de la dualité guerrière (le bon et le méchant, le winner et le loser, la Droite et la Gauche en politique républicaine française).

Le règne de l'opinion est terminé, la tyrannie des mots/maux est terminée. Il ne faut plus des croyants mais des SACHANTS : vivre l'Instant, dans lequel se trouve la Vraie Paix. Une seule minute d'énervement, et on perd beaucoup de temps ! Donc on ne doit jamais "être débordé", c'est une aberration, une Chute, le contraire de l'Amour, de la Félicité. Le débordement fait la partie de la dualité guerrière winner-loser qui appartient à toute création anti-Instant, et qui est effectivement hors-Instant, donc hors-Amour.

Il n'y a rien hors de l'éternité : rien dans le Tout et tout dans le Rien.

Cette dualité guerrière est facilité parce que dans un individu il y a des milliers d'atomes de "libre arbitre".
L'être humain ne sera jamais en accord avec le Cosmos tant que :
- L'être humain ne s'est pas re-constitué lui-même, atome par atome.
- L'être humain ne s'est pas re-trouvé lui-même dans sa chair et dans son sang qui est le fluide, le Vaisseau, qui maintient en vie la matière.
- Tant que l'être humain n'est pas UN avec lui-même : Je suis CE JE SUIS.

La Réalisation du Soi-Instant peut passer par le Trinitaire des trois Mondes ternaires :
- Monde de la Déité.
- Monde de l'Essence : "Suis".
- Monde de l'Existence : "Je".
Le Tout constituant l'Instant.
Chaque individu porte en lui une part de "bien" et une part de "mal", donc une part de nature impure devant être "nettoyée".
Cette Loi Trinitaire implique :
- Dompter cette dualité du Bien et du Mal, la nettoyer, l'éliminer.
- La Construction.
- La Mariage ou Unité retrouvée.
Soit les Trois phases du Grand Œuvre alchimique (Noir, Blanc, Rouge). On retrouve ces Trois phases dans la Trinité hindoue :
3 - MARIAGE (ROUGE) : Brahama le Créateur, l'Instant ou Unité créatrice.
2 - BALANCE (BLANC) : Vishnou le Conservateur.
1 - PUTRÉFACTION (NOIR) : Shiva le Destructeur (remise à leur place de chaque Atome qui avant ont été : élaboré, travaillé, discipliné).
Dans Vishnou le Conservateur se trouve l'essentiel : le produit de la Destruction (les germes anti-Nature, afin de ne laisser que le Germe originel).

RAPPEL : ne pas confondre la dualité guerrière du bien et du mal ou winner-loser avec la dualité Involution-Évolution.
- Évolution : élargissement s'extériorisant.
- Involution : élargissement s'intériorisant.
Deux Mouvements Centrifuge et Centripète qui, dans leur rotation inverse ont une seule et même Activité vers l'Instant : "Dieu brasse dans les deux sens" écrivit Jean Coulonval dans : Synthèse et Temps Nouveaux.

Instant dans la Circumincession : "Je me retrouve en Toi parce que Tu es Moi", ou le Fils retrouve son Père dans, et par l'Instant ou Dieu création qui contient l'Éternité.

Involution et Évolution donneront le Positif et le Négatif, soit dans l'Ancien Testament Adam et Ève. Donc des CONTRAIRES QUI SE COMPLÈTENT. (Cependant, Adam-Ève sont la source de l'anti-Création).
CONTRAIRE. Et cependant inséparable, car les Contraires se soutiennent l’un et l’autre. Il n’y a pas de "guerre" entre eux.
Ne pas isoler, voir l’ensemble.

L'invention d'Adam et Ève marque une branche de l'évolution humaine certaine : un point de vue "moderne" sur la Création originelle ou Eau Primordiale : Dieu-Instant donne à son Fils le Libre Arbitre et son Pouvoir Créateur, et toute la Création relèvera alors du Pouvoir du Fils qui, par son éveil à la Connaissance, S'IDENTIFIERA à son père Créateur. Réaliser l'Instant est l'identification du Fils à son Père ; et toute Création en dehors du Père (sans circulation énergétique) est anti-Originelle, ce qui provoqua la fameuse Chute : naissance de la dualité guerrière du bien et du mal, qui je rappelle n'a rien à voir avec la dualité Évolution-Involution. Évolution et Involution se retrouve dans toute la Nature du monde spatio-temporel, comme les Mouvements Centrifuge et Centripète, que figurent Adam et Ève (avant leur chute) ; et qui plus tard seront amplifiés par la "Naissance de Jésus" dont le Père brasse dans les deux Sens.

Les deux Mouvements Adam-Ève sont lunaires : ils président aux SEMENCES (Création, au même titre que la naissance de Jésus marquant une élévation de conscience de la masse humaine comme le fut le courant Païen à sa manière, car le courant christique ou de Jésus n'effaça nullement celui antique des Païens puisque le courant christique s'inscrit dans les 10.000 ans de la voie de l'Agriculture).

Le mondialise charge de plus en plus la dimension astrale des égrégores avec les émotions et les sentiments, les passions, les aspirations, etc. Tous sources du Diable et de sa dualité comprise dans l'ego ou mental laissé à vagabonder. Ce monde du spatio-temporel dominé maintenant par l'ego ou le mental avec ses abominables sources d'erreurs, de confusions dans ce monde binaire du Bien-Mal qui n'apporte qu'anarchie et mort (dualité du Bien-Mal figuré dans toutes loges franc-maçonniques par le dallage de carreaux noirs et blancs, symbolisant la construction de l'OPINION).

Sortir du Mondialisme ou Nouvel Ordre Mondial c'est maintenant le retour à l'Âge d'Or : le Monde de la Félicité, le Monde libre issu de la Création Originelle, qui n'a rien à voir avec le Monde des Désincarnés.

Shiva représente la Putréfaction ou Phase alchimique principale : "Les possessions créent des soucis, telles que ceux de leur sauvegarde, leur utilisation, etc. La non-possession n'entraîne aucun souci dans son sillage. C'est pourquoi Shiva renonça à tout en faveur de Vishnou et S'en alla heureux". (Ramana Maharshi, entretien 225).
Shiva est le Multiple, la Force Unique du multiple : "Shiva est celui qui était avant moi et après moi" (analogie avec les paroles prononcées par le Jésus : "Avant qu'Abraham fut, Je Suis").
Shiva ou la Putréfaction, le Noir, le Silence, est AVANT le Créateur et APRÈS le Créateur, il est l'INSTANT ; comme l'est le Cernunnos des Gaulois (voir la page : Les Gaules, filles aînées de Cernunnos).

RAPPEL du TOUT ou du RIEN constituant l'Universel et chacun de Nous :
- L'instant ou Principe.
- Monde de la Création avec le Père.
- Monde 3D ou des Accidents avec le Fils.
"Qu’est-ce qui est toujours ?" - "l’espace, l’éternel, le sans parents" - "Qu’est-ce qui fut toujours ?" - "le germe dans la racine".
"Qu’est-ce qui, sans cesse, va et vient ?" - "le grand Souffle".
"Il y a donc trois Éternels ?" - "Non, les trois sont un. Ce qui est toujours est un, ce qui fut toujours est un, ce qui est et devient sans cesse est un aussi : et c’est l’Espace".........
"Un manuscrit archaïque - assemblage de feuilles de palmier rendues, par quelque procédé inconnu, inaltérables à l’eau, au feu et à l’air - se trouve sous les yeux de l’auteur. Sur la premier page l’on voit un disque blanc immaculé, sur fond noir.
Sur la suivante, il y a un disque semblable, avec un point au centre. L’étudiant sait que le premier représente le Cosmos dans l’Éternité, avant le réveil de l’Énergie encore assoupie, émanation de l’Univers en des systèmes postérieurs. Le points dans le cercle jusqu’alors immaculé, l’Espace et l’Éternité en "repos", indique l’aurore de la différenciation. C’est le Point dans l’Œuf du Monde, le Germe qu’il contient deviendra l’Univers, le Tout, le Cosmos illimité et périodique, ce Germe étant périodiquement et tour à tour latent et actif.
Le cercle unique est l’Unité divine, dont tout procède, où tout retourne : sa circonférence, symbole forcément limité de par les limites de l’esprit humain, indique le PRÉSENCE abstraite, à jamais inconnaissable, et son plan, l’Âme Universelle, bien que les deux ne fassent qu’un. La surface du disque est blanche et le fond est noir : cela montre clairement que ce plan est la seule connaissance qui soit accessible à l’homme".
(D’après La Doctrine Secrète, H.P. Blavatsky, vol.1, début de la Préface).

Tout cela pour dire que l'être humain ne peut pas se prendre pour Dieu ou se prendre pour "La Cause première", parce qu'il n'en est que le REFLET. L'être humain pendant longtemps encore ne peut atteindre que le REFLET de toutes choses. Même notre système solaire actuel n'est que le reflet, la maquette, du Système Solaire Universel. Tout ce qui s'exprime dans la Création, tout ce qui appartient au monde des accidents est le Reflet du Principe Universel, le Monde de la Création ou Instant. Il s'agit de bien distinguer REFLET et CAUSE ou Soufre et Mercure ou Fixe et Volatil. Ainsi on ne doit pas prendre le Reflet pour la Cause ! Le Reflet est comme l'Aspect de la Cause ou la Forme du Reflet, donc la Preuve de la Réalité de la Cause Première.
Le mot Aspect se réfère mieux à des dimensions éthérées, alors que le mot Forme convient à des dimensions plus denses.
À l'échelle cosmique, la confusion entre Reflet et Cause est catastrophique et à l'origine de bien des erreurs, surtout avec les murs nommés "limites". Si la "cause du mal" n'est qu'en relation à la dimension terrestre, et en est l'effet par rapport à la dimension cosmique, alors l'erreur s'accentuera : il n'y aura pas ACCORD.
La Loi de Cause et effet est du domaine du monde des accidents ou monde spatio-temporel.

En résumé : chaque espèce dans chaque règne a diverses origines : un Point originel pour chaque espèce dans chaque règne. Ainsi ces Origines ou Point de Départ ne peuvent être qu'un Reflet, ou Aspect de cette Origine Universelle (le Principe des Principes ou TAO, la Voie incluant la Cause Première ou Instant dans laquelle il n'y a aucun Reflet, aucune participation).
Ainsi il faut bien distinguer le TAO ou Principe des Principes : l'Instant-Soi, du Principe Originel Planétaire : le Point Originel ou Point de Départ d'un monde qui sera en 3D ou spatio-temporel.
Donc dans la disparition des espèces et des races, il ne faut pas voir la destruction de la Cause Première, ou Principe des Principes (TAO), mais seulement DÉPLACEMENT d'une Origine, donc du Nouveau Point de Départ d'une Lignée qui se présentera sous une autre forme, non pas modifiée comme lorsqu'il s'agit de croisement ou d'hybridation (mutants, dans le sens de formes ayant mutées ; et transfert quand il y a référence au Point Originel : car s'il y a mutation des formes, il ne peut pas y avoir mutation pour l'Origine, mais seulement transfert, sinon on tombe dans le mondialisme du capitalo-socialisme où tout est à l'envers et coupé de la moindre Origine). Donc nous avons toujours le même Point d'Origine mais avec de toutes nouvelles formes, aspects, qui n'auront aucune ressemblance avec les précédentes, par le fait même que l'Origine sera autre. Ainsi l'Origine sera devenue autre par le fait même du processus de ces mutations qui fait qu'il y a transfert de ces mêmes éléments en un autre Point qui va devenir et s'appeler à son tour : "Point Originel" ou Souche. De là partiront de Nouvelles Manifestations, dans de Nouvelles formes dépendantes d'un Nouveau Point Originel qui sera devenu, à son tour, un Aspect-Reflet du "Principe Universel".
Ainsi est la MUSIQUE, le RYTHME du Mouvement du Solve et Coagule, ou Thème et Variation qui se transforme en un autre Thème. Les Principes quels qu'ils soient, découlent tous DU PRINCIPE (un Tout).

D'un Principe découle la Substance qui devient la Trame ou le Thème sur lequel on va travailler. Lorsque toute transformation est faite, le Point se déplace en une nouvelle trame, qui à son tour, poursuivra le processus : c'est la musique Thème et Variation qui devient Thème... ou la Putréfaction alchimique où le Corps change, échange ses vêtements ; alors que dans la Fermentation alchimique le Corps change de nature par la force des "enzymes" (murissement de la Matière). La Fermentation EST la stargate.
Fermentation et Putréfaction forment le Mercure Universel :
1) FERMENTATION – Feu acide et froid.
2) PUTRÉFACTION – Feu alcalin et chaud (matière Vase et Fourneau puisque le Feu introduit est le Feu Naturel qui cuit la Matière).
Le Mercure Universel dissout et fixe en même temps, car il provient de l’union de 2 feux en contraire l’un de l’autre, MAIS DE MÊME Origine.

Encore une fois, tout ça pour dire que l'être humain N'EST PAS DIEU, mais son reflet. Par exemple un mystique soufi dans un état d'extase intense se "joint à Dieu" ou réalise l'Instant, mais imparfaitement car son ego non encore maîtrisé lui fait s'écrier : "Je suis Dieu". Ainsi son "illumination" n'aura duré que l'instant de son illusion ; car trompé par son mental il s'écria : "Tromperie Divine !". Or Dieu ne trompe ni ne se trompe ! Seul le Diable trompe et trompette, claironne !!! Bref, le Soi-Instant ou Dieu peut "appeler" comme le Père appelle son Fils. (L'homme ne vient pas à Dieu, c'est Dieu qui vient à l'homme... le mental ne peut se construire que par les 5 sens, sauf ce qui vient directement de l'Esprit, de Dieu ; voir par exemple le cas de l'alzheimer qui recouvre toute sa lucidité quelques minutes avant de mourir).


Dans le Futur où chacun aura réalisé le Soi-Instant, naturellement chacun sera comme Unité, le Tout, et ainsi il fera dans l'Instant la synthèse d'une chose, d'une seule chose (Centrum Centri), car l'Unité dans le domaine duel est toujours multiple : unifier par la synthèse chaque unité de cette pluralité, donc se passer de tout étatisme, de tout gouvernement, de toute opinion. Comme déjà écrit, il ne faut plus des croyants mais DES SACHANTS, des Terriens capables de Synthèse dans l'Instant. La vie sur cette planète en dépend.



[En référence à : L'Instructeur du Verseur d'Eau, de Karuna Platon ; et à Jean Coulonval : Synthèse et Temps Nouveaux].

 
 

Dernière mise à jour : 16-03-2014 18:07

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >