Accueil arrow Yôkai arrow Élémentals, Divinités, Yôkai arrow Démons et Merveilles
Démons et Merveilles Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 29-03-2014 18:52

Pages vues : 3634    

Favoris : 399

Publié dans : Elementals Yôkai, Élémentals, Divinités, Yôkai

Tags : Alchimie, Amour, Anarchie, Argent, Banques, Bourgeois, Chaos, Communisme, Chronologie, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Dragons, Eau, Église, Esprit, Europe, Feu, France, Gaule, Goulag, Gouvernement, Guerre, Homéopathie, Illusion, Inquisition, Internet, Jardin, Justice, Labyrinthe, Laïcité, Libéralisme, Liberté, Maffia, Magie, Médecine, Merde, Métaux, Monarchie, Mondialisme, Morale, Mort, Nature, Opinion, Pagan, Paradis, Peur, Pierre, Politique, Pouvoir, Prisons, Ptah, Pyramides, Religions, République, Révolution, Rire, Robot, Royauté, Russie, Sagesse, Satan, Science, Sécurité, Sexe, Silence, Supplices, Synarchie, Tao, Télépathie, Temps, Ténèbres, Terreur, Transformation, Vide, Volonté, Yokaï

 
trompette_celtic.jpg
 
 
Démons et Merveilles
(Emprunt du titre d’un des romans de H.P. Lovecraft)



Notre monde le FÉTICHE de la Réalité
Parce que Zwei Mal sind kein Mal (deux fois ne sont aucune fois, puisqu’il y a déjà dualité : la chose redoublée devient autre chose)
La Réalité est Démons et Merveilles intimement mélangés.
 
 
Seul est visible le FAUX ; le Vrai cesse d’être vrai dès qu’il est vu, ce qui est une autre définition de l’INSTANT. Mieux vaut l’Original que la copie ! Mais l’Original n’est reconnu qu’une fois défunt ! Ainsi la seule réalité possible ne se laisse pas approcher si facilement, ce qu’avait fort bien compris H.P. Lovecraft.
Tout étant SYMBOLE, il ne peut pas se figer, c’est un Mouvement perpétuel, comme un MINÉRAL en fusion. Le Symbole se découvre un Instant tout en se revoilant l’Instant suivant (du conscient il est redevenu inconscient). Le Symbole est TOUJOURS VIVANT, car il est voilé et ne laisse jamais percer le sens définitif des choses. Le Symbole est comme LA FIXATION CAVALANTE.
 
Qu’est-ce qu’un FÉTICHE ? Sinon le REFLET de quelque chose, de fait, de fabriqué, d’imité (I-mi-T ou moitié du Tout) à l’image de quelque autre chose.
FÉTICHE vient du portugais : feltiço (artificiel), du latin facticius (artificiel, factice). Le Fétiche est donc une illusion, un tour de Magie ou de Sorcellerie ! Il est l’artifice à la place du naturel, l’idole à la place du Dieu, la copie à la place de l’Original ; bref, il est le TROMPE-L’ŒIL, LE FAUX, LE EYES CANDY de nos modernes tombés dans la folie technologie, et la politique suit nécessairement ce faux. Le Fétiche EST LE MENTAL. Le Fétiche est la DÉMOCRATIE.

Donc ne cherchez JAMAIS le réel « ailleurs », il ne peut être que dans l’Instant, ICI et MAINTENANT, et seulement ICI et MAINTENANT. Si l’on fuit le réel, comme tout ce que fait notre civilisation humaine depuis au moins 10.000 ans, alors on se réfugie dans le CONFORT, qui porte aussi le nom d’AILLEURS ; on va voir ce qu’il se passe dans notre Galaxy, voir ce qu’il se passe chez le voisin ou sous le tapis, donc n’importe où, pourvu qu’on soit dans le confort, le sécuritaire en étant assuré de n’y jamais rien trouver !  Et c’est comme ça que ce monde actuel tourne... avec Big Brother... Depuis que le monde cultive des céréales... Aujourd’hui monde en réseaux pour mieux rentabiliser le Big Brother des Couilles en Or.

Le Réel est comme CE QUI N’EXISTE PAS. Ainsi, Dieu créa les Humains et les Humains créèrent Dieu, mais, comme le dit Ramana Maharshi à l’entretien 264 : Ni Dieu ni les Humains n’ont été créés !
L’apôtre Thomas dit la même chose : « J’ai vu et j’ai touché, et pourtant il n’y avait rien. Dieu n’existe pas : je l’ai rencontré ».
On retrouve la même chose dans la première partie de Démons et Merveilles de Lovecraft, à la fin de « Le témoignage de Randolph Carter », où une voix lui dit au téléphone filaire une chose invraisemblable : le réel se manifeste d’une manière invraisemblable, parce qu’elle concerne L’INSTANT. Instant ou invisibilité de la seule Réalité possible. Cette Réalité qui est une SINGULARITÉ comme la décrit Lovecraft, comme il peut, puisque aucune représentation ne peut en suggérer de connaissance ou d’appréciation par le biais de la RÉPLIQUE. Seule la Réalité est SANS DOUBLE, donc sans Miroir puisqu’il y a abolition de la dualité sujet-objet ! Le Réel est non représentable, comme un Démon à la Lovecrat qu’on peut difficilement décrire.

Celui qui a vécu l’Instant est devenu fou, c’est qui qui arriva à l’Arabe dément Abdul Alhazred : il avait ouverte la Porte dépassant la dualité Évolution-Involution. Cette Stargate conduisant au Vide Ultime qui est hors de tous Univers possibles. Cet Instant que les Anciens Grecs appelèrent PAN, qui engendra la PANIQUE.

Maîtriser les dimensions ou Portes c’est maîtriser les POINTS DE VUES, donc l’OPINION. Par exemple, donné par Lovecraft, les Formes obtenues en sectionnant un cône semblent varier selon l’angle de la section  elles sont cercle, ellipse, parabole ou hyperbole selon cet angle sans qu’il se produise, cependant, de changement du cône lui-même. « De la même façon, les aspects immuables de la réalité infinie semblent changer selon l’angle cosmique du regard ». Les êtres humains sont donc esclaves de cette variété de Points de Vues de Conscience depuis qu’à de rares exceptions près ils ne peuvent apprendre à les contrôler. « Seul, un petit nombre d’hommes instruits des mystères interdits, est parvenu à ce contrôle conquérant ainsi le temps et le changement. Par contre, les entités qui vivent par-delà les portes commandent à tous les angles et peuvent voir à volonté soit les myriades de facettes du cosmos dans une perspective fragmentaire soumise au changement soit, en dehors de toutes perspectives, sa totalité sans changement », écrit justement Lovecraft.

« L’homme de Vérité est par-delà le Bien et le mal » psalmodiait une voix qui n’était pas une voix. « L’homme de Vérité a appris que l’illusion est l’Unique Réalité et que la Substance est le Grand Imposteur », écrit superbement Lovecraft. L’Imposteur est le Fétiche, le Faux du monde spatio-temporel et de l’opinion. L’Illusion ou Unique Réalité est bien-sûr le Vide ou absence de Dieu ou Non-Création comme l’explique R. Maharshi cité ci-dessus.

Perdre son soi (son ‘je’) peut créer la Panique : « En face de ce redoutable prodige, le fragment Carter oublia l’horrible anéantissement de son individualité. Cette entité était un tout en un et un en tout, un être à la fois infini et limité qui n’appartenait pas seulement à un continuum d’espace-temps, mais faisait partie intégrante de l’ultime essence motrice du maëlstrom sans limites qui dépasse aussi bien les mathématiques que l’imagination ».

Ici sur Terre nous ne sommes que dans une toute petite DIMENSION, celle accessible à nos pauvres cinq sens. Mais : « Chaque figure dans l’espace n’est que le résultat de l’intersection par un plan, de quelque figure correspondant et de plus grande dimension - tout comme un carré est la section d’un cube et un cercle la section d’une sphère. De la même façon le cube et la sphère figures à trois dimensions, sont la section de formes correspondantes à quatre dimensions que les hommes ne connaissent qu’à travers leurs conjonctures et leurs rêves. À leur tour, ces figures à quatre dimensions sont la section de formes à cinq dimensions et ainsi de suite, en remontant jusqu’aux hauteurs inaccessibles et vertigineuses à l’infinité archétypique. Le monde des hommes et des Dieux des hommes n’est que la phase infinitésimale d’un phénomène infinitésimal  - la phase tridimensionnelle de ce minuscule univers clos par la Première Porte où Umr-at-tawil inspire les rêves des Anciens. Bien que les hommes saluent leur terre du nom de réalité et flétrissent de celui d’irréalité la pensée d’un univers originel aux dimensions multiples, c’est, en vérité, exactement l’inverse. Ce que nous appelons substance et réalité est ombre et illusion et ce que nous appelons ombre et illusion est substance et réalité », écrit Lovecraft.
Bref, Tout ce qui a été, est, et sera, existe simultanément ! Ainsi il n’existe pas de localisation dans un « espace précis ». C’est pourquoi on est toujours près de ce qui ne réside en aucun lieu ! à proximité immédiate et dans l’Instant, toute idéation d’espace se trouvant exclue. Comme la peur de l’Instant créant la Panique, le danger est alors celui de l’IMMÉDIATETÉ : le danger menaçant les humains est toujours un danger immédiat, la PEUR DE L’INSOLITE, de ce qui peut surgir brusquement, la peur de la spontanéité.

Hors de l’Instant on tombe facilement dans les dualités : celle de l’Involution-Évolution ; et celle de la Chute : les bons et les méchants ou dualité sujet-objet. Cette dualité de l’après Chute et du danger immédiat fut très bien illustré par le film de Don Siegel : The Body Snatchers. Le sujet-objet se dédouble : les humains sont dupliqués et ainsi transformés en jumeaux d’eux-mêmes, les privant ainsi de la possibilité de réaliser le Soi : Je suis CE JE SUIS ; ou les privant de leur SINGULARITÉ, leur PERSONNE (Père-Sonne). Il paraît que Don Siegel voulait nommer son film Sleep no more : Ne dors plus, sinon c’est un autre qui se réveillera à ta place, un double qui prendra possession de ton ‘je’ ou mental. On s’endort un soir en Obama et on se réveille au matin en Poutine !


Démons et Merveilles chez nos Anciens les GAULOIS.
Nos Anciens et émouvants GAULOIS sont, presque, du domaine de l’Instant, ce que j’essaye d’écrire sur déjà plusieurs pages sur les Gaulois. Ils sont proches des Chasseurs-Cueilleurs : pas encore de constructions dénaturant la noblesse de la Pierre (les constructions doivent respecter la Pierre en la taillant le moins possible), pas de culture et de travail du chapeau avec un langage écrit, seule subsiste la langue orale : le SON, la VIBRATION SONORE (la seule langue écrite était utilisé par les Druides pour l’administration et était du grec).
Les Gaulois sont une civilisation avancée (déjà le sens du Saint Fric...), contrairement à ce que l’opinion a véhiculé depuis quasiment deux millénaires. Comme je l’avais toujours supposé intuitivement, les Gaulois sont le prolongement des Chasseurs-Cueilleurs encore plus ou moins nomades, mais qui rapidement devinrent de parfaits cultivateurs... de céréales !... et de gros éleveurs d’animaux domestiques comme le cheval et le bœuf, la vache, le mouton, le porc, les animaux de basse-cour (oie, poule, canard), etc., donc  établissement de petites cités construites de bois et de terre. Le commerce devait suivre rapidement, surtout le commerce du vin, du sel... Donc les Gaulois firent un peu comme l’empire romain... et comme l’empire USionistan de nos jours. Mais, mais, mais, comme déjà écrit, nos Ancêtres les Gaulois sont le MIROIR de ce qu’est notre présent état de Conscience. Dans 100 ans ils seront encore vu sous une autre lumière...
Comme ce qu’écrivait Lovecraft et René Char dans La parole en archipel : « Un poète doit laisser des traces de son passage, non des preuves. Seules les traces font rêver ». Oui, c’est-à-dire qu’il devient urgent de dompter son mental ou ego, sous peine de mort.

Le si matérialiste 19è siècle, et siècle si colonisateur et impérialiste, réinventa le mythe bien commode des Gaulois vivant dans leurs forêts comme des sauvages, loin de la civilisation, peut-être sous l’influence de l’opinion du « Bon Sauvage » à la Rousseau, et du siècle des Lumières ou du nouvel obscurantisme, et surtout grâce à Napoléon 3. Bref, la dangereuse déforestation était déjà à l’œuvre au temps des Gaulois, qui furent de ce fait déjà des parasites : ils ne rendaient leur vie possible qu’en détruisant leur environnement et en le recomposant au service de leurs propres buts. C’était la fin des Chasseurs-Cueilleurs, mais leur fin commença dès la découverte du Feu qui permis la cuisson des aliments. Donc la première économie des Gaulois fut l’agriculture, ensuite vient l’artisanat avec l’utilisation du fer et autres métaux (étain et bronze et or), évidemment pour l’armement ! Ensuite vint le travail du bois.
Comme on ne voit ni ne vit l’Instant, les commentateurs antiques jugeaient les Gaulois comme des « sauvages », parce qu’ils ne se comportaient pas comme eux. Aujourd’hui c’est la même chose avec l’empire anglo-saxon voulant apporter sa « démocratie » aux « sauvages » à coups de bombes sur la gueule, parce que les « sauvages » n’en ont rien à foutre de leur « démocratie ». Sauvages longtemps assimilés aux « Nègres en Afrique ». On appelle ça le COLONIALISME, si à la mode avec les Conquistadors espagnols et portugais et au 19è siècle : voyez ce qu’en disait en 1885 le judéo-franc-maçon Jules Ferry qui se prenait pour le « peuple élu » devant civiliser le peuple non élu.... De nos jours nous en sommes encore à ce colonialisme pur et dur, genre : « Ce qui est bien pour nous est bien pour vous ». J’appelle ça du PARASITISME, qui peut s’exprimer dans les écoles républicaines maçonnique sous la forme : « Nous avons des devoirs envers les autres parce que ce sont nos semblables. Nous devons respecter, aimer et servir en eux comme en nous-mêmes la dignité humaine ». C’est la parfaite théologie du petit Blanc occidental, de préférence anglo-saxon, droit de l’hommiste de l’après 1789 et après siècle des lumières, après avoir viré l’Église catholique, laïcité maçonnique oblige.
Les « Nègres » doivent obéir à l’empire français ! Et maintenant ils (les nouveaux Gaulois, nous) doivent obéir à l’empire USionistan !

La légende gauloise est digne de H.P. Lovecraft, car elle a été imaginé pendant plus de 2000 ans. Mais l’essentiel est que la Gaule ne passa pas brusquement de la « barbarie » avec des sauvages en forêt à la « civilisation » des villes en marbre suite à l’envahisseur romain ; la Gaule était DÉJÀ hautement civilisée, donc l’équivalente de la civilisation romaine, mais évidemment non érigée politiquement en empire !


Le mondialisme ou Nouvel Ordre Mondial commence à la conquête des Gaules par l’empire romain et Jules César. 1789 n’est qu’un détail de la Chronologie tueuse. L’essentiel de la vidéo ci-dessous se trouve à la fin, mais c’est important de patienter jusque là pour comprendre notre situation actuelle.

[En haut de page : pavillon de trompette celtique, trouvé dans le sanctuaire de Tintignac en Corrèze, Gaule]
 
 
 
 
 

Dernière mise à jour : 29-03-2014 19:21

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >