Accueil arrow JDramas arrow Dramas hors du Japon arrow Banjun Theater Dangerous Love
Banjun Theater Dangerous Love Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 16-10-2008 22:52

Pages vues : 6246    

Favoris : 406

Publié dans : Sommaire JDramas, Sommaire Dramas hors du Japon

Tags : Corée, Dramas, Banjun Theater Dangerous Love

 
Banjun Theater Dangerous Love
반전드라마 Banjun Drama
 
 
http://wiki.d-addicts.com/Banjun_Drama

Mini drama de Corée du Sud (South Korea) diffusé sur SBS.

Part 1/6 sur Veoh : http://www.veoh.com/videos/e125852xSNFRM7p
Sur Google Video : http://video.google.com/videoplay?docid=3022958705197776945
(Il existe de nombreux liens sur Internet pour visionner ce drama)

Il s’agit de mini dramas diffusés le dimanche sur SBS en Corée du Sud. Chaque Banjun Drama est généralement unique, sauf s’il s’étale en plusieurs parties. Généralement le drama comporte en invité un artiste mis en scène de façon humoristique ou sarcastique, comme par exemple : TVXQ (Korean boyband), Han Ji Hye, Kim Jeong Hoon, Bae Seul Gi, Lee Min Woo, etc.
 
Dangerous Love.
En prologue : une séance photos sur une bande de cinq garçons (TVXQ) a lieu dans une forêt. C’est crispant, car toutes les 30 secondes, le réalisateur a collé le son de filles hystériques qui crient à chaque moment un peu inhabituel. Ce procédé fait ringard, fausse l’histoire et conditionne le spectateur. Ces petits cris remplacent plus ou moins la musique !
Après la lecture d'une fanfiction sur sa supposée relation amoureuse avec U-Know, Hero, qui porte un tee-shirt avec un texte en français, devient anxieux sur les raisons pour lesquelles U-Know devient si soudainement affectueux à son égard.
Saut chronologique : en pleine nuit dans une chambre, Xiah veut jouer au football avec Max. Pour sortir avec leur ballon de soccer, ils se glissent dans une autre pièce où ronfle un homme. Hero est toujours perturbé par cette histoire de sa relation affectueuse avec U-Know. Et là-dessus on nous colle en fond sonore les petits rires féminins. Dehors les deux joueurs de soccer se servent du ballon très maladroitement, si bien qui déboulent tous deux dans un fossé et en restent sonnés. Après un ou deux plans inutiles, on retrouvent Xiah et Max allongés sur un lit. Une jeune femme les a recueillit et soigné. L’un d’eux veut prévenir par téléphone, mais il n’y en a pas dans cette maison !... Ça craint... pour la suite. Xiah a beau expliqué à la femme qu’il fait partie du groupe TVXQ, elle ne les connaît pas et trouve leurs noms bizarres. Les autres garçons s’inquiètent car on leur rapporte le ballon de soccer dégonflé.
 
 
 
Ce genre me rappelle les comics ou courtes bandes dessinés qui passent peut-être encore mais qui passaient dans les quotidiens français des années 1950-1960. Donc un produit de consommation, jetable ou pouvant servir, comme les journaux, a emballer quelque chose ! Ou pourquoi pas, a faire de la sculpture en pâte à papier fabriquée avec de la colle liquide, ça marche très bien.
Les deux blessés font une promenade avec leur sauveuse : l’un porte un bras dans le plâtre, et l’autre c’est la jambe. Comme TVXQ sont des chanteurs, il y en a un qui entonne une chanson... Il a d’ailleurs une jolie voix de ténor. De retour dans la maison de leur sauveuse, les deux garçons commencent a se poser des questions et a avoir des inquiétudes.

C’est « Guignol » pour adulte un peu : Hero et U-Know sont en scène, U-Know a déjà un contact un peu rapproché avec Hero en lui épongeant le front ; puis Hero se lève et trébuche, résultat : c’est U-Know qui le recueille dans ses bras... Si c’est pas mignon ça... et sous les cris hystériques collés sur la bande image.

Dans la maison de leur sauveuse, l’un des deux blessés commence a flirter avec la jeune femme. Mais l’autre s’inquiète de plus en plus.
Hero est toujours aussi perturbé d’être tombé dans les bras de U-Know. Dans une salle de sport, il n’ose même plus regarder U-Know ; alors quand celui-ci prend par la taille Hero, vous imaginez les cris hystériques ajoutés en fond sonore... et la tête de Hero. Et puis ça continue les contacts rapprochés : Hero se casse à nouveau la figure, U-Know le porte carrément dans ses bras...
Pendant ce temps dans la maison, les deux « blessés et séquestrés »... Alors, que fait la police ?... Cette chronologie est d’ailleurs un peu inspirée de Misery, avec James Caan et Kathy Bates. Et avec une touche de Shining de Kubrick pour le passage temporel d’un symbole, ici une bague !

Je trouve aussi crispant cette façon de passer d’une chronologie à une autre, exactement comme un ping-pong , on y perd son « latin », ou il faut une bonne mémoire pour se souvenir des scènes précédentes et se faire son propre montage dans la tête ! Vu le niveau de l’intrigue, faire des efforts de mémoire n’est pas du tout évident ! Aussi le réalisateur rapproche t-il beaucoup cet échange de chronologies. Évidemment ça peut donner un style, qu’on peut aimer...

Une seule étoile car ils sont bien mignons les garçons du groupe TVXQ, mais niveau intérêt ou intrigue, c’est zéro et n’importe quoi ! Si vous voulez, tout est dans le titre : Dangerous Love, car la cause et effet déclenchante est vraiment tiré par les cheveux, de même le plaquage des divers inspirations mentionnés plus haut.


M. Roudakoff
 
 
[ Cliquez sur les vignettes, puis pour afficher l’image suivante : cliquez sur suivant ou précédent ou sur la partie droite ou gauche de l’image, ou utilisez les flèches du clavier ]
banj1.jpg
banj10.jpg
banj12.jpg
banj13.jpg
banj14.jpg
banj15.jpg
banj16.jpg
banj17.jpg
banj2.jpg
banj4.jpg
banj5.jpg
banj6.jpg
banj7.jpg
banj8.jpg
banj9.jpg
 
 

Dernière mise à jour : 17-10-2008 10:29

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent