Accueil arrow Dessins Animés arrow Japanimation arrow Araiso Private High School
Araiso Private High School Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 18-10-2008 01:42

Pages vues : 6389    

Favoris : 310

Publié dans : Présentation Dessins Animés, Japanimation

Tags : Araiso Private High School, Dessin animé, Japon

 
Araiso Private High School Council Executive Committee
Shiritsu Araiso Kôtôgakkô Seitokai Shikkôbu
私立荒磯高等学校生徒会執行部
 
 
http://fr.wikipedia.org/wiki/Shiritsu_Araiso_K%C3%B4t%C3%B4gakk%C3%B4_Seitokai
_Shikk%C3%B4bu

http://www.animenewsnetwork.com/encyclopedia/anime.php?id=1165

Deux OAV de japanimation (2002), d’après un manga de Kazuya Minekura (Saiyuki)

Résumé.
Kubota Makoto et son meilleur ami Tokito Minoru, tous deux membres du Conseil des étudiants du Comité exécutif de l’école supérieure privée Araiso, sont prêt à résoudre les mystères de l'école et a faire respecter les règles sur le campus, en réprimandant leurs camarades de classe délinquants. Kubota et Tokitou, sont donc un couple qui travail comme « gardes » ou ils font régner la paix au sein de l’école. Aussi, comment faire régner cette paix, et que chacun respecte l’autre ?
Dès les premières images je trouve ça agréable, un dessin nerveux et virtuose, avec un cerne peut-être un peu trop épais, surtout dans les gros plans. L’animation est plus travaillée que dans le dernier Saiyuki Burial. Dans la présentation : des étudiants aux regards louches, fument des cigarettes et agressent un autre étudiant ; puis ils se font remettre en place par Kubota et Tokitou, mais ceux-ci agissent indirectement, selon leur règlement. Sûr que ces deux là sont mignons, Kazuya Minekura a le don pour dessiner des bishonens.
 
 
 
Évidemment il y a deux élèves qui préparent un mauvais coup en saisissant l’occasion de joutes sportives, ils s’imaginent qu’ils vont se débarrasser de K et T (Kubota et Tokitou). Je retrouve avec bonheur la drôlerie de Saiyuki dans certaines scènes de Araiso. Mon préféré c’est Tokitou, celui qui a des cheveux noirs et est souvent habillé de noir, il porte toujours un gant noir à sa main droite. Il a un petit air de Son Goku dans Saiyuki, et Kubota c’est la copie de Cho Hakkai.
Au cours d’un match de volley-ball, il y en a un qui glisse dans son gant un cutter. Et c’est le beau Tokitou qui est touché. Il est soigné par une infirmière, pin-up tout droit sortie d’un studio de Hollywood !
Mais K et T obtiennent leur revanche au cours d’un match suivant : ils envoient à l’infirmerie la bande de mauvais garçons couverts de sparadraps.
 
 
 
K et T sont un couple, et quelque fois ils semblent se témoigner de l’affection, et alors il y a toujours une « mégère », celle qui est en cuisine, qui fait la censure !

Dans le deuxième OAV sous-titré : la rébellion des fantômes, un jeune homme transporte des marchandises à bout de bras dans un local réservé à des fournitures pour des arts divers. Il est confronté à des phénomènes dignes de Yôkai : une araignée lui descend dessus, la lumière devient instable, une ombre lui apparaît... Ainsi est le prologue. Ensuite ça se met en place : il fait chaud et chacun s’envoie soit un esquimau, soit une boisson fraîche. D’autres phénomènes insolites se produisent dans le lycée. Le jeune directeur du lycée parlemente de ce problème avec le Private High School Council Executive Committee, et l’un de ses membres demande un climatiseur dans le bureau du Comité en salaire pour le « nettoyage des fantômes ».
Soudain, un cri ! Le comité se bagarre avec des formes sous des draps blancs, les formes s’écroulent... et dessous...
Soudain, un autre cri ! Une apparition : Wonderful ! Just like ghosts out of a Spielberg movie ! Ces apparitions semblent vouloir rester, aussi des membres du Comité on recours à des analyses d’astrologie, ce qui va certainement déboucher par de la Magie ! Le jeune homme qui était dans le local des fournitures pour les arts : Fujiwara, est possédé ! Quand je vous parlais de Magie...

Trois étoiles pour ces deux OAV, drôles, mignons, il manque tout de même un petit quelque chose, peut-être au niveau des histoires. La relation de couple de K et T est traité sur le mode humoristique, en plus on ne sait jamais s’ils s’aiment, c’est peut-être ça cette impression de frustration, de manque. Ils sont en « contact », ou accordés, quand ils sont dans l’action, ou son contraire : le délassement. A mes yeux c’est ce que rend le layout (mise en place dans le cadre) et l’animation. Et bravo pour le dessin de l’ensemble, mais derrière il y a celui de Kazuya Minekura.

M. R.
 
 
[ Cliquez sur les vignettes, puis pour afficher l’image suivante : cliquez sur suivant ou précédent ou sur la partie droite ou gauche de l’image, ou utilisez les flèches du clavier ]
arai1.jpg
arai10.jpg
arai11.jpg
arai12.jpg
arai13.jpg
arai15.jpg
arai16.jpg
arai17.jpg
arai18.jpg
arai19.jpg
arai2.jpg
arai20.jpg
arai21.jpg
arai22.jpg
arai23.jpg
arai24.jpg
arai25.jpg
arai26.jpg
arai27.jpg
arai28.jpg
arai29.jpg
arai3.jpg
arai4.jpg
arai6.jpg
arai7.jpg
arai8.jpg
arai9.jpg
 
 

Dernière mise à jour : 18-10-2008 02:08

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >