Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Le PLAN de la Gouvernance mondiale
Le PLAN de la Gouvernance mondiale Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 23-04-2014 17:52

Pages vues : 3630    

Favoris : 467

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Alchimie, Amour, Anarchie, Argent, Banques, Bourgeois, Chaos, Communisme, Chronologie, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Dragons, Eau, Église, Esprit, Europe, Feu, France, Gaule, Goulag, Gouvernement, Guerre, Homéopathie, Illusion, Inquisition, Internet, Jardin, Justice, Labyrinthe, Laïcité, Libéralisme, Liberté, Maffia, Magie, Médecine, Merde, Métaux, Monarchie, Mondialisme, Morale, Mort, Nature, Opinion, Pagan, Paradis, Peur, Pierre, Politique, Pouvoir, Prisons, Ptah, Pyramides, Religions, République, Révolution, Rire, Robot, Royauté, Russie, Sagesse, Satan, Science, Sécurité, Sexe, Silence, Supplices, Synarchie, Tao, Télépathie, Temps, Ténèbres, Terreur, Transformation, Vide, Volonté, Yokaï

 
symbol_fm2.jpg
 
 
Le PLAN de la Gouvernance mondiale
ou de la République universelle de la
judéo-franc-maçonnerie moderne.
Non, ce n’est pas une nouvelle mouture de
« Théorie du complot » arme des « Hommes en noirs » !


La maladie de l’égalitaire est le PLAN de la Gouvernance mondiale, le Petit-Père-des-Peuples à l’échelle maçonnique mondialisée, soit l’étatisme ou le monothéisme mentaliste des judéo-chrétiens à la place du matriarcat naturel des Anciens.

Grégarisme ou communisme ou socialisme : un monde sous PASSAGE À NIVEAU.
 
 
L’assemblage des mots/maux : Pouvoir et Occulte est œuvre du Diable, c’est détourner ou rendre péjoratif ce qui est invisible, occulte comme Dieu (inconnu, secret, caché comme l’oligarchie, invisible). En y associant le mot Pouvoir on a une manipulation, donc un pouvoir sur quelque chose : les profanes. Quand le Pouvoir se veut invisible, il n’y a pas plus diabolique ou plus vicieux, car Pouvoir (Pour-Voir) c’est  vouloir, ou posséder ou atteindre un but, donc le contraire de la Connaissance. S’il y a un but à atteindre, ce but ne peut pas être permanent. Il doit déjà être présent. « Nous cherchons  à atteindre le but avec l’ego, mais le but existe AVANT L’EGO. C’est parce que nous existons que nous existons que l’ego semble exister aussi... C’est la pensée qui construit des enveloppes de tant de façons différentes » (R. Maharshi, entr. 146). Pas de but à atteindre, donc pas de PLAN. L’état libre de toute pensée est le seul état réel (entr. 146). La seule recherche valable, qui n’est pas un pouvoir, est de chercher la nature réelle du mental.
L’actuelle franc-maçonnerie spéculative (ou franc-maçonnerie vulgaire singeant l’ancienne) se veut la domination de l’invisible sur le visible. C’est en se sens qu’elle est diabolique, à cause du Pouvoir. LA FRANC-MAÇONNERIE SPÉCULATIVE EST UN ARTIFICE tout comme ce qu’on nomme de nos jours « ÉTAT D’ISRAËL » avec peuple artificiel. ARTIFICE = TRAVAILLEURS DU CHAPEAU OU DU MENTAL.
 
 
 
Le Diable et la franc-maçonnerie spéculative ne jurent que par la HIÉRARCHIE (les amoureux du galon ou des diplômes), comme si le Minéral était à l’étage inférieur, et l’animal ou l’humain était à l’étage supérieur. Un comble pour ces francs-maçons qui se veulent « égalitaires » au nom bien-sûr du « progrès » et donc de l’humanisme. Ainsi cette hiérarchie devait-être établie, car indispensable à la transmission des volontés, mais elle ne devait surtout pas apparaître aux yeux des adeptes (maçonnerie Bleue), car s’ils l’apercevaient, la transmission se trouverait contrarié par le sentiment égalitaire qu’on était obligé de créer en eux. Donc la hiérarchie doit demeurer caché, invisible comme le « Pouvoir occulte » afin de transmettre les volontés ou « but à atteindre ».
La hiérarchie varie selon les modes et les circonstances, donc rien de naturel, que de simples adaptations aux modes et au travail du chapeau ou mental.

La maçonnerie Bleue au bas de la pyramide commence avec le grade d’apprenti. Le novice est donc un « bleu » (le conscrit, le nouvel élève, le bizut). Évidemment le bizut maçon n’a pas les mêmes droits que ses supérieurs, donc l’égalité n’existe pas ! Bien que les autres maçons gradés l’appellent « mon frère », alors que le « bleu » n’est qu’un « marmot » dans une loge où vont et viennent comme ils l’entendent les hauts gradés, comme les professeurs de lycées peuvent aller et venir dans les différentes classes où ils ont à faire des cours. Les « bleus » sont obligés de travailler sous la constante surveillance des maîtres : ils sont encadrés par des maçons plus anciens, dont l’esprit est déjà formé au service du Diable. On a donc déjà à la base pyramidale le rapport initié-profane, ainsi, encore aucune égalité : les « bleus » sont infériorisés par rapport aux maîtres, et pourtant tout ce monde s’appellent « frère » et ne survie que par sa soi-disant « égalité » où tous les membres seraient « égaux » !!!

Initié sonne comme inné et igné.

La pyramide ou hiérarchie symbolise le GRÉGARISME : puisque celui qui est au-dessus de moi fait cela, alors je peux le faire aussi : mimétisme ou PRESTIGE DE L’UNIFORME, du grade, soit encore la carotte et la baston (bâton). Même chose que de dire : « On t’expliquera quand l’heure sera venue ». Bien-sûr elle ne vient jamais, sinon, plus de carotte ! Carotte qui est ce fameux « Pouvoir occulte » ou « Volontés de l’invisible » (le Diable ou le mental-opinion de certains, de l’oligarchie).
Occulte et Tradition sont du même thème. Alors on se rattache aux origines, à la base des sociétés antiques et de leur spiritualité qui réalisaient les premiers efforts de l’élite humaine vers le « progrès », et qui s’enveloppait de mystères pour protéger contre les ignorances et les fureurs de la foule grossière, selon ce qu’en écrit par exemple le maçon du 33è degré C.W. Leadbeater dans : Une brève histoire de la franc-maçonnerie. Donc pas d’égalité !
Cette foule grossière régulièrement dénoncé par les Sages, mais foule  grossière dont la judéo-chrétienté a fait les Païens, les idolâtres ! Toujours cette division entre « peuple élu » ou initiés et peuples non initiés ou profanes, ceux qu’on appelle aussi « le vulgaire ».

Rien de plus diabolique que d’argumenter ou de mettre en avant la « Théorie du complot » qui ferme la gueule de tous les opposants au système étatique. Superbe et sadique et sournoise inquisition moderne comme sait le faire l’actuelle « démocratie » et sa 'libre pensée'. Car on ne peut pas mettre de noms sur ceux qui gouvernent le monde, sauf avancer les banques et ses dirigeants et possédants. Ainsi le Nouvel Ordre Mondial, le PLAN, est un extraordinaire système pour être non seulement anti-démocratique, mais pour assurer l’exercice d’une autorité occulte (plus de roi) ; copié sur cette maçonnerie spéculative où l’autorité ou le pouvoir est remit à cette autorité pour le choix des sujets et leur avancement dans la hiérarchie, tout en lui permettant de demeurer invisible. Notre monde mondialisé actuel repose sur ce système hiérarchique judéo-franc-maçonnique avec eyes candy de l'invisible. Ainsi le « bleu » devenu compagnon sera toujours tenu sous la dépendance d’une pensée manipulatrice qui descend jusqu’à lui sans qu’il sache d’où, ce qui singe la religion traditionnelle chrétienne où au moins on sait d’où ça vient : du CHRIST.

De par son système hiérarchique et pyramidale, les grades maçonniques constituent des sociétés secrètes empilées les unes sur les autres. Lorsqu’on reçoit un grade en maçonnerie, c’est pour la vie, car c’est comme la connaissance reçue, on ne peut pas faire qu’on puisse ôter la connaissance donné à un initié, qui d'ailleurs lui seul sait s'il est initié ou non ! C’est pourquoi chez les « bleus » ou base de la pyramide, les grades sont insignifiants ; le « Pouvoir occulte » eût fait preuve d’imprudence, s’il eût permis que les maçons des derniers degrés fussent initiés à quoi que ce soit d’important. Les grades supérieurs n’initient pas à la connaissance de « vrais secrets », sinon, il y a longtemps que ceux-ci seraient devenus les secrets de Polichinelle...
Une fois le « bleu » arrivé au premier étage de la pyramide, il est toujours sous contrôle de maîtres hauts gradés sans qu’il puisse s’en douter, de même qu’il était sous contrôle quand il était un bleu. Le grégarisme doit toujours se poursuivre, car il doit y avoir toujours CIRCULATION, FLUIDITÉ : élève et maîtres doivent être en communion d’idées, donc singeant une religion. C’est ainsi du bas en haut de la pyramide maçonnique, ne faisant jamais que transmettre à d’autres qui ne s’en aperçoivent pas ce qu’ils ont eux-mêmes reçu s’en s’en apercevoir. Encore une fois nous sommes bien dans une religion ; mais surtout un RÉSEAU. Un réseau qui pour être efficace doit rendre invisible, et la transmission des volontés, et le mécanisme assurant cette transmission.

Le « bleu » arrivé au grade de maître a été imprégné de l’esprit démocratique égalitaire, dont la propagande est nécessaire pour que le Pouvoir occulte arrive à ses fins. Les maîtres sont alors des serviteurs fanatiques de cette idée d’égalité et de démocratie. Critiquer cette idée et on est traité de tous les noms actuels : antisémite, néga-truc, hitlériste, etc.
Qui dit pouvoir dit compétition, donc celui qui est occulte faire son marché en vu de son but à atteindre parmi les maçons arrivés au grade de maître. C’est pour ça qu’à tous les étages les maçons sont contrôlés, jaugés pour tirer d’eux un maximum. On est dans la civilisation du commerce et de la compétition ou on ne l’est pas !!!
Donc en maçonnerie, on jauge, on compare, on observe, comme dans n’importe quel business pour avoir le « meilleur marché », et le reste, on ne s’en encombre pas, on jette ou on remise au rebut. Ainsi le pouvoir occulte un fois qu’il a rassemblé les adhérents dans les loges, il n’a plus qu’une pensée : opérer parmi eux des sélections. Le pouvoir occulte ne cherche que des « outils humains » pour l’exercice de son pouvoir.

La maçonnerie Bleue est une gare de triage : on y entre et on n’y reste pas, c’est pourquoi cette maçonnerie là ne doit se douter de rien ni de ce qu’elle est, ni du but auquel on la fait travailler, ni de ce dont elle n’est que l’aveugle instrument. Cette maçonnerie ne reste que sur les marches du Temple, elle n’y pénètre pas. Le Pouvoir occulte s’en sert pour opérer un triage parmi les éléments qui composent le monde profane, triage qui a pour objet de mettre à part ceux qui pourront être manipulables tout confort. Ensuite le Pouvoir occulte choisit ceux qu’il suppose pouvoir être utilisés par lui. Il les éprouve à leur insu et il opère parmi eux un nouveau triage. il se sert pour cela de la maçonnerie des hauts grades qui lui procure en même temps l’avantage d’apparaître comme le sommet de la franc-maçonnerie et de créer ainsi l’illusion dont il a besoin pour se dissimuler.


Grégarisme ou transmission d’opinion.

Quand un agriculteur veut faire produire à une terre ce qu’elle ne rendrait pas par elle-même naturellement, il commence par l’amender (l’amadouer ou l’apprivoiser). C’est après qu’il répand alors ses semences dont il attend du rendement. Le Pouvoir occulte agit de même par le grégarisme et son réseau. Lorsque le Pouvoir occulte a jeté son dévolu sur une nation qu’il veut manipuler à sa guise, il commence par y créer des « champs d’expérience » (voyez les révolutions de 1789, 1830, 1848 et la guerre de 1870, puis la révolution russe de 1917). Le Pouvoir jette donc certains principes, une soupe judéo-maçonnique répandu dans les milieux maçonniques fanatisés ; soupe destinée à être avalé par la masse, afin qu’elle travaille elle-même s’en sans rendre compte à la destruction de ce qui faisait sa force !
C’est seulement après des périodes plus ou moins longues nécessaire à la préparation du PLAN, que le Pouvoir occulte peut enfin agir, avec la certitude que la masse aveuglée ne fera plus obstacle à ses entreprises et que même elle les servira.

LE PLAN MONDIALISTE :
(Selon les membres de la Haute Vente ou Carbonari à Turin le 18 janvier 1822)
...
L’essentiel est d’isoler l’homme de sa famille, de lui faire perdre les mœurs. Il est disposé, par la pente de son caractère, à fuir les soins du ménage, à courir après de faciles plaisirs [société de consommation et « pouvoir d’achat »] et des joies défendues [drogues en tous genres]. Il aime les grandes causeries de café [aujourd’hui Internet et ses réseaux sociaux], l’oisiveté et les spectacles [du pain, du vin, des jeux]. Entrainez-le, soutirez-le, donnez-lui une importance quelconque ; apprenez-le, donnez-lui une importance quelconque (Démocratie ou Pouvoir du peuple], apprenez-lui discrètement à s’ennuyer de ses travaux journaliers, et, par ce manège, après l’avoir séparé de sa femme et de ses enfants, et lui avoir montré combien sont pénibles tous les devoirs [société du confort], vous lui inculquerez le désir d’une autre existence. L’homme est né rebelle ; attisez ce désir de rébellion jusqu’à l’incendie, mais que l’incendie n’éclate pas. c’est une préparation à la grande œuvre que vous devez commencer. Quand vous aurez insinué dans quelques âmes le dégoût de la famille et de la religion (l’un va presque toujours à la suite de l’autre), laissez tomber certains mots qui provoqueront le désir d’être affilié à la loge la plus voisine. Cette vanité du citadin ou du bourgeois de s’inféoder à la franc-maçonnerie a quelque chose de si banal et de si universel, que je suis toujours en admiration devant la stupidité humaine. Je m’étonne de ne pas voir le monde entier frapper à la porte de tous les Vénérables, et demander à ces messieurs l’honneur d’être l’un des ouvriers choisis pour la reconstruction du Temple de Salomon. Le prestige de l’inconnu exerce sur les hommes une telle puissance, que l’on se prépare avec tremblement aux fantasmagoriques épreuves de l’initiation et du banquer fraternel ».


Rien que le nom « République universelle » se veut une religion à elle toute seule, par l’emploi du mot « universel » qui ne peut avoir de sens qu’avec le divin. Un fanatisme religieux voulu par cette maladie de l’égalité, avec la religion de l’homme où celui-ci se prend pour Dieu : socialisme, existentialisme, humanisme, etc.
L’autre universalité vendu par cette judéo-franc-maçonnerie spéculative est la « libre pensée », qui fait partie du package « démocratie » depuis que l’Église de Rome a perdu son pouvoir. Mais avec leur « République universelle » ces maçons veulent être « la vérité » alors qu'elle n'est que leur opinion, ils se croient démocratiques, alors qu’ils ne sont eux-mêmes que trompés, et dans une erreur analogue à celle où le peuple serait roi : l’union des prolétaires selon Karl Marx où les ouvriers du monde travailleraient à la socialisation de toute propriété et de toute production, bref, le socialisme dans tout son Juif bolchevique : « Il faut que l’État [mondial] possède toutes les richesses et touts les moyens de production » disent les prolétaires marxistes qui s’imaginent que cet État « possède » ou possédera tout et que ce sera eux. On le leur a fait croire pendant 74 ans en URSS. Or ils ont été trompés par ce même Pouvoir occulte caché derrière les Lénine-Trotsky-Staline.

Le socialisme mondial dont rêve les marxistes détruit toutes les forces qui s’opposent à l’absorption du monde par ce Pouvoir occulte. L’actuelle libre pensée rongée par la maladie de l’égalité détruit toutes les forces morales, parce que les vrais maîtres du monde se cache derrière des groupes profanes qu’ils ont créé. Ces vrais maîtres sont en RÉSEAU comme une RELIGION : RELIER. Ils sont les fils de la Veuve, donc une même race et adeptes d’une même religion, avec le PLAN de destruction de toutes les nations, afin de former un État mondial et religieux au milieu de l’univers réduit à l’état de poussière humaine.

La libre pensée, comme la Liberté, est morte en 1789, car le Pouvoir occulte a introduit la Liberté là où elle n’est pas ! pour en faire l’imbécilité criminelle : « le peuple-roi » ou système de la souveraineté du peuple, avec son package maçonnique comme le « suffrage universel ». Autant demander à un aveugle de choisir « librement » entre des couleurs ! On dit à l’agneau : Tu es libre d’être ou de ne pas être herbivore, donc on lui demande de choisir son GENRE, comme dans l’actuelle idéologie du genre pour le sexe des humains. Car c’est à cela que se ramènent en définitive les institutions de l’étatisme qui entretiennent dans la cervelle de tous les humains l’illusion d’être souverains, égaux à quiconque et de trancher, par leur bulletin de vote dans des urnes, les problèmes les plus étrangers à leur compétence ! vu le niveau de conscience dans lequel ce même Pouvoir occulte les maintient.
Étirer, dilater ainsi la Liberté, c’est encore la façon la plus sûre (et la plus dégueulasse) de la supprimer. Qui veut trop courir aujourd’hui ne pourra plus marcher demain... Après avoir promené son désir et son choix parmi les aliments carnés, l’herbivore corrompu ne sait plus choisir sainement entre les plantes qui l’entourent.
« L’homme du peuple farci « d’idées générales » et d’ambitions saugrenues perd la sagesse spécifique de son milieu social et professionnel. Il n’est pas libre hors de son ordre : là, il n’a que l’illusion de la liberté ; en réalité, il est mû par des mots creux ou des passions malsaines et sa souveraineté universelle se résout en fumée et en comédie. Mais ce qui est plus grave, ce qui est le plus terrible, c’est que, dans son ordre même, il n’est plus libre. Rien plus qu’un certain mythe de la liberté n’a contribué à détruire, dans l’âme des masses, la vraie Liberté, la vraie Sagesse » (Gustave Thibon : Diagnostics).


Un monde socialiste sous PASSAGE À NIVEAU.

Le monde de l’étatisme et du socialisme et de sa maladie de l’égalité. L’égalitarisme des judéo-francs-maçons ne jurent que par l’égalité alors qu’il se vautre dans les hiérarchies les plus orgueilleuses et croquignolettes !
Passage à Niveau évoque la Guillotine égalitaire : une seule tête, celle de la « valeur républicaine », et la république est la garde-barrière. « Le garde barrière n’a pas de fonction sociale positive, il ne sert à rien - si ce n’est à protéger l’égalitarisme contre lui-même : son labeur, purement négatif, consiste à inhiber, hacher, perturber la marche de véhicules qui se croiseraient si harmonieusement, sans contrôle rigide, sans gaspillage de temps ni énergie, à condition de circuler à des niveaux différents ! Et malgré le fourmillement de barrières et de gardiens, les catastrophes se succèdent, fatales, stupides. L’emplâtre de la barrière ne recouvre jamais entièrement la plaie creusée au cœur des exigences primordiales de la société humaine par l’institution du passage à niveau.
Morale de l’apologue : le passage à niveau représente l’idéal, l’état de l’équité abstraite, de la justice mathématique ; le garde barrière symbolise la prolifération épuisante des organismes de contrôle [Big Brother], de défense et de protection : le fonctionnarisme [ou Nouvel Ordre Mondial]. Deux pôles indissolubles de la même réalité ; on a voulu tout simplifier, tout égaliser, on a rêvé de réduire le corps social à une figure de géométrie plane [celle de la ligne droite ou du GADLU : Grand Architecte De L’Univers des judéo-francs-maçons].
Résultat : à la complexité organique de la Nature, à la complexité vivante, féconde, fille et servante de l’unité, on a substitué une complexité mécanique, artificielle et parasite [celle du mental ou travailleurs du chapeau maçonnique]...
L’hérésie du passage à niveau a pour sanction la barrière et le parasite qui la garde. De même l’hérésie égalitaire : elle cherche un remède à son aberration, à la fatalité dissolvante qui niche au creux de ses entrailles dans un fonctionnarisme amorphe et démesuré. Mais ce remède exténue, mais ce remède empoisonne ! Le fonctionnarisme [ou gouvernance mondialisée] c’est l’égalitarisme qui se tue lui-même en se défendant contre lui-même », écrit justement Gustave Thibon.

Le socialisme soviétique fondé sur la norme de l’égalité le plus rigide, a donné naissance en fait aux inégalités les plus révoltantes que l’humanité ait jamais connues. Et comme tout est cyclique, ça recommence de nos jours !
Il n’y a pas d’Accord ou Communion sans les DIFFÉRENCES : les grains de sables du désert ou les flocons de neige dans la campagne sont tous identiques et étrangers les uns aux autres.

RAPPEL :
Le judaïsme repose sur l’Égypte ancienne, et donnera la chrétienté (Ptah mouture d’Osiris donnera le Jésus et sa Croix) ; le judaïsme est la base de cette maçonnerie spéculative née à Londres en 1717 en passant par l’héritage des Templiers des Croisades. Templiers qui survécurent indirectement à travers plusieurs princes de la Maison de Bourbon. Mais ne jamais oublier qu’il y a Maçons et maçons. Les faux maçons sont ceux rongés par le pouvoir.

[En références à : Le Drame Maçonnique - Le Pouvoir Occulte contre la France, de Paul Copin-Albancelli, qui parle plutôt d’une franc-maçonnerie à la Weishaupt (maçonnerie purement politique), comme le Grand Orient de France rongé de pouvoir (rite français, rite de l’Orient et autres courants) ; Diagnostics, de Gustave Thibon]
 
 

Dernière mise à jour : 25-04-2014 14:15

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >