Accueil arrow Yôkai arrow Élémentals, Divinités, Yôkai arrow Homunculus
Homunculus Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 23-10-2008 16:28

Pages vues : 2983    

Favoris : 206

Publié dans : Elementals Yôkai, Élémentals, Divinités, Yôkai

Tags : Homunculus, Japon, Yôkai

 
atome_ultim.jpg
L’Essence divine se manifeste par le Feu et par l’Eau, aussi bien que par l’Esprit et l’Âme.

Je range cette page dans la catégorie des YÔKAI (1), car il y a une infinité de possibles pour faire naître quelque chose lorsqu’on y croit !
 
Homunculus : recréer un être humain (un corps), et lui donner une âme (le fluide électrique). C’est un peu l’ancêtre de l’androïde ou robot mécanique. Donc la frontière entre androïde et Homunculus est mince chez Villiers de l’Isle Adam par exemple, avec son Êve Future, car Villiers est en avance sur son temps de plusieurs siècles avec son Êve, si parfaite et si fluide...
Mais dans l’état actuel, l’androïde français par exemple est une bien méchante mécanique... non fluide, c’est-à-dire terriblement primitive...
 
État actuel et état lointain sont très proches...
Ainsi le Pape Sylvestre II, Gerbert d’Aurillac, aurait réalisé un ordinateur, ancêtre de machine binaire sous la forme d’une sorte d’androïde ne comportant qu’une tête. Selon « la légende », Gerbert aurait été tuyauté par les « 9 Inconnus »(2).

Évidemment quand on parle androïde, et, Homunculus, on pense à  Frankenstein !
Dans Fullmetal Alchemist : http://fr.wikipedia.org/wiki/Homunculus_de_Fullmetal_Alchemist

Une recette de fabrication d’un Homunculus ?
Il y a aussi l’antique Golem, Homunculus fait d’argile, et animé par le Verbe...
J’avais oublié les Réplicateurs de Stargate SG1...

En faite, très peu de documents sur les Homunculi, même sur Internet. Et pour causes multiples...
Tout de même: la légende veut qu’Albert le Grand ait fabriqué un Homunculus, et que Thomas d’Aquin, effrayé de ce défi à Dieu, brisa d’un coup de bâton.
Paracelse, selon toujours une légende, aurait fabriqué un Homunculus. Personnellement j’en doute. Selon ma documentation, Paracelse était plutôt tourné vers la médecine, mais il peut avoir fabriqué une sorte de pantin, afin d’étudier les maladies et les blessures du corps... et de l’âme. De là a ce que le pantin marche tout seul... Paracelse écrit qu’il faut avant tout savoir se rendre maître de son imagination !

Voici encore « une recette » pour fabriquer un Homunculus.
Trois rois et trois reines sont décapités ainsi que leur bourreau : un More. Puis les six corps des souverains et la tête du More sont emportés dans une île, et mis a bouillir ; de la cuisson émerge un phénix, dont les cendres serviront a faire deux Homunculi. C’est d’après une légende rosicrucienne, avec l’assimilation à un phénix : l’oiseau qui se consume et renaît de ses propres cendres. le Phénix, aussi appelé en Égypte ancienne le Benou, est un symbole alchimique du Soufre incombustible ou auto-création. Chez les Taoïstes le phénix est appelé : Oiseau de Cinabre (Cinabre = sulfure rouge de mercure).

Quand le Benou sent/sang sa faim/fin approchée, il se développera en un nouveau Benou, ressuscité des cendres de son prédécesseur.
Benou a un rapport avec Vénus la deuxième compagne de Rê qui remplit une double fonction : assister soit au levé, soit au couché de Rê. À son levé, Vénus le précède et s’identifie au Benou. Cet oiseau porte l’âme d’Osiris, il représente le Divin Ego de l’homme. Symbole de cycles : retour de la lumière sortant des ténèbres, et le cycle des crues du Nil.

Ainsi, même en donnant le recette exacte pour fabriquer un Homunculus ; le tour de main, les circonstances et les endroits spéciaux, et l’aide du Souffle divin peuvent seuls permettent cette re création. Et il doit falloir ajouter non pas l’âge du capitaine, c’est-à-dire de l’opérateur, mais bien La pureté morale de cet opérateur et son grand bon sens des circonstances...

Consultez aussi des pages sur l’Art de l’origami, sculpture de pliage en papier sans découpe ni colle. Qui sait, leurs créateurs leurs ont peut-être donnés une âme ?
http://fr.wikipedia.org/wiki/Plis_de_base_en_origami

Michel Roudakoff



Notes.
1. Comme bon nombre de livres en français traduit du japonais, j’écris le pluriel de Yôkai sans le s.
2. Rappel d'une idée géniale ou légende qui date probablement du Roi Hindou ASOKA (vers 270 avant J.C.) :
Constitution d'un groupe de personnes étudiant dans le secret diverses sciences et techniques, afin d'améliorer le sort de ses frères et sœurs. Chaque groupe étudie une partie d'un ensemble de 9.
Livre 1 : consacré aux techniques de propagande et de guerre psychologique (livre le plus dangereux des 9 !)
Livre 2 : consacré à la psychologie, et pouvant donner le moyen de tuer une personne en le touchant, la mort survenant par inversion de l'influx nerveux.
Livre 3 : étudie la microbiologie, et notamment les colloïdes de protection.
Livre 4 : traite de la Transmutation métallique. (Une légende veut qu'aux temps de disette en Inde, les temples reçoivent de source secrète de grandes quantités d'Or très fin.
Livre 5 : étude de tous les moyens de communication terrestre et extra-terrestres.
Livre 6 : étudie le secret de la gravitation.
Livre 7 : serait la plus vaste cosmogonie conçue par notre humanité.
Livre 8 : traite de la lumière.
Livre 9 : consacré à la sociologie, donne les règles de l'évolution des sociétés et permet de prévoir leur chute.
Les études de cette société secrète se poursuivraient encore à notre époque, les membres poursuivant leur quête scientifique et technique dans la fluidité du recrutement par cooptation. (Légende ou réalité ? en tous cas elle a eu le mérite d'être remis au jour par Louis Pauwels et Jacques Bergier dans leur livre Le matin des magiciens, éditions Gallimard).
 

Derničre mise ŕ jour : 23-10-2008 20:21

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer ŕ un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2014 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >