Accueil arrow News arrow Dernières news arrow La république et 1789
La république et 1789 Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 30-06-2014 17:18

Pages vues : 3370    

Favoris : 592

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Alchimie, Amour, Anarchie, Argent, Banques, Bourgeois, Chaos, Communisme, Chronologie, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Dragons, Eau, Église, Esprit, Europe, Feu, France, Gaule, Goulag, Gouvernement, Guerre, Homéopathie, Illusion, Inquisition, Internet, Jardin, Justice, Labyrinthe, Laïcité, Libéralisme, Liberté, Maffia, Magie, Médecine, Merde, Métaux, Monarchie, Mondialisme, Morale, Mort, Nature, Occulte, Opinion, Pagan, Paradis, Peur, Pierre, Politique, Pouvoir, Prisons, Ptah, Pyramides, Religions, République, Révolution, Rire, Robot, Royauté, Russie, Sagesse, Satan, Science, Sécurité, Sexe, Silence, Supplices, Synarchie, Tao, Télépathie, Temps, Ténèbres, Terreur, Transformation, Vide, Volonté, Yokaï

 
guillotinedroithomm.jpg
 
 
La république et 1789
 
 
La maffia des perruques poudrées et autres philosophistes du siècle dit des « lumières ».

Le règne de l’ego est indissoluble de l’opinion et il prend sa source à la Renaissance, là où est née la « libre pensée » et le besoin d’étudier la matière selon des disciplines intellectuelles autonomes et libérées des suggestions de la théologie et de la métaphysique. Cette « libre pensée » a effectivement conduit à la liberté des opinions personnelles et à la révolution de 1789. Mais, en prenant le pouvoir politique, elle se niait du même coup, surtout à cause des pouvoirs d’argent. De plus, en triomphant, la libre pensée signait son arrêt de mort, car il est évidemment impossible de gouverner en reconnaissant à chacun le droit de ne pas être d’accord.
Ce qui devait être une révolution en 1789 fut un vol par les puissances de l’argent et donc 1789 a été vidé de son sens par l’ego amplifié notamment tout au long de ce que les républicains appellent « siècle des lumières ».
1789 est le triomphe de la hiérarchie (judéo-maçonnique) où l’être humain en tant que personne n’a pas sa place puisqu’il est soumit à la hiérarchie : À L’ÉTATISME, à la chefferie.
Pendant toute la révolution la bourgeoisie d’affaires (celle aidée par les Girondins) n’a eu d’autre but que d’accroître son pouvoir. Les lois ne furent fabriquées que pour les Couilles en Or comme les Danton, Boissy d’Anglas, Roland, Barnave, Cambon, laissant grande ouverte la porte de ce qui allait devenir le libéralisme que j’appelle le capitalo-socialisme, parce que les deux sont indissolubles.
Turgot sous Louis 16 mettait déjà en place ce libéralisme avec le commerce des grains, qui affama toute la population française, et qui ensuite grâce aux Girondins lui tira dessus.
La Convention c’est : la loi martiale et la peine de mort pour sécuriser les dépôts de grains, refus d’instaurer la moindre mesure d’assistance ou même de subsistance publique.
La propriété privée sera un dogme qui conduira à l’abominable mode des bagnes pour enfants et adultes, car la loi du 18 mars 1793 punit de mort quiconque s’en prend d’une manière ou d’une autre à la spéculation et à la propriété privée. Puni de mort celui qui propose une réforme agraire. L’oligarchie, ou mieux la ploutocratie s’installait dans la France en maintenant une dictature bancaire au combien meurtrière, ne serais-ce qu’à travers son institution des bagnes pour enfants et adultes. Dans le même thème du bagne et de l’esclavage qui inspira probablement aussi le Goulag soviétique, nous aurons le colonialisme cher au maçon Jules Ferry, mais surtout le matérialisme triomphant des possédants (les gens des biens) sur lesquels repose toute cette civilisation devenue religion du Saint Fric : droit des plus riches et des plus forts, DROIT DES WINNERS.

EN RÉSUMÉ : la révolution française reste toujours à faire... car la France, pardon, les GAULES, restent un phare du monde. 1789 n’a fait qu’achever de construire le culte de l’opinion devenant critère de vérité politique. Le peuple n’est aucunement souverain, les hommes ou femmes de pouvoir ne sont pas nécessairement ceux et celles dont on publie les noms, ils ne sont pas dupes parce qu’ils ont pouvoir de fabriquer des opinions suivant leur ego et cupidité.
Enfin, nous sommes depuis plus de 200 ans dans un hyper matérialisme, par exemple si vous êtes à New York et que vous dites à ce New-Yorkais : « Passez une bonne journée », icelui vous répondra : « Ne me dites pas ce que j’ai à faire ! ». On est dans le libéralisme et la « libre-entreprise » ou on ne l’est pas !!!
 
 

Dernière mise à jour : 30-06-2014 17:34

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2021 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >