Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Ce peuple élu qui crache à la face du Ciel
Ce peuple élu qui crache à la face du Ciel Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 11-07-2014 21:38

Pages vues : 3746    

Favoris : 522

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Alchimie, Amour, Anarchie, Argent, Banques, Bourgeois, Chaos, Communisme, Chronologie, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Dragons, Eau, Église, Esprit, Europe, Feu, France, Gaule, Goulag, Gouvernement, Guerre, Homéopathie, Illusion, Inquisition, Internet, Jardin, Justice, Labyrinthe, Laïcité, Libéralisme, Liberté, Maffia, Magie, Médecine, Merde, Métaux, Monarchie, Mondialisme, Morale, Mort, Nature, Occulte, Opinion, Pagan, Paradis, Peur, Pierre, Politique, Pouvoir, Prisons, Ptah, Pyramides, Religions, République, Révolution, Rire, Robot, Royauté, Russie, Sagesse, Satan, Science, Sécurité, Sexe, Silence, Supplices, Synarchie, Tao, Télépathie, Temps, Ténèbres, Terreur, Transformation, Vide, Volonté, Yokaï

 
moise_nuque_raide.jpg
 
 
Ce peuple élu qui crache à la face du Ciel
Ces « droits de l’homme » qui crachent à la face de l’homme


Dieu ou l’homme se sert de l’homme comme MIROIR (reflet)
 
 
MIROIR : En haut dans le Ciel comme en bas sur Terre, et l’inverse dit l’Alchimie. Miroir, étymologie de MERVEILLE (mirer, se mirer dans l’eau, on parle aussi de psyché ou miroir ou mental...) ; speculum et ice (iag en gaulois, de ieg (froid), anglo-saxon gicel qui donne en anglais ice : la glace). Spéculer ou observer : Pour-Voir ; et faire des spéculations financières et commerciales (boursicoter).
Spéculer à l’origine était observer le Ciel et les mouvements relatifs des étoiles, donc un travail du mental : spéculer est typiquement du travail du chapeau s’enracinant dans l’étude des astres ou d’une Kabbale quelconque.
Que reflète le miroir, sinon, en principe, la Vérité, LA TRANSPARENCE (sens de Vraie Télépathie).
Le Miroir échappe à la Cause-Effet. Le Miroir est symbole de Sagesse et de Connaissance. Ainsi, comme Dieu ou l’homme se sert de l’homme comme MIROIR, le divin se reflète donc en réfléchissant la manifestation ou monde des accidents, créant cette manifestation À SON IMAGE. Ainsi cette Identité et la Différence ou ego dans le Miroir est la Chute luciférienne. Cependant chez les Taoïstes Dieu ou le Reflet renvoie le Ciel et la Terre.
IMPORTANT : suivant l’angle, ou l’orientation, l’humain en tant que Miroir reflète la beauté ou la laideur. L’âme pure devenue Miroir par transformation renvoie naturellement une « auréole » bienfaisante.
Le Miroir est symbole de PURETÉ (quand il est nettoyé), ce qui renvoie à la dualité guerrière et religieuse de PUR et d’IMPUR ; évidemment c’est moins visible dans notre « civilisation moderne » occidentale. L’impur c’est par exemple la Mal-à-Dit, parce que ça dérange l’ordre Cosmique, ou le mental ! Purifier signifie désensorceler et guérir. Le cacadavre ou cadavre est impur, il fait peur, même à certains animaux. De nos jours la merde est glorifié : le Saint Fric ou finance internationale et son mondialisme.
RAPPEL : comme le reflet dans le Miroir, tout est double ici-bas : tout être, tout objet, tous actes sacrés sont le lieu d’une profonde et absolue AMBIVALENCE. L’objet sacré, comme l’argent virtualisé de nos jours, devenu sacré est investi d’une force prodigieuse infiniment plus puissante qu’une bombe atomique, mais terriblement délicate de maniement : autant elle peut être bénéfique et d’une seconde à l’autre se retourner en son contraire et agir alors « diaboliquement » comme énergie mortelle ou destructrice (rien de plus fragile que la finance...).

Bien-sûr le Miroir est à la fois symbole solaire et Lunaire (la lumière lunaire est le reflet du Soleil, lumière déphasée).
Qu’est-ce que c’est la Spéculation ou travail du chapeau ? Sinon quelque chose d’extérieur, et encore dans la dualité sujet-objet, donc pas directe ! Et pire ! En photographie, passant par le Point Focal, l’image est inversée, sauf si on considère la partie de la manifestation et son reflet la métaphysique.
Au Japon dans les sanctuaires shintoïstes il y a un Miroir sacré comme en Occident dans les églises il y a un crucifix. C’est identique, au centre : le Point Focal.
Le Miroir est une autre forme du thème STARGATE et son Eau au centre, en en faisant aussi une « machine à voyager dans le temps ».

Le Miroir c’est le CONNAIS-TOI : la Psyché (miroir et mental ou ego). Bref, le Miroir reflète l’AVENIR (Miroir temporel).

« Celui qui lance un crachat vers le Ciel le reçoit sur la figure »
, comme dit justement un précepte de l’Ancienne Égypte. Et les Juifs (le judaïsme) sont des cracheurs. La Tour de Babel et l’Usure illustre cela : ÇA NE PEUT QUE RETOMBER SUR LA GUEULE (ne pas oublier que le supposé Moïse était un illusionniste !!!)
Le véritable Peuple Élu ne peut être que l’être humain, et pas une race particulière ! Est-il nécessaire aussi de rappeler que la connaissance de Lucifer et celle du Christ sont identiques, seul l’ego chez Lucifer peut faire une différence... et qu’il est très facile de devenir un ami de Lucifer/faire.

Le monde, le Cosmos, tout est dans le mental, ce que disait déjà le Pop Wuh (Livre des événements ou transformations des Mayas ki-tchè) : la divinité crée l’homme afin d’être spirituellement et matériellement soutenue et nourrie par l’homme.
« À l’instant où ils furent pensés, ou plutôt nommés, apparurent les cerfs et les oiseaux. Et le cerf et l’oiseau surent où ils devaient s’abriter ». C’est pour cela qu’il faut faire très attention à ses pensées, faire attention à ce qu’on émet : le monde en pourra devenir ou un Enfer (comme maintenant), ou un Paradis (comme du temps de l’Âge d’Or).

Ce monde est devenu un Enfer à cause des pensées ou opinions des gens de 1789. C’EST TERRIBLE : Nous sommes passé d’une dictature de la masse ou dictature d’opinion, à une dictature du socialo-capitalisme ou des Couilles en Or. Soit UN DOUBLE HÉRITAGE LÉGUÉ PAR 1789.
La démocratie n’est plus celle des anciens Grecs, mais aujourd’hui celle du capitalisme associé au socialisme, les deux formant le mondialisme en une forme très proche du totalitarisme, qui ne saurait que s’installer très très provisoirement en se cassant ensuite complètement la gueule.
La démocratie aujourd’hui est celle non pas des élites, mais des meneurs, parce que le mot élite dénote une parfaite connaissance : se connaître, et donc pouvoir conseiller et aider les autres ; alors que les meneurs n’en font qu’à leur ego et manipulent les gens.

1789 ne fut que la fabrication de sa Bible des « droits de l’homme » devant donner la « souveraineté aux peuples », donc le « peuple élu ». Cette Bible ou des « droits » concrétisait le règne de l’opinion que ces gens appelaient « la raison » éclairé par l'histoire ou évolutionnisme).
1789 nous donna deux dictatures :
- Celle du peuple ou « démocratie directe », la dictature populaire, celle des « sans culotte » (sens d’égalité, les « sans robe », les sans calotte, les sans noblesse)
- Celle des jacobinistes ou dictature représentative, c’est notre système en 2014 et depuis plus de 100 ans. Le Comité de salut public concentrait tous les pouvoirs et centralisait l’administration, créant l’État révolutionnaire, du pur étatisme. Les Jacobins exerçaient à travers La Montagne et leur Comité une dictature bourgeoise dont l’objectif était de briser le mouvement précédent des sans-culotte.

1789 fut le brouillon de la révolution russe de 1917 des Lénine-Staline-Trotsky et de leurs Juifs bolcheviques, et même un modèle de tous les totalitarismes du 20è siècle.
Là encore, « Celui qui lance un crachat vers le Ciel le reçoit sur la figure »...

Tout ce salmigondis de lois de plus en plus en croissance depuis 1789 et son « Comité du Salut public » va contre l’humanité et en fait encore une mouture de religion en forme d’opinion imposée. Somme toute, qu’est-ce-que c’est cette Bible des « droits de l’homme » ? sinon une arme pour combattre les contre-révolutionnaires ! Comme le Goulag était destiné à la même fonction.
1789 et la Terreur (répression s’il en fut) est le parfait court-circuit ou totale contradiction entre la dictature pure et la prétention des révolutionnaires républicains à la « liberté », cette carotte faisant marcher à coups de guerres tous les peuples occidentaux depuis des millénaires.
De plus les « droits de l’homme » semblant inventer « l’État-nation » n’ont rien inventés puisque l’étatisme remonte à la monarchie ; par contre, ce qui apparaît entre 1789 et 1815 c’est le patriotisme, le chauvinisme français, le cocardier fruit de la politique de guerre de conquête : le 10 août 1792 par le gouvernement girondin ; puis le 27 juillet 1794 par la Convention et qui préparera la naissance de l’entreprise napoléonienne.
Cette seconde guerre de conquête permit la manipulation du soldat français en lui faisant croire qu’il était chargé de faire la révolution à la place des peuples de l’Europe considéré comme des inférieurs ! Voilà l’orgueil monstrueux des républicains français de ce temps, et même de cette « démocratie » actuelle que veut refléter l’empire USionistan. La république française se prenait pour l’empire romain, le soldat de métier ne défendait plus la liberté mais obéissait à l’empire.

Sur tous les points comme aujourd’hui, la révolution française et ses « droits de l’homme » est un échec total, et ce n’est pas le rattrapage des vainqueurs anglo-saxons de 1945 qui changea quoi que ce soit dans la mouture de 1948. Vouloir réaliser le « droit naturel universel de liberté », et établir un état de paix à l’intérieur du pays et quasiment dans le monde était une pure folie, un pure établissement du lancement effectif du Nouvel Ordre Mondial qui a notamment conduit au colonialisme criminel et de l’asservissement du 19è siècle jusqu’à l’après 1945. Guerres de conquête et colonialisme étant évidemment incompatibles avec l’orgueil et la pompe des « droits de l’homme » et le mirage « liberté » situé à l’extérieur comme la Nuque Raide qui attend le « royaume » grâce à la venue d’un messie !

La devise liberté-égalité-fraternité est du pur républicanisme à la Robespierre, puisque c’était inscrit sur l’uniforme des gardes nationales et l’inscription sur leurs drapeaux. Une devise censée refléter le « droit naturel » en en faisant encore et toujours une religion ! Quoi qu’il fasse, l’être humain n’est pas un Homo religiosus pour rien, du Paléolithique jusqu’à l’intellectuel comme Robespierre et celui d’aujourd’hui ! « Il suffit d’observer un instant sa névrose ou de lui demander un rêve. La Brousse occupe le cœur de Paris » comme l’écrit le psychiatre junguien Pierre Solié dans : Médecines initiatiques, aux sources des psychothérapie. La Magie occupe donc le cœur non seulement de Paris mais également du gouvernement américain...

Ceux qui « crachèrent contre le Ciel » furent les humains, ou pourquoi pas des formes extraterrestres plutôt mauvaises qui firent leurs « droits de l’homme » originel en imposant des lois à l’ÂGE D’OR où tout était encore possible. Ces premiers droits de l’hommistes créèrent alors les hommes à partir des premiers hominidés existant déjà (ou d’autres formes de vie ramenées à l’esclavage), leur enlevant ainsi la possibilité de passer à volonté d’une transformation à une autre, ou de passer d’une dimension à une autre. Le temps ou la chronologie tueuse venait d’être inventé, et donc l’espace-temps avec. Le Grand Temps mythique ou Temps Sacré devenait le petit temps ou l’histoire, la galopante chronologie tueuse. (Kronos dévorant ses enfants). C’est depuis ce temps que tout le monde et le Cosmos est situé dans le mental, et il est ainsi devenu « géographique et géométrique ». La diarrhée législative et la Norme commença bien avant 1789.
De la découlera le malade John Locke qui déclara : « Dieu a fait don de la Terre aux enfants des hommes, il l’a donnée en commun à l’humanité ». Le pur mondialisme prenait son élan avec le « genre humain » gonflé d’ego, donc le REFLET DANS LE MIROIR ici purement NARCISSIQUE. Il semble tout de même NATUREL, et non « universel » qui est de l’Esprit, que tous les peuples puissent se constituer intuitivement en pays libres les uns par rapport aux autres, sinon on tombe dans la POSSESSION. On n’est donc pas dans l’universel mais dans le GÉNÉRAL et dans l’opinion ou la moral.

Enfin, comme j’écris souvent : « Plein de petits moteurs valent mieux qu’un gros qui peut casser », qui est par exemple illustré par le très beau film : 10 canoës, 150 lances et 3 épouses, que l’on trouve facilement sur Internet ; hélas on y retrouve encore le problème de la chefferie... « Petits moteurs » pour briser le gros : le mondialisme et le Nouvel Ordre Mondial, plein de petits pays autonomes avec un maximum de 10.000 habitants... On ne peut pas s’en sortir autrement et discuter et polémiquer sans fin à propos de « droit naturel » comme au temps des républicains de la fin du 18è siècle, ces gens si DOGMATIQUES modèle Grand Prêtre remplaçant ceux de l’Église de Rome à ses tous débuts.

RÉSUMÉ : les « droits de l’homme » ne sont pas un « droit naturel » mais de pures opinions de ceux qui l’ont fabriqués, comme Moïse en haut de page fabriqua ses « lois ».

[En haut de page : un cracheur vers le Ciel, Moïse, qui ici tente de briser son opinion ou sa tablette numérique]
 
 

Dernière mise à jour : 11-07-2014 22:08

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2021 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >