Accueil arrow Yôkai arrow Élémentals, Divinités, Yôkai arrow Ptah et la Matière et la consommation
Ptah et la Matière et la consommation Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 14-08-2014 18:31

Pages vues : 4197    

Favoris : 403

Publié dans : Elementals Yôkai, Élémentals, Divinités, Yôkai

Tags : Alchimie, Amour, Anarchie, Argent, Banques, Bourgeois, Chaos, Communisme, Chronologie, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Dragons, Eau, Église, Esprit, Europe, Feu, France, Gaule, Goulag, Gouvernement, Guerre, Homéopathie, Illusion, Inquisition, Internet, Jardin, Justice, Labyrinthe, Laïcité, Libéralisme, Liberté, Maffia, Magie, Médecine, Merde, Métaux, Monarchie, Mondialisme, Morale, Mort, Nature, Occulte, Opinion, Pagan, Paradis, Peur, Pierre, Politique, Pouvoir, Prisons, Ptah, Pyramides, Religions, République, Révolution, Rire, Robot, Royauté, Russie, Sagesse, Satan, Science, Sécurité, Sexe, Silence, Supplices, Synarchie, Tao, Télépathie, Temps, Ténèbres, Terreur, Transformation, Vide, Volonté, Walt Disney, Yankee, Yokaï

 
1950-1960cinzano_savignac.jpg
 
 
Ptah et la Matière et la consommation
Ptah : prototype d’Osiris, puis du Christ
Ptah le Moteur caché
LE JOUR SANS FIN
 
 
Depuis maintenant des millénaires, pour faire du fric, il suffit de raconter des HISTOIRES. Et ça, Ptah sait très bien le faire, c’est d’ailleurs pour ça qu’Il est « emballé », gainé, dans un fourreau (un vagin, un conduit ou col), comme pour l’empêcher de tomber dans ce piège, comme pour l’empêcher d’être tenté. Ptah, aussi Dieu des artisans et artistes, est MW, MU, MÉ (Eau ou Lune, destruction de la tentation, et changer, transformer comme le Mé-tal se transforme) ou Mukta, Mukti (sanskrit) : libération ou dispense de patauger dans le spatio-temporel, celui qui est un Bienheureux.
EMBALLER : mettre en marchandise. Être emballé par l'Histoire, par la religion ; c'est donc un MOTEUR. On dit « Je suis emballé » (je vais acheter), « je suis enthousiasmé », « Je suis passionné ». EMBALLER : de balle, nourrice ou sage-femme ; de Ballet : boutique de marchand ou artisan. (Gloss. de Du Cange). De nos jours tout est emballé pour faire avaler la merde sous toutes ses formes : politique, économique, physique ou alimentaire.
 
PTAH
J’espère que tu n’as pas oublié notre rendez-vous ? Ton vin est cependant un peu lourd ! (Allusion à une séquence précédente).

Didascalie : [Imhotep s’approche de Ptah et celui-ci l’invite a sceller leur rencontre par une manière religieuse égyptienne : ils se rapprochent et Ptah frotte son nez sur celui d’Imhotep (manière égyptienne de fraternité). Ptah prend par la main Imhotep].

PTAH
Viens, je vais te montrer ma nouvelle création : la chaleur active, que les mauvais Atlantes n’ont pas perturbé par leur magie.
IMHOTEP
Il y a des mauvais Atlantes ?
PTAH
La quatrième espèce, nos ancêtres, et certains ont perturbé la troisième espèce, celle qui est cachée et accessible.

[Ils marchent vers le bord d’un lac (toujours dans l’onirisme). Un vent se lève et agite leurs vêtements, ils pénètrent dans une brume].

PTAH
Tu peux connaître si tu le désires encore, l’origine de la Matière. Notre origine ; l’origine de Ré.

[Imhotep se met à rire !]

PTAH
Ris donc, mais je suis tout de même le moteur de la création corporelle.
IMHOTEP (en riant)
Oui, tu es ligoté, emmailloté dans ton vêtement. Tu as comme moi chuté dans la Matière, bien que toi tu aies chuté à moitié seulement.
PTAH
Je suis l’ouvrier des ouvriers. Je suis le moteur secret de ta vie Imhotep. Et qu’est-ce que la vie ?
IMHOTEP
C’est le pouvoir aux choses crée de se transformer par successives destructions de leurs formes, jusqu’à la libération de l’influx original.

[Ptah fait oui de la tête].

PTAH
Les choses ne meurent que par leur corps, mais l’âme retourne à la source toujours vivante. Et malheur au Ka qui ne retrouve plus son âme !

[Ils se lèvent, et pendant qu’ils se dirigent vers une étrange construction, dont le sol et le plafond forment un angle de 45 degrés environ].


PTAH
Pour connaître l’origine de la Matière, son autre arrangement, tes yeux ne le peuvent pas. Ils sont faits de Matière actuelle.

[Arrivé devant la construction étrange].

PTAH
Après ce préambule rasoir, je te convie à venir voir l’autre arrangement, celui que les Atlantes ont perturbé par leur mauvaise magie.

[Ptah prend par le bras Imhotep et ils s’avancent vers un plan incliné].

PTAH
Puisque tu sembles d’accord, nous allons nous placer dans cet angle. Attention Imhotep, toi qui n’aime pas la violence, accroche-toi ! parce que tu vas la rencontrer dans ton intrusion parmi l’autre Matière. Et tu risques aussi d’y perdre ton cœur pendant un moment (folie).

[Aussitôt que tous les deux ont avancé dans l’angle en se penchant la tête, ils disparaissent (effet visuel), sauf la boîte de médecine d’Imhotep qui reste au sol.
Ils se retrouvent chez les Atlantes (géants de 5 ou 6 mètres de haut !)
Deux Atlantes les accueillent et leur donnent des coups de pieds qui envoient Ptah et Imhotep voler au loin, passant au-dessus du lac ; Imhotep a le vertige et a envie de vomir. Cela fait rire Ptah. Quand ils atterrissent durement, ils observent 3 Atlantes piquant des aiguilles dans des humains hurlant de douleurs.
Plus loin un Atlante couché sur un gril rougeoyant, tiens dans ses mains plusieurs petits humains. Il crache par la bouche une vapeur chaude d’où s’échappent plusieurs corps humains. (L’Enfer, tableau de Pol de Limbourg, XVème siècle).
Au loin, les “ bons Atlantes “ fuient, en grimpant sur une échelle menant jusqu’à un nuage volant (sorte de morceau d’ouate avec une voile lumineuse). Au-dessus, un de ces nuages volants fuit.
Proche d’Imhotep et de Ptah un Atlante fait de grosses bulles de savon.
Deux de ces bulles emprisonnent, l’une Imhotep et l’autre Ptah.
Les bulles les transportent à travers des réseaux cristallins. Imhotep essaye bien de pousser sur la paroi élastique de sa bulle, mais elle est résistante.
Au bout du réseau cristallin, c’est un espace noir d’encre sans étoiles qui les accueils.
Les bulles de savon éclatent, et libèrent leurs prisonniers sur un gros rocher en forme de cube. Il fait partie d’un ensemble d’astéroïdes cubiques plus ou moins gros.
Imhotep est sur une face à l’horizontale, et Ptah sur une face à la verticale (il n’y a pas de pesanteur).
Ptah s’accroupit, et tend son bâton-Ouser à Imhotep, pour que celui-ci vienne le rejoindre sur le côté où tous les deux seront à la verticale.
Une fois réunit tant bien que mal, Imhotep et Ptah s’avancent sur ce côté du cube, qui semble s’étendre à perte de vue !
Rapidement arrive de l’horizon les masses protoplasmiques de la troisième espèce : gelée visqueuse et transparente.
Certaines masses se transforment en vaguelettes qui s’étalent sur la plate-forme aux pieds des 2 “ visiteurs “.
Lorsque les vaguelettes ont imprégné Imhotep et Ptah, seul Imhotep se transforme en partie en eau. Il reste sa tête hurlant de peur.
Ptah n’étant pas affecté par ce phénomène se met à éclater de rire, il frappe 2 fois avec son bâton-Ouser (sorte de baguette magique) sur la plate-forme et disparaît.
Tandis que la tête d’Imhotep roule dans une étendue de 5 cm d’eau, la tête est arrêtée dans son roulement par une masse gélatineuse colorée (plutôt un ensemble coloré orange).
La coloration verse une fiole dans la bouche hurlant d’Imhotep].


MASSE
Tiens bois cette eau de mort pour reformer tes morceaux.

[Les parties d’Imhotep réapparaissent, mais ne sont pas soudées].

MASSE (elle tend une autre fiole)
Boit maintenant l’eau-de-vie pour recoller les morceaux de toi-même.

[Le bras et la tête encore flottants l’un et l’autre, se synchronisent pour essayer de boire, et aussitôt Imhotep se recolle.
Il n’a que le temps d’apercevoir au travers de la masse gélatineuse, un petit point lumineux, comme une sorte de soleil miniature]
.

MASSE
Veux-tu en connaître davantage Imhotep ?

[Imhotep n’en peut plus et fait non de la tête].


MASSE
Ainsi tu es un sage, qui a connu la douleur de la vision de l’Instant.

[La masse se colore différemment ; la caméra s’avance alors vers le petit point lumineux au centre de la masse, mais le point s’éloigne au fur et à mesure que la caméra accélère sa course dans la masse colorée, jusqu’à disparaître sur un fond, couleur de la porte du Jardin Sud].


(Extrait du Jardin de Ptah, de Michel Roudakoff, projet de long métrage).


Les Juifs, meilleurs vendeurs au monde. Ils vendent de tout, sauf leur religion (ils ne font pas de prosélytisme, ou seulement par le Noachisme).

« Acheter-vendre, acheter-vendre » comme dirait Jacques Attali racontant l’histoire de la vente d’un stock de pantalons à une seule jambe à un Goy (un Chrétien justement nommé Christian).

Je rappelle que les Juifs et leur judaïsme sont à l’origine de l’Histoire ou Chronologie (avec notamment la dualité bien-mal), donc en quelque sorte les inventeurs de la Chronologie tueuse et de son espace (temps) ; pour aboutir au début du 20è siècle de « notre ère » à l’apothéose que sera la révolution russe de 1917, le sommet du matérialisme, puisque « Dieu » c’est la matière, le spatio-temporel. C’est cela la définition du socialisme ou communisme comme la bien montré un grand nombre de fois dans ses lettres Jean Coulonval (Synthèse et Temps Nouveaux) : ce sont les accidents, donc le monde spatio-temporel, qui engendrent les essences. Il y a inversion totale, comme une catholicité en creux, comme l’envers d’un cuivre repoussé, d’ailleurs consolidé par le darwinisme et sa « théorie de l’évolution ». C’est aussi simple que ça.

Acheter-vendre, acheter-vendre, c’est une RELIGION : FAIRE CROIRE À L’AUTRE QUE... La LAÏCITÉ est devenue mondiale : société de consommation. L’étiquette remplace la Bible, ÇA RASSURE. Bref, on emballe la merde, l’horreur ou cruauté, avec des mots/maux comme la production intensive ou industrielle pour que ça fasse joli, naturel. Pour la bouffe l’étiquette-bible sera : « frais », « en direct de la ferme », ou « Nouveau »... Comme nous sommes dans l’évolutionnisme des Juifs, le mot « progrès » sera aussi le parfait attrape-couillons.

Il n’existe pas de temps et encore moins d’espace. TOUT EST DANS LE CERVEAU, donc Tout existe DÉJÀ et dans l’Instant, en même temps, ici et maintenant. À ce propos voir le curieux conte « Les noces de Hans le curieux ». Le temps n’existant pas, parlant souvent de la trinité du Moyen-Âge des Oratores (le spirituel, les arts et les sciences), des Laboreores (le travail, paysans artisans, les arts), des Bellatores (les militaires et les aristocrates et le gouvernement, la justice), où dans ces trois états il y a circumincession, j’affirme qu’en synchronisme avec notre Univers, l’Univers du Moyen-Âge EXISTE TOUJOURS. Et comme déjà écrit : La future et seule vraie Civilisation sera trinitaire comme celle de « l’actuel » Moyen-Âge : L’HUMAIN TOTAL, COMPLET. Car c’est l’Esprit qui contient le germe à toutes réponses des drames de l’humain. C’est ce que l’Église de Rome nomme d’ailleurs l’Esprit-Saint.
De plus il existe des Univers à l’infini, tous avec leur propre physique totalement indépendante les unes des autres.

Comme déjà écrit un grand nombre de fois, Savinien de Cyrano de Bergerac écrivait déjà en son temps que le « voyage » (déplacement d’un point A à un point B) était un ÉCHANGE D’ESPACES. Ramana Maharshi dit à peu de choses près la même chose.
HISTOIRE, CONTE, CONTER, FABULER, COMPTEUR et CONTEUR, CON-TENIR : selon Du Cange : de HIRSTIS, ce qui était dévasté et dans le domaine du désert (celui des premiers Juifs). Terrain en friche. Alors par confort on meuble... ON CONTE-COMPTE [COMPUTARE], ON COMPILE, ON COMPOSE, ON TISSE, ON BRODE une histoire, comme l’Ancien Testament. Tous travaux du chapeau... et étalement dans le spatio-temporel. Composer c’est aussi imposer une taxe ; la Composition est une sorte d’impôt ; Compoust ou Comput est une supputation des temps (Computus) (Gloss. de Du Cange).
Dans le même thème nous avons :
COMPTOUER : trésorier.
COMPTOUER :  chambre ou cour des monnaies.
COMPTOUOIR : comptoir, coffre ou cassette à enfermer de l’argent.
CONCEPTION : idée, projet. Concevoir un enfant (immaculée conception). Concréance (avec naissance) : naissance.
CONCHIER : souiller, salir.
CONCILE : assemblée, conseil, synode, assemblée de gens d’Église de Rome.
CONCITAIN : concitoyen.
CONDITIONNER : stipuler, faire une convention, traiter des conditions d’un accord.
CONDUISEMENT : conduit, canal, conduite ou direction. Le Conduiseur (conducteur) est le charretier, celui qui conduit des voitures.
CONDESCENDRE : se soumettre.
CONDIR : accommoder, panser.
CONDITION : humeur, personne de condition.
CONESSANT, FAIRE CONESSANT : faire connaître, faire savoir.
Etc.
En gaulois contenir se dit delg- : je contiens delgu ; neddamon delgu linda (je contiens la boisson des suivants), du gallois daly, dala (saisir, contenir). De la racine delgh (tenir, être ferme), voir le sanskrit dark (tenir, être fort), du latin in-dulgere (pardonner, ne pas retenir), etc. (Dict. Français-Gaulois, de J.P. Savignac).


L’art de la démocratie et de sa république : la MANIPULATION ou MENSONGE UNIVERSEL, RACONTER DES HISTOIRES. À transposer dans tous les domaines de notre sinistre vie où on nous raconte tant d’histoires, tant d’INFORMATIONS ou d’informes choses puisque nous sommes sous la tyrannie de l’OPINION, de « opiner du bonnet », « branler du chef », donc du mental où on donne son avis... on adhère comme on croit en quelque chose ou au produit que l’on va acheter... on adhère à tel ou tel meneur en politique étatique...


[En haut de page : affiche de Savignac, du site amolenuvolette.it. Savignac travaillait en tout petit format presque timbre poste qu’il projetait ensuite sur écran pour voir l’effet rendu. Témoignage d’un professeur lorsque j’étais élève aux Arts Appliqués où à l’époque rue Dupetit-Thouars, années 1960, l’école n’accueillait que les garçons]
 
 
 
 
 

Dernière mise à jour : 14-08-2014 18:58

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >