Accueil arrow Yôkai arrow Élémentals, Divinités, Yôkai arrow Dualité ou Mi-Roir [modèle]
Dualité ou Mi-Roir [modèle] Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 31-08-2014 22:55

Pages vues : 2996    

Favoris : 453

Publié dans : Elementals Yôkai, Élémentals, Divinités, Yôkai

Tags : Alchimie, Amour, Anarchie, Argent, Banques, Bourgeois, Chaos, Communisme, Chronologie, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Dragons, Eau, Église, Esprit, Europe, Feu, France, Gaule, Goulag, Gouvernement, Guerre, Homéopathie, Illusion, Inquisition, Internet, Jardin, Justice, Labyrinthe, Laïcité, Libéralisme, Liberté, Maffia, Magie, Médecine, Merde, Métaux, Monarchie, Mondialisme, Morale, Mort, Nature, Occulte, Opinion, Pagan, Paradis, Peur, Pierre, Politique, Pouvoir, Prisons, Ptah, Pyramides, Religions, République, Révolution, Rire, Robot, Royauté, Russie, Sagesse, Satan, Science, Sécurité, Sexe, Silence, Supplices, Synarchie, Tao, Télépathie, Temps, Ténèbres, Terreur, Transformation, Vide, Volonté, Walt Disney, Yankee, Yokaï

 
frise_fresq_itali.jpg
 
 
Dualité ou Mi-Roir [modèle]
Monde du sujet-objet
Monde du winner-loser ou
ou du terroriste-soumis (à l’État ou à l’Extérieur)
ce qui donne des guerres perpétuelles
 
 
MIR – OIR
MIR – ACLE : s’étonner
MIRER – MIREOR – MIRER : réfléchir deux moitiés
MIRAVILE : Merveille
MIROIR/REFLEXE/RÉFLEXION – MI : DEMI – MILIEU – MOI
MI en parts égales et ROIR [MIREOR] : modèle.
MEI = DEMI, réfléchir la pensée et alors on perd de sa spontanéité.
Matière et lumière (non polarisée) : des MIROIRS, se MI-RÉ dans l’autre moitié, regarder son image. *Minéral* *Mémoire*
C’est la surface qui réfléchit : l’Eau, la Lune, le Soleil.
La Lumière solaire se reflète bien sur la *Lune* et les 2 rayons éclairent la Terre, tantôt le jour, tantôt la nuit.
Le CIEL sert de Miroir à ce qu’il y a sur TERRE. Ce qui existe sur TERRE, existe aussi dans le CIEL.
REFLET : faire du neuf avec du vieux !
Les mots peuvent s’inverser (Écriture : partie Argot).
 
MIROIR ou EAU : dubron en gaulois (dubra au pluriel), qui donnera douve, puis Douvres (Ain, Calvados, Jura, Haute-Savoie) ; comparable au breton dour (eau).
Eau est aussi frontière (randa, icuoranda, icoranda, Aigurande, Eyguérande, etc.).
EAU - PASSEUR (STARGATE) : treuero- en gaulois ; de Treueri, donnant les Trévires, d’où la ville de Trèves...

Le Judaïsme est responsable de crimes contre les Païens. Ensuite derrière les Juifs les Catholiques de l’Église de Rome prirent le relais. Les prophètes juifs accusèrent les Païens de déifier toutes choses et de tomber dans l’idolâtrie de toutes choses, et lorsqu’il arrive que l’idole ne correspond plus au désir inassouvi de l’ego juif, ils détruisent l’idole qui ne convient plus. Ces prophètes juifs ne voyaient nullement la poutre qu’ils avaient dans leur œil et en accusaient la paille dans l’œil des Païens.

Paille et poutre ou MIROIR/CIEL : éléments terrestres en *Correspondance* avec les éléments célestes. MIROIR/LES AUTRES : comment l’on est perçu par l’autre ? Mais surtout on est jamais DANS l’Instant et toujours à vouloir bouffer, changer l’autre, au lieu de se changer soi-même. Il n’y a jamais ACCORD, ou rarement et c’est nommé : « Inconscient collectif » : reflet du sens entre un penseur et un autre penseur. C’est comparer sa pensée par rapport à la pensée d’un autre. C’est une sorte d’ACCORD, (dans le sens émission/réception) dont l’harmonie est notre sens collectif. Au mieux c’est un égrégore en harmonie de jolies Accords. D’où par exemple l’importance de la lumière polarisée (lumière lunaire) vibrante dans un seul sens (fréquence).

Paille et poutre quand on accuse ou critique l’autre de la paille qu’il a dans l’œil alors qu’on a soi-même une poutre sans l’œil ! Ce monde fonctionne comme cela depuis au moins les 10.000 ans de la voie de l’Agriculture. Les gens ne vivant pas l’Instant, la Spontanéité, ils veulent BOUFFER L’AUTRE : LE CHANGER selon leur ego, donc manipuler, bouffer l’autre. C’est pourquoi de monde patauge lamentablement depuis tous ces 10.000 ans. Bouffer l’autre ou chercher un RESPONSABLE, d’où lois, et police, justice, armée ! Et les GUERRES, les terroristes, etc. qui vont avec.
Toute cette civilisation, son éducation, est centré sur l’extérieur, jamais sur l’intérieur : « Qui suis-je ? » (pour accuser ou rendre responsable l’autre du désordre mondial). Tout est construit sur cette dualité sujet-objet d’un sujet étudiant ou rendant responsable ce qui est objet. Bref, c’est la dualité de la loi de cause-effet ; le monde du winner-loser. Monde duel qui va, enfin, bientôt s’écrouler !!! Parce que presque tout le monde cherche à savoir ce qu’est l’illusion, et ne cherche pas QUI est dans l’illusion ! L’illusion ou misères de ce monde sont extérieures, alors que le chercheur est à l’intérieur et connu (il est réel). C’est comme chercher les lunettes au loin alors qu’on les a sur le front.

Son chemin on le fait seul. « Je ne peux pas manger manger pour vous », disait François Michelin lors d’une interview.

EGO (le ‘je’, la possession) : c’est le corps ou mental qui oublie sa racine, son origine : le Soi (pourtant, « Le fleuve qui va à la mer ne peut supprimer sa Source »).
Ego sonne comme ECHO : ce qui renvoie, le pulse vibratoire opposé. Echo, ce qui renvoie ou la rumeur, donc l’opinion...

L’ego est comme la naissance d’un individu qui a tué sa mère ; et le désir de retrouver sa mère est comme le désir de retrouver le Soi, la Fontaine de Jouvence en Alchimie ; donc se réaliser à soi-même, ce qui est l’équivalent de la mort de l’ego, soit l’abandon à la mère, afin qu’elle vive éternellement (réf. Ramana Maharshi, entretien 16).
L’ego surgit donc du Soi ; l’ego contient les semences des dispositions acquises au cours des vies précédentes. « Le Soi illumine l’ego, les prédispositions apparaissent aux sens sous la forme de l’Univers et elles deviennent perceptibles à l’ego, qui est une réflexion du Soi. L’ego s’identifie avec le corps et perd de vue le Soi. Le résultat de cette inadvertance est l’obscure ignorance et la souffrance de la vie présente. La naissance consiste dans le fait que l’ego oublie son origine, le Soi ».

« Le Soi est la seule Réalité. Si cette fausse identification [avec le corps ou mental] disparaît, la permanence de la Réalité se révèle. Cela ne veut pas dire que la Réalité n’est pas ici et maintenant [Instant]. Elle est toujours là et éternellement la même. Elle est aussi dans l’expérience de chacun de nous. Chacun sait qu’il est. « Qui est-il ? » Et subjectivement : « Qui suis-je ? » Le faux ego est associé aux objets ; il est même son propre objet. L’objectivation est l’erreur. Seul le sujet est la Réalité. Ne vous confondez pas avec l’objet, c’est-à-dire avec le corps [ou mental]. Cela donne naissance au faux ego, puis au monde et à vos activités dans ce monde, d’où résulte la souffrance. Ne pensez pas que vous êtes ceci, cela, ou quelque chose ; non plus que vous êtes comme ceci ou comme cela, ou un tel ou une telle. Débarrassez-vous seulement de cette erreur. La Réalité se révélera d’elle-même » (Ramana Maharshi, entretien 46).

Bref, l’ego apparaît et disparaît, comme l’écho ; ce qui demeure inchangé, c’est le Soi ou Instant.
 
 

Dernière mise à jour : 31-08-2014 23:04

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >