Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Petit lexique GAY
Petit lexique GAY Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 08-09-2014 21:27

Pages vues : 20039    

Favoris : 514

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Alchimie, Amour, Anarchie, Argent, Banques, Bourgeois, Chaos, Communisme, Chronologie, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Dragons, Eau, Église, Esprit, Europe, Feu, France, Gaule, Goulag, Gouvernement, Guerre, Homéopathie, Illusion, Inquisition, Internet, Jardin, Justice, Labyrinthe, Laïcité, Libéralisme, Liberté, Maffia, Magie, Médecine, Merde, Métaux, Monarchie, Mondialisme, Morale, Mort, Nature, Occulte, Opinion, Pagan, Paradis, Peur, Pierre, Politique, Pouvoir, Prisons, Ptah, Pyramides, Religions, République, Révolution, Rire, Robot, Royauté, Russie, Sagesse, Satan, Science, Sécurité, Sexe, Silence, Supplices, Synarchie, Tao, Télépathie, Temps, Ténèbres, Terreur, Transformation, Vide, Volonté, Walt Disney, Yankee, Yokaï

 
archi_phallique.jpg
 
 
Petit lexique GAY
La marche des fiers à bite ou le MARCHÉ à voile et à vapeur égalitariste du Nouvel Ordre Mondial
 
 
ATTENTION : Cette page comporte un lexique concernant des relations affectives et surtout physiques, parfois violentes et haineuses, entre hommes, ou entre femmes, qui peuvent choquer la sensibilité, notamment des plus jeunes. Donc si vous n’êtes pas d’accord ou trop jeune, merci de quitter cette page.

BITE :
bizarrement c’est féminin, on dit UNE bite. D’après le dict. Le Robert, ça vient de l’ancien scandinave : bita (mordre).
 
Le petit lexique ci-dessous reflète bien cette infâme division suite à la malheureuse opinion d’un médecin hongrois : Karoly Maria Kertbeny, qui aurait employé cette division entre hétérosexuel et homosexuel, exactement comme cette même division sociale et imbécilité issue de 1789 entre « gauche » et « droite ». Voir aussi la page : Égalité filles-garçons ou satanisme absolu. Le terme « homosexualité » ou hétéro ne fait référence qu’au physique, au corps, l’affection ou le platonisme est laissé de côté. La singerie du « mariage gay » est une fausse affection, qui de toutes façons « affecte » : on reste dans la dualité mortelle du plaisir et de son contraire la douleur (de la rupture). C’est le terme « mariage » qui est à revoir ; il est trop éculé, trop Église de Rome.
C’est donc ce terrible 19è siècle où naît l’industrie, le marché (du sexe) et l’étiquetage bientôt en code-barres d’homosexuel. « L’identité » homosexuelle est ainsi très récente ; ceux qui pratiquaient des actes homosexuels, soit physiques, soit uniquement platoniques n’étaient considérés ni par eux-mêmes ni par la société comme des êtres à part : on ne concevait pas l’existence d’une identité-étiquette fondamentalement différente. C’est bien le drame de 1789 et sa droite-gauche qui déclencha la réaction en chaîne comme nous la vivons depuis « l’ère moderne ». Cette « ère moderne » qui aux USA pénalisera l’homosexualité et en fera une « maladie » (voir les individus Ivan Pavloff, Sigmund Freud et Edward Bernays). C’est ainsi qu’est apparu pour la première fois la figure de l’homosexuel : UNE MALADIE physique du sexe qui sort de la norme compas-équerre. C’est donc le COMPORTEMENT physique qui par la tyrannie de l’opinion colle l’étiquette : HOMO. Cela donnera naissance à un ghetto, ou naissance de communautés de gays, et du business et de la culture qui va avec, le tout lié évidemment aux grandes villes (vils). C’est un symptôme fabriqué par la société qui rejette celui qui n’adhère pas à sa norme, à son stéréotype.

Ce lexique reflète aussi la « modernité » commencée tout au long de ce 19è siècle où la finance internationale finalise son empire mondiale. Il ne faut pas non plus oublier les ravages de 2000 ans (ou moins si on compte comme le récentisme) du catholicisme de l’Église de Rome.
C’est cette civilisation mortifère et malade qui fabrique la bizarrerie homosexuelle : comme la « droite » et la « gauche », elle représente une position FACE à la vie en société : les homosexuels sont marginalisé, alors que ça ne devrait pas. C’est cette civilisation des compas-équerres qui normalise tout, qui fabrique des stéréotypes et des rejets de ceux qui n’ont pas les mêmes mœurs de ce que ces élites, ces meneurs ont édictées. Voir les provocations style Gay Pride et du genre la caricature « Conchita Wurst », pur produit du mondialisme : il-elle ne chante pas mais beugle des vocalises. Gay Pride qui se sent obligée de s’affirmer en « fiertés », comme si les homos devaient se l’acheter, alors que les hérétos en seraient dispensés puisque « naturels ».


PETIT LEXIQUE GAY, par M.R.

- AGENT : contraire de Patient. Tout est double dans la Nature.
- AUTO-REVERSE : terme anglais pour Actif-Passif (homme et femme).
- BACKROOM : arrière salle d’un bar gay où l’on peut se faire les unes les autres un tas de cochonneries dans les odeurs de sueurs et d’urines.
- BONDAGE : voir Sado-Maso.
- BUTCH : homo qui renforce sa virilité. Lesbienne qui renforce aussi sa virilité au point de parfois ressembler à une camionneuse (une Conchita Wurst très musclé).
- CAMP : terme anglais pour folle ou homosexuel féminisé.
- CAPOTE : baudruche en caoutchouc qui enserre le sexe et protège des méchants microbes.
- CHAPELLE : endroit où l’on fait pipi ensemble (toilettes publiques, tasse ou vespasienne avant les sanisettes Decaux)
- CHAPS : pantalon ou seconde peau en cuir avec deux trous : un sur le devant : le mâle ; et un sur le derrière : la femelle.
- CLOSET-QUEEN : terme anglais pour désigner l’homme marié pour qui le corps de la femme ne suffit plus.
- COCKRING : il faut se les raser, sinon, les poils se prennent dans les lanières de cuir ou dans les anneaux en métal.
- COIFFEUSE/CRÉPEUSE : homo efféminé.
- COME-OUT (coming out) : sortir. Clamer à qui veut l’entendre son homosexualité, comme pour se faire accepter ! Comme pour s’excuser d’être homo !
- DRAG-QUEEN : travesti de l’entre-deux montés sur des talons très hauts.
- EN ÊTRE : bien gay.
- ÊTRE DE LA JACQUETTE : être gay.
- ÊTRE DE LA PAROISSE : être gay.
- FASHION-VICTIM : courir après la mode au risque de se prendre les pieds dans le tapis.
- FELLATION : sucer le sexe de l’autre, ou « faire une pipe ». Faire attention aux VIH ! Sinon, drogues dures de Big Pharma !
- FIOTTE : insulte agressive méprisante adressée aux homos.
- FISTER : anus pénétré avec une main ou un bras. Risque de bobos !
- FIST-FUCKING : action de fister.
- FOLASSE/FOLLE : homo efféminé.
- FOLLE TORDUE : homo très efféminé.
- GAY : homosexuel vivant au grand jour. Joyeux.
- GEL : pour que cela glisse sans faire mâle.
- GHETTO : terme péjoratif dénonçant une concentration de personnes homos. On dit « le Ghetto du Marais ».
- GLORY-HOLE : trou de gloire. Terme d’hétéros américains désignant les homos. Trous pour le sexe dans certains Backrooms.
- GODE ou GODEMICHÉ : objet en forme de pénis.
- GOGO : garçon près de ses sous.
- GOGO-DANCERS : garçon près de ses sous et qui montre ses fesses.
- GOLDEN-SHOWER : douche d’Or. En rapport avec l’urine et son utilisation érotique pour certains (se faire pisser dessus, ou se faire faire des lavements à l’urine...).
- GOUDOU : qualificatif péjoratif que donnent les homosexuels aux lesbiennes.
- GRANDE DAME : homo un peu snob et maniéré.
- HARNAIS : se harnacher avec des lanières de cuir, et ça procure à certains des sensations « agréables ».
- HONTEUSE : qualificatif donné par les homos à leurs frères qui n’assume pas leur homosexualité.
- JACKSTRAP : slip laissant les fesses visibles.
- KITSCH : esthétisme démodé.
- LATEX : excitation de certains autour du caoutchouc. Combinaison, slip en latex.
- NETFRIENDS : rencontre sur l’Internet.
- OUTING : dénonciation au grand jour de l’homosexualité d’une personnalité célèbre.
- PATIENT : voir Agent.
- PAUVRESSE : homo en péril.
- PÉDÉ : terme utilisé à la fois par les homos et les hétéros.
- PÉDALE : désigne un homo en insistant sur sa féminité.
- PÉDOQUE : injure raciste de l’homo pour désigner une femme ou un homme vulgaire.
- PINCE À SEINS : pour certains s’érotiser les tétons avec deux pinces à seins.
- PLUG : « se faire du bien à l’anus » avec un plug (sorte de variation du godemiché).
- POPPER : s’envoyer en l’air.
- POUVOIR : maladie sexuelle, cancérigène, et hautement transmissible depuis plus de 10.000 ans. Elle n’existe que chez les humains de la voie de l’Agriculture (à cause de leur mental).
- QUEER : homos.
- RADASSE : injure raciste désignant un homo vulgaire.
- RAINBOW-FLAG : drapeau à sept couleurs comme l’Arc-en-Ciel, symbole de la communauté gay, et aussi symbole du noachisme (déluge)...
- RELAPSE : relâchement des protections contre les maladies sexuellement transmissibles.
- RÉSEAU : contact par téléphone (maintenant par l’Internet).
- RIMMING : stimulation bucco-anale.
- SADO-MASO (bondage) : S’envoyer en l’air par la torture gentille ! (Marche dans les deux sexes aussi bien pour l’Agent que pour le Patient). Se faire donner des fessés... Éprouver du plaisir à se faire violer. Comme quoi le plaisir-douleur marche fort bien depuis longtemps... Et ça va avec POUVOIR.
- SAFER-SEX (sexualité à moindre risque) : se caresser, se lécher, se masturber mutuellement. Rester propre !
- SCAT : érotisation autour du caca.
- SLING : être suspendu sur un sling pour mieux s’envoyer en l’air !
- SODOMIE : à notre époque, mettre une capote !
- SPERME : quantité ou qualité sont individuelles. Tous les goûts sont dans la Nature !
- STRAIGHT : ceux qui ne sont pas « déviants » : les hétéros.
- SKIN : jeune raciste au crâne rasé qui n’a rien compris.
- TASSE : nom ancien d’un endroit où l’on faisait pipi à plusieurs. Maintenant on fait pipi et caca en individuel ! Libéralisme et 1789 oblige !
- TATA, TANTE, TAPIOLE : anciens termes désignant un homosexuel.
- TATA-BEACH : lieu de drague entre la Seine et les Tuileries à Paris.
- TATA-LAND : endroit où se concentrent les établissements gays.
- TRANSEXUEL : celui qui veut transformer son corps d’homme (donc son mental) en corps de femme, ou l’inverse.
- TRAVELOT : injure raciste désignant un travesti ou un transformiste.
- URO : pipi et érotisme.
- VILLAGE : voir Tata-Land.
- VISIBILITÉ : afficher son homosexualité. Voir : Come-out.

RAPPEL : son chemin on le fait seul. Faire la partie d’un groupe, d’une chapelle ou paroisse ou communauté (gay, juive, etc.), c’est se tourner vers l’extérieur, donc vers la formation d’un égrégore. Même peine avec un parti politique : « Adhérer à un parti politique, c’est se fondre dans un corps psychologique, mental, intellectuel, différent d’autres corps politiques dont on se fait l’ennemi. C’est participer à la nature profonde des antagonistes sociaux [comme les lobbys, les communautés gay ou autres], à quelque niveau qu’ils se situent, et donc les entretenir, les nourrir [principe de l’égrégore]. C’est consentir à se faire malaxer l’âme par les maîtres à penser du parti. C’est une attitude de nature masochiste, une singerie de la passivité mystique devant les impulsions divines de l’âme. Les martyrs de l’action politique, qu’ils soient, de droite, de gauche ou du centre, sont des caricatures sataniques du vrai martyr pour le Christ. La différence est que l’expérience mystique et le martyr authentique se réalisent par-dessus, au-delà de la forme de pensée qu’on appelle l’opinion », écrit superbement Jean Coulonval, dans : Synthèse et Temps Nouveaux.

La communauté gay est tombé dans le piège de l’égrégore ou du parti politique ! Elle est tombé dans un autre dogme moderne. « Le vrai mystique n’a pas à craindre cette panique [du Vide ou absence de dogme créant la panique], parce qu’il ne CROIT pas le dogme, il le SAIT ; et c’est pourquoi, s’il a des dogmes [ou stéréotypes], il est pas dogmatique » écrit Coulonval. Il ajoute en novembre 1973 : « Tout cela fait comprendre pourquoi le communisme soviétique, où l’opinion atteint son ultime maturité en se parant des prédicats de l’absolu religieux dans une vision globale [mondialiste], une fausse synthèse de tout l’existant, est morphologiquement une réalisation en creux, à l’envers, d’une catholicité (je ne dis pas catholicisme) qui reste à faire. Je veux dire dire une religion catholique véritablement théandrique ».
 
 

Dernière mise à jour : 08-09-2014 21:49

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >