Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Le mondialisme ou l'anti Paradis
Le mondialisme ou l'anti Paradis Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 23-10-2014 18:47

Pages vues : 3173    

Favoris : 413

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Alchimie, Amour, Anarchie, Argent, Banques, Bourgeois, Chaos, Communisme, Chronologie, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Dragons, Eau, Église, Esprit, Europe, Feu, France, Gaule, Goulag, Gouvernement, Guerre, Homéopathie, Illusion, Inquisition, Internet, Jardin, Justice, Labyrinthe, Laïcité, Libéralisme, Liberté, Maffia, Magie, Médecine, Merde, Métaux, Monarchie, Mondialisme, Morale, Mort, Nature, Occulte, Opinion, Pagan, Paradis, Peur, Pierre, Politique, Pouvoir, Prisons, Ptah, Pyramides, Religions, République, Révolution, Rire, Robot, Royauté, Russie, Sagesse, Satan, Science, Sécurité, Sexe, Silence, Supplices, Synarchie, Tao, Télépathie, Temps, Ténèbres, Terreur, Tradition, Transformation, Vide, Volonté, Walt Disney, Yankee, Yokaï

 
Hebergeur d'image
 
 
Le mondialisme ou l'anti Paradis
 
 

Le MANDALA est symboliquement identique au Jardin ou Paradis.
La Jérusalem céleste est symboliquement identique à la sédentarité et aux villes… et au mondialisme actuel.
 
 
Le Jardin, le Tapis volant, reflètent LA PATRIE DU RIEN DU TOUT OU VRAIE MAISON, là où il n’existe pas l’âge du faire/fer. Tout « bouge tout seul ».

Le mondialisme ou l'anti Paradis : en effet, le mondialisme c'est la ville, la mégalopole, la Jérusalem de la "fin des temps" des Yahvistes. Il y a bien un rapport entre le mondialisme actuel des Germano-Anglo-Saxons ou Empire, et la Paradis qui est tout le contraire : Le Jardin ou Paradis ou Tapis volant (époque de l'Âge d'Or ou du Adam des Yahvistes). La Genèse écrit bien que le Paradis était un Jardin, avec un jardinier nommé Adam ; Allah est aussi un jardinier ; Dieu est un jardinier écrit Saint Jean de la Croix.
 
Mondialisme et empire Germano-Anglo-Saxon vont parfaitement depuis l'édification de la City de Londres puis du monde occidental "moderne". La construction de parcs et jardins dans les villes est le souvenir de l'Âge d'Or perdu, qui pourtant n'est pas perdu si on ne suis pas le courant évolutionniste de la géométrie de la ligne droite et de la fameuse « croissance » chère aux politicards républicains.
Le Jardin est le monde et sa représentation. Dans un Jardin on ne coupe pas les plantes, on les apprivoise. Les Anciens Égyptiens avaient le goût des Jardins, qu'ils dessinaient sur les murs et sols de leurs édifices.
Les Anciens Grecs ne découvrirent les Jardins qu'après les conquêtes d'Alexandre. Les Anciens Romains salopèrent les Jardins, ils les "civilisèrent" en y ajoutant une quincaillerie de statues, des édifices et escaliers, des allées toutes droites, des grottes, des sources et des fontaines ; tout ça devait obéir à la volonté de l'humain, la crainte des "mauvaises herbes" ne devaient pas être loin ! La Nature commençait à se "domestiquer", ou plutôt c'est l'humain qui se coupait de la nature, de SA nature.

Le Jardin et le Tapis sont identiques : "Tous les lieux se valent pour moi" est-il énoncé par le Chat des Histoires comme ça, de Rudyard Kipling. C’est-à-dire que le jardin se trouve partout, comme le Tapis vole partout ou "l'énergie le conduit". Le Tapis volant de forme rectangulaire évoque aussi le MANDALA. Donc le jardin ne reflète pas la sédentarité ni les cités qui vont avec. Le Jardin comme le Tapis volant sont apparentés à l’Île, ou à l’Oasis, ou encore à la Forêt : fraicheur, ombrage, refuge (voir le fond de la série Lost).

Le Bassin du jardin est un MIROIR. pas de Jardins sans PARFUMS, alors que le parfum des villes de nos jours c’est le pétrole des Couilles en Or. Le Jardin comme le Tapis volant transporte hors du monde, donc vers l’éternité. La Félicité c’est le Jardin dit le Coran (18, 55, etc.). C’est le lieu des Adeptes ou Bienheureux, qui chevauchent le Dragon volant (thème du Tapis volant).
Quant aux murs du Jardin, ils maintiennent les force internes qui fleurissent de l’Instant. On ne pénètre dans le Jardin que par une porte étroite, que le chercheur est obligé de chercher en faisant plusieurs fois le tour du Jardin.

De nos jours, le matérialisme et sa technologie de thermodynamique est allé si loin, trop loin, qu’il inquiète beaucoup de monde, car il détruit beaucoup de possibilité de retrouver la Félicité, l’Âge d’Or qui ne nous a jamais quitté. Ainsi, l’esprit vierge doit recommencer son développement tout à fait au début d’un nouveau cycle : tout travail fait par l’humain depuis la période de Saturne (1) aura été complètement perdu. C’est pour cette raison que la période actuelle est la plus critique de toutes pour l’humanité de cet Univers. Les Occultistes parlent de 16 Races ou Rondes-Vagues de vie (dont l’une est formée par le groupe Germano-Anglo-Saxon) comme les « seize chemins de perdition ».
À notre période de Saturne devenue Âge de fer/faire, la Terre porte les stigmates de la thermodynamique, donc anti-créationnels. La Terre entière brûle du feu de Satan ; et elle agonise toute entière entre ses griffes.

Le Tapis volant ou non est plus « magique » que le Jardin. D’abord il est tissé, il ressemble beaucoup à la construction des Mandalas, qui eux sont détruits à la fin de leur réalisation pour montrer l’impermanence du monde des accidents (tout est mouvement). Le Tapis c’est le monde des nomades, des Chasseurs-Cueilleurs, de ceux qui circulent beaucoup.
Le tapis de prière des Musulmans correspond au Temple, au Jardin ou espace de Félicité différent du monde profane ou des accidents.
Comme dans les représentations terrestres du Paradis, on trouve sur le Tapis des représentations de fleurs, d’animaux, d’oiseaux, de paysages, etc. Le Tapis ou le Jardin exprime avant tout l’UNIVERSALITÉ, évidemment à ne pas confondre avec notre actuel mondialisme qui n’est que du quantitatif et nullement du qualitatif, car le Jardin ou le Tapis c’est le Soi-Instant. Donc le Tapis n’est pas un objet individuel comme le Jardin n’est pas une possession (se rappeler que tous deux volent).
Le Tapis c’est encore la MAISON (PER en égyptien), donc à caractère sacré avec tous les désirs de Paix que ce « lieu » ou plutôt Instant comporte.

La Jérusalem céleste est à la fois un « nouveau » Paradis et la reconstruction du Temple de Salomon (Sel-o-mont ou sel monté). L’idée plusieurs fois millénaire des Yahvistes est que leur Temple doit être reconstruit, car les dimensions du Temple de Salomon étaient en harmonie avec les lois du Cosmos ; on se demande alors pourquoi il a été détruit, même par de soi-disant ennemis… Bien-sûr l’opinion sur cette « Jérusalem » est du pur évolutionnisme, avec une ville parfaite, confort et électricité à tous les étages ou Demain On Rase Gratis (DORG) ; et ça reflète totalement le socialisme des Juifs bolcheviques qui voulaient faire de la Sainte Russie leur « Jérusalem céleste » ici sur Terre.
On a là encore le thème de « peuple élu » : c’est LEUR temps (leur temple) et pas celui du monde. Une idée de « peuple élu » où seuls les Yahvistes réaliseraient le Soi-Instant. Le modèle yahviste se trouve dans la Science des Anciens Égyptiens (dimensions des édifices et surtout des pyramides). Selon C.W. Leadbeater, « Les Juifs appliquèrent dans le temple de Salomon ce qu’ils connaissaient du système égyptien, reflétant ainsi la sagesse de l’Égypte à travers le prisme de leur propre tempérament fougueux et poétique [sic, sic sic, car il ne s’agit que d’OPINIONS du coté juif comme du côté de Leadbeater] ».

« Les mystères judaïques sont aux origine de notre tradition actuelle, les trois degrés corporatifs ayant toujours constitué la base de tout le système de l’initiation maçonnique, parce qu’ils sauvegardent les vestiges des petits et des Grands mystères d’Égypte - seuls à pouvoir être, dans leur forme originelle, dénommés des degrés », écrit le franc-maçon du 33è degré Leadbeater dans : Rites mystiques antiques - Une brève histoire de la Franc-maçonnerie.
Le Temple évidemment associé aux Hiram (Abiff et de Tyr) de la tradition judéo-maçonnique spéculative née en 1717 à Londres…
Construction d’un temple, fictif ou en pierres, est purement du matérialisme si lié à la finance juive internationale entre autres !!! et purement du socialisme exclusivement économique, comme il a été réalisé le plus profondément en France et en Occident européen par le socialisme, mais plus profondément encore aux États-Unis avec sa mystique de l’argent ou religion du Saint fric si bien communiquée à toute la société Germano-Anglo-Saxonne, où il n’existe plus de classe mais seulement un « pouvoir d’achat », qui est devenu la « démocratie » ! Soit une attitude de pensée unique ou uniformité des attitudes psychologiques uniquement dans l’usage des biens matériels. Alors ont devient un mouton qui fait comme tout le monde, qui fait où on lui dit de faire avec sa Carte Bleue.
Jean Colonval dans Synthèse et Temps Nouveaux a raison d’écrire que « tout régime démocratique, construit par définition sur la base de l’opinion,  ne peut subsister que s’il s’en débarrasse. Car l’opinion, en tant que phénomène de pensée, n’est valable que comme hypothèse de travail, n’est pleinement légitime que pour l’étude de la matière et de la physiologie. Une opinion n’est jamais absolument celle de la veille et sera différente le lendemain, elle est le centre de gravité d’une série d’impressions successives, et toujours instables pour peu que l’homme soit d’esprit logique et toujours prêt à réviser son jugement… ».

De nos jours de la mode du « terrorisme », quelle est la véritable expression du mot « Bien » ? Et qu’est-ce que ça veut dire « servir la cause du Bien ? »
Cela ne veut strictement rien dire si personne ici-bas n’a pas l’entendement cosmique ou embryon d’Harmonie entre le Haut et le Bas, car si vous avez les yeux pour voir et des oreilles pour entendre, vous verrez et vous constaterez, et de nos jours vous vivrez, qu’au nom de ce « Bien » les pires horreurs sont commises, parce qu’on reste toujours dans la dualité du sujet-objet et en dehors de la réalisation du Soi-Instant.
Bien comprendre que de nos jours l’école des mots/maux c’est terminé ; terminé l’action d’être croyant. Maintenant il faut être SACHANT : chaque mot dit doit être Une Vie ou Instant qui exhale pour RAYONNER. Par exemple, vous dites 100 mots. y en a-t-il un sur ces 100 que vous vivez ?
Par contre, la Félicité, la Vraie Paix, le Paradis, ou plutôt le Tapis volant expriment merveilleusement l’Instant se déplaçant sur le Grand Tout. Le Tapis Volant c’est l’INSTANT.


Note.
1. Ronde ou Vague de Vie : entrée ou évolution de la vague de vie passant pas les périodes cycliques : A (monde de l’esprit divin), B (monde de l’esprit vital), C et D (le mental abstrait, puis concret), puis passage par l’involution par E, F, G. Ceci constitue une première ronde nommée Saturne. Il y en a 7 : Saturne, Soleil, Lune, Terre (la notre), Jupiter, Vénus, Vulcain ; puis retour à Saturne, etc. Tout est cycles.
 
 
Hebergeur d'image
 
 

Dernière mise à jour : 23-10-2014 19:07

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >