Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Ya un problème !
Ya un problème ! Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 11-11-2014 15:34

Pages vues : 3089    

Favoris : 452

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Alchimie, Amour, Anarchie, Argent, Banques, Bourgeois, Chaos, Communisme, Chronologie, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Dragons, Eau, Église, Esprit, Europe, Feu, France, Gaule, Goulag, Gouvernement, Guerre, Homéopathie, Illusion, Inquisition, Internet, Jardin, Justice, Labyrinthe, Laïcité, Libéralisme, Liberté, Maffia, Magie, Médecine, Merde, Métaux, Monarchie, Mondialisme, Morale, Mort, Nature, Occulte, Opinion, Pagan, Paradis, Peur, Pierre, Politique, Pouvoir, Prisons, Ptah, Pyramides, Religions, République, Révolution, Rire, Robot, Royauté, Russie, Sagesse, Satan, Science, Sécurité, Sexe, Silence, Supplices, Synarchie, Tao, Télépathie, Temps, Ténèbres, Terreur, Tradition, Transformation, Vide, Volonté, Walt Disney, Yankee, Yokaï

 
israel_long_fm_juiferrant.jpg
 
 
Ya un problème !
et même DES PROBLÈMES !!!


Problèmes des Juifs ou « Têtes raides » et de l’invention de l’évolution
 
 
IL N’EXISTE PAS D’ÉVOLUTION. IL N’EXISTE QUE L’INSTANT, LA PERMANENCE, LE BLANC, LA STARGATE, LE CENTRUM CENTRI…
L’évolution est une théorie, donc une opinion sortie du mental de l’humain ; une idéation que l’on déroule, que l’on ROULE dans l’espace-temps du mental, le propre du mental étant de VAGABONDER.
« Dire que l’âme doit être perfectionnée après la mort revient à admettre l’existence de l’âme. Par conséquent, l’individu ne serait pas le corps, il serait l’âme. Quelqu’un voit en rêve un édifice qui s’élève. Alors il commence à penser que cet édifice a été édifié pierre après pierre, par beaucoup d’ouvriers et pendant très longtemps. Cependant, il ne voit aucun ouvrier au travail. Il en va de même de la théorie de l’évolution. C’est parce qu’il se prend pour un homme qu’il pense avoir évolué du stade primaire de l’amibe jusqu’à son stade actuel... L’homme rattache toujours un effet à une cause ; et puisque la cause elle-même doit avoir une cause, cette argumentation devient interminable [tyrannie de l'opinion]. En rattachant un effet à une cause, l’homme est obligé de penser. Finalement, il est conduit à découvrir qui il est lui-même. Quand il connaît le Soi, il atteint la paix parfaite. Ce n’est que pour aboutir à cette perfection que l’homme doit évoluer...
Toute connaissance a pour seul but de conduire l’homme à la réalisation du Soi. On sait que les Écritures et les religions existent dans cet objectif. Qu’est-ce qu’elles veulent dire ? Laissez de côté tout ce qu’elles énoncent concernant le passé ou le futur. Tout cela n’est que spéculation [opinion]. Mais l’existence présente est à la portée de chacun. Réalisez l’Être pur et toutes les discussions et polémiques prendront fin.
Mais l’intellect de l’homme ne prend pas facilement ce chemin. Il est rare qu’un individu se tourne vers l’intérieur. L’intellect se délecte à examiner le passé et à spéculer sur le futur plutôt que de considérer le présent.
Un intervenant : Cela provient du fait que l’intellect sent qu’il se perd en plongeant à l’intérieur lors de sa recherche du Soi. Tandis que l’autre investigation, non seulement offre à l’intellect un regain de vie, mais alimente son besoin de croissance.
Réponse du Maharshi : Oui, c’est bien cela. Pourquoi l’intellect se développe-t-il ? Il a un dessein à accomplir et c’est celui de montrer la voie vers la réalisation du Soi. L’intellect doit donc être utilisé dans ce but ». (Ramana Maharshi, entretien 644).
 
- Question : Shri Bhagavân [R. Maharshi] croit-il à l’évolution ?
- Maharshi : L’évolution ne peut se faire que d’un état à un autre. Quand aucune différence n’est admise, comment peut-il y avoir évolution ?
(Entretien 264). De même qu’il n’y a pas de « libération » (ni de CHUTE). « Elle pourrait exister seulement s’il y avait asservissement. Mais en réalité, il n’y a pas d’asservissement et, par conséquent, pas de libération non plus ». Effectivement je dirais qu’il n’y a que la tyrannie de l’ego, de l’opinion.
Dans le même entretien R. Maharshi cite la Bhagavad-Gita : « Jamais Je fus point, ni toi, ni ces chefs… (BhG II.12) ; et « Jamais il ne naît, ni ne meurt… » (BhG II.20). Vous voyez donc qu’il n’y a ni naissance, ni mort, ni présent [la Vacuité suprême]. La Réalité a été, elle est et elle sera. Elle ne change pas… », et c'est l'Instant.

Nombre de personnes, dont Max Heindel, considère l’Âge d’Or et les êtres « humains » qui y vivaient comme des inconscients, sans mental ni ego, dirigés tels des robots par des Êtres supérieurs (en quoi, et venant d’où ?? Est-ce des extraterrestres ? Max Heindel ne le dit pas). En tous cas il prend pour exemple les « Lémuriens » en en faisant des crétins, puisque sans mental, et effectivement quand ce mental est apparu ce fut la catastrophe… Donc IL Y A UN PROBLÈME de « sauvages » et de « civilisés » (pour parler binaire comme dans la logique d’aujourd’hui). J’y reviens plus bas à propos des « Têtes raides » ou Juifs, ou Yahvistes.
Autre exemple, le psychiatre Pierre Solié, exerçant d’après la psychiatrie du courant de Carl Gustav Jung, écrit dans son livre : Médecines initiatiques - Aux sources des psychothérapies, que les êtres du temps de l’Âge d’Or étaient aussi inconscient, sans mental, et cette fois ci non dirigé puisque tout était possible : les objets et les êtres pouvaient voler à leur aise, les animaux pouvaient se métamorphoser en humains et réciproquement ; les cultures germaient spontanément, la chair des animaux dépecés repoussait aussitôt, etc. Les « Êtres supérieurs » mentionnés par Heindel n’arrivent qu’APRÈS (la Chute), avec l’apparition du mental et donc du libre arbitre ; c’est-à-dire que l’être humain passait de l’Âge d’Or du collectif à l’Âge de fer/faire ou individualité ou ego. Le problème se situe ici, dans cette dualité de l’avant et l’après, trop radical, trop binaire, trop dans cette voie des 10.000 ans de l’Agriculture, trop évolutionnisme comme interdisant un retour en arrière, à l’ORIGINE. CE N’EST PAS NATUREL. L’évolutionnisme est un merdoiement !

Le problème est que l’on passerait d’une ère d’anarchie (l’Âge d’or), à une ère de « lumière », de civilisation avec la condamnation de l’inceste et celle du cannibalisme, qui selon P. Solié seraient « les deux interdits majeurs qui fondent une société civilisée ». Nous serions passé du règne d’universelle anarchie et d’universelle barbarie régie par la loi du plus fort à une vie « civilisée » permettant « une vie sociale ». Là encore on est dans l'évolutionnisme et on ne sort pas du terrible dilemme de l’individualisme-collectivisme, qui est le problème le plus profond de toute politique mondiale, du plus lointain passée à l’époque actuelle.
Pierre Solié écrit que l’enfant ne fait pas encore partie de l’ordre du Cosmos, il peut par conséquent transgresser les interdits sans porter atteinte à l’ordre cosmique ; par exemple la sexualité est « libre » avant le mariage, l’enfant est donc un marginal ; « il appartient encore à cet univers du chaos, et c’est seulement le rite d’initiation pubertaire qui assurera le passage du Chaos au Cosmos, par le sacrifice qu’il devra faire de sa vie « chaotique » passée, au cours d’un rituel de mort qui s’inscrira - se symbolisera - dans son corps lui-même, et généralement dans la partie la plus ‘vive’ de celui-ci, les organes génitaux : incisions, excisions, circoncisions, etc. L’initiation est ‘transmission d’un destin’ ; mutation archétypique, passage du Grand Espace-Temps ‘chaotique’ à l’espace-temps maîtrisé… », écrit Solié.
Alors là, je ne suis pas du tout d’accord !!! Solié qui est pourtant influencé par Jung se place trop dans le courant yahviste évolutionniste quand il parle de « passage de confusion universelle à un ordre universel, pour pouvoir agir réellement, et non plus imaginairement, sur les éléments de l’Univers ». Il inverse tout, comme si l’Univers n’était pas contenu dans le mental ; il est en contradiction totale avec Ramana Maharshi, pour qui, comme pour Jean Coulonval (Synthèse et Temps Nouveaux), comme pour moi aussi : tout est dans le mental, puisque comme l’écrit Ramana Maharshi à l’entretien 264 : « Dieu crée l’homme ; et l’homme créa Dieu. Ils sont tous deux les créateurs des noms et des formes. Mais en réalité, ni Dieu ni l’homme n’ont été créés ».
Max Heindel, Blavatsky, Steiner, Annie Besant, procèdent aussi en inversant et en prenant les êtres de l’Âge d’Or pour des « crétins », des « primitifs ». L’évolutionnisme aigu du 19è siècle faisant ses ravages en même temps que l’industrialisation de la civilisation sous la poussée des banques et de leur Saint Fric…

Et en référence à Ramana Maharshi dans l’entretien 264 : le temps n’existe pas, il n’existe que s’il y a quelqu’un pour l’observer, donc le temps, l’espace, C’EST DANS LE MENTAL, ÇA N’EXISTE PAS. Celui qui dit le contraire ne fait qu’étaler son opinion ou ego.
Vous CROYEZ à quelque chose… ça va arriver… vous allez le faire naître. C’est comme ça que fonctionne le business : le vendeur créé des besoins pour qu’un acheteur achète ses merdes : CROIRE, CRÉDIT, CRÉANCE, CROYANCE, CROIX-ANSE ou la Croix à l’Anse, à la poignée, pour saisir, donc à la possession. Au Moyen-Âge, HANSE indique une association de marchands ayant le monopole du commerce de l’eau (déjà), dans une région ; par extensions le nom Hanse est donné à certaines corporations de marchands (Réf. Dict. Le Robert).

Pierre Solié se rattrape un peu lorsqu’il écrit que « le Grand Temps imaginaire [Saint Chaos) est toujours là, en dessous en dessus, tout autour de l’espace-temps historique [Chronos ou Chronologie tueuse ou monde des accidents]. Ils l’encadre au sens cybernétique. C’est le sens figuré, métaphorique qui précède et gouverne le sens propre, géométrique. Les expériences hallucinogènes (LSD, mescaline, etc.) nous montrent à l’évidence son existence ; tout comme les expériences pathologiques : syndromes confuso-onirique, bouffées délirantes polymorphes, schizophrénie ; ou tout simplement nos rêves et nos phantasmes ». Curieusement Solié rejoint alors Max Heindel dans sa description des Lémuriens (hypothétique continent de Lémurie) identique aux descriptions de l’Origine de ce monde par Rudolf Steiner. Idem pour H.P. Blavatsky et son évolutionnisme en « sept races-racines » (dans La Doctrine Secrète)… Darwin faisait des ravages jusque chez les Théosophes ou prétendues comme tels.
Comme tout est dans le mental, on peut facilement inventer des continents disparus avec leurs peuples dessus ! L’imagination du mental et son vagabondage n’ont pas de limites… LE PROPRE DU MENTAL ÉTANT DE VAGABONDER.


Les Têtes raides ou Juifs.

L’idée de race est très mal vue et condamnée depuis la fin de la seconde guerre mondiale, à cause des Juifs. Pourtant ce sont eux qui ont les premiers inventé cette opinion avec le mot RACE. En effet, le mot Race s’attache à une opinion, donc à un corps ou mental (1). En se focalisant sur ce mot, on se trouve dans l’impossibilité de progresser, le mot race fait se cristalliser, se fixer dans une forme, un corps ou mental, ce qui est arrivé aux Juifs. C’est pour cela que le Christ de la Croix est arrivé comme un grand unificateur [ou coupeur de têtes façon républicains égalitataristes ?]. Son mérite est tout de même énoncé dans ces mots/maux : « Celui qui n’abandonne pas tout ce qu’il a ne peut être mon disciple ». C’est à la fois une vérité et ça annonce même le socialisme des 74 ans de l’URSS ! MAIS À L’ENVERS pour l’URSS et mal compris !!! Car le Christ de la Croix parle de l’Instant, quand il n’existe plus aucun ego, donc aucune race, mais seulement des égos DOMPTÉS, CIVILISÉS enfin. C’est seulement là qu’il n’existera effectivement plus de nations, donc plus d’étatismes, mais une infinité de PAYSAGES, DE PAÏS. Donc ne pas prendre le Christ de la Croix pour un socialiste !

Les Juifs ou Têtes raides, tout simplement parce que sur cette Terre ce sont les principaux travailleurs du chapeau, du mental ou ego (peuple élu). Ils ont commencé a développer la ruse, d’après Max Heindel à l’époque atlantéenne, soit un embryon de mental tourné uniquement vers le matérialisme : la ruse agit comme aide du désir, que celui-ci soit bon ou mauvais, qu’il soit cause de plaisir ou de douleur (tout est double). Donc au milieu de l’époque atlantéenne les Têtes raides, ou Yahvistes, commencèrent à raisonner. Les Sémites primitifs, dont font la partie les Têtes raides, ont alors été le « peuple élu » où super intellect devant imprégner leurs descendances. Transmuer la ruse en « raison » ne sembla pas facile. Mais la CHUTE était désormais effective, si on suit l’opinion de l’évolutionnisme.

Donc grâce à leur mental, les Sémites et les Têtes raides se sentirent « libres », libres de « penser par eux-mêmes », si bien que la « libre pensée » commença à triompher, mais en même temps elle commençait à mourir : apparition de LOIS et NORMES, car il est évidemment impossible pour toute chefferie de gouverner en reconnaissant à chacun le droit de ne pas être d’accord. C’est pourquoi avec les lois apparurent « la carotte et le bâton », ou récompense et châtiment. Ainsi se développèrent à outrance l’ego ou mental contraignant les Têtes raides et par la suite le monde entier à découvrir, par la fameuse « raison » si chères aux perruques poudrées du 18è siècle, raison forcément limitée, que la voie du « transgresseur ou actuel « terroriste » était rude, et qu’il devait craindre Dieu, et de nos jours craindre la « démocratie » et son oligarchie qui le guide !

Bien-sûr il y eut de bonnes Têtes raides et de mauvaises : donner sa semence pour prolonger la race en restant fidèle à Dieu (ou à l'Instant) ; ou donner sa semence en s’alliant par le mariage avec « d’autres races atlantéennes » comme écrit Max Heindel. L’Ancien Testament écrit effectivement « que les fils de Dieu [peuple élu] s’allièrent avec les filles des hommes [goys] ». À cause de cette désobéissance à l’opinion (de Dieu), ils furent perdus, abandonnés. Puis ils se réincarnèrent avec l’opinion de « terre promise ». Bref pour faire rapide et concentré : la raison ou mental continuait ses ravages.
Ainsi, les rebelles Juifs ou Têtes raides ont été abandonnés, et ce sont ceux qui ont la tête la plus raide : un max de ruses et de raison. Mais le principal est que chez eux le sentiment de race est le plus fort dans le monde : ils sont les champions du binaire : les Juifs, et les Goys. De plus ils méprisent les autres nations et sont à leur tour méprisés d’elles à cause de leurs ruses, de leurs astuces, de leur cupidité, et de leur égoïsme gros comme l’Himalaya ! La finance juive est souvent internationale, mais la charité juive est rarement internationale !!!

La Fraternité universelle, la Vraie, pas celle de cette judéo-maçonnerie en sa trinité « liberté-égalité-fraternité », sera réalisé quand l’ego humain sera dompté, c’est à ce seul moment là que tout étatisme sera inutile, et qu’il n’existera évidemment plus de « peuple élu ».
Sans parler d’évolutionnisme, on peut tout de même dire que les RACES sont un PASSAGE DANS L’INSTANT permettant une TRANSMUTATION.

Les Têtes raides se sont si bien attachés au mot race, qu’ils en ont fait « la Race juive » ou « peuple élu », et d’incarnations en incarnations. « Une fois Juif, toujours Juif », est leur devise, comme écrit justement Max Heindel. J’ai toujour écrit que les Têtes raides et leur religion était du matérialisme ; ainsi ILS SONT DEVENUS UNE SINGULARITÉ PARMI LES ÊTRES HUMAINS. Alors il n’est pas étonnant que certains les prennent pour des extraterrestres arrivés ici sur Terre il y a longtemps… Mais à cause de leur opinion de « race », les Têtes raides ont été perdus. Malgré leur misère, fruit de leur comportement, ils continue de refuser de s’amalgamer au reste des peuples humains. pourtant certains de leurs prophètes les ont réprimandés sans pitié et leur ont prédit de cruels désastres, mais comme ce sont des Têtes raides…

Le Christ de la Croix tenta de faire abandonner l’opinion des races aux Têtes raides, mais l’opinion fit ses ravages puisque des imbéciles choisirent Barrabas à la place du Christ de la Croix. Pourtant ce Christ a parlé d’Amour ou Instant, soit d’un autre monde, une Nouvelle Terre. Comme l’écrit Max Heindel, je crois aussi que le fait que les Têtes raides aient rejeté le Christ a été la preuve suprême de leur attachement et asservissement à la race. « À partir de ce moment, tous les efforts faits pour les sauver dans leur ensemble, en leur donnant des prophètes et des instructeurs spéciaux, ont été abandonnés ; et, comme la futilité d’un exil en masse avait été démontrée, on a usé d’un premier expédient, et c’est ainsi qu’ils ont été dispersés parmi toutes les nations de la Terre » écrit Heindel.
Les Têtes raides ou Yahvistes ont été perdus en s’alliant aux autres races ; « ils seront sauvés en s’amalgamant aux races plus avancés que la leur [les réalisés du Soi-Instant] ».

Le Nouveau Peuple élu sera celui qui suit naturellement son « chef », donc son CHRIST ou Soi-Instant, c’est-à-dire qui développera la faculté d’Amour, ou Instant, abolissant ainsi l’ego ou raison. Ce sera un PEUPLE DE BIENHEUREUX CHEVAUCHANT LE DRAGON. Le Nouveau Testament contient ainsi des opinons à ne pas négliger. Mais je ne crois pas comme Max Heindel que les États-Unis soit le « creuset » ou « la Nouvelle Jérusalem » dans laquelle « toutes les nations de la terre seront amalgamées et, de ce mélange, sera extrait le prochain « peuple », écrit Max Heindel qui est en train de décrire notre actuel Nouvel Ordre Mondial !!! Évidemment son excuse est qu’il vivait aux USA en pleine effervescence du début du 20è siècle, en plein melting-pot, et qu’il ne pouvait deviner la tournure des événements actuels.
Mais comme souvent écrit, il est certain que prochainement (100, 500 ans ?), nous n’aurons plus besoin de l’étatisme et du moindre gouvernement ou de la moindre chefferie. C’est en marche, on peut observer le mouvement sur d’autres sites où se manifeste l’éveil (je ne parle pas « d’évolution » mais d’éveil).
 
 
 
YA UN PROBLÈME !
Le mental frappe encore et encore en prétendant régenter la Nature
alors qu'il ne sait pas se régenter lui-même.
 
 
 
Note.
1. RAPPEL : le mot RACE ne doit pas s’entendre comme actuellement, mais comme un terme employé en littérature spirituelle pour désigner une vague de vie, une phase éphémère ou transitoire de transformation, et n’a donc rien à voir avec la couleur de peau, ni avec le lieu de naissance, ni avec une quelconque croyance en des religions.
 
 

Dernière mise à jour : 11-11-2014 16:30

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >