Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Toute l’histoire est fausse - 7
Toute l’histoire est fausse - 7 Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 02-01-2015 21:15

Pages vues : 3478    

Favoris : 437

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Alchimie, Amour, Anarchie, Argent, Banques, Bourgeois, Chaos, Communisme, Chronologie, Cinéma, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Dragons, Eau, Église, Esprit, Europe, Feu, France, Gaule, Goulag, Gouvernement, Guerre, Homéopathie, Illusion, Inquisition, Internet, Jardin, Justice, Labyrinthe, Laïcité, Libéralisme, Liberté, Lumière, Maffia, Magie, Médecine, Merde, Métaux, Monarchie, Mondialisme, Morale, Mort, Nature, Occulte, Opinion, Pagan, Paradis, Pétrole, Peur, Pierre, Politique, Pouvoir, Prisons, Ptah, Pyramides, Religions, République, Révolution, Rire, Robot, Royauté, Russie, Sagesse, Satan, Science, Sécurité, Sexe, Silence, Supplices, Synarchie, Tao, Télépathie, Temps, Ténèbres, Terreur, Tradition, Transformation, Vide, Volonté, Walt Disney, Yankee, Yokaï

 
Hebergeur d'image
 
 
Toute l’histoire est fausse - 7
Laïcité ou le Chrétien baptisé,
phénomène des prêtres ou hiérarchie


Par principe, l’histoire humaine étalée en idéation ne peut être que DES BOBARDS, soit DES OPINIONS érigées en dogmes par les cancéreux du pouvoir (les vainqueurs notamment et les Couilles en Or). Ces cancéreux du pouvoir osent inventer une religion à partir de leurs opinions et qu’ils nomment « devoir de mémoire », le genre infecte du « plus jamais ça ».

Depuis au moins l’époque de la Renaissance, l’histoire de l’humanité est devenu une énorme falsification, un chaos rampant. La soi-disant laïcité est aussi une énorme falsification du mental, car il y a un fond commun à l’humanité que les religions ont détruit, à cause de l’opinion.
 
 
 
LAÏQUE : 1487, du latin ecclésiastique laïcus (lai : peuple), qui ne fait pas partie du clergé : un Chrétien baptisé. Donc on en n’est pas encore à la séparation du spirituel et du temporel. Ça viendra immanquablement après quand le temporel oublie ses racines et que l’étatisme s’installe.
Associer le clergé, donc le haut de la pyramide au divin est une erreur monumentale !!! Cela donnera effectivement l’étatisme, d’abord à la fois spirituel et temporel en la personne de son roi ou sa reine, puis dérivera vers le tout temporel moderne avec un « président » de républicanisme ou de « démocratie ».
Le divin ce n’est pas un clergé quelconque, c’est chacun de nous. La Vraie Démocratie, mais il faudrait trouver un autre mot, c’est aussi chacun de nous, et sans étatisme, sans gouvernement, ce qui suppose un grand état d’éveil des consciences !
Le clergé de nos jours c’est ici en Occident la laïcité du républicanisme : son gouvernement républicain qui apporte son soutien par les collectivités publiques à l’exercice des religions autres que chrétiennes ; ils appellent ça « laïcité positive » : « La laïcité ne doit pas exclure les religions » (Rama Yade, Tribune juive, octobre 2008), à comprendre comme « soutien à l’Islam », quand on sait que l’Islam est plus proche du judaïsme que ne l’est la chrétienté (Coran et chiffre du judaïsme sont dogmes ou opinions intouchables). Le Paganisme est la source de la chrétienté, puis viendront le judaïsme et en dernier l’Islam.
 
L’ennemi de ce monde actuel ce n’est pas ce qu’on appelle « Illuminati », mais bien ce que l’étatisme du républicanisme nomme « laïcité », cette nouvelle religion judéo-maçonnique sorti de 1789. Cette religion ayant pour base l’OPINION.
Cela se traduit pas un groupe de gens très puissants (une élite), intelligents et experts en technologie, en psychologie, et en manipulations d’opinion sous toutes ses formes y compris un embryon de télépathie ou égrégore. Cette élite caché dirige les meneurs aux postes importants de l’étatisme principalement républicaniste.
Cette élite est anti-réalisation du Soi-Instant, donc anti-divin, anti-liberté. Cette élite sait très bien que « pour réussir en politique, la voie la plus rapide et la plus confortable est celle des flatteries démagogiques ».

Les conquistadors espagnols et portugais prennent possession  « au nom de Jésus-Christ » des îles et continents qu’ils découvrent et dont ils s’emparèrent. L’installation de la Croix équivalait à un « sceau », une justification et la « consécration » de la nouvelle contrée, comme la baptiser pour lui donner une nouvelle naissance, comme le firent les républicains de 1789 en voulant démarrer leur chronologie depuis leur coup d’État. Un peu plus loin, les navigateurs britanniques prirent possession des régions qu’ils avaient conquises au nom du roi d’Angleterre, nouveau Cosmocrator !
Big bang, actes de la Création sont autant d’actes divin par excellence (le Big bang est une invention de l’abbé Georges Lemaître). Un abbé Lemaître traitre à sa cause puisqu’il s’inscrit dans l’évolutionnisme au même titre que ceux qui pensent que « la vie sur Terre est apparue de façon accidentelle » (comme par hasard !). Mais « créationisme » ou « évolutionnisme » sont bien des opinions dans le renforcement de la dualité suite aux perruques poudrées et à 1789 (division politique entre Gauche et Droite et leurs extrêmes, et leurs centres…).

Savoir aussi qu’à l’exemple de 1789 en France, et 1917 en Russie, tout territoire occupé dans le but « d’y habiter » ou de l’utiliser comme « espace vital » est préalablement transformé en chaos (la Terreur en France et en Russie) pour dériver vers un soi-disant « cosmos » ; c’est-à-dire par l’effet du rituel de l’Homo religiosus, l’humain lui confère une « forme », qui par ce fait devient « réel », ainsi la république devient « universelle » tout comme la « démocratie ».
Notons que les Dieux aussi organisent le Chaos en lui donnant des formes et des normes ou principes (et des chronologie ???).
Une « forme » célèbre est la Jérusalem Céleste : « Et moi, Jean, je vis la sainte cité, la nouvelle Jérusalem, qui descendait du ciel, d’auprès de Dieu, prête comme une épouse qui s’est parée pour son époux » (Apocalypse 21, 2). Bref, pas de Jérusalem, car ce thème des cités célestes est UNIVERSEL car il concerne simplement l’ÂGE D’OR, là où tout le monde réalise le Soi-Instant (in illo tempore).

Dans ce monde hyper médiatisé grâce à l’Internet et l’informatique, tout s’embrouille, se déforme, et est le triomphe de la tyrannie de l’opinion.
OPINION : centre de gravité toujours instable du mental logique et rationnel (définition de Jean Coulonval dans : Synthèse et Temps Nouveaux).

« Aujourd'hui, il n'est rien qui se passe en un coin du monde qui n'ait sa répercussion dans la vie journalière de chacun. Les problèmes de l'homme deviennent communs à toute la planète, se posent partout en termes fondamentalement identiques qui semblent appeler la naissance d'un style unique de civilisation, problèmes qui se condensent dans la rivalité Orient-Occident, Amérique-Russie, Capitalisme-Communisme. Il n'est aucune puissance secondaire qui ne se voie mise en demeure de choisir l'un ou l'autre, enfermée dans un dilemme insoluble sans le renoncement à sa personnalité propre, à ses particularités les plus intimes. Or, les nations sont comme les individus : elles ne peuvent être pleinement que par la réalisation de leur vocation propre. Affirmer cela n'est pas exalter les nationalismes, qui ne sont que des réactions de défense qui montent des profondeurs physiques des peuples et déifient les différences, les antagonismes bassement matériels, les réactions de la tripe qui se parent des valeurs de l'esprit. La véritable dignité d'une nation réside au contraire dans la possibilité qui lui est reconnue de jouer son rôle dans la polyphonie du concert mondial, selon sa vocation propre et ses propres façons de sentir, de penser et de vivre selon l'Esprit. Car il en est des nations comme des individus : les dons sont divers mais c'est le même esprit. Les nationalismes divisent. Au contraire, le respect des colorations différentes dans les modes de vie, de sentir et de penser des nations peut et doit créer l'unité dans la diversité, seule forme d'unité qui puisse se dire universelle.
L'internationalisme, proposé comme l'antidote des nationalismes, ne vaut pas mieux car il procède par négation des vocations nationales particulières. Il ne peut procéder que par nivellement par le bas, sur le plan d'une basse psychologie du ventre et du bas-ventre », écrit Jean Coulonval.

J’en viens maintenant à l’HISTOIRE, qui comme son nom l’indique est typiquement de l’OPINION, de l’invention, de la fiction, dont font la partie la Chronologie tueuse (la datation).
HISTOIRE = INFORMATION (en croissance démentielle grâce à la technologie actuelle) et OPINION.
Avec des histoires on invente le temps qui coule (idéation), et par là-même un passé et un futur. On invente l’opinion ou des contes, des fables, des plaisanteries, des mythes, de l’archéologie et des scénarios à la Hollywood tenu sous la coupe des Yahvistes ou Juifs et poètes hébreux inventeurs de l’HISTOIRE (comme déjà souvent écrit sur le site).
Ainsi, pour pouvoir supporter leurs défaites politiques et militaires, les Hébreux interprétaient les événements contemporains au moyen d’anciens mythes cosmogoniques et héroïques qui impliquaient la mise à mort finale par un roi ou Messie (vaincre le terroriste ou adversaire qui pouvait prendre la forme d’un Dragon). Les Hébreux ayant très grande imagination donnent aux rois païens les traits du Dragon (fragment Zadochite IX, 19-20). Dans le Testament d’acier (VII, 3) le Messie tue le Dragon sous l’eau, ce qui est une erreur car on ne tue pas un Dragon représentant l’ego, ON L’APPRIVOISE, sinon on tombe dans l’évolutionnisme à la Yahviste !

Donc la chronologie que le pouvoir nous inocule ne peut pas être vraie ! Comment connaître la Vraie Histoire de l’humanité ? Et ne pas tomber dans le piège de l’évolutionnisme à la Darwin, Freud & Cie ?
Certains disent que « la vérité peut être calculée ». Mais les chiffres sont une invention humaine ! Certes vieux comme le monde, car les premiers chiffres sont les dix doigts des mains et des pieds ! Et accessoirement les « petits Cailloux » du Petit Poucet du conte universel retravaillé par Charles Perrault.

Joseph Scaliger est typiquement un « raconteur d’histoire » en se basant sur les récits mentionnant des éclipses, il se lance à « construire une chronologie », une datation. Anatoli Fomenko va essayer d’utiliser une autre méthode pour dater : les chiffres. Évidemment il est tout de suite attaqué, controversé, puisque nous sommes sous la tyrannie de l’opinion.
Anatoli Fomenko commence sa recherche en 1973, et au cours des huit années suivantes il a développé de nouvelles méthodes de datation, en travaillant pratiquement seul. Puis d’autres personnes adhérèrent à son opinion, dont Gleb Nosovsky.

Première méthode : comparaison de textes ou de documents historiques ; voir s’ils sont identiques. On compte le nombre de lignes, de mots identiques, des suites d’événements, etc.

Deuxième méthode : les cartes de géographie (plate ou en globe) ou « le monde sur le papier » qui correspond à la re-découverte de l’imprimerie et de l’établissement du langage écrit et diffusé à grande échelle, comme de nos jours la diffusion des opinions sur l’Internet et les médias et dans l’entertainment.
Ainsi, une carte dite de « Ptolémée » correspondrait à l’époque de Christophe Colomb.

Troisième méthode : les dynasties fantômes. L’opinion de certains chroniqueurs attribuent des faits non pas du temps de leur souverain, mais de ceux qui étaient là bien avant ! C’est pour ça qu’on peut voir des chroniques anciennes qui se ressemblent beaucoup. Anatoli Fomenko a réalisé un énorme travail sur les « enquêtes codes », qu’il comparera avec une autre. Avec ces enquêtes codes ont peut étudier des dynasties entières et voir les souverains qui se sont succédés. Successions nommées par Fomenko : Suite d’enquête-code. Degré de similitude calculé par Fomenko pour chaque comparaison de chaque pair d’enquête.
Chaque dynastie a un « profil » comme l’ADN humain qui est unique à chaque humain, comme l’est l’emprunte digitale ; et on peut comparer ce profil avec d’autres profils de la base de données.
Ensuite, calculer la probabilité de coïncidences dans une pair de dynastie.
Certaines dynasties ont été démultipliées dans l’histoire et sur le papier, soit par manque de réflexion, soit les démultiplications de dynasties ont été intentionnelles, évidemment pour cause politique.

Rétablissement de l’ordre chronologique de textes historiques. Il est possible que des textes ne décrivent pas des faits dans un ordre chronologique réaliste. Mais le « superman » de l’époque doit être décrit le plus précisément possible. De plus, chaque nouvelle génération engendre de nouveaux Supermen, ce qui sert à une nouvelle méthode de datation !


Pour une chronologie globale genre « âge de l’humanité ».

Quand on voit où nous en somme rendu au point de vu de la conscience, nous sommes encore pire que les animaux ! On ne chie peut-être plus n’importe où, quoique dans certains pays… mais on engendre partout des merdes monumentales !
Anatoli a étudié la chronologie sur une période de 10.000 ans, ce qui correspond selon moi à notre âge de l’Agriculture. Fomenko a travaillé pendant 6 ans sur cette longue chronologie (qui est dessiné sur une bande de papier longue de 19 mètres ! où sont réparti des dizaines de milliers de noms). Un travail gigantesque, avec notamment les doubles des événements historiques !
Ainsi sont apparu trois décalages principaux : de 300, 1000, et 1800 années. Principalement les chroniqueurs du Moyen-Âge ont envoyé des faits dans le « passé ». À cela s’ajoute des langues différentes et pour une même bataille elle portera des noms différents, d’où une chronologie différente, en plaçant un même événement en plusieurs fois et les uns derrière les autres, comme toute idéation ou raison !!!

Bref, la chronologie ou datation est totalement une opinion car entièrement subjective. L’approche de Fomenko par les mathématiques est, peut-être, un moindre mal ! Le mathématicien et écrivain Evghény Gabovitch est un continuateur de Fomenko. Même chose pour le philosophe Alexandre Zinoviev.

À suivre…

[En haut de page : troncs de Séquoia]
 
 

Dernière mise à jour : 05-01-2015 18:51

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >