Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Aucun but à atteindre, aucune chute
Aucun but à atteindre, aucune chute Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 21-01-2015 21:48

Pages vues : 3223    

Favoris : 518

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Alchimie, Amour, Anarchie, Argent, Banques, Bourgeois, Chaos, Communisme, Chronologie, Cinéma, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Dragons, Eau, Église, Esprit, Europe, Feu, France, Gaule, Goulag, Gouvernement, Guerre, Homéopathie, Illusion, Inquisition, Internet, Jardin, Justice, Labyrinthe, Laïcité, Libéralisme, Liberté, Lumière, Maffia, Magie, Médecine, Merde, Métaux, Monarchie, Mondialisme, Morale, Mort, Nature, Occulte, Opinion, Pagan, Paradis, Pétrole, Peur, Pierre, Politique, Pouvoir, Prisons, Ptah, Pyramides, Religions, République, Révolution, Rire, Robot, Royauté, Russie, Sagesse, Satan, Science, Sécurité, Sexe, Silence, Supplices, Synarchie, Tao, Télépathie, Temps, Ténèbres, Terreur, Tradition, Transformation, Vide, Volonté, Walt Disney, Yankee, Yokaï

 
serpentvigie_alertemoralejudeomaconic.jpg
 
 
Aucun but à atteindre, aucune chute
aucun terroriste
la Vraie Paix est ICI ET MAINTENANT
aucune loi humaine nécessairement dictatoriale
ne pourra ni offrir ni détruire la Vraie Paix



Dans l’Absolu, le seul terroriste en ce MONDE, ce sont les pensées.
 
 
Lorsque vous adhérez à un seul système philosophique (ou à la république judéo-maçonnique spéculative), vous êtes obligé de condamner les autres. C’est comme cela qu’on fabrique des « terroristes », des losers. Tout système philosophique, politique, scientifique est une prison, un esclavage, une limitation de l’être et nullement une « liberté d’expression ». Depuis au minimum 1789 nous vivons le règne des systèmes, des dictatures. Refuser le système c’est se comporter en « terroriste », vivre en marge, renoncer du même coup à être concrètement « un être social ». Le Christ a dit : « Qui perd sa vie la gagne ». C’est dur, sans confort, sans sécurité, mais il faudra bien un jour que cela ne soit plus vrai, parce que ce sera DANS L’INSTANT, et non à « la fin des temps » des Yahvistes ou évolutionnistes à la Karl Marx.
 
 
Cette France politique socialiste hystérique qui divise encore plus depuis ce début janvier 2015 se veut marcher à deux vitesses :
- une liberté d’expressions grasse, vulgaire, par un torchon comme Charlie Hebdo, contre les Chrétiens et les Musulmans ;
- mais aucune liberté d’expression n’est permise pour critiquer les Juifs ou ceux qui se proclament tels et qui sont omniprésent, pour cause de religion de la Shoah et d’une mémoire tueuse (le mental) issue directement de l’invention de l’histoire. Non les Yahvistes n’ont pas le copyright de la souffrance (« étalée » qui plus est ! puisque liée à leur invention de l’histoire !). Je répète : la religion juive de l’holocauste a pu prendre forme UNIQUEMENT parce que les hébreux sont les inventeurs de l’Histoire, en d’autres mots : ILS DÉLAYENT, ils pratiquent l’évolution ou idéation, un travail du chapeau en un espace entre un point A et un point B ; ils pratiquent un étalement comme la durée des grandes religions monothéistes. Et étaler, étaler, cela prouve que la foi n’est pas réelle mais qu’elle est simplement opinion ou travail de l’ego, alors que la Vraie Foi est synonyme du Soi ou Instant. Toutes les religions sont pures et sincères au départ ; ensuite ça se gâte à cause du mental de certains forts en gueule et en manipulations de toutes sortes. Comme ça se gâte beaucoup en ce moment, les cancéreux du pouvoir ne peuvent que chier des lois nous entraînant dans une dictature se rapprochent inéluctablement vers celle des soviétiques des 74 années de Goulag, de police de la pensée (notamment laïcité obligatoire, sinon : le Goulag), et de socialisme.

Oui, le judaïsme est une opinion plus forte que les deux autres opinions que sont le christianisme et l’Islam ; il n’a pas à imposer sa morale, donc son opinion comme tente de le faire toute cette nouvelle maçonnerie ou judéo-maçonnerie spéculative de 1717 (née à Londres), comme la définie très bien un maçon du 33è degré comme C.W. Leadbeater, expliquant que cette nouvelle judéo-maçonnerie est construite sur la plus grande partie avec la symbolique judaïque (Salomon, le Temple, la « véritable » prononciation de Jéhovah à cause de la « perte du nom divin », et moult choses découlant directement de l’Ancienne Égypte), et bidouillé par les Yahvistes grâce à « leur tempérament fougueux et poétique » comme l’écrit Leadbeater dans : Rites Mystiques Antiques, un brève histoire de la Franc-Maçonnerie. Un « tempérament fougueux et poétique » qui s’exerce actuellement à Hollywood… et dans tout l’USionistan… et qui fout la merde partout !

Comme le dit si souvent Ramana Maharshi, la Paix, la Liberté, est notre ÉTAT NATUREL, donc nous n’en avons rien à foutre des machins de Moïse et autres normes compas-équerres de cette république judéo-maçonnique castratrice, avec son prolongements de norme Moïse sous package « droits de l’homme ». C’est à cause de ces gens là qui ont dévoyé les premiers sens honorables du judaïsme que nous nous sommes éloignés du Soi-Instant que nous prenons pour PAN, la Panique (voir plus bas). Pour moi le Moïse des commandements N’EST PAS le vrai Moïse, si tant est qu’il ait jamais existé !!! Le mental, toujours le mental détruit absolument tout ! De cette société à norme judéo-maçonnique des « droits civils » (donc qui exclu les paysans car civil indique ‘habitant des cités’) et qui n’accorde le droit de vie aux humains que sur le papier, par ‘carte d’identité’ et autre Carte Bleue, et maintenant dans le binaire informatique : Grâce à Moïse et aux judéo-maçons, il faut maintenant justifier de son identité !!! La religion de la Shoah, ou du règlement, la religion des Pharisiens, la religion du social-socialisme, parce que pour eux, l’identité ne peut être établit que par le social, un acte public, comme demander un extrait de naissance, donc un bout de papier avec cachet administratif, un cachet Big Brother.

Comme tout est inversé de nos jours, le torchon Charlie Hebdo est maintenant depuis janvier 2015 considéré comme le Graal de la liberté d’expression dans cette Europe, province de l’Empire USionistan.
Tant que cet Empire USionistan et son Europe seront contre les Chrétiens et les Musulmans, les Yahvistes seront les maîtres, comme leur Moïse : voyez les « forces du désordre » envoyées pour protéger la communauté yahviste.
Charlie Hebdo au Paradis, c’est toujours « drôle » - Dieudonné en enfer parce qu’il dérange des « Juifs » et qu’il ne serait pas « drôle » mais serait un « prédicateur politique » pour reprendre le terme de Valls.
Pour les uns tout est permis ; pour les autres tout est interdit. Charlie est un outil des cancéreux du pouvoir, un outil de propage du républicanisme ; Dieudonné essaye d’avertir les gens de se protéger contre ces cancéreux. Comme tout est inversé, Charlie Hebdo ne peut refléter que l’extrême médiocrité du capitalo-socialisme et de ses cancéreux du pouvoir. Plus ils sont cancérisés et plus ils chient des lois, sous les ordres des Couilles en Or (une élite corrompu à l’extrême qui par là même détruit ses coreligionnaires : le venin est toujours dans une toute petite minorité : lire Le banquier anarchiste, de Fernando Pessoa ; la minorité étant présentement la City de Londres).

La « liberté d’expression » commence a être branlante avec l’invention du langage écrit : l’écriture est alors utilisé comme l’instrument du pouvoir royal : contrôler les marchés, collecter les impôts, contrôler les fonctionnaires, et travailler au prestige du pouvoir royal dans le présent et l’avenir. L’écriture devenait un puissant et pratique instrument du pouvoir. Avec l’invention de l’imprimerie la « libre pensée » ou « liberté d’expression » prenait son envole. Pour les théologiens de la Réforme, la presse à imprimer a mis un exemplaire de la religion du Livre dans les mains de chaque lecteur ; l’imprimerie a donc permis de contourner le rôle de l’Église de Rome : chacun pouvait désormais « rencontrer Dieu », chez lui et par une lecture personnelle, sans la médiation du prêtre et sans aller à l’Église. L’imprimerie a permis que se répandent les Évangiles, et leur public a connu une extension très rapide avec propagation de la « libre pensée » ou tyrannie de l’opinion.

Le sujet de cette page est CONTRE l’évolutionnisme, le progressisme, le teilhardisme, le malrauisme (1) ou le but à atteindre, soit le supplice de l’espérance d’avoir la carotte au bout « d’une fin des temps » yahviste.

En effet, TOUT est ici et maintenant, et pas à « la fin des temps » ! Et pas « ailleurs » !

La Vraie Liberté est ici et maintenant, elle est éternelle puisque toujours là. Elle passe par la réalisation du Soi-Instant : Connais-toi toi-même, soit le AUCUN BUT À ATTEINDRE, pour le bonne raison que le « connais-toi » implique de saisir ce qu’il est justement impossible de saisir ; ainsi la « prise en charge de soi-même » réside paradoxalement et en apparence dans le RENONCEMENT MÊME À CETTE PRISE EN CHARGE : AUCUN BUT À ATTEINDRE PUISQUE LA LIBERTÉ, LA PAIX EST NOTRE ÉTAT NATUREL. C’est en cela que le LABOUR s’apparente absolument à l’Alchimie : difficulté de savoir ce qu'on entend par 'matière'.
Bref, il s’agit d’éliminer le DOUBLE, soit retrouver la non-dualité, retrouver l’Unité. Refuser de re-trouver l’Unité est refuser la Vie. L’élimination de la dualité ou DOUBLE (sujet-objet) est la seule réalité possible, comme le bonheur d’un matin tout neuf. Aujourd’hui et depuis maintenant des millénaires les maléfices du mental des êtres humains cachent le Réel sous l’irréel, en dissimulant l’Unique derrière son double !

AILLEURS : étymologie de ‘autre’ ; cela marque une distance, un éloignement. Ailleurs, ou tout autre endroit, donc éloigné de l’ici-et-maintenant : on dit que quelqu’un « qu’il est absent » (la tête ailleurs, la distraction par l’entertainment) ; on parle des extraterrestres « venus d’ailleurs ». La Vraie Vie est ailleurs, donc re-trouver le Soi-Instant, la nostalgie de l’Âge d’Or perdu, qui pourtant est toujours là.
ALIOQUIN : autrement.
ALO : héritage.
ALOE - ALOÉ : alouette ; celui qui agit pour et au nom d’un autre, procureur.
ALOER : tenancier, celui qui possède le domaine utile des héritages, dont le directe appartient au seigneur. De là découle HÉRITAGE. On parle aussi d’ALOER.
(Glossaire de Du Cange).


L’Unique est le TOUT. Le double ou dualité n’est RIEN. Donc « rien dans le Tout et tout dans le Rien ». C’est aussi exprimé par le langage populaire qui déclare : « On ne se refait pas ». Ainsi : AUCUN BUT À ATTEINDRE.

Le Soi est toujours présent (il est aussi l’Instant), rien n’existe en dehors de lui. « Soyez le Soi, et désirs et doutes disparaîtront. Ce Soi est le témoin dans les états de sommeil profond, de rêve et de veille. Ces trois états appartiennent à l’ego. Le Soi transcende même l’ego. Existiez-vous pas durant le sommeil profond ? Saviez-vous alors que vous dormiez et que vous étiez inconscient du monde ? Ce n’est qu’en état de veille que vous décriviez cette expérience de sommeil comme étant inconscience ; pourtant votre conscience quand vous dormez est la même que lorsque vous êtes éveillée. Si vous savez ce qu’est cette conscience de veille, vous connaîtrez la conscience qui se tient comme témoin dans les trois états. Cette conscience peut être trouvée en cherchant la conscience telles qu’elle était durant le sommeil profond.

Le fait d’être vigilant est l’état de veille. Ce ne sera donc pas un état de sommeil, mais celui d’un sommeil éveillé. Si vous suivez vos pensées, vous serez entraînée par elles et vous vous trouverez dans un labyrinthe sans fin.
Remontez à la source. C’est ainsi que les pensées disparaîtront et que seul le Soi demeurera. En fait, pour le Soi il n’y a ni intérieur ni extérieur. De plus, ce sont des projection de l’ego. Le Soi est pur et absolu. (Ramana Maharshi, entr. 13a, du 7 janvier 1935)

Abandonnez les pensées. Vous n’avez pas besoin d’abandonner quoi que ce soit d’autre. Pour voir quelque chose, il faut que VOUS soyez là. Ce « vous » c’est le Soi. Le Soi est éternellement conscient (R. Maharshi, entr. 41). De même, le temps n’existe que s’il y a quelqu’un pour l’observer.
ON N’ATTEINT PAS LE SOI, AUCUN BUT À ATTEINDRE : « Y a-t-il un seul instant où le Soi [Instant] n’existe pas ? Il n’est pas nouveau. Soyez ce que vous êtes. Ce qui est nouveau ne peut pas être permanent. Ce qui est réel doit exister toujours ». (R. Maharshi, entr. 41).
« Ce qui est réel doit exister toujours », donc abandonner l’histoire des yahvistes ! Abandonner la narration à la Aristote et son entertainment !

La réalisation du Soi-Instant n’est pas quelque chose a acquérir (voir plus haut sur l’insaisissable) elle est déjà là. Tout ce qui est nécessaire consiste à se débarrasser de la pensée « je n’ai pas réalisé ». La tranquillité mentale, la paix est la Réalisation. Il n’y a pas un instant où le Soi n’est pas. (entretien 245).

Le Présent, l’Instant, n’est actuellement abordable que par la REPRÉSENTATION, L’ILLUSION ; le double d’un « inaccessible Réel ou seule Réalité », parce qu’individualité et fonctions mentales sont coexistantes. L’une ne peut subsister sans l’autre. L’expérience de la lumière du Soi ne peut se produire que dans l’enveloppe intellectuelle.
Depuis la Chute, l’oublie de l’Âge d’Or, on peut dire que la réalité humaine est privée de présent ou Instant !!! C’est pourquoi l’humain actuel est privé de réalité tout court ! Ainsi l’Instant étant ici et maintenant, il n’est abordable immédiatement après sa « sortie » que par le biais d’une re-présentation, un DÉCALAGE (temporel) permettant son assimilation sans trop de PANIQUE (PAN : le TOUT, la Nature).
L’Instant créé la Panique parce qu’inabordable (il n’a pas a être abordé…) il faut donc un « espace » après sa « sortie ». L’Instant est invisible, insupportable (panique). Un exemple : un meurtrier pourra assurer à la police qu’il n’a pas tué : car le crime a eu lieu au présent : « Je n’y étais pas ». Le spatio-temporel, l’histoire, est bien le « monde des Accidents » puisque destiné à apporter le CONFORT, le SÉCURITAIRE à l’insupportable Instant créant la Panique en s’introduisant, dans l’Instant, dans la Conscience, et créant par là-même la Douleur absolue ou Panique.


Aucun but à atteindre, aucune chute, aucun terroriste.

Découvrez d’où le ‘je’ surgit. Lors ce ‘je’ disparaîtra et seul demeurera le Soi infini. Ce ‘je’ n’est qu’un nœud de connexion entre le conscient et l’inconscient. Le corps n’est pas le ‘je’, le Soi n’est pas le ‘je’. Qui est donc ce ‘je’ ? D’où s’élève-t-il ?… Il ne vient pas de l’extérieur, il est en vous. D’où vient-il ? S’il venait d’ailleurs [voir ce terme plus haut], vous pourriez y être conduit. Comme il est à l’intérieur de vous, vous seul pouvez le découvrir.


Note.
1. André Malraux, l’athée intégral, qui fit partie du comité de soutien de l’œuvre de Teilhard de Chardin. (Réf. Jean Coulonval, Synthèse et Temps Nouveaux). Teilhard de Chardin limite, sécurise, les visions ou illusions des choses, dans la géométrie de la ligne droite, l’histoire des Yahvistes ou Chronologie tueuse, genre Alpha et Oméga (pour faire scientifique), ne sont que des enfantillages de l’ego, des enfantillages comme expliquer la Création par l’œuf et la poule, ou par le darwinisme !
 
 

Dernière mise à jour : 21-01-2015 22:20

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >