Accueil arrow Yôkai arrow Élémentals, Divinités, Yôkai arrow IMAGE-MAGIE-MIRAG(E)
IMAGE-MAGIE-MIRAG(E) Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 10-02-2015 21:34

Pages vues : 3088    

Favoris : 431

Publié dans : Elementals Yôkai, Élémentals, Divinités, Yôkai

Tags : Alchimie, Amour, Anarchie, Argent, Banques, Bourgeois, Chaos, Communisme, Chronologie, Cinéma, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Dragons, Eau, Église, Esprit, Europe, Feu, France, Gaule, Goulag, Gouvernement, Guerre, Homéopathie, Humain, Illusion, Image, Inquisition, Internet, Jardin, Justice, Labyrinthe, Laïcité, Libéralisme, Liberté, Lumière, Maffia, Magie, Médecine, Merde, Métaux, Monarchie, Mondialisme, Morale, Mort, Nature, Occulte, Opinion, Pagan, Paradis, Pétrole, Peur, Pierre, Politique, Pouvoir, Prisons, Ptah, Pyramides, Religions, République, Révolution, Rire, Robot, Royauté, Russie, Sagesse, Satan, Science, Sécurité, Sexe, Silence, Supplices, Synarchie, Tao, Télépathie, Temps, Ténèbres, Terreur, Tradition, Transformation, Vide, Volonté, Walt Disney, Yankee, Yokaï

 
01092001chat_the.jpg
 
 
IMAGE-MAGIE-MIRAG(E)
MIRAGE DU COUP DE FOUDRE
ou
ÉTERNEL AMOUR
qui ne peut s’éterniser
que dans la mort


Sage comme une image ?
Que l’on donne à un enfant pour qu’il soit sage ?
Aujourd’hui on lui fourgue un téléphone portable !

« Ce n’est pas une image juste, c’est juste un image » disait le cinéaste Jean-Luc Godard.
 
 
I-MA-GE : engendrement de l’unité depuis ma Matrice qui assure la Manifestation (voir de l’arabe le terme Imam).
L’I-MA-GE colle avec l’I-réel : ce qui semble réel puisque déploiement de l’énergie ou manifestation dans le spatio-temporel (choses = rêves, pourrait dire W. Shakespeare).
 
Le Moyen-Âge était la période des images et des sculptures, avec haute valeur symbolique. Notre période est aussi celle des images, et grâce à la technologie de l’informatique et des médias, celle du faux, ou de l’artifice, le « Eyes candy », avec également une haute valeur symbolique, mais beaucoup plus tordu et complexe, et surtout qui s’éloigne de la tradition ; une tradition que les républicains veulent détruire depuis 1789, pour mettre en place leurs opinions du Nouvel Ordre Mondial. L’image aujourd’hui renvoie terriblement l’ego, de qui n’était nullement cas au Moyen-Âge ; aujourd’hui avec la technologie nous avons les selfies ou « égoportrait », significatif de l’individualisme et de l’égoïsme né du libéralisme et son profit déclenché en 1789 et l’arrivée de la technologie au 19è siècle.

Image commence par la lettre I : mettre les points sur les I c’est « mettre les choses au point [focale] », mais pour faire cela il faut savoir soi-même « faire le point », donc SE CONNAÎTRE ; tel est par exemple le Grand Œuvre ou Alchimie : « Un Point c’est Tout », ou « Un est le Tout », ou « Tout est dans tout ».
Le I c’est l’AXE, le TOTEM, l’essieu, l’Unité, Dieu, le Tao, le Centrum Centri. D’où la LOI (serment) et son représentant : le ROI. D’où aussi l’expression : LOI-Sir (être permis ou récréation).


IMAGE-MAGIE-MIRAG(E) :
seul est visible le faux ; le vrai cesse d’être vrai dès lors qu’il est vu ; c’est-à-dire que l’on entre dans les probabilités où la personne qui voit donne naissance à ce qu’elle voit (voir le chat de Erwin Schrödinger).
Aussi identifier ce qui est réel correspond à la recherche du Graal ou aux Travaux d’Hercule, le réel est ce qui est SANS DUALITÉ, donc réfractaire à toute identité, à toute étiquette.

RÉEL : un ensemble non clos, non géométricable et de non-forme non identifiable. Pour identifier il faut pénétrer dans la dualité sujet-objet, soit ramener un terme inconnu à un terme connu par convention grégaire. Bref, seul le réel est seul et sans caractéristiques assignables !
Le réel étant du thème de l’Instant, il est insolite, spontané par excellence.
Qu’est-ce que c’est le réel, sinon ce que tout le monde cherche : la liberté ou bonheur, et cela, ça ne se trouve pas dans la société de consommation, y compris de sexe !

Qu’est-ce que c’est l’imaginaire ? : voir W. Shakespeare et les choses identiques aux rêves puisque production du mental. L’imaginaire n’est qu’un retour analogique au réel.
Si chacun ici-bas cherche son double, son alter ego, l’extraterrestre en est un beau ; à la fois étrange et comme familier !

Qu’est-ce que c’est le romantisme ? C’est vivre l’AILLEURS ou l’incapacité de vivre le ici et maintenant, le dégoût de l’Instant, considéré comme quotidien et ennuyeux. Romantique sonne comme Rome-antique. Par exemple un Baudelaire avait le désir d’aller n’importe où, « pourvu que ce soit hors de ce monde ». Notre moderne entertainment est un un sens romantique, une parfaite évasion, un a-musement ou privation des muses.

IMAGE [IMAGENE / IMAGIER] (Imaginer) / Peintre, Sculpteur : ce qui se reflète dans son œil et pénètre en lui. Le Peintre/Sculpteur est un POINT FOCAL MATÉRIALISÉ.
Parmi les 3 cerveaux superposés des mammifères, le cerveau olfactif, le cerveau reptilien, et le néocortex ; c’est dans le néocortex que se forment les images, avec le jeu des associations.
Au Moyen Âge le Verbe était très imagé : on appelait le mensonge « blessure de la Vérité ».
Encore actuellement les distributeurs de billet de banque sont appelés par les personnes du continent Africain « le mur qui crache des billets ». C’est plus poétique que ‘distributeur de billets’ !
L’Imagier reproduit un portrait, un objet dans la Pierre, sur une toile ou un papier.
1 – D’après le Moyen Âge l’image est ce qui réfléchit l’objet, la personne dans le cerveau.
Qu’elle image me renvoie (miroir) l’autre avec son vêtement crasseux ??
2 – C’est la reproduction INVERSÉE que réfléchit une surface polie. (Définition du 12ème siècle).

L’image exprime la pensée que ne peuvent pas exprimer entièrement les paroles, les écrits ce sont des croquis à la place du Verbe !
Sage comme une image. Mais l’image est donnée à l’enfant pour qu’il se tiennent tranquille !
Sagesse : Ça je estre, qui est la connaissance de Soi. Les images dans l’Esprit/cerveau se transforment constamment.
IMAGE et Concept : l’image r-enseigne celui qui ne savait ou qui ne saura plus lire.

L’ENSEIGNE/BANNIÈRE/FLAMME/DRAPEAU.
Une vision ne peut s’exprimer qu’en image. Il faut après pour bien l’interpréter, une ou plusieurs dizaines d’années, surtout si l’on met par écrit cette vision.
IMAM de la racine AMMA. Marcher en tête. Initialement ce titre désignait celui qui se mettait devant les Musulmans pour faire la prière.
L’image résume/concentre bien quelque chose. Il y a comme un temps court.
L’ICÔNE : c’est aussi un signe de reconnaissance. Elle représente l’invisible dans le visible.
Le Peintre a été choisi pour voir l’invisible, l’icône représente une petite image. [ICOINE, ANCONE], EIKONE en Grec Byzantin image exprimant un dogme. C’est l’image idéale.
Elle essaye de représenter le Divin, ou encore de FIXER l’Esprit dans l’image.
C’est un moteur, un outil de méditation. L’icône évoque la Russie, les terres plates, avec un HORIZON bien présent. Cela pourrait être un « passage », une Porte étroite entre le CIEL et la TERRE.
C’est un labeur PHYSIQUE et SPIRITUEL.
L’icône ne représente pas qu’un sujet religieux comme le visage d’un homme Saint dans la religion Orthodoxe ; c’est un moyen d’accès avec aller et retour.

IMAGINATION : il y en a deux.
Émission maladive du cerveau :
1) produit de l’Esprit qui boucle sur lui-même (pas de contact avec l’extérieur).
Émission saine du cerveau :
2) produit de l’Esprit en face (miroir) de ce qu’il y a au-dehors ou rapport petit monde/grand monde (micro/macro).
ATTENTION : On peut fabriquer une image pour provoquer une mauvaise influence  : le Gitan voleur de poules. Poules aux oeufs d’Or ?!
On peut aussi détruire une image avec la pratique des envoûtements. *Magie*
IMAGIER : L’OBSERVATEUR / LE REGARDANT (Celui qui se prétend savoir observer).

MIRAGE DU COUP DE FOUDRE ou
ÉTERNEL AMOUR qui ne peut
se réaliser que dans la mort.


Amour, Connaissance ou Vérité est synonyme de Dieu ; et à ce titre l’être humain n’en a reçu q’une étincelle, sinon il se passe ce qu’il y a actuellement : la religion de l’Homme et de ses « droits ».
Le sacré gouverne le profane et pas l’inverse comme voudrait nous le faire croire la laïcité des judéo-maçons spéculatifs ! Nous tombons, ou pas, dans l’Amour comme le sorcier dans la maladie initiatique et, comme lui, il nous faudra de longues années d’apprentissage de la symbolique pour parvenir à maîtriser cette puissance divine, parfois démonique, démoniaque (Amour se transformant en Haine)

RAPPEL : pour qu’il y ait Magie, il faut que le demandeur s’attribue un pouvoir contraignant sur un Dieu quelconque ou un démon, c’est donc un marchandage et une conséquence pouvant déclencher le cancer du pouvoir. Au titre de la magie, l’humain et les Dieux ou démons se distinguent à peine ! car prier Dieu, ou les Dieux, revient à les contraindre : c’est encore du marchandage, de la POSSESSION. Il y a dualité entre l’humain fasciné par les Dieux ou les extraterrestres ou un messie et l’effroi, la peur ; un état que certains définissent comme NUMINEUX, la relation de l’humain au sacré : dualité de ce monde en pur et impur, on le voit aujourd’hui avec la mode des terroristes, et la puissance de Big Pharma (façon divinités maléfiques, maladies et mort).

[En haut de page : aquarelle de Michel Roudakoff]
 
 

Dernière mise à jour : 10-02-2015 21:50

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >