Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Zero-Time
Zero-Time Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 20-02-2015 22:02

Pages vues : 2735    

Favoris : 427

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Alchimie, Amour, Anarchie, Argent, Banques, Bourgeois, Chaos, Communisme, Chronologie, Cinéma, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Dragons, Eau, Église, Esprit, Europe, Feu, France, Gaule, Goulag, Gouvernement, Guerre, Homéopathie, Humain, Illusion, Image, Inquisition, Internet, Jardin, Justice, Labyrinthe, Laïcité, Libéralisme, Liberté, Lumière, Maffia, Magie, Médecine, Merde, Métaux, Monarchie, Mondialisme, Morale, Mort, Nature, Occulte, Opinion, Pagan, Paradis, Pétrole, Peur, Pierre, Politique, Pouvoir, Prisons, Ptah, Pyramides, Religions, République, Révolution, Rire, Robot, Royauté, Russie, Sagesse, Satan, Science, Sécurité, Sexe, Silence, Supplices, Synarchie, Tao, Télépathie, Temps, Ténèbres, Terreur, Tradition, Transformation, Vide, Volonté, Walt Disney, Yankee, Yokaï

 
ps-origin.jpg
 
 
Zero-Time
ou suppression du ‘je’ ou ego
ou technologie CENTRIPÈTE
ou Point Focal


Caca est l’évolutionnisme, car la beauté naît de la spontanéité ou étrangeté, là où sort l’Instant.
 
 
Tout est dans tout dit une devise alchimique. L’énergie « libre » fait la partie du ‘je’ ou ego. Espace ou temps n’existe que s’il y a quelqu’un ou un ego pour l’observer. Tout est dans le mental (donc dans « le désordre complet » ou chaos humain). La notion du temps qui coule est variable d’une individu à l’autre. En Alchimie on appelle ça « Temps philosophique ».
 
Si on imagine « ce qui sort de l’Instant », on obtient ce qu’on nomme « Espace » ou monde des accidents, donc le monde de la manifestation ou monde 3D, qui produit ce qu’on nomme « énergie » et comme elle est « partout », et en abondance et illimitée, on la dit « gratuite ». Cette « énergie » apparaissant par l’Instant ou Stargate est donc duelle : positive et négative (naissance de la dualité sujet-objet).
S’il y a synchronisme entre les deux polarités, alors l’énergie est considérable et se moque du « temps et de l’espace ». Synchronisme ou « l’Union fait la force ». Tant qu’il n’y a pas TRANSPARENCE, il y a obstacle comme la thermodynamique (ça chauffe, ça frotte, ça s’use, ça explose). Quant il y a Transparence, alors TOUT EST POSSIBLE.

Le phénomène de synchronisme est naturel et donc très répandu. Il se manifeste à partir de deux fréquences (ou plus) avec couplage entre les mouvements ou dynamiques. Par exemple les balanciers de deux horloges placées au voisinage l’une de l’autre, sur une même étagère, ont tendance à se synchroniser (L’union fait la force). En électronique le phénomène est très utilisé.
Cette synchronicité se manifeste aussi dans le monde « moderne » où un ouvrier doit se plier coute que coute au rythme de la chaîne lui amenant sans cesse de nouvelles pièces sur lesquelles il doit travailler. Le battage du blé au fléau demande une très bonne synchronisation, idem pour les ouvriers plantant à tour de rôle un pieux pour monter la toile de tente d’un cirque. Le RYTHME doit être correcte et rapide, sans quoi c’est le chaos avec risque d’accident et d’inefficacité.

Quand deux fréquences « se marient » on parle « d’accrochage », soit au rapport 1/1 ; soit en un rapport non entier comme 2/3. Pour réaliser l’accrochage, chaque oscillateur, ou l’un d’eux, modifie légèrement sa fréquence propre, comme chaque batteur de blé au fléau pouvait le faire par rapport à son propre rythme, de telle façon que la fréquence modifiée coïncide avec une harmonique (un multiple) ou un sous-harmonique (un sous-multiple) de la fréquence de l’oscillateur auquel il est marié.

La synchronisation de fréquences est le seul moyen de « voyager dans l’espace » et PLUS VITE QUE LA LUMIÈRE. On appelle ça « Vitesse supraluminique » (vitesse apparente pour un observateur à l’extérieur du vaisseau). Ce principe est celui de la Truite remontant une cascade (voir les études de Viktor Schauberger) : « En contrebas du cône liquide, par instants, je la voyais danser, animée de frénétiques mouvements vrillés… Quand elle cessa de tournoyer, il me sembla qu’elle flottait, immobile, comme portée par un courant ascendant. Parvenue à la courbure inférieure de la cascade, elle se cambra puis, d’une forte poussée, se propulsa derrière la courbe supérieure. Là, dans le cours rapide, et d’un puissant coup de queue, elle disparut.

Il est possible de comparer le trajet des courants lévitation à un tube vide présent à l’intérieur du voile d’eau d’une cascade. Il ressemble au tunnel visible au milieu d’un tourbillon d’eau émettant un gargouillis dans un tuyau d’évacuation. Ce vortex dirigé vers le bas entraîne tout vers les profondeurs et s’accompagne d’un EFFET DE SUCCION CROISSANT [sorte de départ de Stargate]. Si on imagine que ce tourbillon liquide opère verticalement, on obtient une image de la manière dont agissent les courants de lévitation, et on voit de quelle façon la Truite s’élève comme si elle flottait dans l’axe de la chute d’eau ».

En fait le Vaisseau ou la Truite EST IMMOBILE (pas d’espace ni de temps) : à l’avant de la Truite se trouve une zone de compression et d’accélération (pression positive), sur les flancs de la Truite ou Vaisseau se trouve des forces de contre-poussée tourbillonnante (pression négative).
Les écailles de la Truite produisent de nombreux petits vortex complémentaires qui amplifient le contre-courant dirigée vers l’amont. Une zone de poussée négative s’installe le long de son corps, ce qui lui permet d’être immobile.
Les écailles de la Truite sont comme porteuses de charges électriques. (Réf. Le génie de Viktor Schauberger, de Alick Bartholomew).

Le Vaisseau supraluminique fonctionne comme la Truite : il créé localement un champ de gravitation intense de manière à déformer l’espace-temps en le contractant à l’avant du Vaisseau, et en le dilatant à l’arrière. C’est cette déformation qui se « déplace » un peu comme l'effet domino, mais dans ni'mporte quel sens, le Vaisseau est immobile, si bien que les effets relativistes ne se produisent pas (décalage par rapport à la Terre par exemple), nous sommes alors dans le ZERO-TIME.
Évidemment le problème est de « modifier localement » la gravité à l’aide d’un « champ électromagnétique ». Ce système de transport n’a rien à voir avec ce qu’on appelle « Téléportation », ou de « non-localité » (marier de l’information sur deux particules distantes ou synchronicité).

L’énergie dite « libre » c’est l’absence d’espace-temps, donc d’usure et sa thermodynamique, alors le Vaisseau ne de déplace pas, il est immobile, pas besoin de « moteur » ni de carburant pour l’alimenter. L’engin « se déplace » par déformation locale environnante qui lui est intime. Ainsi, choisir une trajectoire revient à la considérer comme une « ligne la plus courte d’une géométrie de la ligne droite » de l’espace-temps, et à en déduire un programme de modification de la courbure préexistante pour qu’il en soit ainsi. Le Vaisseau peut ainsi se tenir immobile en lévitation au-dessus du sol reposant sur un « coussin » d’espace-temps à son endroit. Bien plus, un tel Vaisseau ne subit aucun effort inertiel quelle que soit sa trajectoire !
De la même façon un objet en chute libre n’est le siège d’aucun effort bien que son mouvement soit accéléré. C’est pourquoi un tel Vaisseau peut se déplacer en variant instantanément sa vitesse, soit en grandeur, soit en orientation (arrêt instantané, virage à angle droit), sans que les matériaux qui le constituent (ou les voyageurs à son bord) n’en ressentent le moindre effet.

La propulsion de ce Vaisseau exige une jonglerie du champ gravitationnel, ce qui est le propre du labour alchimique, puisque le vrai Alchimiste maîtrise l’espace-temps et lui-même… puisque l’Alchimiste étudie la matière et donc aussi la courbure de l’espace qu’elle engendre, non seulement en son centre, mais aussi dans l’espace qui l’environne. Problème du Contenant ou Vase/Vaisseau et Contenu (le ‘je’ ou ego) ; la Matière pouvant être ramené à l’élément « Lumière ».

RAPPEL : les mots Oxygène (oxydant) et Occident chantent sonnent ensemble : ils signifient LA MORT.
OCCIDENT a l’étymologie de choir, et de OCCIRE (tuer, tomber, se coucher, l’Ouest ou « Pays des morts »).
OXYGÈNE est la première catastrophe écologique sur cette planète : la vie vient de l’EAU, avant d’être dégradé en devenant aérobie avec l’apparition de l’Oxygène. L’apparition de la photosynthèse par les cyanobactéries a produit un déchet très toxique pour les autres organisme : l’Oxygène. Seules les cellules qui savaient produire des antioxydants ont pu survivre. Lorsque la concentration d’oxygène a augmenté dans le milieu océanique, la plupart des organismes anaérobie ont été décimés.
C’est dire que « l’homme nouveau » ne sera pas une fabrication des transhumanistes et autres Google, mais bien un humain RÉALISÉ : Trinité Matière-Temps-Espace, donc l’abandon de la terrible Oxygène qui ronge Tout… et qui engendre aussi la dualité…

OXYGÈNE : acide [Acidus], agressif, piquant au goût ; en grec : Oxus d’où Oxygène.
Le papier de tournesol, de bleu devient rouge dans :
- du vinaigre
- de l’acide chlorhydrique
- de l’acide sulfurique
Le bicarbonate de soude neutralise les acides.
ALCOOL + OXYGÈNE = ACIDE ACÉTIQUE (favorisé par un champignon, micro-organisme : c’est la levure qui se trouve dans les 10.000 ans de la voie de l’Agriculture).
Alcool du vin + oxygène = acide acétique.
Les Acides contiennent de l’hydrogène :
ZINC + ACIDE CHLORHYDRIQUE = HYDROGÈNE.
ACIDE : attaque /oxydation/réduction.
CUIVRE + OXYGÉNE : CU O
Un corps se modifie par l’action de l’oxygène ou d’un oxydant (de la rouille). L’oxydant tient compte, et du corps et de la température.
Oxyde basique + Acide = Sel. Exemple : Oxyde de Cuivre (vert-de-gris). L’eau se combine avec un grand nombre d’oxyde métallique, ce sont les hydrates basiques.
Oxydes = Ferments qui agissent en oxydant.
Des bactéries se développent en milieu Acide.
Enfin, l’on n’est pas loin de la tragédie à cause de l’OXYGÈNE !

OXYDE : Base ou oxydation des Métaux par l’Oxygène :
- Fer + Oxygène = Rouille – Rouge
- Cuivre + Oxygène = vert-de-gris– vert
- Zinc + Oxygène = BLANC, Blanc de Zinc ou de Neige
1 - RÉDUCTION
2 - FIXATION
1 et 2 est l’élimination de l’Oxygène, fixation d’atomes « électropositifs ».

Évidemment le phénomène de synchronisme se nomme aussi ACCORD : les instruments d’un orchestre accordent leurs instruments de telle façon que tous aient la même fréquence pour une note donnée.
En biologie tout un ensemble de cellules peuvent se synchroniser. Chez les humains nous avons la troupe de soldats qui marchent au pas, dans le grégarisme la foule qui scande le même slogan. Les exemples sont très nombreux, dont celui de la MODE.

SUIVRE LA MODE est un exemple de synchronisme, de résonance avec l’état d’une société à un moment donné. On a là un paradoxe : suivre la mode, qui par essence se devrait d’être toujours nouvelle (le ‘Vu à la Télé’), donc qui veut se distinguer des autres et à la fois être remarqué d’eux, tout en agissant de la même façon qu’un grand nombre, puisque « être à la mode » c’est être en accord avec la pensée unique ou grégarisme.

POUR TOUS LES CANCÉREUX DU POUVOIR, PARTICULIÈREMENT LES SOCIALISTES.
Rien n’est plus proche de l’Amour que la Haine, car ces deux sentiments ont en commun une sensation ou sensibilisation passionnée à l’autre, on peut même dire que seul le « signe », au sens algébrique du terme, change. Il en est de même pour les circuits oscillants. Plus le couplage est intense, plus les non-linéarités sont fortes, plus deux oscillateurs ont tendance à se synchroniser sur le rapport rationnel de leur fréquence qui est le plus proche de leur rapport naturel.

TRÈS IMPORTANT : avant la voie de l’Agriculture, les sociétés n’étaient pas basé sur la « mesure du temps » mais sur LES RYTHMES DE LA NATURE (saisons notamment). En revanche dès le choix de l’Agriculture et l’arrivée des religions, par exemple l’islam avaient besoin, comme le judaïsme et la chrétienté de repères temporelles réguliers, en particulier dans les villes pour les appels quotidiens à la prière (dans l’islam). Ainsi la fabrication d’horloge à eau fut un grande tradition de l’islam médiéval.


TEINTURE HOMÉOPATHIQUE.

Le battement de l’aile d’un papillon peut un mois après déclencher un raz-de-marée à l’autre bout du monde, il illustre le principe des hautes dilutions en Homéopathie : LA TEINTURE : dissolution d’un corps dans un liquide pour en facilité l’absorption par l’organisme qu’il ‘teint’ de son pouvoir.
TEINTURE / TINGERE ou TEINDRE / TINE cuve, baquet, seau, tonneau, récipients pouvant contenir de la Teinture.
En Homéopathie les corps n’ont pas d’action s’ils ne sont pas contraires (Transparence). L’Homéopathie est un corps qui provoque chez l’homme sain une maladie semblable à celle qui est à combattre chez l’homme malsain. Soigner le mal par le mal.
Le chaud ne réclame pas le Froid son contraire, mais le Chaud son semblable ; seulement un semblable purifié. (D’après Jacob Boehme).
On retrouve l’ancien Nature esjoir Nature, ou le semblable attire le semblable (La Nature contient la Nature et la Nature vainc la Nature).
Teinture ou très très faible incertitude initiale qui « dans le temps » entraîne dans le futur des conséquences considérables. Ainsi la connaissance du passé ne permet pas systématiquement de « contrôler » l’avenir. Donc PAS DE DÉTERMINISME ou de truc en « fin des temps » à la mode évolutionnisme !

Tout cela entre dans l’élaboration de « l’énergie libre » et d’un Vaisseau.

Tout progrès technique est totalement lié et motivé par les besoins de la civilisation. En ces temps de mondialisme et de Nouvel Ordre Mondial, il n’est point étonnant que la technologie soit devenu délirante, en plus basée sur la thermodynamique, et que ses adeptes veillent tout contrôler ici-bas.
Déjà au 14è siècle en France, le commerce se développant fortement, le roi ordonne que toutes les horloges du pays se règlent sur celle du palais royal.
 
 

Dernière mise à jour : 20-02-2015 22:38

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >