Accueil arrow News arrow Dernières news arrow S’envoyer en l’R avec le grand GADLU
S’envoyer en l’R avec le grand GADLU Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 25-04-2015 20:36

Pages vues : 3952    

Favoris : 511

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Alchimie, Amour, Anarchie, Argent, Banques, Bourgeois, Chaos, Communisme, Complot, Chronologie, Cinéma, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Dragons, Eau, Église, Esprit, Europe, Feu, Forêt, France, Gadlu, Gaule, Goulag, Gouvernement, Guerre, Haine, Homéopathie, Humain, Illusion, Image, Inquisition, Internet, Jardin, Justice, Labyrinthe, Laïcité, Libéralisme, Liberté, Lumière, Maffia, Magie, Médecine, Merde, Métaux, Monarchie, Mondialisme, Morale, Mort, Nature, Occulte, Opinion, Pagan, Paradis, Pétrole, Peur, Pierre, Politique, Pouvoir, Prisons, Ptah, Pyramides, Religions, République, Révolution, Rire, Robot, Royauté, Russie, Sagesse, Satan, Science, Sécurité, Sexe, Silence, Supplices, Synarchie, Tao, Télépathie, Temps, Ténèbres, Terreur, Tradition, Transformation, Vide, Volonté, Walt Disney, Yankee, Yokaï

 
Hebergeur d'image
 
 
S’envoyer en l’R avec le grand GADLU
et la juiverie financière et maçonnique internationale.
Tout le monde y pue
Y sent la charogne
Ya qu’le Grand GADLU
Qui sent l’eau d’Cologne.
Tout le monde y pue.
Y fait mal au cœur.
Ya qu’le Grand GADLU
Qu'a la bonne odeur.

(En référence à la chanson du Grand Babu,
dans « Signé Furax ».
GADLU ou Grand Architecte De L’Univers
des judéo-maçons)



PARTIE 1
PARTIE 2 : Abraham l’assassin de la Mère Divine
PARTIE 3 : Étatisme = ruine des civilisations
 
LE MONOTHÉISME EST LE DÉPART DU MONDIALISME ET NOUVEL ORDRE MONDIAL : un truc des pays chauds et désertiques, avec un Jésus Grand Niveleur (1) à pensée unique avant l’heure de nos jours. Tant qu’il y aura guerres entre Païens et Monothéistes, pas de Vraie Paix possible. Par conséquent, des gens actuels comme Pierre Hillard qui crachent sur les Païens et ne jurent que par Jeanne d’Arc ne travaillent pas pour la Paix et encore moins pour la Liberté.
Ici sur cette planète se combattent toujours les religions solaires et lunaires.



Les astres définissent l’Homo Religiosus depuis le « Big bang ». Les alignements de Dolmens et autres Pierres dressées, les grottes, le tout se trouvant dans l’alignement des axes solsticiaux jouxté aux saisons, l’Homo Religiosus ne s’est jamais dissocié du Ciel, qu’il a peur qu’il lui tombe sur la tête ! Le monothéisme né durant le premier millénaire avant notre règle n’échappe pas à la règle, et annonce le mondialisme et le Nouvel Ordre Mondial (les monothéistes contre les polythéistes). De nos jours comme hier, on s’envoie toujours EN L’R (tout est vibration).
 
 
Tout le monothéisme repose sur la planète JUPITER.

JUPITER : chef des Dieux chez les Romains, le Zeus chez les Grecs. Jupiter est le Président, le chef. Donc il symbolise l’étatisme, l’ordre et l’autorité qui impose à l’extérieur : système pyramidal. Jupiter A le pouvoir : IL TONNE ! Comme le Jupiter celtique : Taranis (le tonnant) représenté en une roue comme principal attribut. La Roue cosmique que l’on retrouve en Irlande et chez des Druides (roue cosmique et aussi Ouroboros). Le Jupiter celtique ou archétype du Graal des Chrétiens.
La foudre frappant, en Gaule Sucellus (le bon frappeur) est le Dieu au maillet (rapport au maillet qui taille la Pierre et qui deviendra un symbole franc-maçonnique).
Par sa taille et sa position, Jupiter occupe la place centrale parmi les astres dans la zone du Soleil. En astrologie Jupiter incarne l’équilibre, l’autorité, l’ordre, la hiérarchie, le social, la confiance. Des Anciens l’ont appelé « Le grand Bénéfique ».
Ici dans ce système solaire, l’être humain est donc sous la domination de Jupiter, dans une série de problèmes tels : acquisition ou possession, donc bénéfices et bienfaits divers destiné à pratiquer la religion de la consommation, avec l’instinct de propriétaire, l’installation terrestre, qu’il s’agisse « d’avoir » ou « d’être quelqu’un » (ego).
Bref, Jupiter a quelque de lourd, d’indigeste. D’ailleurs dans le corps humain, Jupiter « veille au bon fonctionnement de la circulation sanguin et du foie ».
Quant à Zeus : c’est le mental, le Grand Architecte ou Grand Organisateur satanique. Il est donc un modèle du PATRIARCAT qui détrône le Matriarcat de la Mère Divine, car Jupiter-Zeus annonce le judaïsme et le christianisme, la suite de s’envoyer en l’R en détruisant les Païens qu’ils qualifiaient d’idolâtres. Ce sera le départ de la dualité Païens-Monothéistes, ou partisans d’un chef des Dieux et des Dieux, contre un seul Dieu unique, soit le monothéisme ou début du Nouvel Ordre Mondial et mondialisme ; un Dieu unique car raciste, jaloux car incapable d’admettre d’autres Dieux. Un Dieu à l’ego gros comme ça !
Évidemment Zeus aussi manipule la foudre ! Il est un Dieu colérique reprit plus tard par le Yahvé. Zeus c’est l’œil au sommet de la pyramide représentée sur le billet de un dollar. Zeus c’est le cancer du pouvoir : Zeus = l’autocratisme. Zeus est le triomphe de la chefferie. L’autocratie qui est le contraire de l’autonomie. Zeus deviendra esclave ou rongé par son cancer du pouvoir.


Le GADLU ou JUPITER.

Le nombre 12 en Occident est considéré comme « le nombre du Ciel » (qui le 9 en Chine). Le monothéisme apparaît en Perse (l’Iran actuel) avec le Zoroastrisme et Ahura-Mazda (ohrmazd ou Ormuzd), sous l’atmosphère de Jupiter. Les astrolâtres babyloniens et assyriens  estimant Jupiter le chef des astres décidèrent de définir les limites des Dieux du Zodiaque en fonction du passage de Jupiter à travers l’écliptique (10 ans pour 12 signes), et cela à partir du Bélier sidéral.
Donc Jupiter-Zeus étant le chef suprême, le « GADLU », il joue un rôle sur les pauvres humains lors de ses déplacements à travers les 12 « demeures divines » et déterminait par conséquence ce qui allait tomber sur la gueule des humains. Par exemple, Jupiter en Cancer donnait une instabilité au pouvoir politique de Babylone. Jupiter-Zeus étant pouvoir, quand Saddam Hussein est arrivé au pouvoir en juillet 1979 (20° Cancer), quand éclata la guerre du Golfe de 1991 (15° Cancer), interventions de l’armée US en mars 2003 pour chasser Saddam Hussein (13° Cancer), etc. Il s’agit de périodes coïncidant avec le Cancer dont le pouvoir est secoué. On peut alors considérer que l’IRAK EST LE BERCEAU DU CORAN ET DE LA CODIFICATION DE L’ISLAM (religion directement liée avec la constellation du Cancer, lié aussi à la Lune).
Le nombre 12 se retrouve chez Siméon, deuxième fils de jacob, ayant pour constellation le Taureau. 12 enfants qui allaient donner les 12 tribus juives, se rattachant à autant de constellations que compte le Zodiaque. Ainsi Jacob est une sorte de Jupiter personnifié. Bien-sûr le nombre 12 est encore très présent : les 12 heures de la demi journée, les 12 mois, l’alexandrin composé de 12 pieds, les 12 travaux d’Hercule, les 12 étoiles du drapeau de l’Union européenne, etc.

Jupiter est à l’origine du monothéisme des religions du Livre, dérivé de Marduk de Babel.


Le monothéisme des trois religions du Livre ne peut que reposer sur le paganisme ou polythéisme. Ainsi les racines de la Torah sont polythéistes. De toutes façons tout est dans le mental : un Dieu, des Dieux, etc. Ramana Maharshi donne l’exemple des Dieux dans l’entretien 371 : « Le corps n’est qu’un. Cependant, combien de fonctions ne remplit-il pas ? La source de toutes les fonctions n’est qu’une. Il en va de même pour les Dieux ». Aussi il n’est pas possible que les Anciens ne connaissaient pas cela. Donc le monothéisme ne peut que reposer sur le polythéisme. Mais pas de chefferie à la mode pyramidale comme de nos jours et comme dans l’Égypte ancienne : pyramides AVEC LA POINTE EN HAUT ! La vraie spiritualité, comme l’indiquait le Prêtre A.D. Sertillanges : une pyramide renversée sur sa pointe qui est l’image du développement spirituel : plus un être se spiritualise, plus sa vie s’agrandi, se dilate à mesure qu’elle s’élève. De même sur le plan collectif : plus un être se spiritualise, plus la société en profite. La première figure fermée étant le TRIANGLE, la pyramide peut être positive ou négative, et les pyramides de l’Égypte ancienne conduisent au satanisme (voir plus bas dans le texte)
Le yahvisme avec son chef Yahvé au sommet de la pyramide constitué des humains : « C’est Yahvé ton Dieu que tu craindras, lui que tu serviras, c’est par son nom que tu jureras. Ne suivez pas d’autres Dieux, d’entre les Dieux des nations qui vous entourent, car c’est un Dieu jaloux que Yahvé ton Dieu qui est au milieu de toi. La colère de Yahvé ton Dieu s’enflammerait contre toi et il te ferait disparaître de la face de la terre » (Deutéronome 6, 13-15).

Le nombre 12 allait inspirer les Chrétiens qui dans leur Nouveau Testament inventèrent 12 apôtres, nouvelle mouture des 12 tribus d’Israël de la Torah. Torah qui signifie TAUREAU en ancien perse, laisse la porte ouverte à l’influence de cette religion par la constellation du Taureau/ANU.
Le Nouveau Testament devait remplacer la religion de Sirius et du Taureau (Mithra) et de la Torah religion du Taureau, des Pléiades et du Bélier) par le Christianisme (religion des Poissons), afin de redonner vie aux 12 signes du Zodiaque en déclin face à la concurrence des décans égyptiens, popularisés par les occultistes gréco-romains de l’École d’Alexandrie.

Quant à la Torah et à l’Ancien Testament, ils furent probablement rédigés par des scribes imbibés des opinions chaldéo-babyloniennes, et rebidouillés pour des besoins politiques et mercantiles n’ayant rien à voir avec la spiritualité.
Les Hébreux utilisaient le langage de l’araméen (langue sémitique) comme dans tout le Proche et Moyen Orient. Une langue généralisé à la fin des règnes assyriens sous gouvernance chaldéenne. Un alphabet en variation du phénicien, qui relégua l’akkadien au rang de langue savante, comme plus tard en Europe le latin. Les Achéminides utilisèrent, comme leurs prédécesseurs, l’araméen à des fins commerciales et diplomatiques, comme de nos jours l’anglais.

Le Zoroastrisme donna naissance au monothéisme : un Dieu unique genre GADLU qui « organisait le destin des humains » (rêve franc-maçonnique). Les astres fondent les religions. Exemple : « Il (Dieu) est le Maître de Sirius » (Coran, Sourate 53). Un Coran émanation de lettrés Persans (ex-Zoroastriens), ainsi Allah est « Maître de Sirius », se substituant à Ahura-Mazda en devenant par opinion le Jupiter anti-idole islamique.
Dans la tradition perse, le Taureau solaire symbolisait Ahura-Mazda (Jupiter) dont le sacrifice par Mithra (Mercure-Hermès et la religion du Saint Fric).

MITHRA (photo en haut de page), c’est le bonnet phrygien que porte la Marianne judéo-maçonnique républicaine actuelle. Le Dieu Mithra est coiffé du bonnet phrygien et amorce notre ère du PATRIARCAT des religions du Livre : il égorge un Taureau, soi-disant pour fertiliser le monde (avec du sang rouge !!! complémentaire du vert...), ce qui prouve l’extrême violence de cette religion qui donnera le Christianisme, où le Soleil sera transformé en Jésus Christ, qui n’est pas de source solaire mais jupitérienne (2).
Le bonnet phrygien porté par Mithra rappelle le dard du Scorpion, la serpe de Persée, les organes génitaux masculins ou du prépuce du taureau, tous symboles saturniens. Nous sommes dans le satanisme, la violence, et les cultes mortifères symbolisés par la pyramide ou le Triangle détourné. Nous sommes plein pot dans l’apogée des 10.000 ans de la voie de l’Agriculture ! Le dépeçage d’Osiris entre dans la même violence que Mithra. Un Osiris qui « apprit au peuple à cultiver la terre » (le « bien » selon le judéo-maçon du 33è degré C.W. Leadbeater, dans son livre Rites Mystiques Antiques).

Mithra entre pour une large part dans cette nouvelle judéo-maçonnerie uniquement spéculative née à Londres en 1717. Mithra c’est le politique et le militaire, par conséquence L’ÉTATISME dans toute sa puissance. Un Mithra « commandant des armées du Dieu de Lumière et Sauveur de l’humanité » écrit Leadbeater. Ainsi, le culte de Mithra est essentiellement une religion de militaires, une fraternité entre « frères d’armes ». C’est pourquoi longtemps dans cette nouvelle franc-maçonnerie les femmes ne furent admises. Et aussi parce que les femmes soumises aux menstrues et à l’accouchement sanglant étaient vécues comme un être impur, et aussi identifiées aux forces maléfiques de la Brousse (chez les peuples d’Afrique). Dans ce système les adeptes sont censés « combattre pour le bien » ; alors on comprendra facilement le pourquoi actuel d’apporter la démocratie « aux sauvages » ou « terroristes » à coups de bombes sur la gueule. Toujours l'Homo Religiosus.
Mithra symbolisait donc la fraternité ou le « vivre ensemble », le social. Ainsi il ne faut plus s’étonner de la source judéo-maçonnique de l’actuel bonnet phrygien sur la tête de la Marianne républicaine et sur la tête des républicains de 1789. PAS DE LAÏCITÉ SUR LA VALEUR MÊME DE LA RÉPUBLIQUE QUI N’EST PAS NEUTRE. Incroyable !!! LA PEUR DU VIDE FAIT DES MIRACLES... Mais on n’échappe pas à son destin d’Homo Religiosus, judéo-maçonnerie républicain ou pas.
Donc la judéo-maçonnerie spéculative a reprit le culte de Mithra, comme par exemple le rite des Arches Royales. Ensuite la Guillotine, autre « valeur » de la république, a reprise le massacre du Taureau, en décapitant le Roi, symbole solaire comme le Taureau et incarnant le droit divin.
Sur le bonnet phrygien de Mithra se trouve 7 étoiles représentant peut-être les Pléiades (puisqu’à hauteur du crâne), ou les 7 astres traditionnels.


Violence des religions du Livre et sacrificielles, toujours au nom de « laver les péchés », c’est bien pratique comme l’actuel « Nouveau, vu à la Télé ! » : on sacrifie à la société de consommation, on donne, alors que celle-ci nous bouffe comme un Dieu !

Le culte de Mithra amorce une riche quincaillerie de symboles, à commencer par le massacre du Taureau : Mithra saisissant le Taureau par les cornes (symbole de la Lune) et le portant sur ses épaules (Orion/Gémeaux) afin de le transporter dans la grotte sacrée pour le massacrer. Mithra armé d’un poignard (arme de Mercure ou de Saturne) le plante dans le cou du Taureau en tournant son regard vers le Corbeau… Ce massacre « d’expiation » du Taureau est fait en l’honneur de Jupiter…
De nombreuses stèles représentant Mithra, comme celle de Heddernheim (près du siège de la Banque Centrale Européenne… ), présentent des signes du Zodiaque placés en arche au-dessus de la scène du massacre du Taureau.
Le symbole judéo-maçonnique sur le billet de un dollar, avec sa pyramide et son œil à la Big Brother, peut représenter le fameux troisième œil ou Glande Pinéale, mais évidemment aussi le « mauvais œil » ou Big Brother et qui est intimement lié à la constellation du Taureau, avec Aldébaran appelée « Œil du Taureau », car ce secteur céleste est censé RÉGIR LA VUE. Avec le Taureau, l’œil c’est le Soleil. Pour moi Aldebaran représente une gigantesque STARGATE. Enfin, se rappeler que tous symboles est doubles et que tout est en mouvement : THÈMES ET VARIATIONS.
Chez les judéo-maçons le culte de Mithra-Mercure se retrouve en plusieurs grades. Par exemple : en Première classe, le grade 1 catabase, ayant nom « soldat » (Mithra), correspondait à l’apprenti, et au rituel « déguisement » ; la septième classe, apothéose, Père des Pères, correspondait au Sublime Maîtres de l’Anneau Lumineux, rituel de déification (on appréciera la modestie et l’humilité des grades… ). Voir les Félix Lajard et un Jules Doinel du Grand Orient de France, qui dans son discours à la Loge d’Orléans en 1886 souligna l’inspiration mithriaque de la judéo-maçonnerie spéculative, en comparant même les grottes initiatiques aux loges actuelles ! Analogie quand tu nous empoisonne dans ta dualité...

Le culte de Mithra se célébrait beaucoup à l’époque de l’Empire Romain, dans des grottes obscures orientés Nord/Sud et au solstice d’hiver en l’honneur de Saturne. Évidemment on sacrifiait toujours un Taureau (blanc) ! Ou plusieurs chevaux blancs pour célébrer l’entrée du Soleil dans la constellation du Capricorne (Saturne), quand les jours s’allongent donnant comme « la victoire de la lumière sur l’ombre » !
Il y a pire ! le nom de Mithra se traduit en sanskrit par « ami » ou « alliance » ! Alors que ce culte, et donc la Chrétienté, est loin d’apporter la Paix, mais n’apporte que massacres à n'en plus finir ! Violence et combats (pour le bien) sont les principes de ce culte. Et comme écrit plus haut ce culte de Mithra/Mercure est associé au business, à la circulation du fric comme à la circulation des marchandises et donc des voyageurs. Le mondialisme s’installait déjà !
Il faut savoir que le symbole judéo-maçonnique de l’équerre et du compas, symbole en forme de croix de Salomon se retrouve dans l’empire mithriaque romain ! La stèle funéraire des Aebutii (Musée Capitolini à Rome, image ci-dessous) comporte bien le compas et l’équerre de cette actuelle judéo-maçonnerie spéculative, secte la plus puissante de notre monde actuel (du moins les obédiences qui travaillent du chapeau en politique comme le Grand Orient de France et la judéo-maçonnerie américaine). Ce qui confirme l’assise de 1789 et de la judéo-maçonnerie actuelle et de la juiverie financière internationale avec ce qui rapporte le plus de fric au monde : LA GUERRE, avec le complexe militaro-industriel, ce complexe se trouvant dominé par Mercure. Si Hermès est un big symbole de l’Alchimie : transformation ou échanges, et ici échanges de monnaies, c’est régie par l’astre d’Hermès, Mercure. C’est pourquoi les judéo-maçons américains attribuèrent la couleur verte à leurs billets. Le vert qui symbolise la Nature, les climats tempérés à contrario des religions du Livre développées dans des régions où le vert est rare ; cependant le drapeau de l’Islam est vert. Pour les nomades arabes le vert est comme le Tapis volant (Paradis) : les VOYAGES, et l’argent voyage beaucoup, et permet de s’acheter des paradis artificiels… Chez Orphée le vert est lumière de l’esprit qui a fécondé au début du printemps les Eaux primordiales… Enfin, ne jamais oublier que le vert est la complémentaire du ROUGE, le sang des mammifères opposé au sang vert des plantes. Donc les billets verts des Américains sont le sang de leur économie, ou plutôt de leur religion…
Mercure est l’astre des voleurs des escrocs et du business, bref, des voleurs et criminels en tous genres. Hermès, le Maître de l’illusion et de la Magie, le Maître de la croyance et du Crédi-Crédo, le Maître des « Marchands de Confiance » (ancien nom des banques).
Hermès serait un parfait Dieu pour l’Internet ! Il est à la fois le Dieu de ce qui est enfermé (l’hermétisme, l’inconscient) et de l’herméneutique ou art d’interpréter des trucs mystérieux, soit tourner en rond comme l’Ouroboros, histoire de « passer le temps » (une sorte d’entertainment de l’époque).
Hermès ou la « Langue de Ptah » en Égypte ; un modèle de vibrations…
La volonté judéo-maçonnique de donner un second souffle au mithriacisme qui fut mis en sommeil par le Christianisme correspond à la guerre ouverte que ces judéo-maçons livrent au Christianisme.

À suivre…
 
stele_funeraria_degli_aebutii450.jpg
 
 
Notes.
1. « Voici maintenant la traduction du vers (de La Divine Comédie de Dante, l’Enfer) : ‘Pape satan, pape de l’envoyé familier de Satan’. Avec le pape, les Albigeois ne se gênaient pas ; mais ils prenaient un peu plus de précaution pour faire de Jésus-Christ l’envoyé [variation de Jupiter], le familier de Satan. Car Alep ou Aleph, c’est le nom que Jésus se donnait lui-même, lorsqu’il disait, je suis l’Alpha et l’Oméga, le commencement et la fin. Or Alph-ao-mega, en chaldéen, signifie : le mage qui enseigne le libre vouloir et la douceur ; et, en grec, cela se traduit par : le Grand Niveleur. On sait qu’en grec Alpha est le nom de l’instrument que nous nommons niveau. Il figure à la place du A, sur les plus anciens tombeaux chrétiens des Aliscamps.
Or, ce qu’abhorrait Dante avec toute son école dans le Christ dont il faisait Satan, c’était le grand niveleur et le mage, qui enseigne le libre arbitre et la douceur, trois choses qu’il niait », écrit Grasset d’Orcet dans : Œuvre décryptées, chapitre : Un vers du Dante, Revue Britannique, mars 1894.

Pour moi Alpha et Oméga impose une limite, or, comme écrit Jean Coulonval dans : Synthèse et Temps Nouveaux : « La vérité tout entière ne peut consister en un puzzle de vérités partielles cueillies un peu partout. Le Tout est autre chose et plus que le total des parties ». Tout est Mouvement.
Comme Coulonval, je ne crois pas au « libre arbitre » (voyez ce qu’il advient de la « liberté d’expression » à la mode 1789), moi aussi je ne veux pas être « fabriqué » par l’opinion. « Je veux être soumis aux essences mais non aux accidents [les opinions dans le monde spatio-temporel]. C’est cela la LIBERTÉ ». Ramena Maharshi conseille aussi cette soumission qui peut beaucoup aider, si on manque de quelque chose, ce qui indique que ce n’est pas la seule voie possible puisque le Soi ou Instant est un autre nom de Dieu. « Le Soi est Dieu ». « JE SUIS » est Dieu. « Je suis le Soi, O Gudakesha [Ajurna] » (Bhagavad Gita X.20), cité dans l’entretien 363, de Ramana Maharshi).

2. Fusion entre Apollon et Mithra comme ce fut le cas de Hélios et Hermès. On peut lire sur un des tumulus du site de Nemrud Dag : « Apollon-Mithra-Hélios-Hermès ». Ce résumé permettait aux profanes d’expliquer que Mithra n’était pas la personnification du Soleil, mais de Mercure, astre des voleurs et de la religion du Saint Fric : la rapidité de trafique des modernes traders travaillant aux micro-secondes pour mieux spéculer et gagner du fric par technologie financière informatique du High Frequency Trading ou HFT. Ainsi dans son sens négatif on peut effectivement appeler Jésus le Grand Niveleur, car de nos jours c’est la finance internationale qui égalise tout, telle la Guillotine du républicanisme empêchant une certaine liberté d’expression, car sans tête, il est difficile de s’exprimer... et sans argent c'est tout aussi difficile (d'une certaine manière)…
 
 

Dernière mise à jour : 29-04-2015 22:52

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2020 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >