Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Spirolution
Spirolution Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 04-05-2015 22:21

Pages vues : 3420    

Favoris : 537

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Alchimie, Amour, Anarchie, Argent, Banques, Bourgeois, Chaos, Communisme, Complot, Chronologie, Cinéma, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Dragons, Eau, Église, Esprit, Europe, Feu, Forêt, France, Gadlu, Gaule, Goulag, Gouvernement, Guerre, Haine, Homéopathie, Humain, Illusion, Image, Inquisition, Internet, Jardin, Justice, Labyrinthe, Laïcité, Libéralisme, Liberté, Lumière, Maffia, Magie, Médecine, Merde, Métaux, Monarchie, Mondialisme, Morale, Mort, Nature, Occulte, Opinion, Pagan, Paradis, Pétrole, Peur, Pierre, Politique, Pouvoir, Prisons, Ptah, Pyramides, Religions, République, Révolution, Rire, Robot, Royauté, Russie, Sagesse, Satan, Science, Sécurité, Sexe, Silence, Spirale, Spirolution, Supplices, Synarchie, Tao, Télépathie, Temps, Ténèbres, Terreur, Tradition, Transformation, Vide, Volonté, Walt Disney, Yankee, Yokaï

 
serpentvigie_alerte_evolution.jpg
 
 
Spirolution
Pas de Révolution
mais des SPIROLUTIONS
La Révolution est fermée
La Spirolution est ouverte
 
 
SPIRE : étymologie de TORE (1548), du latin spira, du grec speira. Tour complet dans une structure hélicoïdale. Enroulement d'une coquille par exemple.
SPIROLUTION est totalement différent de Révolution qui boucle sur elle-même comme emprisonnant le passé alors que Spirolution au moment de boucler s’élargie et passe ailleurs vers une autre boucle. La Spirale hélicoïdale est en rotation créationnelle. Elle représente le caractère cyclique de l’évolution : tout est cycles.
La Spirale hélicoïdale figure l’évolution (centripète)-involution (centrifuge). Si bien qu’elle rejoint le symbolisme de la ROUE, qu’elle égale et dépasse en fréquence dans les représentations figurées. Bref, la Spirale est un symbole cosmique, motif souvent gravé par les Celtes et sur les Dolmens et monuments mégalithiques.
 
Au Paléolithique la Spirale est marquée sur des idoles féminines.
« La Spirale, et spécialement la Spirale logarithmique, possède cette remarquable propriété de croître d’une manière terminale, sans modifier la forme de la figure totale et d’être ainsi en permanence dans sa forme malgré la croissance asymétrique. Les spéculations arithmologiques sur le Nombre d’Or, chiffre de la figure logarithmique spiralée, viennent naturellement compléter la méditation mathématique du sémantisme de la Spirale. C’est pour toutes ces raisons sémantiques et leurs prolongements sémiologique et mathématique que la forme hélicoïdale de la coquille de l’escargot terrestre ou marin constitue un glyphe universel de la temporalité, de la permanence de l’être à travers les fluctuations du changement » (Dic. des symboles, de Chevalier et Gheerbrant).

Spirale ou Permanence de l’Être à travers les fluctuations du changement. La Spirale figure le Mouvement Originel, la Vibration créatrice : « De lui-même [le Mouvement] il ne fait rien ; mais sans lui rien ne peut être fait (Paul Mercier, cité dans le dict. des symboles).

L’Instant ZÉRO ou STARGATE : le Zéro de la cosmologie Maya qui a pour symbole la Spirale. Tout redémarre pour un nouveau Cycle à cet Instant.
La double Spirale à enroulement opposé, en S, est symbole des changements lunaires et du tonnerre, et de la trinité orage-tonnerre-éclaire, et donc représenter le Rhombe.
RHOMBE : circulaire et losangé. Instrument de musique en une plaquette de bois que l’on fait tourner au bout d’une ficelle et qui émet un son de tonnerre ou de mugissement de Taureau. Le Rhombe évoque les Ancêtres, il est leurs voix…

En Asie, du Cap Nord au Cap de Bonne Espérance, et en de nombreux autres endroits de la planète la Spirale représente le voyage qu’accomplit l’âme du défunt, après sa mort, et jusqu’à sa destination finale (réf. dic. des symboles).

L’évolution, le progrès, sont des leurres comme la thermodynamique du même thème évolution, et révolution. On nous ressort toujours que l’on ne peut pas revenir au « temps de l’homme des cavernes » ou de l’éclairage à la bougie, etc., et que l’Internet, l’électricité, les transports (avions, trains), la médecine et l’anesthésie sont des « progrès » et qu’on ne va pas « revenir en arrière » ; toutes opinions construites sur la non-naturelle géométrie de la ligne droite. Alors que la SPIRALE est un mouvement naturel.
Comme déjà souvent écrit à propos de l’invention de l’imprimerie à la Renaissance, dont nous avons l’équivalent avec l’Internet, cela a permis une « évolution » à la fois positive et négative : la diffusion d’information amorçant la tyrannie de l’opinion et de l'ego (individualisme), qui est contre la réalisation du Soi-Instant qui devrait se faire naturellement sans faire des montagnes de recherches d’informe-ations (information = formes informes… on en voit les preuves à travers les médias actuels, la télévision surtout…).

Mais l’Informe de l’information commence à la Chute de l’Âge d’Or, quand des « Dieux » décident de mettre fin au Saint Chaos ou Eau Primordiale. Le Grand Temps Sacré ou Chaos devenait le temps histoire ou précisément géométrie de la ligne droite ou passage entre un passé et un futur en passant vers un présent devenu inconscient après l’Âge d’Or. Ainsi la Chute, ou « raison » est la géométrie de la ligne droite consistant à ne pouvoir agir qu’en séquences les unes derrière les autres, isolément, comme de nos jours de la mode de l’individualisme, afin d’expliquer toutes les faces du TOUT. D’ailleurs, la judéo-maçonnerie spéculative actuel genre Grand Orient de France cherche à reconstituer le temple (con-templer) : soit voir simultanément toutes les faces d’un polyèdre et se serait pour eux la « vraie religion ». Comme l’écrit Jean Coulonval dans : Synthèse et Temps Nouveaux : « C’est la religion de Lucifer, celle du voyeur, non celle qu’à annoncée le Christ : « Lorsque viendra l’Esprit de vérité, il vous fera accéder à la vérité tout entière ». Vérité qui ne peut consister en un puzzle de vérités partielles (opinions) cueillies un peu partout, puisque le Tout est autre chose et plus que le total des parties.

Avec le « tsunami » technologie on ne pouvait plus « reculer » mais aller seulement vers « le progrès » ou progression, surtout suite à l’invention absurde du Big bang.
La Révolution entre dans le cadre de la dualité sujet-objet, alors que la Spirolution tend vers la non-dualité ; elle est proche des entrelacs du Caducée (involution-évolution).

L’évolution faisant passer de l’Âge d’Or ou Saint Chaos est de l’évolutionnisme comme dans certaines sociétés où l’enfant « libre avant le mariage » est un « délinquant », un marginal, et c’est seulement un rite d’initiation pubertaire qui assurera le passage du Chaos à l’âge de l’Agriculture si je puis écrire. Même peine de l’évolutionnisme avec un rituel de mort en des sévices physiques genre mutilations d'organes génitaux : incisions, excisions, circoncisions, etc. Nous sommes bien dans l’évolutionnisme ! Le rituel, l’initiation est une forme d’évolutionnisme. Selon ce point de vue on passerait de la « confusion universelle » (Chaos) à un « ordre universel » : l’âge du fer/faire ou soit-disant agir « réellement » et non plus imaginairement comme l’écrit le psychiatre de chez Jung, Pierre Solié, dans : Médecines initiatiques, aux sources des psychothérapies. Monsieur Solié, faut revoir votre bouquin !

Même peine, on ne peut pas comparer la pensée par exemple des gens d’avant 1914, et même encore avant, avec celle des gens de l’après 1968 et jusqu’à nos jours ! Même peine avec la façon de s’éclairer avant l’apparition de l’électricité et aujourd’hui on la lumière électrique peut brûler 24h sur 24h et 7 jours sur 7 (du moins dans les pays où ne règne pas de graves conflits politiques). Aujourd’hui on voit toujours en ligne droite entre un avant et un après ! Comme nos actuels ordinateurs on ne voit qu’en Séquences de petits bouts de machins, comme une suite de révolutions, on ne voit jamais en PARALLÈLE (comme un effet domino non linéaire mais en un seul fuseau (Rhombe) : le domino ou sucre est plus que les parties et le Tout).


Avec les perruques poudrées du siècle des Lumières, nous sommes passé
en évolutionnisme du Siècle des Lumières au siècle des Sphincters :
La « raison » contrôle le corps et
les Bourgeois du Nouvel Ordre Mondial
veulent contrôler jusqu’à nos Sphincters.

Drame de l’évolution…
Surtout ne pas utiliser cette dualité guerrière d’évolutionnisme (géométrie euclidienne de la ligne droite) contre créationnisme (un acte créateur par une entité : Dieu, ou un Extraterrestre). Comme déjà écrit ici de nombreuse fois, NOUS NE SOMMES QUE DES VOYAGEURS SUR CETTE PLANÈTE, par conséquence nous sommes ÉTERNELS (ni créés ni incréés), et il en est de même des trois Règnes : Animal (donc aussi humain), Végétal et Minéral. Le Minéral est simplement dans une sorte « de sommeil » ou d’ignorance déguisée. En d’autres mots : les trois règnes DORMENT, chacun est « réveillé » dans un rêve. Tout est un RÊVE. L’éveil c’est la dualité, le ‘Moi’ par rapport à ‘Toi’, par conséquence la SOUFFRANCE dans ce monde des accidents.

RAPPEL (car tout est dans Tout) : avec la loi française sur le « renseignement », nous sommes en plein dans la célèbre série télé : Le Prisonnier, où l’autorité était obsédé par les « renseignements », une obsession identique à celle de l’URSS où un policier déclarait : « Jamais nous n’arrêtons un homme qui n’est pas coupable. Et même si vous n’étiez pas coupable, nous ne pourrions vous relâcher, parce que les gens raconteraient qu’on rafle des innocents » (réf. Goulag un histoire, de Anne Applebaum).
En France, à quand les arrestations massives pour « renseigner » l’étatisme français sur ses sujets ?
En France, à quand l’étatisme français fera de ses victimes ses complices afin de contrôler les autres, histoire d’effacer la ligne de démarcation entre le personnel et les détenus ? Les Nazis comme les Soviétiques se servaient également des prisonniers en incitant certains à collaborer avec le système répressif, en leur accordant des privilèges qui leur permettaient à leur tour, d’aider les autorités à exercer leur pouvoir. C’est là que l’on parle de « planqués », ou de « fonctionnaires » (robots).
Bientôt, on va pouvoir ressortir la citation populaire soviétique adaptée à l’étatisme français : « Les voleurs, les putains et le Renseignement Français travaillent surtout la nuit » (maintenant aussi sur l’Internet).

En effet, la « raison » selon les perruques poudrées des Lumières serait la prétendu maîtrise du mental, donc la maîtrise du corps : le rationnel contre l’irrationnel ; ce qui amène la mode hygiéniste (et Louis Pasteur et ses vaccins) de cette prétendue maîtrise du corps dans l’après 1789, tout au long du 19è siècle embourgeoisé. Ça se propage jusque dans la Russie des Tsars : à Saint-Pétersbourg dans la « bonne société » il était mal vu de s’éclipser un instant d’un salon pour aller se soulager la vessie ou le ventre… C’est ça le « progrès » : on ne se soulage plus dans la Galerie des Glaces à Versailles, on fait isolément et égoïstement dans les « Commodités », les lieux « d’aisance », ces lieux de GROSSES COMMISSIONS COMME LES BOURSES… Là où ont fait ses BESOINS À DÉFAUT D’ÊTRE DANS LE BESOIN…


En voiture Simone pour un drame de l’évolution. Si c’est ça l’évolution, c’est bin triste Simone !
 
 
 
 

Dernière mise à jour : 04-05-2015 22:54

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2020 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >