Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Ne pas être un pion du système
Ne pas être un pion du système Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 05-05-2015 22:24

Pages vues : 4067    

Favoris : 512

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Alchimie, Amour, Anarchie, Argent, Assassiner, Banques, Bombes, Bourgeois, Chaos, Communisme, Complot, Chronologie, Cinéma, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Dragons, Dualité, Dynamite, Eau, Église, Esprit, Europe, Feu, Forêt, France, Gadlu, Gaule, Goulag, Gouvernement, Guerre, Haine, Homéopathie, Humain, Illusion, Image, Inquisition, Instant, Internet, Jardin, Justice, Labyrinthe, Laïcité, Libéralisme, Liberté, Lumière, Maffia, Magie, Médecine, Merde, Métaux, Monarchie, Mondialisme, Morale, Mort, Nature, Obnos, Occulte, Oligarchie, Opinion, Pagan, Paradis, Pétrole, Peur, Pierre, Politique, Pouvoir, Prisons, Ptah, Pyramides, Religions, Renseignement, République, Révolution, Rire, Robot, Royauté, Russie, Sagesse, Satan, Science, Sécurité, Sexe, Silence, Spirale, Spirolution, Supplices, Synarchie, Tao, Télépathie, Temps, Ténèbres, Terreur, Thermodynamite, Touta, Tradition, Transformation, Vide, Volonté, Walt Disney, Yankee, Yokaï

 
serpentvigie_alerte_religion_republicanism.jpg
 
 
Ne pas être un pion du système
de l’Empire USionistan,
dont la France et l’Union européenne
font désormais la partie.
L’Empire USionistan et ses 222 ans de guerres
pour 239 ans d’existence, qui apporte sa
« démocratie » aux Païens à coups de bombes sur la gueule.
Ne pas être un pion de n’importe qui et n’importe quoi
en se débarrassant de l’emprise des OPINIONS
qui nous enferment dans une cage mentale où nous avons
l’illusion de trouver la sécurité d’être nous-même,
alors qu’en réalité nous y perdons notre liberté.
Ne pas être un pion des droits de l’hommistes ou
noachisme et de leur morale à deux colonnes
(Yakin et Boaz) ou winners et losers.


Les hérétiques de la religion du républicanisme : les terroristes.
Le républicanisme comprend les Couilles en Or et leurs industries.

L’alcoolisme est remplacé par les médias, surtout la télévision, et la machinerie de propagande du républicanisme et de sa « démocratie » ; ajoutez à ces poisons le téléphone portable, la tablette informe-atique et autres gadgets. La technologie actuelle a perdu l’essenciel : LA SIMPLICITÉ.
 
 
Tenir le monde par la peur (Obnos ou Ounos), cette peur de mourir si intense depuis l’après 1789 et son règne du mercantilisme où il est interdit de mourir pour être rentable et compétitif (règne du quantitatif). Donc nous sommes dans le monde de LA PEUR DE MANQUER, dont l’étatisme a peur de manquer de trouver le « terroriste », d'où cette mode du sécuritaire.

Le TERRORISME (faire peur) commence avec la naissance des Hassassins, vers l'année 1092 :
« Mohammad et ses successeurs ont trouvé un meilleur moyen. Ils ont envoyé au-devant de l'ennemi des missionnaires dont la tâche consistait à soumettre les esprits. L'opposition qu'ils avaient à vaincre en fut affaiblie d'autant, et les pays tombèrent entre leurs mains comme des fruits mûrs.
La suprématie appartiendrait-elle à celui qui tiendrait tous les souverains du monde enchaînés par la peur. Mais pour être efficace la peur doit se donner de grands moyens. Les souverains sont bien protégés et bien assurés. Seuls pourraient les menacer des êtres qui non seulement ne craindraient pas la mort, mais qui la rechercheraient justement pour de telles circonstances. Éduquer de tels êtres, c'est à quoi tend l'expérience de ce jour. Nous voulons faire d'eux des poignards vivants, qui nous soumettent à la faveur d'un seul geste et le temps et l'espace. Qu'ils sèment partout la crainte et le tremblement : non parmi les foules, mais parmi les têtes couronnées et ointes. Qu'une peur mortelle frappe les puissants qui voudraient se dresser contre nous… ». (Extrait de : Alamut, de Vladimir Bartol ; livre publié pour la première fois en 1938).

Le danger qui menace les humains depuis la Chute, C’EST LE DANGER DE L’IMMÉDIATETÉ, CE QUI FERA COMPRENDRE L’HYSTÉRIE ACTUELLE DU NOUVEL ORDRE MONDIAL AUPRÈS DE SA MODE DU TERRORISME. Avec l’Immédiateté, impossible d’avoir du recul, donc de la sécurité. Le pécheur est celui qui a peur de l’Immédiateté ; le Nouvel Ordre Mondial EST le pécheur.
Cette pratique de la terreur ou terrorisme est surtout le propre de l’étatisme qui FABRIQUE LA PEUR : après 1092 et son opinion de la terreur, nous avons le républicanisme français qui utilise l’opinion de TERREUR POLITIQUE des années 1792-1794. C’est cela la définition du terrorisme, qui par dérivation a le sens de « L’ennemi de la liberté » comme le clamait un Saint-Just qui eut aussi le chapeau coupé.
Mais comme depuis 1789 nous serions en « démocratie » et dans l’évolutionnisme, il n’est plus possible présentement d’employer ouvertement la terreur des républicains et celle qui suivra : celle des Juifs Bolchéviques des Lénine-Trotsky-Staline, alors l’étatisme grâce aux technologies utilise le renseignement, comme le font d’ailleurs tous les États de ce monde de souffrance.
Ici en France, le renseignement sur tous et tout est indiscutablement imposé à l’étatisme français par l’USionistan des Juifs sionistes.
Ne pas être un pion du système c’est sortir du Chloroforme : « Moi je n’ai rien à me reprocher, donc ça ne me dérange pas d’être surveillé », ou « Ceux qui sont contre cette loi ont quelque chose à se reprocher ». C’est comme ça que l’on se dirige vers la Novlangue et la pensée unique du Mondialisme à la « United Colors of Benitton » ; c’est comme ça que l’on se dirige vers l’URSS où toute la population était responsable de l’Institution du Goulag et collaborait tenue par la peur.

RAPPEL : LE PORTUGAL ET L’ESPAGNE SONT LES RESPONSABLES DE LA DESTRUCTION DES PEUPLES DU SOLEIL à l’époque de la Renaissance, et cela au nom de la religion de ces envahisseurs, mais plus vraisemblablement pour enrichir les monarchies de ces pays en pillant les œuvres des Peuples du Soleil. Hier comme aujourd’hui la soif d’Or et de Pétrole est intacte !!! Cet Or et ce Pétrole qui allaient donner au 19è siècle notre actuelle société industrielle. Mais avant, grâce à Philippe II d’Espagne, les Juifs portugais aidaient les rois portugais à conquérir dans les deux hémisphères des territoires de 20 fois plus étendus que celui de la métropole. Bref, les Portugais arrivaient avant l’Espagne et tout de suite après la Hollande. Cette puissance, ils la devaient aux Juifs, unis avec les jésuites, ils contribuèrent à l’affranchissement du Portugal par la dynastie de Bragance, et ils n’en furent expulsés au 18è siècle que par le marquis de Pombal, conjointement avec les Jésuites. « Ils s’en vengèrent en fondant avec eux la secte des Illuminés qui contribua si puissamment à la révolution française et avec elle à la chute du principe monarchique en France, ce qui fut une victoire du parti solaire », écrit Grasset d’Orcet, dans : Œuvres décryptées, vol.1.

Ne soyez pas les pions du système du républicanisme considéré comme UNE RELIGION PATRIARCALE (déguisée en « mère-république » alimentant et protégeant ses enfants les citoyens ou habitants des cités).

Comme écrivait Jean Coulonval dans : Synthèse et Temps Nouveaux : « Je veux être soumis aux essences mais non aux accidents [opinions]. C’est cela la « LIBERTÉ ».
Ne soyons pas les pions du républicanisme et de ses « valeurs » : les « ismes » qui fabriquent le système : éducatif, sentimental et scolaire, qui fabriquent « les individus dans un moule imaginé par les « têtes d’œufs », n’est rien de plus qu’un complexe social d’opinion », écrit Coulonval. Il ajoute : l’Universel est sans isme. Le Christ l’apporte, mais le catholicisme-opinion l’ignore » ; un catholicisme à paroles verbales ou papales qui sont du vent, et dont les curés sont pris au piège. Le mot Christ dans le sens « le Royaume des Cieux est en vous » (et sans condition, c’est gratuit pour tous, y compris pour les « terroristes »).


La sécurité dont se croit protégé celui qui a entrepris d’esquiver son destin constitue le lieu exacte de sa perdition.
La sécurité est la plus grande ennemie des mortels.

(Hécate dans Macbeth)
Ici-bas nous voyageons de Crucifixion en Crucifixion (de Mort en Mort ou Point Focale ou Croisement des deux entrelacs du Caducée que sont évolution-involution), soit les Points des « JE SUIS », là où commence dans l’Infini et s’arrête dans l’Infini. En dehors de la CROIX et de sa Félicité ou pensée purifiée, les sentiers vers les nouvelles Croix, nouveaux INSTANTS, sont douleurs (les habitudes, la robotisation, la norme, le dogme). Comme il n’y a aucun but à atteindre, la Croix ne doit pas être le fixe, sinon elle devient un tombeau. Comme l’EAU la vie est MOUVEMENT, elle coule, elle n’atteint pas un but. Elle est comme l’Âge d’Or. Donc pas de sécuritaire !

L’Accord avec le Cosmos se réalise, les médias du système et de l’entertainment faussent tout mais révèlent sous la merde les intentions du Nouvel Ordre Mondial : provoquer un nouveau conflit mondial, ce qui couve depuis 1945. Comme Napoléon 1er, l’Empire USionistan tente d’encercler psychologiquement et financièrement la Sainte Russie. Avec la mode du sécuritaire nous fonçons droit dans le mur vers un stalinisme probablement plus dur que du temps des débuts de l’URSS, plus dur non sur les corps, mais sur les esprits : comme sous l’URSS on vous enlèvera jusqu’à votre vie intérieure, et comme les technologies sont supérieures même il y a dix ans, ça se fera sans douleur et sera redoutablement efficace.
Il n’aura échappé à personne que « la liberté d’expression » est la même escroquerie que « le pouvoir du peuple » ou démocratie, car en triomphant, la libre pensée amorcée à la Renaissance signait son arrêt de mort, car il est évidemment impossible pour l’étatisme de gouverner en reconnaissant à chacun le droit de ne pas être d’accord. Si le républicanisme a tenu jusqu’à nos jours, c’est parce que la cuisine des régimes d’assemblée si subtile que soit leur dosage, n’ont pu tenir que par les sociétés secrètes judéo-maçonniques et surtout les banques exerçant occultement - en usant habilement de tout le clavier des appétits économiques des des masses (le sexe et la bouffe) et du « marché économique » - l’accord harmonieux abandonné par la royauté officielle.
Le républicanisme n’a pu tenir qu’en manipulant les consciences, par un jeu subtil d’institutions légales et de systèmes éducatifs, en mélangeant le politique et l’économique, d’où d’ailleurs la course à la compétition et à la rentabilité en une violence de tous contre tous, contraire du « vivre ensemble » fourgué actuellement par le système capitalo-socialiste affolé. Ce système, le républicanisme, EST PROPREMENT L’OLIGARCHIE : quelques dizaines de milliers de Couilles en Or tiennent en esclavage 7 milliards d’individus. Et en plus, l’oligarchie détruit la planète savamment, ce qui suppose que ces Couilles en Or connaissant en secret l’énergie libre avec le moyen de s’échapper vers un autre système solaire laissant « la poubelle Terre » pour les esclaves.

La France est malade, depuis son ralliement à l’OTAN, dépecée, vendue en morceaux à l’Empire. En France comme aux USA (depuis septembre 2001) les libertés fondent comme neige au Soleil. La liberté d’expression n’existe plus et n’a jamais existé, sauf dans le Lanternoys et la Langue des Oiseaux au temps de Rabelais.
Sous le stalinisme le lavage de cerveau des masses allait bon train. Nous allons avoir la même chose en France dans les écoles du judéo-maçon Jules Ferry : tous les élèves en compétitions pour faire mousser les « valeurs de la république », avec comme en URSS surveillance et dénonciation des opinions contraires au système, organisation de jeux genre olympiades où sera valorisé le machin « citoyenneté ». Ceux qui ne se soumettent pas, comme en URSS dans les années 1970, seront envoyé en hôpital psychiatrique.

Le web est visé, gare à ceux qui conteste le système ! Ce qui est le cas de mon site !!! Bientôt on ne pourra plus s’informer que par « les voix officielles » et sa pensée unique et normalisée façon judéo-maçonnerie spéculative, alors comme au temps des Compagnons du Moyen-Âge, on ressortira l’antique Langue des Oiseaux et l’art du Lanternoys cher à Rabelais et à ses contemporains. La Vraie Culture va devenir SECRÈTE, dissidente, comme bien avant 1789.

Le sentier cité en citation en début de page désigne le vagabondage du mental, la norme ou habitude qui empêche de dégager le Soi-Instant. Même chose avec l’entertainment ou distractions, la rêverie, la confusion. Au lieu de vivre le Soi ou Instant et non-dualité, notre vraie Nature (l’inné et l’igné), nous restons prisonnier de l’imaginaire et des projections mentales.

Ne pas être un pion du système et de l’opinion de n’importe qui, c’est se libérer de la souffrance du vagabondage mental lorsque nous reconnaissons notre vraie nature et y demeurons. Ce qui connaît, ce n’est plus l’opinion et son idéation mentale, c’est le mental dompté ou purifié, l’authentique nature du mental, le Soi.
Le dogme, la norme, c’est la « raison » ou mental en mouvement dans l’expérience quotidienne et ses opinions. C’est le mental du ‘moi’, du ‘je’ ou ego, la vision dualiste du sujet et de l’objet : on s’empare de certaines parties de son expérience de la vie et on rejette les autres. C’est le binaire winner-loser ou « bon » et « méchant », du « moi » et « l’autre ». Nous vivons alors dans les souvenirs du passé et l’imagination du futur, séparés de la spontanéité et de la beauté de la vie.

Seul équilibre possible : La Fleur d’Or : la Fleur ou l’espace, le Vide, l’épanouissement comme les entrelacs du Caducée et de ses Instants   et l’Or ou Lumière.
Le Fleur d’Or ou Soi, soit la base même de notre être. Aussi, chacun de nous doit se demander s’il a la connaissance directe, Maât, de cette conscience primordiale, ou s’il est distrait (A-musé ou âme-usée) par le vagabondage du mental et de l’opinion. Et chacun de nous doit répondre pour lui-même. Personne ne peut nous donner une réponse, c’est pourquoi toute opinion ne peut être que tyrannique. Lorsque nous sommes absorbés dans l’intériorité du mental, nous ne réalisons pas le Soi, car le Soi étant notre état naturel n’a point besoin de processus (pas de but à atteindre). But à atteindre ou processus sont le fruit de l’opinion et du mental vagabondant. Le Soi-Instant est sans effort, l’équivalant de la fameuse « énergie libre ». Elle est la vraie Liberté, parce que la même pour tous, donc la vraie Égalité : pas de possession ou de « moi je », pas d’individu, sinon on tombe dans la norme, la convention, le ‘je’, et on se prend pour un sujet environné des autres ‘je’ et des objets qui fondent tous la vision dualiste et forment la division fondamentale sur laquelle repose la souffrance sans fin de ce monde des accidents. Le Soi-Instant est sans effort : la nature de la sensation elle-même : elle est la même pour tous les êtres vivants doués de sensation, jusqu’aux insectes, jusqu’aux plantes, jusqu’aux minéraux ! le Soi-Instant ou sans effort est MAÂT, la déesse égyptienne avec sa Plume sur la tête, symbole de non-gravité, de non-temps (Vacuité totale), symbole de sagesse, donc de vraie Liberté. Maât correspond au grand nombre de Réalisés ou Bienheureux qui ainsi peuvent se passer de n’importe quel étatisme. Se passer de l’étatisme est le VÉRITABLE SOCIAL. Maât comme l’Instant, comme le TAO, est la Voie d’une cohésion mutuelle, d’un circuit ou chaque élément constitue un rouage essentiel par l’interaction qu’il exerce : il y a Circumincession.

Pas besoin d’étatisme, donc pas besoin de choses extérieures, mais DIRECTES, MAÂT : « Sache que je suis Dieu », et non « Pense que je suis Dieu » (réf. Ramana Maharshi, entretien 354). Ainsi il est vital d’apprendre comment mettre un terme aux manipulations des enseignements des dogmes dans les écoles du judéo-maçon Jules Ferry, car ce n’est pas par des mots/maux, des discours, donc par des opinions, que l’on réalise le Soi, mais par le « JE SUIS » (le ici et maintenant). Hélas avec des Jacques Attali qui applique à la lettre le libéralisme ou « peuple roi », « se réaliser », être autonome prend aujourd’hui l’aspect individualiste que nous lui connaissons depuis l’après 89 : 'exploitez-vous les uns les autres'. Le libéralisme ce n’est pas la réalisation du Soi-Instant, c’est le triomphe de l’ego, donc la prison de la dualité sujet-objet : le ‘je suis ceci ou cela’, ou ‘je fais ceci ou cela’.
 
 

Dernière mise à jour : 05-05-2015 23:09

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2020 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >