Accueil arrow Yôkai arrow Élémentals, Divinités, Yôkai arrow Énergie Libre et Lucifer et Paquets
Énergie Libre et Lucifer et Paquets Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 30-05-2015 23:27

Pages vues : 3111    

Favoris : 417

Publié dans : Elementals Yôkai, Élémentals, Divinités, Yôkai

Tags : Alchimie, Amour, Anarchie, Argent, Assassiner, Banques, Bombes, Bourgeois, Cacapitalistes, Chaos, Communisme, Complot, Chronologie, Cinéma, Crottasocialistes, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Dragons, Dualité, Dynamite, Eau, Église, Esprit, Europe, Feu, Forêt, France, Gadlu, Gaule, Goulag, Gouvernement, Guerre, Haine, Hébreux, Homéopathie, Humain, Illusion, Image, Inquisition, Instant, Internet, Jardin, Justice, Labyrinthe, Laïcité, Libéralisme, Liberté, Lucifer, Lumière, Maffia, Magie, Manipulation, Médecine, Merde, Métaux, Monarchie, Mondialisme, Morale, Mort, Musiques, Nature, Obnos, Occulte, Oligarchie, Opinion, Pagan, Paradis, Pétrole, Peur, Pierre, Politique, Pouvoir, Prisons, Ptah, Pyramides, Religions, Renseignement, République, Révolution, Rire, Robot, Royauté, Russie, Sagesse, Satan, Science, Sécurité, Sexe, Silence, Spirale, Spirolution, Supplices, Synarchie, Tao, Télépathie, Temps, Ténèbres, Terreur, Terriens, Tétéphone, Thermodynamite, Touta, Tradition, Transformation, Transhumanisme, Vide, Volonté, Walt Disney, Yahvé, Yankee, Yokaï

 
anim_fond_point.gif
 
 
Énergie Libre et Lucifer et Paquets
 
 
anipucsac1.gifVoir aussi les pages :
Vraie Démocratie et l’ami Lucifer
Lucifer ou le PAON-PAN
Pointillés et l’Homme-Souffle de Lucifer

ESPRIT : Spiritus, Souffle caché. Produit d’un écart (Fluide en paquet ou Électricité).
ÉLECTRICITÉ (Electrum) : la statique et son contraire la dynamique. Si un corps vient à contenir + ou – de fluide élastique qu’il n’en peut contenir que sa quantité naturelle (déséquilibre), il en résulte des surprises. (D’après William Gilbert, 16ème siècle).
« Chaque chose fuit son contraire et se réjouit de son semblable » (Bernard Le Trévisan).
PAQUETS : Je dis que la transmission nerveuse se fait par circuit fluidique, par PETITS PAQUETS (sorte de courant continu, analogique) ; faits vécus.
Les Petits Paquets ou le Balancement Soufre-Mercure avec le FLÉAU (de la Balance).
PAQUETS ou QUANTA (les petits poids ou paquets) : LUCIFER travaille par petits paquets, en pointillés [il représente la Nature et icelle travaille en petits corps ou pointillés (continu et discontinu), corpuscules ondulants en courbe, comme le circuit nerveux. Donc nous ne sommes plus dans l’évolutionnisme ou géométrie euclidienne de la ligne droite.

Les PETITS PAQUETS ou L’ÉMERAUDE (Smaragdime, Esmeralde) : comme tout symbole, elle est tantôt positif, tantôt négatif, ou les deux à la fois, car dans la Tradition l’Émeraude est tombée du « front de Lucifer pendant sa chute »… L’Émeraude est proche d’Osiris : symbole du printemps, de renouvellement de la VERDURE, du renouvellement du SANG-CUIVRE (le Vert est la complémentaire du Rouge ; ils sont le Sang tous les deux). L’Émeraude tombé du « front de Lucifer » n’est donc pas sans danger ! Comme d’ailleurs le labour de l’Alchimiste. Le Vert c’est le MOTEUR, comme le Sang, l’ADN ou SIGNATURE : un Sang profond qui contient un VASE vert : NEUTRE. Le Rouge et le Vert ou le Yin et le Yang ou Soufre et Mercure qui fournissent un terrible MOTEUR ou ÉNERGIE LIBRE… à manipuler avec extrêmes précautions (ne pas laisser entrer même une mouche dans le labo-oratoire)…

L’illustration des petits paquets ou Quanta qui donne le thème de Lucifer appartient au CATÉCHISME OCCULTE :

NE DÉSIRER QUE CE QUI EST HORS D’ATTEINTE : c’est le MOTEUR, comportant son FUSIBLE essentiel : Pas de but à atteindre, c’est-à-dire que l’atteinte est hors d’atteinte, elle recule à l’infini. On peut entrer dans la Lumière ou Libération, mais jamais on ne peut toucher la Source ou Flamme. C’est ce qui s’appelle le CATÉCHISME OCCULTE :
“ Qu’est-ce qui est toujours ? “ - “ l’espace, l’éternel, le sans parents “ - “ Qu’est-ce qui fut toujours ? “ - “ le germe dans la racine “.
“ Qu’est-ce qui, sans cesse, va et vient ? “ - “ le grand Souffle “.
“ Il y a donc trois Éternels ? “ - “ Non, les trois sont un. Ce qui est toujours est un, ce qui fut toujours est un, ce qui est et devient sans cesse est un aussi : et c’est l’Espace “…
(La Doctrine Secrète, H.P. Blavatsky, vol.1, Préface)
La petite animation en haut de page symbolise le Catéchisme Occulte. Sur un manuscrit archaïque : Un disque blanc sur fond noir. Puis sur une autre page : il y a un disque semblable, avec un point au centre. Le chercheur sait que le premier représente le Cosmos dans l’Éternité, avant le réveil de l’Énergie encore assoupie, émanation de l’Univers en des systèmes postérieurs. Le point dans le cercle jusqu’alors immaculé, l’Espace et l’Éternité en “ repos “, indique l’aurore de la différenciation. C’est le Point dans l’Œuf du Monde, le Germe qu’il contient deviendra l’Univers, le Tout, le Cosmos illimité et périodique, ce Germe étant périodiquement et tour à tour latent et actif (les pointillés).
Le cercle unique est l’Unité divine, dont tout procède, où tout retourne : sa circonférence, symbole forcément limité de par les limites du mental humain, indique le PRÉSENCE abstraite, à jamais inconnaissable, et son plan, l’Âme Universelle, bien que les deux ne fassent qu’un. La surface du disque est blanche et le fond est noir : cela montre clairement que ce plan est la seule connaissance qui soit accessible à l’homme.
(D’après La Doctrine Secrète, H.P. Blavatsky, vol.1, début de la Préface)

« Quel est ce point brillant et lointain qui apparaît, imperceptible sur le fond noir des ténèbres ? Il se rapproche, il grandit, il devient une étoile à cinq pointes dont les rayons ont toutes les couleurs de l’Arc-en-Ciel et qui lance dans les ténèbres des décharges de lumière magnétique. Maintenant c’est un Soleil qui l’attire dans la blancheur de son centre incandescent [Blanc de l’instant]. - Est-ce la magie des maîtres qui produit cette vision ? - Est-ce l’invisible qui devient visible ? - Est-ce le présage de la vérité céleste, l’étoile flamboyante de l’espérance et de l’immortalité ? - Elle disparaît et à sa place, un bouton de fleur vient éclore dans la nuit, une fleur immatérielle, mais sensible et douée d’une âme. Car elle s’ouvre devant lui comme une rose blanche, elle épanouit ses pétales, il voit frissonner ses feuilles vivantes et rougir son calice enflammée. - Est-ce la fleur d’Isis, la Rose mystique de la sagesse qui renferme l’Amour en son cœur ? - Mais voici qu’elle s’évapore comme un nuage de parfums. Alors l’extatique se sent inondé d’un souffle chaud et caressant. Après avoir pris des formes capricieuses le nuage se condense et devient une figure humaine. C’est celle d’une femme, l’Isis du sanctuaire occulte, mais plus jeune, souriante et lumineuse. Un voile transparent s’enroule en spirale autour d’elle et son corps brille à travers. Dans sa main elle tient un rouleau de papyrus. Elle s’approche doucement, se penche sur l’initié couché dans sa tombe et lui dit : « Je suis ta sœur invisible, je suis ton âme divine et ceci est le livre de ta vie. Il renferme les pages pleines de tes existences passées et les pages blanches de tes vies futures. Un jour, je les déroulerai toutes devant toi. Tu me connais maintenant. Appelle-moi et je viendrai ! » (Édouard Schuré : Hermès ou les mystères de l’Égypte).

Ainsi nous ne sommes pas Dieu, nous ne pouvons jamais toucher la Flamme ; sa Conscience véritable nous ne la toucherons jamais ; donc pas de danger du côté des transhumanistes et des Google & Cie… « Les hommes sont des Dieux mortels et les Dieux sont des hommes immortels », écrit Édouard Schuré dans le livre cité ; Ramana Maharshi dit la même chose à l’entretien 264.
NE DÉSIRER QUE CE QUI EST HORS D’ATTEINTE, QUE CE QUI EST AU-DELÀ DE TOI, c’est au-delà parce qu’en la rejoignant on perd son moi, son ‘je’ ou ego. Et c’est le vrai Principe du Christianisme, de la Catholicité (universalité). Le Jésus de Nazareth a dit clairement : « Celui qui sauvera sa vie la perdra ; et celui qui perdra sa vie à cause de moi la sauvera ». C’est identique à L’ÉNERGIE LIBRE, qui immanquablement EXISTE DÉJÀ SUR TERRE, mais, imaginez que les détenteurs de cette énergie la propage, maintenant, sur Terre, et c’est la catastrophe économique mondiale assurée, avec des guerres, révolutions et violences à une échelle jamais rencontré dans les 10.000 ans de la voie de l’Agriculture !!! Même chose dans la vie actuelle des « citoyens » : ils vivent d’émotions de bas niveaux, et dès qu’ils comprennent qu’ils existent des intérêts plus élevés et plus nobles, ils constatent qu’a moins d’abandonner leur vie grossière et schizophrénique, ils ne peuvent réellement accéder à la vie supérieur ou Félicité, qu’à la condition de tout perdre de la première vie pour entrer dans la seconde : la RE-Naissance.

NE DÉSIRER QUE CE QUI EST HORS D’ATTEINTE : C’EST DÉSIRER CE QUI EST EN TOI.
Car en toi se trouve la Lumière du monde, l’unique lumière qui puisse être répandue sur le Sentier, comme l’aura des Saints. Si tu es incapable de le percevoir en toi-même, inutile de chercher ailleurs ou chez quelqu’un d’autre.
C’est la pensée du Vraie Christianisme, car le mot CHRIST veux dire le SOI-INSTANT exprimé tout au long des entretiens de Ramana Maharshi.

Le Christ fût-il né mille fois à Bethléem, s’il n’est pas né en toi, ton âme restera dans l’abandon (dans la Chute) ; sur la Croix du calvaire, Il a été suspendu en vain (les points sur ses membres), si dans ton cœur la croix ne s’élève de nouveau. Ainsi l’être humain actuel ne croit en rien, ou plutôt il croit en tout : le fric de la finance internationale, pourtant nombre de personnes connaissent le Soi-Instant ou Christ en eux ; c’est le sens des mots : « Le Royaume des Cieux est en vous », et j’ajoute : SANS CONDITION (c’est gratuit et accessible au pire « terroriste »). Cette Lumière qui réside en nous est notre état naturel, son ignorance fait que ce monde souffre. La Stargate c’est le Christ, et non un bonhomme qui vécut et mourut, mais par principe christique en nous ! NOTRE SAUVEUR EST EN NOUS-MÊMES, telle est le Vrai Principe Chrétien : « Connaître toi-même par toi-même ». Cela fait près de 2000 ans que ce Principe a été perdu, et l’actuelle Église de Rome n’est qu’une monstruosité qui manipule et entraîne les gens dans le mur. Le Christianisme ne pouvait que naître CHEZ LES PAÏENS. Chez les Païens le sens du mot Christ était nécessairement connu, ne serais-ce que par son prototype OSIRIS (déjà gros symbole de la voie de l’Agriculture !) ; d’ailleurs un Osiris qui dans son aspect négatif ou obscure est SETH (identique au fils de Noé et a Typhon) ; d’ailleurs, anciennement, Seth n’étant pas qu’un « terroriste », il défendait même Rê sur sa barque (le bon côté de Seth). Finalement il devint le meurtrier d’Osiris. Les Païens s’entendent aussi de ceux qui sont indo-aryen.

RAPPEL : CHRIST est un terme générique, comme Prince, comme Jésus (titre honorifique). Le mot Christ ou Chrestos (Chrestiens) est un vocable en usage dans les Temples des Païens. Le Chestos est un terme qui désigne un disciple en probation ; et lorsqu’il était initié, il était oint (frotté d’huile) comme l’était les Initiés de cette époque. L’initié avait son nom changé en Chrestos (le Purifié). Le mot Chrestos est identique à TAO : LA VOIE (LE SENTIER), qui était foulé lors de la délivrance ou perte de la dualité du monde des accidents, quand l’ego était transmuté en SOI-INSTANT.
À cause de PAN (Panique) ou survenue dans l’Instant de la Lumière (Arc-en-Ciel…) la douleur de « l’homme de douleur » devenait Christos en lui-même : former le Christos en vous.
Le nom du Sauveur du Christianisme est Emmanuel, ou « Dieu en nous » (Matthieu 1 23).
PAN ou LUCIFER c’est LA NATURE, le TOUT. Le VERT de la queue du PAON, signe d’immortalité dans la chrétienté. Il est appelé l’animal aux cents yeux et est symbole de Félicité éternelle, de la vision face à face de l’Instant par l’âme. Dans la tradition ésotérique le Paon est symbole du TOUT (PAN la Nature). Ainsi PAN et PAON ne peuvent qu’être du même thème.

Le trouble et la merde commença avec l’apparition des récits évangéliques conçu COMME DES HISTOIRES (pour enfants et les foules), ainsi on ne vit plus que d’une manière hollywoodienne la biographie d’un homme, et il s’en suivit une religion qui n’apportait que du sentimentalisme (une fausse foi) et des leçons de morale imposées, et une religion qui détruisit les Païens, comme le firent avant eux les Hébreux.
Le christianisme de l’Église de Rome, et des Protestants, est un « Christianisme matérialiste » avec une foi basée sur l’histoire hollywoodienne évangélique ; un bon film pour manipuler les masses et leur imposer l’obéissance. Ne pas oublier que les symboles du baptême, de la Croix, de la Résurrection et de l’Ascension ne sont qu’une seule et même chose ou seul individu : des étapes dans la vie spirituelle.

Il n’y a pas a désirer la dernière bagnole ou le dernier ordinateur à la mode, il n’y a qu’un seul désir, ce qui se trouve en nous-mêmes, et que nous ne trouverons jamais ailleurs et avec l’aide de personne. Là encore ce n’est pas une idée du Vrai Christianisme, les Païens en avaient nécessairement conscience : la Lumière cachée, permettant à l’être humain de manifester d’abord la Lumière en lui-même, et ensuite, cette Lumière se déploie naturellement vers les autres. Mais quelque soit notre état, cette Lumière EST NOTRE ÉTAT NATUREL, seule l’ignorance la masque, ainsi notre labeur consiste à écarter les voiles de cette ignorance pour voir apparaître la Lumière.

Les êtres humains sont tellement faibles qu’ils cherchent des maîtres à l’extérieur, genre « attente du messie » (pour les Juifs). Mais ni un guru, ni un messie ni un Dieu quelconque ne peuvent délivrer personne de son ignorance ! Nul ne peut entreprendre pour une autre personne, cependant celui qui croit avoir les connaissances nécessaires peut indiquer la manière de s’y prendre, comme le firent par exemple Ramana Maharshi et bien d’autres concernant la non-dualité. Donc aucune aide extérieure à attendre, pas de « fin des temps » non plus !
Si nous ne pouvons voir le Christ en nous-mêmes, il est inutile de le chercher au dehors ou d’attendre son retour, ou d’attendre la venu d’un nouveau messie ! ou d’attendre de savoir comment « prononcer le nom de Dieu » !
Quand nous aurons compris que notre état naturel est celui du Christ, le Christ intérieur répondra au Christ « extérieur » (ingénierie vibratoire) et nous commencerons alors à « devenir des Vrais Scientifiques », et la saloperie de thermodynamique sera balayée.

Un Ramana Maharshi du 12è siècle : Ta-hui (Dahui), un Maître chan, écrivait : « Le bien et le mal viennent de votre mental. Mais, qu’appelez-vous votre mental, en dehors de vos actes et de vos pensées ? Et d’où vient votre mental ? Si vraiment vous savez d’où vient votre mental, alors une infinité d’obstacles créées par vos propres actes disparaîtront aussitôt, et toutes sortes de possibilités extraordinaires naîtront sans même que vous les cherchiez ».

La vérité ne se donne pas. Elle est gratuite. On la trouve en soi-même, ou on ignore qu’elle est en nous alors qu’elle est là pour l’éternité ! Personne ne peut la trouver à notre place, il faut devenir cette vérité soi-même. Le Lotus pousse sous le fleuve longtemps avant de s’épanouir. Ne jamais hâter l’éclosion du Lotus. Si il doit venir, il viendra en son jour.
 
 

Dernière mise à jour : 01-06-2015 21:40

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2020 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >