Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Le Plan Coudenhove-Kalergi
Le Plan Coudenhove-Kalergi Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 13-09-2015 21:25

Pages vues : 2955    

Favoris : 345

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Alchimie, Amour, Anarchie, Argent, Assassiner, Banques, Bible, Bomb, Bombes, Bourgeois, Cacapitalistes, Cesium, Chaos, Communisme, Complot, Chronologie, CIA, Cinéma, Crottasocialistes, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Dragons, Drogue, Dualité, Dynamite, Eau, Église, Esprit, État, Europe, FBI, Feu, Forêt, France, Gadlu, Gaule, Goulag, Gouvernement, Guerre, Haine, Hébreux, Hollywood, Homéopathie, Humain, Illusion, Image, Inquisition, Instant, Internet, Itri, Jardin, Jérusalemisation, Jihad, Juifs, Justice, Labyrinthe, Laïcité, Libéralisme, Liberté, Lucifer, Lumière, Maffia, Magie, Manipulation, Médecine, Merde, Métaux, Monarchie, Mondialisme, Morale, Mort, Musiques, Nature, NSA, Obnos, Occulte, Oligarchie, Opinion, Or, Pagan, Paradis, Pétrole, Peur, Pierre, Politique, Pouvoir, Prisons, Ptah, Pyramides, Qbit, Reflet, Religions, Renseignement, République, Révolution, Rire, Robot, Royauté, Russie, Sagesse, Satan, Science, Sécurité, Sexe, Silence, Spirale, Spirolution, Supplices, Synarchie, Talfumiste, Tao, Télépathie, Temps, Ténèbres, Terreur, Terriens, Tétéphone, Tétévision, Thermodynamite, Touta, Tradition, Transformation, Transhumanisme, URSS, USA, Vide, Volonté, Washington, Walt Disney, Yahvé, Yankee, Yokaï

 
coudenhove-kalergi_1926crim.jpg
 
 
Le Plan Coudenhove-Kalergi
La Plan : arriver au
Mohamed Dupon(t)d
Le « United Color of Benitton »
 
 
L’individu dans le mondialisme ou dans la foule n’est qu’un numéro, ou un grain de sable que le vent de l’oligarchie et de ses banques soulève à son gré.


Ne pas oublier que les Rothschild-Rockefeller veulent moins de un milliard de Terriens sur la planète.
Ne pas oublier que le républicanisme judéo-maçonnique se veut « universel », donc la course au cosmopolite : place aux « citoyens du monde », donc aux habitants des villes, et dehors les Paysans. Les droits de l’hommistes se veulent « universels », comme l’argent qui circule partout et n’a pas d’odeur (un riche est riche partout). Place aux semelles ailées ou au casque ailé des Mercure ou Hermès afin de librement circuler, comme l’argent, comme les émigrés. Autrefois on « courait les routes » pour de multiples raisons, mais le « brassage de population » semblait se réguler naturellement ; il n’y avait pas la menace de la « diversité » transformée en pensée unique souillée de classes. Bientôt, une Marianne non plus judéo-maçonnique mais négresse ! Si c’est naturel, pourquoi pas ! Mais si c’est le Plan du républicanisme et son principe vendu sous le nom de « valeurs républicaines », alors il y a lieu de rentrer en guerre.
Un républicanisme qui ne distingue plus émigré (qui peut demander sa naturalisation), et résident dans le pays qui serait automatiquement « français » (seulement le « droit de voter », suprême arnaque maçonnique et de sa maladie de l’égalité). Ne pas oublier que le service militaire a disparu (l’armée devient professionnelle, elle ne recrute plus de force comme au temps « du sabre et du goupillon ».
L’assimilation des étrangers a cédé la place à « l’intégration des immigrés » : donc au chaos de la société française pour qu'elle s’adapte de gré ou de force comme esclave dans les usines ou entreprises des Couilles en Or. Je peux comparer étant fils d’immigré russe fuyant la révolution des Juifs bolcheviques de 1917 : mon père eu du mal a trouver des emplois au début des années 1930.
Et puis, avant 1789 la société était très soudée, très familiale, il n’y avait pas de « sécurité sociale » il fallait s’entraider et c’était une tâche importante de l’Église de Rome (tout n’était pas à jeter chez elle).
 
METISSAGE : mot sidérant (inquisitorial), présenté comme « l’avenir de l’humanité » et faisant la partie du plan de repeuplement de l’Europe. Le métissage est le Plan messianique de l’oligarchie anglo-américaine.

Bienvenue chez nous, les sous-humains métissés.
Place à « l’homme nouveau » façon 1789 en infiniment plus sournois et dangereux. Un forme de tabula rasa en douceur mais d’autant plus implacable. Le Plan veut détruire les identités pour mettre son identité à lui, comme en 1789 avec le génocide vendéen où les républicains massacrèrent tous les Vendéens.
Désormais dans les écoles du judéo-maçon Jules Ferry on supprime les références au passé : place au Nouvel Ordre Mondial.

Détruire les identités comme détruire les Vendéens en 1793 la république s’est faire, pour les remplacer par l’INDIVIDUALISME. Se souvenir de la phrase célèbre de Clermont-Tonnerre : « Il faut tout accorder aux Juifs comme individus et rien comme nation ».

Les judéo-maçons spéculatifs à pouvoir se rendant compte que l’égalité ce n’était pas bon, il la transforment en « égalité dans la diversité », soit la soupe « United colors of Bunitton ». C’est la nouvelle logique maçonnique ! J’ajouterais même que c’est LA LOGIQUE DE L’OLIGARCHIE ANGLO-AMÉRICAINE genre DOMINIONS : des États indépendants qui ne sont pas indépendants puisque sous la coupe de l’Empire britannique. Même logique que le « United colors… ». Et cette oligarchie dit toujours que le but de l’autonomie ou « liberté individuelle » sont en croissance « dans la limite où le règne de la loi peut être préservé… L’Union fédérale est la seule garantie de la liberté à la fois pour l’individu et la nation… », écrit la Table Ronde, dont les membres s’exprimaient dans l’anonymat.


Le Plan de l’immigration destiné à foutre le chaos mondial est destiné à déboussoler encore plus les humains : ça gicle dans tous les sens et l’humain y perdra son âme dans cette course au progrès à l’infini et la jouissance matérielle qui va avec, de sorte que le futur humain y trouvera sa plus mortelle défaite dans sa suprême victoire.
« L’homme arrivé aux limites du possible et toujours prisonnier du monde et de lui-même n’aura plus d’issue que du côté de l’impossible et comprendra sans rémission qu’il est fait, non pour l’illimité, mais pour l’infini » écrit superbement Gustave Thibon dans : Notre regard qui manque à la lumière.
Le « United colors of Bunitton » = destruction des âmes car « la Fraternité n’a pas ici-bas de pire ennemi que l’égalité » comme écrit G. Thibon. Il précise cette importance : « Une fraternité profonde naissait de l’acceptation de l’inégalité » (avant 1789), ce qui rejoint Georges Duby disant qu’au Moyen-Âge les gens étaient beaucoup plus solidaires que maintenant. De plus le roi, le prince faisait corps avec son peuple, avec sa terre ; le bonheur et la sécurité de ces humains dépendaient en grande partie de l’accomplissement de leur devoir social ; alors que le riche n’est rivé à aucune fonction précise dans la cité (même en étant banquier, parce qu’il ne fallait inventer l'artifice de l’économie avec des pièces d’Or !)

Avec le « libéralisme » (‘tirer son épingle du jeu’) et la course au fric et la « démocratie », tout le monde peut aspirer à être riche, car la conquête de l’argent est liée au hasard et à la violence et aux mensonges :
« on n’aspire pas de la même façon aux ascensions qui nécessitent un changement profond de mœurs ou de culture, qui entraînent des responsabilités accrues et dont l’échec est fatalement sanctionné - moralement et matériellement - à brève échéance. Il n’est pas de meilleur frein à l’envie et à la révolte des masses que la présence d’une élite dirigeante dont l’autorité soit largement indépendante de l’argent », écrit Thibon. Il ajoute que la ploutocratie est inorganique, elle n’a pas de milieu spécifique (le mondialisme et le United colors et argent sans odeur) ; étrangère  à l’ordre vivant de la cité, elle ne peut être (et cela sans frein, sans correctif) qu’un facteur de désordre et de parasitisme.

Autrefois, les humains étaient des esclaves, AUJOURD’HUI ILS SONT DES PANTINS, C’EST PIRE ! Grâce aux médias et à la propagande républicaine qui mécanise les âmes.

SEULE L’INÉGALITÉ EST UNE FACTEUR D’HARMONIE.
« Les hommes naissent inégaux en santé, en force physique, en intelligence, en volonté, en amour, etc. Une telle inégalité présente un caractère de nécessité absolue : nul moyen d’y échapper ni d’y porter remède, et, si c’est un mal, ce mal est incurable. Aussi est-elle admise par tous les esprits sains, non seulement en fait, mais en droit », écrit G. Thibon dans Diagnostics.
J’ajoute que tant qu’il y aura un étatisme il y aura une lourde hiérarchie, et donc des privilèges dégueulasses, parce qu’artificiels ou d’OPINION, donc non naturels.
Gustave Thibon a raison d’écrire que les hasards du struggle for life se sont révélés plus désastreux encore que ceux de l’hérédité.

L’instinct égalitaire a les mêmes sources que l’instinct hédoniste et sa société de consommation, il est la marque de la même décadence, de la même dualité car le contraire de plaisir est douleur, et elle vient très vite…

Le fièvre égalitaire ne peut naître que dans le climat social dévolu à l’argent, au libéralisme mercantile.
La COMMUNION OU HARMONIE ne peut naître que dans les inégalités : les grains de sable du désert sont tous identiques et étrangers les uns aux autres, il en va de même d’un nuage d’éphémères une fin d’après-midi d’été.



Une autre partie du Plan : LE FÉDÉRALISME.

Le Fédéralisme est typique de l’oligarchie anglo-américaine. Un Fédéralisme en forme « d’union fédérale » qui fascinait les Alfred Milner et Cecil Rhodes. « Rhodes voulait créer un groupe mondial secret dédié aux idéaux anglais et à l’Empire comme leur incarnation, et un tel groupe fut créé dans la période après 1890 par Rhodes, Stead, et surtout Milner », écrit Carroll Quigley dans : Histoire secrète de l’oligarchie anglo-américaine. Donc une Fédération en croissance pour consolider l’Empire.

Le républicanisme des judéo-maçons spéculatifs tout comme cette même oligarchie anglo-américaine cherchent, comme il y a plusieurs millénaires, à « unifier le monde », et de nos jours : autour de la Grande Bretagne (entendre la City de Londres et ses banques). Ce sont toujours des buts secrets avec ses personnes « unies par la dévotion et une cause commune et une ‘loyauté personnelle’ », donc une secte genre judéo-maçonnerie. Ainsi les Rhodes et Milner pensaient que leur secte devrait poursuivre son objectif par l’influence économique et politique secrète exercée en coulisses, et par le contrôle des agences de presse, par l’éducation et la propagande.
La Fédération comme une secte, une paroisse, réunit des groupes de pays liés ensemble par le grégarisme et les alliances. Lionel Curtis était aussi un amoureux du fédéralisme.

LE PLAN : former des groupes locaux d’hommes influents pour faire campagne pour la Fédération impériale ou N.O.M. et garder contact avec ses groupes par correspondances et par diffusion d’un média interne.
Carroll Quigley écrit cette importance : « L’idée d’une fédération se fit absorber dans un programme plus large pour organiser le monde entier au sein d’une Société des Nations [ONU et sous la poussée du judéo-maçon Léon Bourgeois]. Cette idée avait également été défendue par Rhodes et Milner, mais dans une forme assez différente. Pour ces hommes plus âgés,le monde devait être uni autour de l’Empire britannique comme noyau. Pour Curtis, l’Empire devait être absorbé dans une organisation mondiale…. Curtis pensait « Mourez et vous renaîtrez ». Il ressentait sincèrement que si l’Empire britannique mourait de la bonne façon (en répandant la liberté, la fraternité et la justice), il renaîtrait à un niveau plus élevé d’existence - en tant que communauté mondiale ou, comme il l’appelait, une Communauté des Nations (Commonwealth of Nations) », écrit Quigley.

En résumé le véritable fédéralisme n’est pas un « isme » de plus, il ne peut être qu’INTÉRIEUR. Et ensuite, l’Harmonie se fait naturellement, donc sans la tyrannie de l’opinion.
Notez que le mot Fédéral, d’après le dictionnaire Le Robert, date de 1783-93, donc période des « lumières »… et a pour étymologie Foi ! La Foi ou la Vérité, il n’y en a qu’une : ELLE EST OU ELLE N’EST PAS ; elle n’est pas à atteindre de but comme le voudrait cette oligarchie anglo-américaine, elle ne se cultive pas et ne s’approfondit pas. On sait ou ne sait pas. « Approfondir la Foi » n’est que de l’opinion et du travail du chapeau. Donc le Fédéralisme est une arnaque, le même miroir aux alouettes que la démocratie et le « pouvoir aux peuples ». Pensez que le « fédéralisme républicain » a massacré les Vendéens, et que le même « fédéralisme » a fait des millions des morts en URSS !!! Le fédéralisme depuis 1793 c’est celui de la religion de l’argent. Mais dès les Cromwell et Milton et au 18è siècle le commerce britannique se développe de manière impressionnante bouleversant la société : création des industries cotonnière, métallurgique et chimique, toutes industries employant des travailleurs-esclaves, ceux que l’oligarchie qualifie de « Droit au travail », donc DROIT À L’ESCLAVAGE et à la guerre de tous contre tous. Les termes « concours » et « organisation du travail » sont des euphémismes montrant une parfaite hypocrisie dans le chaos montant, et ça va être pire avec l’arrivée des émigrés !
On n’a pas de « droit au travail » (ou à la torture), on n’a que le droit naturel à la FÉLICITÉ.

Par contre FÉDÉRÉ vient de FOAL, FÉAL, FOI : fidèle, ami, du latin fidelis. Proche de FRÈRE, de FOILLARS (brigands ou robelineurs, ceux qui dérobent, ayant pour signe de reconnaissance une branche d’arbre à leur chapeau, ou parce qu’ils se retiraient dans les bois. On appelle aussi ‘Frères Forêt’ : « Forêt erre » des sectes qui se réunissent en forêt). Les « frères fendeurs » sont du même thème… Idem pour « les frères feuillus »

La Vraie Liberté est celle de la Réalisation du Soi ou Instant (Connaître toi-même par toi-même), et ensuite, la construction naturelle d’une société se prolonge naturellement, sans opinion. Cela veut aussi dire que le futur combat est INTÉRIEUR, et non extérieur comme par exemple la mode survivaliste (identique à ‘tirer son épingle du jeu’, du ‘je’) pour les riches qui achètent des vieilles baraques dans la campagne, ou qui se font creuser un bunker dans leur jardin et achètent des armes et de la bouffe en poudre. Sentiment profondément égoïste qui va de plus en plus diviser entre winners et losers, et n’est pas sans rappeler la fable « la Cigale et la Fourmi » (mais nous ne sommes pas des insectes, tout du moins pas encore… ).
D’un autre côté cela rappel la formule de la vraie franc-maçonnerie : « Bercail, frimaçons tous égals » (Baie recueille fourmi, chante cigale)… Les frères francs-maçons constructeurs de cathédrales et châteaux ne pouvaient qu’être de vrais frères et tous égaux politiquement… du moins dans leur système des castes (sens de l’esprit et des corporations : tailleurs de pierres, charpentiers, serruriers), donc si peu démocratique. Ce ne furent plus le cas des Loges après Cromwell et Milton (le poète) puis à la création à Londres en 1717 de l’actuel courant judéo-maçonnique dit spéculatif.
 
 
 
 

Dernière mise à jour : 13-09-2015 21:55

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >