Accueil arrow Yôkai arrow Élémentals, Divinités, Yôkai arrow Histoire = le Nom-la Forme
Histoire = le Nom-la Forme Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 18-09-2015 22:13

Pages vues : 2307    

Favoris : 273

Publié dans : Elementals Yôkai, Élémentals, Divinités, Yôkai

Tags : Alchimie, Amour, Anarchie, Argent, Assassiner, Banques, Bible, Bomb, Bombes, Bourgeois, Cacapitalistes, Cesium, Chaos, Communisme, Complot, Chronologie, CIA, Cinéma, Crottasocialistes, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Dragons, Drogue, Dualité, Dynamite, Eau, Église, Esprit, État, Europe, FBI, Feu, Forêt, France, Gadlu, Gaule, Goulag, Gouvernement, Guerre, Haine, Hébreux, Hollywood, Homéopathie, Humain, Illusion, Image, Inquisition, Instant, Internet, Itri, Jardin, Jérusalemisation, Jihad, Juifs, Justice, Labyrinthe, Laïcité, Libéralisme, Liberté, Lucifer, Lumière, Maffia, Magie, Manipulation, Médecine, Merde, Métaux, Monarchie, Mondialisme, Morale, Mort, Musiques, Nature, NSA, Obnos, Occulte, Oligarchie, Opinion, Or, Pagan, Paradis, Pétrole, Peur, Pierre, Politique, Pouvoir, Prisons, Ptah, Pyramides, Qbit, Reflet, Religions, Renseignement, République, Révolution, Rire, Robot, Royauté, Russie, Sagesse, Satan, Science, Sécurité, Sexe, Silence, Spirale, Spirolution, Supplices, Synarchie, Talfumiste, Tao, Télépathie, Temps, Ténèbres, Terreur, Terriens, Tétéphone, Tétévision, Thermodynamite, Touta, Tradition, Transformation, Transhumanisme, URSS, USA, Vide, Volonté, Washington, Walt Disney, Yahvé, Yankee, Yokaï

 
flammes_temps.jpg
 
 
Histoire = le Nom-la Forme
donc l’OPINION doublée d’évolutionnisme
ou comment INVENTER L’HISTOIRE.


TRANS-FORMER : aller au-delà du Nom-la Forme.
 
 
NOUS VOULONS DES INFORMATIONS (disent les tortionnaires d’un État démocratique, aujourd’hui tous les États sont démocratiques). NOUS VOULONS DES BITES INFORMATIQUES (disent les services de renseignements de ces mêmes États dits démocratiques).

Voir aussi la page : Pierre Philosophale ou EAU EN POUDRE

INFORMATION : le Nom-la Forme.
INFORMER : rendre informe ou imposer la pensée unique : robotiser. Telle est la fonction de « l’information », soit : raconter des histoires.
On ne peut informer, ou le sens de ce mot prend tout son sens, car par exemple dans un témoignage, en justice, on a besoin de témoin pour raconter un fait : une personne aura vu un chat blanc, une autre aura vu un coq noir.
Pour le « scientifique », il lui faut se convaincre lui-même et surtout ses collègues, alors il lui faut un appareil de mesure pour appuyer une opinion, sinon on ne le croira pas. Ainsi il a besoin d’un consensus… d’une opinion…
On a fabriqué des conventions-opinions : mètre étalon en Platine, de peur que chacun fabrique la longueur du mètre qui lui plait !
Il y a aussi le départ du temps de l’ère Chrétienne. (L’an zéro, après l’invention du zéro).
Nous sommes dans le Nom-la Forme, ce monde de l’information et de l’opinion en croissance.
 
Le Nom-la Forme : un objet devient « réel », dans la mesure où il fait des petits : il répète, et par là-même il devient archétype ou embryon de pensée unique, de grégarisme, de clichés : tout le monde participe de ce Nom-la Forme. Exemple : une table, tout le monde sait ce que c’est, parce que tout le monde s’accorde sur le Nom-la Forme en compagnie de celui qui l’a construite. MAIS, QU’EST-CE QUE C’EST UNE « TABLE » ? Certains y mangent dessus, d’autres non. Ainsi tout ce qui n’a pas de « modèle exemplaire », donc qui n’a pas le Nom-la Forme est dénué de sens, non reconnu, non mesurable par le « scientifique », le juge, donc rejeté par le grégarisme ou conventionnel.
Les êtres humains sont fainéants par nature, ils aiment la routine, le confort ou sécuritaire, le conventionnel, L’AUTOMATISME, LE « ISME » SI PETIT-PÈRE-DES-PEUPLES ; c’est pour cela que le républicanisme marche si bien et permet de se faire autant d'argent.

Au temps de l’ÂGE D’OR les êtres ne se reconnaissaient dans le réel que dans la mesure où ils cessaient d’être eux-mêmes : ils réalisaient le Soi-Instant ou domptaient parfaitement leur ego. Alors que l’humain moderne, celui des 10.000 ans de la voie de l’Agriculture, se contente D’IMITER ET DE RÉPÉTER LES GESTES D’UN AUTRE, ET DE COPIER LE NOM-LA FORME. IL N’Y A DONC PAS DE LIBRE ARBITRE. Car l’humain moderne en répétant les gestes ou l’archétype en question se reconnaît comme réel, comme existant, comme ‘je’ avec le j minuscule puisqu’il s’agit d’opinion ou grégarisme lié à l’ego. L’humain de la voie de l’Agriculture ne devient « lui-même », son ‘je’, que dans la mesure où il cesse précisément d’être lui-même, IL PRÉFÈRE VIVRE L’ILLUSION, LE CONFORT ; IL VIT DANS LA DUALITÉ, LE DOUBLE DE LUI-MÊME ; IL PRÉFÈRE SA COPIE.
Non, pas de « libre arbitre » ou piège de la volonté grâce à l’ego ; il n’y a pas de « liberté d’expression ». Déjà, l’enfant n’a pas son libre arbitre, on le force à « aller à l’école » pour devenir plus tard un bon enrichisseur des Couilles en Or, et les parents le fabrique à leur convenance. Le libre arbitre chez l’être humain des 10.000 ans de la voie de l’Agriculture est impossible à cause de son emprisonnement dans les archétypes ou grégarisme ou histoire. Le même emprisonnement est le DESTIN (Karma ou dualité cause-effet). Libre arbitre et destin concernent le corps, donc l’ego. le Soi les transcende (Ramana Maharshi, entr. 193). Donc le destin ne peut qu’être lié à l’histoire, à l’évolutionnisme ou chronologie entre un avant et un après ; d’ailleurs les actuelles « lois mémorielles » de l’étatisme dictatoriale de quelques pays dont la France sont des insanités envers l’humanité.
Celui qui demande le soulagement de ses peines les conçoit lui-même ! Celui qui veut sauver le monde des méchants gouvernements les entretien lui-même. Celui qui veut se débarrasser des méchants banquiers les entretien lui-même. Bref, les religions du Salut auto entretiennent la Chute, et c’est pire avec la Super Carotte « fin des temps ».

Le geste sacrificiel, non seulement reproduit exactement le sacrifice initial révélé par un Dieu ou une vibration extraterrestre quelconque, il y a très longtemps ou « au commencement des temps », mais ce sacrifice a lieu en ce même Instant historique ou mythique primordial. Ainsi, tous les sacrifices sont accomplis au même Instant mythique ou historique de LA PREMIÈRE FOIS ET COÏNCIDE AVEC LUI : il y a comme une sorte de Réalisation du Soi-Instant FAUSSÉE : un faux temps sacré, un faux temps arrêté ou suspendu.
Il en est de même de toutes les répétitions ou IMITATIONS des archétypes ; et par cette imitation, l’être humain est projeté à l’époque mythique ou historique quand les archétypes ont été créés pour la première fois et se sont ensuite répandus par l’opinion et grégarisme.
Dans la mesure ou un acte, ou un objet, acquiert une certaine « réalité » par la répétition des gestes ou l’acquisition du Nom-la Forme, il y a comme abolition du temps qui coule, abolition de l’histoire ; et celui qui reproduit le geste ou le Nom-la Forme se trouve ainsi transporté dans l’époque mythique où a eu lieu la révélation de ce geste exemplaire, ou de cet objet « nouvellement né » (le premier exemplaire).
L’abolition du temps qui coule et la projection de l’humain dans le temps mythique, dans l’ÂGE D’OR, ne se produisent naturellement qu’AUX INSTANTS, LÀ OÙ L’HUMAIN EST VÉRITABLEMENT LUI-MÊME : IL EST LE JE SUIS CELUI QUI SUIS, IL NE RÉALISE DANS SA VIE QUE DES ACTES ESSENTIELS, DES ACTES PREMIERS. IL N’UTILISE QUE LE TEMPS QUI COULE OU TEMPS PROFANE QUE DANS LE « DEVENIR ».
 
Concernant le temps qui coule ou histoire, l’évolution, il faut bien avoir en mémoire qu’il peut y avoir effectivement DES INFLUENCES-VIBRATOIRES EXTRATERRESTRES qui ont conditionnées nos vies depuis les 10.000 ans de la voie de l’Agriculture, parce qu’icelle N’EST PAS NATURELLE ET AVEC ELLE LA SÉDENTARITÉ QUI VA FAIRE NAÎTRE L’ÉTATISME ET SES LOIS ET SON AUTORITARISME. Comme n’est pas naturel le temps qui coule ou évolutionnisme ou histoire.
L’anti sédentarité est le TAPIS VOLANT, qui comme le JARDIN symbolise l’ÂGE D’OR. Le Tapis comme le Jardin exprime la FÉLICITÉ PERMANENTE (il n’y a plus d’automne ni d’hiver mais un printemps permanent). S’il n’y avait que cela, les Musulmans avec leur Tapis de Prière ne s’y sont pas trompés !

Pour supporter le temps de l’histoire (les défaites militaires entre autres), les Hébreux-Juifs cherchent précisément à « tuer le temps qui coule », mais ils le transportent dans un avenir linéaire en une « fin des temps » si confortable en attendant pour trafiquer tout ce qu’on veut dans ce temps de l’histoire ! Les Hébreux-Juifs surtout mettent à mort le Réalisé vivant ou Messie-Roi ou DRAGON APPRIVOISÉ, comme pour empêcher le rayonnement de l’Instant : ils préfèrent le temps qui coule !
Pourtant, dans le Testament d’Asher (VII, 3) le Messie tue le Dragon sous l’eau, qui indique l’origine de la vie : L’EAU, et que l’ego-dragon fut dompté.
Même indication dans Psaumes 74, 12-13 : « Pourtant, ô Dieu, mon roi dès l’origine, l’auteur des délivrances au milieu du pays, toi qui fendis la mer par ta puissance, qui brisas les têtes des monstres sur les eaux ».
NOTE : On ne tue pas un Dragon donc on ne tue pas l’ego : « Je SUIS », personne ne peut nier son propre être, donc s’il tue son Dragon il se tue lui-même ; ainsi Saint Georges luttant « héroïquement » avec son Dragon le tue, donc Saint Georges n’existe pas. Saint Georges est comme celui qui veut transformer l’eau en eau sèche ! Mais d’autres Saints moins ignorants parviennent au même résultat SANS VIOLENCE, SANS COMBAT contre le Dragon (voir les légendes françaises de Saint Samson, Saint Julien, Sainte Marguerite, Saint Bié, etc.
Les Dragons et Serpents sont presque tous identifiés aux « maîtres des lieux », les autochtones, donc à l’ego, que doivent combattre les nouveaux venus, les « conquérants », ceux qui doivent formater les nouveaux territoires occupés. Ce qui amène le phénomène de 2015 sur l’immigration invraisemblable qui va « occuper » l’Europe, ce qui immanquablement fait la partie d’un Plan caché de cette Oligarchie du républicanisme et de sa finance internationale : REPEUPLER L’EUROPE ET EN CHASSER (domestiquer ?) SES ANCIENS HABITANTS.

Quand un fait historique devient dérangeant, il est transformé en MYTHE (fable, histoire, invention).

Le personnage historique est un modèle mythique, le Premier, le héros (le demi-Dieu). Notons que Héro désigne aussi la drogue dure nommée « Héroïne » qui fait si bien « planer comme un Dieu »… Mais Héros sonne aussi comme HÉRAUT : le messager du roi, donc de l’intermédiaire entre Dieu et les peuples. Le Héraut proclame, annonce.
En parallèle au Héros figure l’événement qui lui aussi fait la partie des actions mythiques (lutte contre une entité, contre des ennemis, etc.).
Dans les deux cas le grégarisme ou opinion populaire en font UN MOULE POUR FAÇONNER LES PEUPLES : au bout de deux ou trois siècles des personnages authentiques sont manipulés et transformés par l’opinion afin de se modeler sur la mentalité supposée originel, ET ÉTANT ORIGINEL ELLE NE PEUT QU’ACCEPTER QUE L’INDIVIDUEL, LE JE, L’EXEMPLE PREMIER.

Ce phénomène des archétypes (de l’Arche de Noé ou modèles originaux) est récent, datant des 10.000 ans ou du supposé Noé et de son déluge, ou d’un déluge portant d’autres noms selon le point de vue d’autres peuples. Mais à L’AGE D’OR les êtres humains se défendaient contre l’évolutionnisme ou invention de l’histoire ; c’était l’ÂGE D’OR parce qu’il n’y avait JAMAIS DE NEUF (le « Nouveau vu à la Télé » de notre société de consommation, donc de l’histoire), avec en plus le supplice de l’irréversibilité du temps, d’où d’ailleurs l’imaginaire moderne de rêver à « remonter le temps », ou à « voyager dans le temps ».
Les Anciens de l’Âge d’Or « ignoraient » le temps qui coule ; ils le « régénéraient » en permanence. De nos jours nous avons gardé un embryon de cette régénération : « le Premier de l’An », qui évidemment est devenu un machin commercial !


Le Héros, l’Archétype sont aussi liés à la MAGIE (illusion) comme l’est le Nom-la Forme : le but du Théurgiste était de rendre par une Magie cérémonielle, appelée Magie Théurgique ou Bienveillante (opposé à la magie noire ou l’ego reste si prégnant), les Esprits visibles aux yeux des mortels. Faire entrer en résonance les Atomes en sommeil avec ceux du Théurge. Avoir le geste juste, la parole juste au moment juste et en rythme ! Donc tout un Art…
La Magie est par excellence le Nom-la Forme : Le signifiant était lié au signifié, le mot à l'être ou à la chose qu'il signifie. Écrire le nom d'une personne ou d'une chose, c'était susciter cette personne ou cette chose, et à l'inverse, détruire le nom abhorré ou sa représentation équivalait à détruire l'être ou la chose elle-même.
L’être humain théurgique et les Dieux SE CONFONDENT : ILS S’INVENTENT TOUS DEUX. De plus prier ou invoquer un Dieu revient à le contraindre, donc à mettre en œuvre l’OPINION. Chaman ou médecine théurgique et magie se confondent. Hélas, dans le temps de l’histoire l’humain est déchiré entre la terrifiante et guerrière dualité du pur et de l’impur.

Retrouver l’ÂGE D’OR est le mariage du Fils renouvelé (ressuscité) avec la Déesse-Mère et Sœur ou Père-Mère renouvelé également : l’Hermaphrodite ou UNITÉ (plus de dualité mâle-femelle).
Retrouver l’ÂGE D’OR est retrouver LA PIERRE : Prométhée, mouture de création de l’humain, selon la légende disait que des Pierres ont conservé une odeur humaine. Là, je suis d’accord avec lui ! Ne pas oublier que la Pierre descend du Ciel (météorite), comme les « textes descendus du Ciel » dans les religions révélées. La Pierre symbolise ce qui est origine, androgyne, c’est pourquoi elle ne doit pas être taillée, sinon ça nous donne « les Tables de la Loi ».
PIERRE BRUTE = LIBERTÉ, FÉLICITÉ, AMOUR.
PIERRE TAILLÉE = ÉTATISME, SERVITUDE ET SÉDENTARITÉ ET CITOYEN.
PIERRE TAILLÉE = ÉMERAUDE TOMBÉE DU FRONT DE LUCIFER.

TOUTES PIERRES EST VIVANTES.

RÉSUMÉ : Toute construction est un commencement d’histoire, un scénario, un temps qui coule, une chronologie tueuse avec naissance et mort, un début et une fin. Seul le Soi ou Instant est SANS TRACE D’HISTOIRE, c’est d’ailleurs pourquoi un malade d’Alzheimer au moment de mourir retrouve toute « sa mémoire » ou l’intégralité de ses facultés mentales, le cerveau n’étant pas la source de la Conscience, il n’est qu’un simple récepteur.
D’ailleurs, la mal-à-dit est une perte de l’Instant, alors on a recourt à des incantations pour retrouver cet Instant, cette Félicité naturelle. On fait revenir le malade « en arrière », à l’Origine, à ici et maintenant, le NU des Gaulois (le NOW des Anglais, le NOUN ou Eau Primordiale des Anciens Égyptiens…). Se rappeler que s’il n’y a personne pour voir passer le temps, il n’existe pas ! Le temps est donc une conception du mental ou ego. LE TEMPS EST UNE MAL-À-DIT : un travestissement de l’Instant transformé en Nom-la Forme, le D.I.T. ou Instant ou déité est défiguré, d’où la Mal-à-dit : le DIT, l’Instant est souffrant.
Avec l’oublie de l’ÂGE D’OR, nous sommes passé du principe d’incertitude et donc de la Création pure ou non fixation au principe de causalité ou dualité cause-effet : pur déterminisme ou fixation-prison.
À L’ÂGE D’OR, si absolument tout était possible, comme écrit le psychiatre de chez C.G. Jung : Pierre Solié, dans son livre : Médecine initiatique - Aux sources des psychothérapies, si les pelles travaillaient seules dans la neige, il convenait de les surveiller de près, sous peine qu’elles ne deviennent trop vivantes et prennent leur autonomie et se retournent contre les humains ! Voyez ce qui arrive à l’Apprentie Sorcier dans le dessin animé du temps de Walt Disney où les balais sans commandement et laissé à eux-mêmes provoquent un quasi déluge ! Ce qui veut dire aussi que même à l’ÂGE D’OR, la Vraie Liberté ne peut être totale, sinon on retourne à notre époque d’Enfer du libéralisme et du mondialisme et fausse liberté, etc. TOUT EST DANS TOUT.

 
[En référence à : Le mythe de l’éternel retour, de Mircea Eliade]
 
 

Dernière mise à jour : 18-09-2015 22:50

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >