Accueil arrow News arrow Dernières news arrow ACCIDENTS
ACCIDENTS Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 10-10-2015 22:57

Pages vues : 3022    

Favoris : 420

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Alchimie, Amour, Anarchie, Argent, Assassiner, Banques, Bible, Bomb, Bombes, Bourgeois, Cacapitalistes, Cesium, Chaos, Communisme, Complot, Chronologie, CIA, Cinéma, Crottasocialistes, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Dragons, Drogue, Dualité, Dynamite, Eau, Église, Esprit, État, Europe, Famille, FBI, Feu, Forêt, France, Gadlu, Gaule, Goulag, Gouvernement, Guerre, Haine, Hébreux, Hollywood, Homéopathie, Humain, Illusion, Image, Inquisition, Instant, Internet, Itri, Jardin, Jérusalemisation, Jihad, Juifs, Justice, Labyrinthe, Laïcité, Libéralisme, Liberté, Lucifer, Lumière, Maffia, Magie, Manipulation, Médecine, Merde, Métaux, Monarchie, Mondialisme, Morale, Mort, Musiques, Nature, NSA, Obnos, Occulte, Oligarchie, Opinion, Or, Pagan, Paradis, Pétrole, Peur, Pierre, Politique, Pouvoir, Prisons, Ptah, Pyramides, Qbit, Races, Reflet, Religions, Renseignement, République, Révolution, Rire, Robot, Royauté, Russie, Sagesse, Satan, Science, Sécurité, Sexe, Silence, Spirale, Spirolution, Sociapital, Supplices, Synarchie, Talfumiste, Tao, Télépathie, Temps, Ténèbres, Terreur, Terriens, Tétéphone, Tétévision, Thermodynamite, Touta, Tradition, Transformation, Transhumanisme, URSS, USA, Vide, Volonté, Washington, Walt Disney, Yahvé, Yankee, Yokaï

 
Hebergeur d'image
 
 
ACCIDENTS
et ses conséquences par
rapports à L’ÂGE D’OR

ACCIDENTS : LA GUERRE DE TOUS CONTRE TOUS.
 
 
Voir aussi les pages :
- Pierre Dure Temps
- Taille de pierre parasismique

ACCIDENT.
[ACCIDENS] [INCONVENIENT] Monde du Courant, du fluide. Accident /survenir : contraire de constant/fluide, contraire de l’Âge d’Or.
Quand l’homme se fait de l’absolu une conception qui convient à ses appétits, dans le monde du temps profane (ou spatio-temporel). Fabriquer ou imaginer un extérieur, en oubliant son intérieur. D’où le danger d’une imagination mal contrôlée. C’est aussi ce qui arrive quand on naît : on entre, comme toute Matière, dans le temps profane ou temps des accidents. Il y usure et fatigue : “ l’injure du Temps ”.
Le temps profane ou temps visible, celui qu’il y a entre une naissance et une mort. Dés la première seconde après la naissance, le chrono est enclenché.
C’est le monde des êtres gouvernés par la Nature, hors du domaine “ des Dieux ”. Accident parce que prisonnier de la Matière ; et tout ce qui est organiques : animaux, végétaux, est obligé de manger. Les trois règnes sont attaqués par des microbes, et autres maladies, attaqués aussi par leurs semblables. Il faut être vigilant au début de la croissance des choses, et même après. Une fois arrivé dans le monde visible, c’est la tempête du changement qui frappe de tous les côtés. Rien n’est pareil d’un instant à l’autre.
La Pré-Matière devenant Matière est déjà “ morte ” puisque matérialisée.
Ainsi la vie existait probablement bien avant la Matière, et était peut-être le produit d’un “ champ ” spirituel pré-existant, sorte de TOUT ou “ Grand Livre ” (d’après Rudolph Hauschka).
Le vivant meurt, mais l’inverse n’est pas possible. On ne peut créer du vivant à partir de la mort (sauf dans le mythe de Frankenstein, PROMÉTHÉE moderne, héros de Mary Godwin Shelley).
Depuis le “ commencement ” nous faisons tout pour nous faciliter la vie : construire une habitation, se chauffer, se vêtir, cultiver, manger, échanger, chanter, inventer, démolir, réparer, etc. Cela peut aussi s’appeler « Évolution ».
Dans le temps des Accidents, les gens aiment la nouveauté. Faire vendre un paquet avec imprimé dessus “ nouveau ”, ça marche !
La Matière/Forme est conditionnée par 2 jambes ou 6 pattes pour avancer ; le parapluie est conditionné par son maître. Il y a aussi les Accidents des découvertes scientifiques.
Mais le plus dur, ce sera de lutter contre soi-même, étant donné que dès qu’il y a naissance, il y a attaque, d’où Accidents. Il faudra lutter dans ce monde des Accidents. Avant “ la Chute du Paradis " il n’y avait pas de différences entre Accidents et invisible.
 
Les accidents concluent à partir du sensible (matière visible) de ce qui doit être l’éternel immuable (le
fixe). Il y a inversion du rôle. C’est la pièce coulée (l’homme) qui décide de ce que doit avoir la forme du moule où il a été coulé/formé. (Jean Coulonval, Synthèse et Temps Nouveaux).
Conclure à partir de l’invisible est ce que font les Anciens.

Monde du N.O.M. et de la voie de l’Agriculture et de son économie :
- VISIBLE Invisible (physique actuelle), le rationnel qui veut des preuves. Période actuelle : démesure et vouloir mesurer l’infiniment petit, et mesurer tout et n’importe quoi.

Monde de l’ÂGE D’OR :
- INVISIBLE Visible : c’est Coulonval, Saint PAUL, l’Adepte, le Mystique, le Réalisé.
C’est l’Ancien monde : le monde du domaine physique, de l’être et du DIRECT, de ce que l’on a sous ses pieds la Terre, et au-dessus de sa tête le Ciel. L’Origine est le Principe Originel, donc les choses se construisent bien de l’Invisible vers le Visible.

Les ANCIENS avaient une technologie immensément supérieure à notre actuelle pitoyable et dangereuse thermodynamique, parce que les Anciens VOYAIENT L’ENSEMBLE : LEUR EGO ÉTAIT DOMPTÉ, ACCORDÉ SUR L’ENSEMBLE COMME DANS L’ÂGE D’OR. Ils nous ont légués des chef-d’œuvres comme les Grandes Pyramides ou autres bâtiments SANS SIGNER, DONC SANS EGO ; de nos jours nous avons des réalisations ridicules ET QUI SONT SIGNÉS, PREUVES DE LA CATASTROPHE DU PASSAGE DU MOI COLLECTIF AU MOI INDIVIDUEL. NOUS SOMMES PASSÉ DE L’ÉTERNEL AU TEMPOREL OU MONDE DES ACCIDENTS.

Le monde de l’Âge d’Or se ressent encore un peu jusqu’à la fin de l’Égypte ancienne. Car il appartient à l’extraordinaire UNITÉ SCIENTIFIQUE, et donc artistique, les deux ne se séparent pas, qui ne varient pas d’il y a plus de 100.000 ans à environ moins 10.000 ans avant notre ère, avant que ne se propage la catastrophe du Néolithique et de la voie de l’Agriculture. La Science Ancienne ne varie pas des Asturies en passant par le Don, la Chine, le Pérou, etc. Les peintures de l’art du Paléolithique dans des cavernes montrent une grande maîtrise par des formes très stylisées et la technique, avec souvent un réalisme des formes très poussé, pour commencer à décliner évidemment avec l’arrivée du Néolithique il y a environ 12.000 à 10.000 ans, quand l’humain commença à « domestiquer » les graminées et les animaux, ce qui amena le commerce et la sédentarité et les guerres. C’est à partir de là que commence l’aventure thermodynamique : l’arc et la manufacture des cordes et des flèches, des filets de pèche, des hameçons et des embarcations capables d’assez longs voyages. Tout cela allait développer le mental et le conséquences qui vont avec : pour le meilleur mais surtout et très nettement POUR LE PIRE : on s’éloignait déjà du monde des accidents par une activité imaginaire déclenchée par l’intimité des différentes modalités de la matière. Travailler le silex, rattacher des peaux de bêtes ou des planches de bois, préparer des pointes de flèches ou mouler une statuette en argile développait le mental en des analogies innombrables. L’artisan devenait une sorte de héros riche de signification. Matière et imaginaire s’enrichissaient continuellement, comme en Alchimie. L’être humain ancien ne se coupait pas « D’EN HAUT », la continuité était totale, il y avait échange permanent « entre le haut et le bas, et l’inverse ».

Les « progrès » réalisés pendant le Mésolithique commencent LA DIVISION : PERTE DE L’UNITÉ CULTURELLE DES PEUPLES PALÉOLITHIQUES qui va déclencher le « melting pot » cher au Nouvel Ordre Mondial de cet après 1789, et qui sera la caractéristique principale de ce que nous nommons les « civilisations », qui comme son nom le résonne indique les habitants des villes et cités. Là commence la DIVISION ENTRE PAÏENS ET RELIGIONS MONOTHÉISTES, c’est-à-dire que commence la division entre les Chasseurs-Cueilleurs et Nomades, et les « Nouveaux civilisés ». Comme pour maintenant, cette division n’implique pas, ni la disparition de la spiritualité chez les Chasseurs-Cueilleurs, ni la disparition de la spiritualité chez les Païens.

IL Y A LA MÊME CONTINUITÉ DES CHASSEURS-CUEILLEURS ET PAÏNS TOUJOURS ACTIFS DE NOS JOURS, MAIS EN INVERSE : après le triomphe de la voie de l’Agriculture et de son économie, les Chasseurs-Cueilleurs se transformèrent en envahisseurs indo-européens comme les invasions et conquêtes des TURCOS-MONGOLS entreprises sous le signe du chasseur par excellence : le carnassier. Les membres de confréries militaires et cavaliers nomades de l’Asie Centrale se comportaient à l’égard des peuples sédentaires comme s’ils chassaient des carnassiers qui dévorent les herbivores de la steppe. AUJOURD’HUI LES CHASSEURS-CUEILLEURS SONT LES « LOUPS DE WALL STREET » DE CETTE FOLIE FINANCIÈRE INTERNATIONALE, puisque C’EST L’ARGENT QUI EST DEVENU NOMADE et qui PRATIQUE LA CHASSE AUX PEUPLES SOUS TOUTES LATITUDES. TOUT EST BIEN INVERSÉ : les Couilles en Or de Wall Street et de la City de Londres ont le comportement des carnassiers Mongols : conquête d’un territoire et mise à mort « d’un fauve » sera le modèle mythique de la conquête d’un territoire et du DÉVELOPPEMENT DE L’ÉTATISME. Par exemple, en Afrique et ailleurs, la « chasse rituelle » est effectuée à l’occasion des initiations et de l’instauration d’un nouveau chef.
Chez les Assyriens, les Iraniens, les Turco-Mongols, les techniques de chasse et de la guerre se confondent. Partout dans le monde eurasiatique, depuis l’apparition des Assyriens jusqu’aux débuts de l’époque moderne, LA CHASSE CONSTITUE À LA FOIS L’ÉDUCATION PAR EXCELLENCE ET LE SPORT FAVORI DES SOUVERAINS ET ARISTOCRATIES MILITAIRES. Là encore nous retrouvons la division Païens-Citoyens ou winner-loser : le prestige fabuleux du chasseur et du guerrier par rapport à celui du cultivateur : le bouseux sur sa terre collante (terre assimilée à la FEMME-FÉCONDATION, alors que la ville ne produit que de la chefferie, de l’administration). Chez certains peuples comme en Colombie seule la vie de chasseur vaut d’être vécu, alors que 75 % de leur nourriture provient de la pêche et de l’horticulture.
Des centaines de milliers années vécues parmi le monde animal ne pouvait que laisser des traces, une symbiose mystique avec ce monde animal, surtout qu’il pouvait y avoir une exacerbation religieuse lors du manger du gibier cru, comme avant l’utilisation du feu pour cuire les aliments (début du confort digestif).

En devenant LE PRODUCTEUR DE SA NOURRITURE, l’être humain modifia son comportement, il se coupait de la Nature, de SA NATURE en modifiant son comportement ancestrale vieux de millions d’années, ET QUI COMPORTAIT LA NOURRITURE PRANIQUE. Dès lors, le recul de l’ÂGE D’OR était inévitable car l’humain se mettait à COMPTER LE TEMPS : IL L’INVENTAIT, le cultivateur sera obligé d’élaborer des projet plusieurs mois à l’avance avant leur application, et obligé d’exécuter des ordres précis, une série d’activités complexes en vue d’un résultat lointain, et jamais certain : LA RÉCOLTE (et le stockage). On entrait ainsi dans l’évolutionnisme ou géométrie de la ligne droite dont dépend la thermodynamique. En outre la voie de l’Agriculture impliqua LA DIVISION DU TRAVAIL DIFFÉREMMENT ORIENTÉE QU’AVANT, CAR LA PRINCIPALE RESPONSABILITÉ DANS L’ASSURANCE DES MOYENS DE VIVRE REVENAIT DÉSORMAIS AUX FEMMES (la fameuse « femme au foyer » que les féministes US des années Hippies et faiseuses de « théorie du genre » voudront détruire, sous prétexte « d’égalité », mais bien plutôt pour se convertir à la religion de la City de Londres ; l’argent devenait une nourriture par excellence).

Au choix de la voie de l’Agriculture se joint les conséquences spirituelles de l’humanité. Dans la voie de l’Horticulture il s’agissait seulement D’APPRIVOISER LES PLANTES, donc de ne pas produire à outrance, de ne pas forcer la Nature. Dans le cas de la voie d’Agriculture il s’agit de PRODUIRE, PRODUIRE, PRODUIRE, et donc POLLUER, POLLUER, POLLUER, et donc ASSASSINER, ASSASSINER, ASSASSINER. Avec le triomphe de la Céréaliculture commencèrent LES INVERSIONS DE VALEURS, nous entrions véritablement DANS LE MONDE DES ACCIDENTS. ET APRÈS 1789 L’AGRICULTURE FUT REMPLACÉE PAR LA CHASSE À L’ARGENT : LES CARNASSIERS DE LA CITY DE LONDRES ET LEURS CARNAGES.

Le cultivateur n’apprivoisant pas les plantes est UN ASSASSIN : il tue pour assurer son existence. Alors que le Chasseur-Cueilleur attribue la responsabilité de ses actes À UN AUTRE, UN ÉTRANGER. Le chasseur craint la vengeance de l’animal abattu (il craint son âme), il peut se justifier devant le Seigneur des Fauves. Dans la voie de l’Horticulture il n’y a pas de meurtre puisque il s’agit comme déjà écrit d’apprivoiser les plantes : on leur demande en quelque sorte LA PERMISSION DE LES MANGER et ont leur offre des compensations : IL Y A COMME UN ÉCHANGE, UNE SOLIDARITÉ MYSTIQUE HUMAIN-PLANTE-RACINE, comme elle existe aussi entre l'HOMME-ANIMAL.
MANGER UNE TRANCHE DE VIANDE DE BŒUF OU UNE CAROTTE : IL Y A MEUTRE DANS LES DEUX CAS. Ce n’est pas le cas de la nourriture prânique, qui peut faire penser à une sorte de PARTHÉNOGENÈSE (absence de dualité mâle-femelle, ou réunion des deux).
NOUS SOMMES BIEN DANS LE MONDE DES ACCIDENTS…
Aussi bien dans la voie de l’Agriculture que dans celle de l’Horticulture nous avons la spiritualité cosmique : rénovation cyclique du monde, le temps n’existe pas.

ÂGE D’OR = RÉNOVATION CYCLIQUE DU MONDE À PARTIR DE LA PIERRE OU MINÉRAL.
ÂGE DE L’AGRICULTURE = RÉNOVATION CYCLIQUE DU MONDE PAR LE VÉGÉTAL.


La Pierre est du domaine du JARDIN, là où on apprivoise les plantes : ON NE TAILLE PAS LA PIERRE, CAR C’EST LA TUER, LA RENDRE PROFANE. LA PIERRE BRUTE EST SYMBOLE DE LIBERTÉ alors que la Pierre taillée est servitude et ténèbres. C’est pourquoi de nos jours nombres de chercheurs s’interrogent sur la science de l’assemblage des Pierres de la Grande Pyramide ou de temples Maya, ou d’alignements sacré comme Göbekli Tepe (photo en haut de page), et du parfait poli de certains énormes blocs très durs. POUR NE PAS TUER LES PIERRES ONT LES MOULE.
Des Pierres il y en a partout partout partout, la Terre est une grosse PIERRE AVEC UN FEU CENTRAL, alors pour en prendre vraiment conscience IL FAUT EN PRENDRE UNE SUR LA GUEULE QUI VIENT DE TOMBER DU CIEL (comme une météorite). AINSI LA PIERRE SERA SACRÉE. Dans les cavernes et grottes d’autres Pierres sacrées sont les stalactites (descendant) et les stalagmites (montant comme l’Eau de Rosée). En Taoïcité les stalactites servent à préparer des médecines d’immortalité (la Pierre ça dure longtemps… ).

La Pierre associée à l’Agriculture nous a donné la sédentarisation et la « civilisation », mais pas à cause de la Pierre libre, à cause de l’humain et des céréales, donc à cause de l’ACCIDENT !
Bien-sûr la Première Pierre est la Pierre Philosophale, celle qui régénère l’âme ou fait redécouvrir le Soi-Instant et l'Âge d'Or !
 
 

Dernière mise à jour : 10-10-2015 23:26

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2020 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >