Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Sécuritaire et anti-sécuritaire = électro…
Sécuritaire et anti-sécuritaire = électro… Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 21-10-2015 17:19

Pages vues : 2709    

Favoris : 341

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Alchimie, Amour, Anarchie, Argent, Assassiner, Banques, Bible, Bomb, Bombes, Bourgeois, Cacapitalistes, Cesium, Chaos, Communisme, Complot, Chronologie, CIA, Cinéma, Crottasocialistes, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Dragons, Drogue, Dualité, Dynamite, Eau, Église, Esprit, État, Europe, Famille, FBI, Feu, Forêt, France, Gadlu, Gaule, Goulag, Gouvernement, Guerre, Haine, Hébreux, Hollywood, Homéopathie, Humain, Illusion, Image, Inquisition, Instant, Internet, Itri, Jardin, Jérusalemisation, Jihad, Juifs, Justice, Labyrinthe, Laïcité, Libéralisme, Liberté, Lucifer, Lumière, Maffia, Magie, Manipulation, Médecine, Merde, Métaux, Monarchie, Mondialisme, Morale, Mort, Musiques, Nature, NSA, Obnos, Occulte, Oligarchie, Opinion, Or, Pagan, Paradis, Pétrole, Peur, Pierre, Politique, Pouvoir, Prisons, Ptah, Pyramides, Qbit, Races, Reflet, Religions, Renseignement, République, Révolution, Rire, Robot, Royauté, Russie, Sagesse, Satan, Science, Sécurité, Sexe, Silence, Spirale, Spirolution, Sociapital, Supplices, Synarchie, Talfumiste, Tao, Télépathie, Temps, Ténèbres, Terreur, Terriens, Tétéphone, Tétévision, Thermodynamite, Touta, Tradition, Transformation, Transhumanisme, URSS, USA, Vide, Volonté, Washington, Walt Disney, Yahvé, Yankee, Yokaï

 
Hebergeur d'image
 
 
Sécuritaire et anti-sécuritaire = électromagnétisme
où le règne de L’ÂGE DU FER/FAIRE
et de la pollution mondialisée
(y ajouter les chemtrails et
les médias et les partis politiques).
Toute cette civilisation est
construite sur l’électromagnétisme.


La civilisation des peuples-écrans-sur-pattes
ÉCRANOMANIE
 
 
Voyez les gens collés sur leur tétéphone portable dans la rue ou dans un transport en commun, comme s’ils tétaient encore leur mère (ou leur père avec la tétéorie du genre), comme s’ils avaient le besoin de tenir dans leurs mains le nounours ou la poupée ou le camion, ou le biberon de leur enfance.
Le tétéphone portable n’est pas un engin « social » à la mode du social, mais un ENGIN DE MORT ; IDEM POUR LA TABLETTOMANIE INFORMATOC. DES GENS DEVIENNENT DES ÉCRANS À PATTES. Ils s'accrochent désespérément à leur écran, comme UN BESOIN D’ÊTRE RELIÉ, ce qui confirme là encore l’Humain Religiosus, mais rendu ici à l’état de robot.

Vous ne fumez pas et ne voulez certainement pas être « fumeur sans l’avoir voulu » à cause des fumeurs autour de vous. Le dogme du régime républicain chie des lois pour que fumeurs s’intoxiquent dans leur coin et n’intoxiquent pas les non-fumeurs. Il n’est va absolument pas de même de la pollution électromagnétique qui envahit maintenant notre Terre. Le tabac à côté n’est qu’un doux parfum de feuilles séchées. L’électromagnétisme est même présent dans la maison d’habitation, et en puissance !
Voilà maintenant, et depuis des décennies (depuis Luigi Galvani, et même depuis William Gilbert) que l’électromagnétisme - dont personne ne connaît le principe (on l’utilise seulement) - SERT D’ARMES (dites « non létales »).
 
William Gilbert écrivait et préludait aux travaux de Galvani : « Toute Matière contient une certaine quantité de fluide élastique appelé PAR CONVENTION : ÉLECTRICITÉ. Si un corps vient à contenir + ou – de fluide élastique qu’il n’en peut contenir que sa quantité naturelle (déséquilibre), il en résulte des surprises ». De nos jours, et à tord, on a totalement abandonné l’électricité statique considéré comme « ennemi » dans l’industrie électronique, comme par hasard !!! Industrie électronique actuelle dans le thème Thermodynamique…
Ce sont surtout les hyperfréquences (SHF) qui sont dangereuses (micro-ondes utilisées dans les radars et les fours de cuisine domestique et les téléphones portables).

L’électromagnétisme est utilisé comme arme agissant sur le cerveau, donc sur le corps (le cerveau est un organe comme un autre), afin d’en modifier le comportement ; comme si le dictateur ou régime politique voulait robotiser ses sujets. L’électromagnétisme utilisé également pour perturber la composition du sang.
Déjà, le temps et ses changements, la température et l’humidité affectent les corps humains et autres formes de vie ; alors un rayonnement électromagnétique artificiel sera dévastateur.

La religion du socialisme pendant ses 74 années de culte ne pouvait que donner nombre de chercheurs sur le cerveau et le comportement, dont notamment Ivan Pavlov et Leonid Leonidovitch Vassiliev. Il fallait endoctriner facilement puisque pour ces gens « Dieu n’existait pas », seule existait la « matière », donc l’illusion !!!

On comprendra aussi pourquoi les fréquences des radars (2700 à 3400 MHz) ne sont pas les mêmes dans les fours de cuisine à micro-ondes (2,4 GHz) ! Se rappeler l’expérience de Philadelphie (qualifié de « légende urbaine » par le Wikipédia qui n’en perd pas une concernant « sa neutralité dirigée » : ‘circulez ya rien à voir’).
Dans un four de cuisine à micro-ondes une eau à 2,4 GHz est déstructurée, morte, même si la composition chimique est restée la même (expérience avec des plantes qui n’apprécient pas l’eau micro-ondée). De toute façon on est encore et encore dans la saloperie de thermodynamique, mieux voudrait ne pas cuire ou seulement réchauffer les aliments pour le pas « tuer » leurs propriétés nutritives.

FABRIQUER UNE « ARME ÉLECTROMACHIN » ? Quelques bobinages de fil de cuivre, une mouvement dans l’une des bobines, une énergie électrique quelconque, et l’affaire est réglée.

Sur la lancée d’un Galilée à la Renaissance et la Réforme et l’invention de l’imprimerie, la technologie fait un bon grâce à Gilbert, puis à ses suiveurs comme Otto von Guericke et son générateur électrostatique (électricité dite « statique » ignorée en technique jusqu’à aujourd’hui).
Luigi Galvani, si on peut dire, « déclencha les foudres » de Volta et autres rationalistes genre judéo-maçonnerie spéculative, puisque cette secte venait de naître juste à Londres en 1717, temple de la Royal Society et de ses dogmes et certitudes indéracinables sous peine d’hérésie, malheureusement pour Galvani ! Une Royal Society attachée au rationalisme des Oliver Cromwell et autres judéo-maçons naissant.

Galvani s’inscrit dans le « camp » de Jean Coulonval (Synthèse et Temps Nouveaux) et de moi-même, et contre la judéo-maçonnerie spéculative, à savoir que « La vérité tout entière ne peut consister en un puzzle de vérités partielles cueillies un peu partout. Le Tout est autre chose et plus que le total des parties ». Donc l’énergie ne peut venir que du Soi, ou Instant, ou principe unificateur : HARMONIE ou AMOUR, LA FOI, le CENTRUM CENTRI, LE PRANA, et une foule d’autres noms suivant le point de vue de la personne. « L’ÉNERGIE » SE TRANSPORTE SANS SUPPORT, SANS FILS, sinon on tombe dans la thermodynamique ou le flux chauffe les fils métalliques (résistance).
L’électricité statique n’a pas besoin de fils. Volta a attaqué Galvani en se jetant sur lui avec sa rationalité : les effets sur les muscles d’une grenouille n’étaient pour Volta que purement « bio-chimiques », donc que du rationnel à cause de la présence du fer (outil de dissection de la grenouille). Galvani démontra que l’on pouvait obtenir des courants électriques SANS MÉTAL, ce qui foutait en l’air le dogme de la Royal Society. À partir de cette époque s’installa une Inquisition contre le Soi, contre l’énergie vitale que je me garderais d’appeler « vitalisme » (isme d’après lequel existe en toutes formes de vie un « principe vital » distinct de l’âme ; c’est-à-dire qu’il y a autre chose que des phénomènes bio-chimiques et physiques qui « animent » toutes formes de vie. En Inde on appel ça le PRANA, ou Ki en Chine, ou Archée en Alchimie, etc.
À cause de Volta et la Royal Society et autres judéo-maçonneries, l’être humain commence véritablement à se robotiser, à devenir une machine, un estomac et un sexe sur pattes, donc un consommateur, un numéro de carte d’identité et de sécurité sociale, et de place de travail dans une grosse entreprise ! Bref, une marchandise ou un numéro à code-barres. L’humain devenait un simple rouage d’une machine appelée Nouvel Ordre Mondial. Il en est de même de la médecine actuelle dite « traditionnelle », alors que la Vraie Médecine traditionnelle ne soigne pas par petits bouts d’organes par ci par là, mais SOIGNE L’ENSEMBLE DU CORPS ET DE L’ÂME, ET SANS CHIMIE À EFFETS SECONDAIRES ! Les « spécialistes » aussi bien en médecine qu’en toutes « spécialités » sont des charlatans qui illusionnent leurs auditeurs sous le prétexte qu’ils sont « spécialistes », donc des charcutiers de petits bouts d’organes, comme les rouages d’un robot dont un engrenage est usé ou a besoin d’huile.

Comme pour l’électromagnétisme, on ne sait toujours pas comment agissent les anti-dépresseurs ! Comme pour l’électricité statique, on ne sait pas le principe du courant continu (celui des piles et batteries par exemple, alors que le courant domestique de 50 Hz a des alternance et n’est donc pas continu). Tous les Noms-la Formes sont polarisés puisque dans le monde de la dualité et de l’illusion ! Et d’autant plus polarisé qu’ils sont vivant en assemblage de grande complexité.
Il faut savoir qu’un simple sèche-cheveux dégage d’importants champs magnétiques. Imaginez le champ produit par un tétéphone portable que les jeunes se collent sur le cerveau ! Depuis l’époque de Thomas Edison on connaît le danger des ondes électromagnétiques.

Le « on-off » d’un champ électrique provoque un phosphène dans le cerveau humain (voir les expériences du Professeur Arsène d’Arsonval, un pionnier de l’électrophysiologie).

Le mental de l’humain pouvant être si pervers que si une onde peut réparer le corps humain, elle peut aussi le détruire !
Bref, chaque corps ou Nom-la Forme a un potentiel électrique particulier, surtout ceux chez qui ça repousse si on leur coupe un membre, comme la queue d’un lézard ou la patte d’une salamandre. Chez la salamandre quand on coupe un membre il y a un courant de lésion qui devient moins positif et s’arrête pour devenir très négatif. À partir de là la géométrie des cellules se déclenche et change, comme une réinitialisation à partir de l’Original propre (le Soi-Instant identique de l’animal) provoquant la régénération du membre coupé : les os, la chair et vaisseaux sanguins, les nerfs, les muscles, la peau repoussent. D’un chien mort, il se forme des vers. C’est la Nature qui travaille, sauf si on aide la
Nature : il suffit d’observer la qualité de l’air, le lieu où le chien a été tué. La Nature trouve d’elle même les mânes favorables pour la transformation.
Donc les blessures et tumeurs cancéreuses ont une polarité très négative. Évidemment nous humains si on nous coupe un bras il ne va hélas pas repousser ! Imaginez ce qu’il se serait passé si la tête humaine coupée repoussait, c’en était finit de la révolution de 1789 et Louis 16 serait mort vieillard dans son lit… mais pour refaire pousser une tête humaine, si vous vous trompez de polarité et de puissance, vous faite pousser DEUX TÊTES. Imaginez Louis 16 avec deux têtes et donc deux cerveaux ! Là les républicains partent en courant ! Mais bien plus, cela corrobore l’Alchimie qui recréé en laboratoire un monde miniature EN « POUDRE » QUI PEUT SOIGNER TOUTES CHOSES DANS LES TROIS RÈGNES.
D’ailleurs, un amputé d’un membre garde la « mémoire » ou géométrie de ce membre  « comme s’il devait repousser »… Et autrefois il y a très longtemps ON SAVAIT FAIRE REPOUSSER UN MEMBRE HUMAIN, et peut-être que des humains réussirent à se faire pousser des ailes dans le dos, d’où le mythe des ANGES...
Géométrie des neurones qui savent eux-mêmes où se trouve leur place, même si le membre est coupé, PARCE QUE TOUT EST DANS LE SOI OU INSTANT.

Les forces d’un organisme humaine sont extraordinaires, mais « verrouillées », comme bridées, comme quand un constructeur d’engins motorisés bride un moteur, ou un ordinateur pour empêcher son plein potentiel, pour telle ou telle raison commerciale ou autres.
Là on rejoint la perversité humaine à cause de son mental surtout par l’exploitation à des fins meurtrières de tout ce qui est décrit comme merveilleux ci-dessus : il s’agit d’en faire des armes contre toujours les mêmes : « les brigands » (Vendéens de 1792), les communistes (des 74 ans de l’URSS), les terroristes (depuis la chute de l’URSS et le drame politique provoqué du 11 septembre 2001). On nous serine à longueur de temps la démocratie par ci, la démocratie par là ! MENSONGES !!!
La démocratie d’aujourd’hui ça consiste à irradier par ondes pulsée les dissidents qui ne sont pas d’accord, afin de provoquer des saignements de nez ou d’estomac, des céphalées, des troubles de la vue ou des manques de coordination dans les mouvements du corps, ou des dépressions et angoisses.
Maintenant l’étatisme « démocratique » met au point des armes à micro-ondes anti-personnel (voyez la Zorglonde du savant fou Zorglub d’André Franquin qui permet de manipuler le fameux « libre arbitre » à distance). À cette arme micro-ondes genre « Zorglonde » il ne faut pas oublier d’y associer l’Instant, à savoir l’endroit avec son champ magnétique terrestre particulier où se trouve la personne visée : l’endroit où elle est née qui a son aura particulier comme une plante qui ne pourra pousser que dans un terrain sablonneux et pas ailleurs. On arrive là non seulement à l’Alchimie mais aussi à de la véritable science fiction, touchant même le « voyage dans le temps » avec le problème de remonter AVANT sa naissance, etc., etc.
Ainsi nous sommes synchronisé sur une portion terrestre particulière. Si nous en sommes isolé, ça va partir dans tous les sens genre « liberté d’expression », TOUT PART EN COUILLE, il n’y a plus d’harmonie, IL N'Y A PAS D'ENSEMBLE VÉRITABLE !
Bonjour aussi le sang contaminé ou déstructuré !!!
Rien que les habitants proches de lignes électriques à haute tension sont plus suicidaires que les autres, ils ont aussi plus de leucémie.

Dans le thème électricité statique, plus un signal sera faible et paradoxalement plus il sera puissant ! Et moins on pourra le mesurer, c’est-à-dire le rationaliser !
Toutes ces descriptions ne concernent que le CORPS ET SONT DONC PURES ILLUSIONS.


CONSÉQUENCE SUR NOTRE CIVILISATION DE L’ATTAQUE CONTRE LUIGI GALVANI.

RAPPEL : les expériences du professeur d’anatomie Luigi Galvani à l’Université de Bologne, sur l’électricité animale ont été le point de départ d’un nouveau souffle de la technologie.
1780, Galvani dissèque une grenouille pour des expériences de physiologie, il place la grenouille sur une table auprès d’une machine à électricité statique ; un aide vint à toucher par hasard des nerfs cruraux avec la pointe d’un scalpel, aussitôt tous les muscles des membres inférieurs se contractèrent comme s’ils étaient pris de convulsions violentes. Cela se produisait indépendamment du scalpel et seulement quand la machine était lancé et produisait une étincelle.
Galvani reconnut que les mêmes contractions se produisent toutes les fois que les nerfs situés près d’une machine ou d’un corps électrisé d’une manière quelconque dont on tire des étincelles, sont mis en relation avec le sol par l’intermédiaire d’une mise à la masse, et qu’elle disparaissent si l’on emplois un corps isolant.

Galvani fit construire une tige de fer pointue au-dessus de sa maison et reliée par un fil métallique pénétrant dans on laboratoire. Le fil se terminait par un crochet, auquel on attacha les nerfs lombaires d’une grenouille disséquée. Les contractions des muscles se manifestèrent souvent au moment des éclairs, et même parfois par ciel nuageux sans production d’éclairs.
En 1786 Galvani chercha les mêmes moyens de production d’électricité par temps calme. Pour cela, il suspendit une grenouille par un crochet de cuivre traversant la moelle épinière à une balustrade en fer. L’expérience fut négative selon l’attente de Galvani, mais ayant laissé par hasard les cuisses de la grenouille au contact des barreaux de fer, il observa les muscles se contracter violemment, et les mouvements convulsifs se reproduire chaque fois qu’il établissait le contact entre les muscles et les barreaux.

Cela confirma à Galvani qu’il existent entre le flux nerveux (qui circule comme l’effet domino, mais dans les deux sens) et l’électricité de courant continu. Il considéra les corps d’animaux comme des bouteilles de Leyde ou condensateurs qui se chargent spontanément par un phénomène corrélatif à la vie, et dont les armatures sont formées par les muscles et les nerfs (là encore : effet domino, qui plus tard donner les « petits paquets » ou la théorie des quanta).

Le condensateur se décharge quand on établit une communication conductrice entre les deux armatures et provoque une contraction musculaire, comme le ferait une étincelle électrique d’origine lointaine.
Galvani remarqua que les secousses étaient plus violentes lorsque la communication des nerfs et des muscles est établie par l’intermédiaire de deux métaux, mais cela lui conforta que l’origine de l’électricité ne venait pas des métaux en eux-mêmes.
Les expériences de Galvani eurent un grand retentissement et furent considérées comme positives.
Là intervient Volta qui avance l’opinion que l’électricité n’est pas d’origine animale, mais qu’elle se produit au contact des deux métaux, et que la grenouille et ses organes se comportent comme un simple électroscope (appareil de « mesure » permettant l’illusion de savoir la quantité de charge électrique d’un corps). C’est là que le rationalisme à la mode siècle des lumières entre en piste, avec surtout l’aide des institutions commençant par « Royal » ou « Académie », temples du grégarisme et de la convention.

Suite à cela le court-circuit se produisit entre Galvani et Volta, où chacun dépensait son énergie « à apporter des preuves » de ses opinions. Ainsi Galvani démontra que la présence de deux métaux n’était pas nécéssaire. Il ne rentrait pas dans le MOULE OU DOGME THERMODYNAMIQUE ! Il obtint des contractions en réunissant les nerfs et les muscles par un fil d’Or, ou en laissant tomber sur un bain de mercure une grenouille fraîchement préparée. Il montra même qu’on peut supprimer toute substance métallique, et qu’il se manifeste encore des contractions quand on réunit les nerfs et les muscles par une bande de papier mouillée ou par un morceau d’un muscle étranger, ou encore quand on replie la jambe de manière à lui faire toucher le nerf.
Galvani admit qu’il se produit de l’électricité, non seulement au contact de deux métaux, mais aussi au contact de deux substances quelconques DE NATURE DIFFÉRENTE (identique au travaux en Alchimie), quoique l’effet soit toujours plus visible avec les métaux.

Pendant les trois-quart du 19è siècle les deux adversaires furent, presque, à égalité. Mais surtout Galvani sort victorieux pour enterrer le rationalisme à la Volta et thermodynamique : UN CORPS OU LE NOM-LA FORME CONTIENT DE L’ÉLECTRICITÉ EN PROPRE, CE QUI PERMET UNE GUÉRISON NATURELLE EN CAS D’ACCIDENT DANS LE SPATIO-TEMPOREL, MAIS AVANT LA CHUTE… DONC AVANT LE DRAME DU MENTAL OU EGO.
Personnellement je constate la même chose avec l’analogie suivante : en allumant une bougie, et en l’éteignant, LA FUMÉE DÉGAGÉE PAR LA FLAMME VENANT DE S’ÉTEINDRE DONNE UNE CONTINUITÉ, LA BOUGIE PAR SA FLAMME EST VIVANTE, MÊME AVANT DE L’ALLUMER, ET APRÈS L’AVOIR ÉTEINTE.
Voir le livre, en anglais, de Robert O. Becker, M.D. and Gary Selden : The body electric - Electromagnetism and the fondation of life.

Qu’est-ce que c’est la thermodynamique et sa variation électricité ? À cause de Volta, c’est ce qu’on appelle de nos jours, faute de mieux : « une différence de potentiel », comme deux métaux, dont l’un diffère et provoque « un changement rapide du NIVEAU électrique », comme la différence de niveau dans un barrage. On connaît l’origine de la « pile » à cause de Volta et ses empilements de métaux isolés par un tissus mouillé d’eau ou d’un acide comme le jus de citron.
Volta utilisa les métaux suivant :
Argent et Cuivre, Fer et Étain, Plomb et Zinc. Plusieurs métaux reliés ensemble formaient comme l’effet domino ou sucres basculant les uns vers les autres et formant un COURANT (dans tous les sens du terme), ce qui n’a rien à voir avec « la différence de potentiel des métaux extrêmes ». Ce qui n’a non plus rien à voir avec « l’effet domino » suivant : zinc, plomb, étain, fer, cuivre, argent, où la différence de potentiel des métaux extrêmes est égale à la somme des différences relatives à tous les contacts successifs, avec somme égale à 12 ! (Réf. Traité d’électricité statique, par M.E. Mascart, professeur de physique au Collège de France, 1876, G. Masson éditeur).
Selon la convention de Volta, si deux métaux qui terminent la chaîne sont identiques, la somme totale des différences de potentiel, quand ça circule d’une extrémité à l’autre, est nulle, et par suite, que les niveaux électriques aux deux bouts de la chaîne sont identiques. Si on ferme la chaîne en réunissant les extrémités, il n’y a pas de nouveau contact et la somme des tensions est nulle. Pas de phénomènes électriques puisque les extrémités de chaque métaux sont au « même potentiel », donc rien ne se produit d’un métal à l’autre, la différence de potentiel étant sur toutes les soudures de la chaîne égale à celle qui caractérise le contact, donc pas de courant sur un pareil circuit, et cela ne correspond absolument pas au flux nerveux circulant comme l’effet domino ou par PETITS PAQUETS D’ÉNERGIE À LA FOIS EN PROPRE ET EXTÉRIEUR À L’ENSEMBLE.
Le principe de Volta est bien de la thermodynamique dans le sens d’une « énergie » qui naît et meurt et n’est en aucune façon perpétuelle, comme elle devrait être naturellement.

Ne jamais oublier que le 19è siècle est le triomphe du matérialisme, des banques, et du rationnel et du dogme, de l’expérience et de la « mesure », et du conventionnel, que l’on peut résumer par le nom « scientisme », donc le isme démontrant un système ou prison ; un scientisme qui peut aussi se résumer par le mot : OPINION. Par la suite, ce scientisme commence à s’estomper par endroits, jusqu’à nos jours, où nombre de personnes redécouvrent l’essentiel : l’invisible et l’ensemble… Un 19è siècle bien dans la ligne de l’hyper rationalisme et conventionnelle encyclopédie des Diderot et Cie qui voulaient contrer le spirituel et provoquèrent en partie 1789 et notre actuelle société de consommation.
 
 

Dernière mise à jour : 21-10-2015 18:06

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2020 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >