Accueil arrow Yôkai arrow Dernières news arrow Vraie Paix
Vraie Paix Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 30-11-2015 23:35

Pages vues : 2881    

Favoris : 486

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Amour, Anarchie, Argent, Banques, Bourgeois, Cacapitalistes, Communisme, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Dragon, Dualité, Esprit, État, Europe, Famille, Humain, Illusion, Image, Inquisition, Instant, Islam, Labyrinthe, Laïcité, Libéralisme, Liberté, Lucifer, Lumière, Manipulation, Matrice, Médecine, Monarchie, Mondialisme, Morale, Mort, Nature, Oligarchie, Opinion, Or, Ovni, Païen, Paix, Paysan, Père, Peur, Philosophie, Pierre, Politique, Pouvoir, Prisons, Raison, Religions, République, Révolution, Royauté, Russie, Sagesse, Satan, Science, Sécurité, Serpent, Sexe, Silence, Spirale, Stargate, Tao, Télépathie, Temps, Ténèbres, Terreur, Terriens, Tradition, Transformation, Transhumanisme, Tyrannie, Vide, Volonté, Yokaï

 
frise_poliak9.jpg
 
 
Vraie Paix
ou solution à tous les problèmes
depuis les 10.000 ans de la
Voie de l’Agriculture.


Vous allez la bouffer la paix, oui, vous allez la bouffer, puisqu’on fait tout pour vous protéger comme un PÈRE (religion du patriarcat et d'État).
 
 
Comme depuis la Renaissance nous vivons sous la tyrannie de l’opinion, avec sa montée en puissance depuis 1789, ne vous laissez jamais décourager dans votre vie et ne permettez jamais aux attaques du monde moderne et de sa « démocratie » de refroidir votre enthousiasme pour redécouvrir votre propre Nature.

USURPATION D’IDENTITÉ PAR L’ÉTATISME.
Le premier usurpateur d’identité est l’État, et bien plus depuis qu’il est un régime républicain où tout le monde est un produit, une marchandise à code-barres. À tel point qu’on entend à la radio des ignorants employer le mot « universel » pour des problèmes bassement matériel d’intendance genre « réchauffement machin », alors que le mot « universel » est du sens du divin, le TOUT, UN, l’Unité, le SOI. Pour des problèmes d’intendance ou de climat dans le spatio-temporel actuel, seul le mot « général » convient. Désormais, le chaos humain s’ajoute au chaos humain…
 
Si je puis écrire, l’attaque en usurpation d’identité est identique non seulement à celle de l’État, mais aussi évidemment à l’attaque par une personne prenant l’identité de quelqu’un d’autre, prétendant être cette personne et de manière négative pour créer nombre de difficultés essentiellement financières.
Le Soi étant éternel, il est salopé dès le berceau dans ce monde « moderne » : « C’est une fille ! », ou « C’est un garçon ! » s’exclame le préposé à l’accouchement et même avec les ustensiles « modernes » on peut prévoir le sexe avant que le corps s’expose au spatio-temporel effectif !

La « théorie du genre » à la mode de l’après mouvement artificiel Hippie des années 1960, n’entre que si l’enfant est influencé par cette mode ; et elle n’est qu’une mode, nullement une « vérité ». Donc à cause du zizi externe ou interne : ÉTIQUETTE-CODE-BARRES. Puis viennent les plaisirs : gros camion caca-d’oie pour les garçons, machins roses ou de couleurs criardes pour les filles. Et aux USA, Paradis de la démocratie et des avocats, les garçons ont intérêt à jouer aux Big Boys with big toys and with big black wallets s’ils veulent une fois adultes être opérationnels pour casser du Musulmans et du terroristes !

NOUVELLE ÉTIQUETTE : le prénom et le nom, utilisable pour la « raison social » ou « état civil », « personne morale ».
CIVIL : de cité, donc de vil (ignoble, indigne, méprisable, misérable, etc.).

NOUVELLE ÉTIQUETTE : encore en vigueur sur la planète du Nouvel Ordre Mondial qui veut supprimer les nations. Donc à ce jour nous avons toujours l’étiquette d’une nation. Pour la langue, c’est une autre histoire genre Tour de Babel, Soi et Stargate ou Grand Ouvre…

Ainsi, d’étiquettes en étiquettes ou couche (culotte) après couche le Soi ou Instant est looké en une illusion (Le Nom-la Forme ou la maya causale) qui pourtant n’a ni sexe, ni nom, ni pays, ni religion ou opinion, etc. Voilà le commencement de l’usurpation d’identité imposé par cette « civilisation » étatisée.

Dès le berceau commence cette tyrannie de l’opinion quand les gens autour de nous, chaque fois qu’ils nous voient, nous étiquettent et nous considèrent sur cette base du Nom-la Forme et sa dérive en opinion. À cela ajoutez les caractères physiques, en positif : « il est beau, il ou elle a de belles jambes… », ou en négatif : « elle est grosse, il a un gros pif… ».

Dogme et étiquette et compas-équerre commence comment ça. Et ça se poursuite en : « Tu es un garçon, tu es chrétien, français, etc. ». Bref, le mal est fait, mais la tyrannie de l’opinion va se poursuivre par l’habillage des différentes étiquettes ou couches. Ainsi on va passer du « tu es… » de notre enfance et de l’environnement, au « je suis… » à l’âge adulte et intériorisé, qui est l’étiquette, la projection de la personnification pleinement acceptée que nous sommes, acceptée par l'opinion.
Ça va empirer par la suite, surtout si vous êtes d’une certaine nationalité, comme par exemple « américaine », vous aurez intérêt à être un « bon » américain pour entrer dans le Super Grégarisme de l’American way of life ; si vous ne consommez pas, vous êtes un terroriste. Si vous êtes pauvre et pas winner, vous êtes aussi un terroriste.

Le processus initial d’étiquetage d’une identité, du Nom-la Forme, évolue jusqu’au stade de la soumission. C’est là que les problèmes commencent, à cause de l’étouffement du Soi par toutes ces étiquettes en couches ! Ce sont ces étiquettes ou couches qui deviennent nos racines, NOS RACINES SONT DONC SEULEMENT DES OPINIONS. Et si je suis fabriqué américain, l’opinion fera que je serais obligé d’aller en Syrie tuer un garçon habité par un Soi de cette autre nation. Voilà qu’arrive le terrible dilemme multi-millénaires Individualisme-Collectivisme, problème le plus profond de toute politique mondiale, surtout actuelle.

ÉTIQUETTES = POSSESSION, COPYRIGHT, EGO.

ÉTIQUETTE : percer. Rejoins l’INSTINCT pour former enfoncer, percer, piquer, comme l’indique la racine indo-européenne (s)teig : piquer, ENVOUTER (voir la note de bas de page de l’article : page Théorie du complot - Maîtres du monde).

Décoller les étiquettes c’est le « QUI SUIS-JE ? » : une religion ? une nation ? Etc. Quand toutes les étiquettes-opinion sont décollées, il reste le Soi, le même pour tous et différent pour tous, rejoignant le dilemme individualisme-collectivisme. Mais aucun texte en aucun langue ne peut exprimer cela par les idées ou écrits d’un autre, car se serait retomber dans l’opinion. Seul un courant de pensée rayonne correctement quand il nous permet d’arriver à enlever par nous-mêmes et pour nous-mêmes les dernières étiquettes : étiquette = pointer.
« Le ’Je’ rejette l’illusion du ‘je’ [ego] et cependant demeure en tant que ‘Je’. Tel est le paradoxe de la Réalisation du Soi. Ceux qui sont déjà réalisés n’y voient aucune contradiction » dit Ramana Maharshi à l’entretien 28.

UN EST LE TOUT est-il dit en Alchimie, le Soi, ou Lotus, ou Bouddha, ou Centrum Centri, ou Christ ou de n’importe quel nom que vous puissiez donner à votre Soi.

En ce qui concerne l’évolutionnisme aigu dont cette civilisation occidentale est affectée depuis l’après 1789, elle n’existe pas. Il n’existe que des QUANTA, PETITS PAQUETS OU LOKA : CE QUI EST PERÇU, SOIT CE QUI EST EN DEHORS DU POINT FOCAL OU DE CROISEMENT DANS LE CADUCÉE. Ce qui est perçu est en dehors de la CROIX : il est localisable.

LOKA (sanskrit) : « Une région ou un endroit limité. En métaphysique, c'est un monde, une sphère ou un plan. En Inde, les Purânas [littérature classique indienne] parlent constamment de sept et de quatorze lokas, au-dessus et au-dessous de notre terre : de cieux et d'enfers », Glossaire théosophique, de H.P. Blavatsky.
Quenouille ou Fuseau, comme loka évoquent le TEMPS QUI COULE. Le fil de la quenouille symbolise le temps qui coule ou déroulement des jours les uns derrière les autres, soit la Chronologie tueuse. C’est le temps vulgaire, le temps de mort, le temps compté par l’ego des humains de cette époque.
Secondairement la quenouille est l’emblème de l’organe sexuel féminin en sa virginité (voir L’Adroite princesse, de Perrault).

Bien-sûr le FUSEAU c’est la rotation, l’AXE, l’ÉTERNEL RETOUR, le DESTIN, la Chronologie tueuse du berceau à la tombe, ou l’inverse tout aussi valable !!!
On fuseau on peut associer le FIL (de l’existence terrestre), et du FIL D’ARIANE : organiser le Chaos ou percevoir l’OR(dre) EN TOUTES CHOSES, soit VIVRE LE SOI-INSTANT, sinon nous sommes victime du chaos humain, donc victime de notre propre chaos avant tout !

« Le mental n’est qu’une projection du Soi qui apparaît à l’état de veille. Lorsque vous dormez profondément vous ne dites pas que vous êtes le fils, etc. [Les étiquettes mentionnées plus haut]. Mais dès que vous vous réveillez, vous vous prétendez tel ou tel, vous reconnaissez le monde et ainsi de suite. Or le monde n’est que LOKA. LOKA ITI LOKAH (ce qui est perçue est le monde). Ce qui est donc vu est le loka du monde. Quel est l’œil qui le voit ? C’est l’ego qui apparaît et disparaît périodiquement. Mais vous existez toujours. Par conséquent CELA qui se trouve au-delà de l’ego est la Conscience - le Soi [ou Instant].
Dans le sommeil profond, le mental est immergé mais il n’est pas détruit. Ce qui est submergé tôt ou tard émergera. Cela peut se passer aussi en méditation. Mais le mental qui est détruit ne peut plus réapparaître. Le but du yogi doit être de détruire le mental et non pas de plonger en état de laya (dissolution temporaire du mental). Dans la paix du dhyâna [méditation, contemplation], le laya se produit, mais cela n’est pas suffisant. Il faut aussi avoir recours à d’autres pratiques pour détruire le mental. Il y a des gens qui sont entrés en samâdhi [absorption totale dans la contemplation, ce qui est directe, Maât] avec une pensée insignifiante et longtemps après, en se réveillant, ils ont retrouvé cette même pensée. Entre-temps, des générations entières ont disparu du monde. Un tel yogi n’a pas détruit son mental. Le détruire veut dire ne pas l’admettre comme existant en dehors du Soi [un mental vide ne pense pas à sa vacuité !].
Même en ce moment, le mental N’EXISTE PAS. Reconnaissez-le. Comment le pourriez-vous autrement que dans vos activités quotidiennes ? Elles se déroulent automatiquement. Sachez que le mental qui les commande n’est pas réel, il n’est qu’un fantôme procédant du Soi. Voilà comment le mental peut être détruit ». (Ramana Maharshi, entretien 76).

Il n’y a pas d’évolution mais des transformations, des LOKAS successifs, des UEDIA (quenouille en gaulois) ou FUSEAU, UD-ÀR en sumérien : hacher ou mâcher le temps. Et le FIL D’ARIANE EST LE SOI, le Retour à la Lumière, le Principe de toutes choses.
Rien à attendre d’aucun étatisme et de ses arnaques successives, dont la dernière en date « réchauffement climatique » s’inscrit dans la continuité et logique des jeux olympiques et de la juiverie financière internationale, avec sa Jérusalem céleste : la City de Londres !
Si vous voulez échapper au totalitarisme et tyrannie du N.O.M. et à son Big Brother et Big Data qui engraisse, engraisse, engraisse de plus en plus : Réalisation du Soi-Instant, du CHRIST, de LA PAIX INTÉRIEURE : si chacun s’occupe de ses propres affaires et donc de sa non-dualité, la Vraie Paix règne partout dans le monde. Ainsi l’opinion est bien une tyrannie : « Comme elle ne donne pas de contenu à l'interdit, la loi [sur le Renseignement] devient infinie et totalement arbitraire lorsqu'elle se trouve dictée par le surmoi [Super Grégarisme ou auto-critique obligatoire comme en URSS] », Elle est l'expression d'une société totalitaire », pour faire référence à Jean-Daniel Causse diplômé de psychanalyse et professeur « d’éthique » à la faculté de théologie protestante de Montpellier ; donc à fond dans l’opinion…
Voir la page : LAÏCITÉ DÉFINITION.

RAPPEL : Le Soi est l’équivalent du mot AMOUR : du A privatif et mort, quand le O n’existait pas dans des langues anciennes et était remplacé par le U : privation de mort. Un autre mot dans le même thème Amour : HUMOUR. U sonne comme « OU », comme le souffle. U c’est l’ouverture de U vers TURE : retour vers l’Origine. UN de Unique. Mais surtout le H de Humour : H échelle ou de Jacob, ou de l’Arc-en-Ciel : « Ce qui est en Haut est comme ce qui est en Bas », et l’inverse, ne jamais oublier. Le H de Hermès (feu et Ouroboros), de Héraclite (feu), de Héraclès (feu ou Stargate et son Eau O)...
H = Incarnation, et PAN/Instant. Pan de la Panique quand surgit l’Arc-en-Ciel de Conscience d’un se(u)l « coup », dans l’Instant, dans le « Blanc du Tore »…
 
 

Dernière mise à jour : 01-12-2015 00:03

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2020 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >