Accueil arrow Yôkai arrow Élémentals, Divinités, Yôkai arrow Saint, Sein, Ceint, Seing
Saint, Sein, Ceint, Seing Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 24-12-2015 22:24

Pages vues : 2093    

Favoris : 325

Publié dans : Elementals Yôkai, Élémentals, Divinités, Yôkai

Tags : ADN, Amour, Anarchie, Argent, Banques, Bourgeois, Cacapitalistes, Chefferie, Communisme, Conte, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Dragon, Dualité, Égypte, Esprit, État, Étatisme, Europe, Famille, Humain, Illusion, Image, Inquisition, Instant, Islam, Labyrinthe, Laïcité, Légende, Libéralisme, Liberté, Lucifer, Lumière, Manipulation, Matrice, Médecine, Monarchie, Mondialisme, Morale, Mort, Nature, Oligarchie, Opinion, Or, Ovni, Païen, Paix, Paysan, Père, Peur, Philosophie, Pierre, Politique, Pouvoir, Prisons, Raison, Religions, République, Révolution, Royauté, Russie, Sagesse, Saint, Satan, Science, Sécurité, Serpent, Sexe, Silence, Spirale, Stargate, Tao, Télépathie, Temps, Ténèbres, Terreur, Terriens, Tradition, Transformation, Transhumanisme, Tyrannie, Vide, Volonté, Yokaï

 
monts_rouges.jpg
 
 
Saint, Sein, Ceint, Seing
avec
une auréole, une mamelle, entouré, signature
 
 
Le sens, la Lumière de l’Essence est l’Oiseau.
Le Nom-la Forme ou Inconscient collectif en est le Nid.

(En réf. de Djalâl od dîn Rûmî et Jean Coulonval).
Aujourd’hui la majorité procède à l’envers en partant de la « lettre » pour invoquer le sens, soit imaginer l’Oiseau à la convenance du Nid !
Si l’Oiseau est cubique et à tuyère, on lui construira un Nid en conséquence ! C’est ça la « croissance », et le « social », en géométrie de la ligne droite. C’est la pièce estampée qui décide de la matrice ! Il y a donc des meneurs, des têtes d’œufs qui décident du système et se prétendent détenteurs et gardiens de « valeurs », soit possesseurs du moule originel. Ils formulent dans leurs loges des systèmes philosophiques, et en conséquence, prétendent agglomérer, en Super Grégarisme, et leurs disciples et leur proie les profanes. Bref, fabriquer l’opinion ou agiter les humains avant de s’en servir, principe religieux atemporel ; je dis bien religieux, et non politique, l’être humain étant un Homo Religiosus avant tout. Or l’Univers est gouverné par des lois universelles qui, à l’inverse des lois faites par les humains, ne peuvent être trafiquées sans impunité puisque le Tout est « dans » le cerveau (un est le Tout).
 
Le drame de notre époque : course vers le mieux, ou vers le pire. À chacun de choisir le monde qu’il veut pour enfin détruire la dualité du bien et du mal. « Vous ne pouvez servir en même temps Dieu et Mammon » dit un proverbe. « Choisir » ce que l’on veut être, se dé-couvrir, c’est l’initiation, alors que le profane est encore en recherche entre la dualité bien-mal, peser le pour et le contre dans l’indéfinité des opinions possibles, laïcs ou religieuses, là où n’existe que le savoir, qui n’est pas la Connaissance.

SIGNATURE (SIGNE / SIGNAUX / IMAGE / PARABOLE / ALLÉGORIE / SIMILITUDE / FIGURE ou FORME / ADN-Argile). Logion 7. Jésus a dit : « Heureux le Lion que l’homme mangera : le Lion deviendra homme. Maudit l’homme que le Lion mangera : le Lion deviendra homme ». (Nag Hammadi NH II, 2 Évangile selon Thomas).
Signature ou principe alchimique : les Semblables par les Semblables : par exemple l’Enfer est un mal pour les Anges, car ce n’est pas leur pays d’origine ; et l’Enfer sera un bien pour les Démons puisque c’est leur pays. ((D’après Jacob Boehme : De la Signature des Choses). « Chaque chose fuit son contraire et se réjouit de son semblable ».
L’Art est aidé de Nature et Nature de l’Art. D’un chien mort, il se forme des vers. C’est la Nature qui travaille, sauf si on aide la
Nature : il suffit d’observer la qualité de l’air, le lieu où le chien a été tué. La Nature trouve d’elle même les mânes favorables pour la transformation. Donc avoir du « bon sens » et observer, « être naturel » ou spontané.
Telle est l’explication de ce Logion 7.
Logion, du mot grec logos (parole), le terme logion s’utilise en exégèse du Nouveau Testament pour désigner des paroles isolables de Jésus pouvant avoir été transmises par la tradition orale. Le mot est devenu usuel pour les 114 dits de L’Évangile de Thomas (réf. note du NH II, 2, édition de J.P. Mahé et P.H. Poirier).

Comme cet Évangile selon Thomas (Logion 14 plus bas), je suis en accord que les rituels et autres singeries comme le jeûne, l’aumône, la circoncision, la prière, les règles de pureté alimentaire ou le sabbat (repose judaïque du samedi) et toutes pratiques tant juives que chrétiennes en boulimie d’expériences spirituelles, du rationalisme spirituel, sont du pur mercantilisme, en vu d’acheter quelque chose et sont opposé à la Connaissance ! (Le Vrai Jeûne est bien-sûr la Nourriture Prânique).

Con-Naissance ou Nouvelle Naissance : la sortie du monde de la croissance imbécile : pourquoi une ligne droite, dans la géométrie de la ligne droite ou évolutionnisme, y aurait-il une fin ? Puisque après un pas je puis en faire un autre, et que je suis en démocratie, donc ”libre” ? Pour le mineur que connu Jean Coulonval (Synthèse et Temps Nouveaux), la Terre était un Camembert dont les bords se situaient à l’in-fini, au non-fini, à l’in-défini. Il ne lui venait pas au mental qu’il fallait lui mettre concrètement un terme. Comme un paysan, il percevait les choses pour agrandir son champ et sa productivité, parcelle après parcelle, j’en achèterai une autre, puis une autres, à l’infini : il n’y a pas de raison que cela s’arrête. La Vraie Raison que ça s’arrête est que la Terre est une boule dont la surface est finie. Même chose que la ligne qui boucle sur elle-même, comme l’Ouroboros, se transforme d’in-finitude en finitude : « De la même façon que la circonférence est une ligne qui n’a pas de commencement assignable, la sphère est une surface qui n’a pas de centre géométrique assignable. Mais en perdant ce centre elle réalise la sphère pleine, le volume sphérique, comme la circonférence a concrétisé la surface du cercle. Le diamètre du cercle inscrit dans la sphère peut définir une infinité de pôles. L’opposition polaire A B est identique à l’opposition B A, de sorte que chaque pôle est à la fois lui-même et son contraire. [Voir les deux plateaux de la Balance et le Fléau].
C’est alors que se pose dans un troisième temps, après la ligne interminable du ver et la surface plane interminable de mon mineur, l’éternelle question de l’astronomie : « Monde clos ou Univers infini ? », écrit Jean Coulonval. Il ajoute que ceux qui tiennent l’Univers comme un total fini de sphères dans un volume arrêté, fixe, même s’ils envisagent la possibilité d’ajouter in-définiment des sphères à des sphères (comme un enfant qui gagne aux billes), même s’ils croient que leur imagination suffit à le faire gonfler, ce sont des crétins.
Par quoi est limité le Camembert du mineur ? Par quoi est limité l’Univers sac-de-billes, en nombre fixe ou croissant, ou occupant un volume en expansion ?
Bien-sûr la « géométrie » de l’Univers n’est pas celle de la sphère. Jean Coulonval précise que la géométrie de l’Univers doit réaliser l’identité des contraires du haut et du bas, du grand et du petit. L’énigme réside dans LA SPIRALE ou SORTIE DU MONDE (sorte de « trou noir » : Logion 111 : « Jésus a dit : « Les cieux s’enrouleront, ainsi que la Terre, devant nous, et le vivant issu du Vivant ne verra pas la mort ». Jésus ne dit-il pas : « Celui qui se trouvera soi-même, le monde n’est pas digne de lui ». Ce qui rejoint la Bagavad-gîtâ, chapitre 18 verset 17 : « Celui qui est délivré de la notion de l’ego, dont l’intellect n’est pas conditionné, celui-là, même s’il détruit tous les mondes, ne tue pas, pas plus qu’il n’est enchaîné par les conséquences de ses actions » (il y a disparition de la saloperie de loi Cause-Effet).
Ramana Maharshi à l’entretien 17 : « Pour un homme réalisé, celui qui demeure toujours dans le Soi, la perte d’une seule vie, de plusieurs vies ou de toutes les vies de ce monde ou dans les trois mondes ne présente aucune différence. Même s’il est amené à les détruire toutes, aucun péché ne pourra atteindre cette âme pure ».
Jean Coulonval dans Synthèse et Temps Nouveaux cite cette merveille des Upanishad : « Quand l’homme pourra rouler l’espace sur lui-même comme un parchemin, il y aura la paix sur la Terre ». (En rapport avec l’Icosaèdre et le Gyroscope, bref, l’AXE et deux mouvements de sens contraire : Involution-Évolution, ce que décrit un peu Jean Coulonval dans sa lettre à Jean-Émile Charon quant il décrit sa vision du 25 octobre 1941 à Constantine : Un rayon, du centre à Dieu, qui se dédouble en deux rayons qui tournent en sens inverse, revenant coïncider au pôle opposé à Dieu sur le rayon Centre - Matière, donc ce n’est pas un symbole statique ; un symbole n’est jamais statique).
 
Logion 19 : Jésus a dit : « Heureux celui qui fut avant d’être. Si vous devenez pour moi des disciples et si vous écoutez mes paroles, ces pierres vous serviront. Vous avez en effet cinq arbres dans le Paradis, qui ne bougent été ni hiver et dont les feuilles ne tombent pas : celui qui les connaîtra ne goûtera pas la mort ». À croire que Jésus était un authentique Alchimiste ! Et ici allusion aux Pommes d’Or (Rose… ) du Jardin des Hespérides et à l’absence de temps qui coule (saison réduite à l’Un).

Bien-sûr la vie de nomade, de pauvreté, d’abstinence de la chair et chaire et donc de la procréation (et physique et mental ou opinion) est signe de Connaissance et appartient aussi aux tous débuts de la chrétienté. Le Jésus de L’Évangile selon Thomas est identique au TAO : une voie, un sentier ou guide. Il n’est pas un « créateur » au sens biblique du fou Yahvé, surtout il n’entre pas dans le machin du Patriarcat si dévastateur, notamment envers les Païens. Ici les paroles de Jésus sont constamment caché, sans cela il tomberait dans le vulgaire.

LA VIE DE NOMADE, CONTRAIRE DU CITOYEN (habitant des villes) :
Logion 2 : Jésus a dit : « Celui qui cherche, qu’il ne cesse de chercher jusqu’à ce qu’il trouve ; quand il aura trouvé, il sera troublé ; troublé, il s’étonnera et régnera sur le Tout » (NH II, 2, Logion 2). C’est la définition du Soi ou Instant cher à Ramana Maharshi. Et le « troublé » peut signifier ici le PAN, le Tout ou PANIQUE lorsque la Lumière de l’Essence surgit dans la conscience DANS L’INSTANT, alors aucune possibilité de recul, ou d’a-viser, ce qui provoque la PANIQUE (qui évidemment n’est que temporaire).

Définition de l’OPINION ou absence de SIGNATURE et rappelle du Soi-Instant dans le Logion 3 : Jésus a dit : « Si ceux qui vous guident vous disent : “Voici, le Royaume est dans le ciel”, alors les oiseaux du ciel vous devanceront. S’ils vous disent : ”Il est dans la mer”, alors les poissons vous précéderont ; mais le Royaume est au-dedans de vous et il est au-dehors de vous. Lorsque vous vous connaîtrez, vous serez connus [auréole ou rayonnement naturel sans imposer une volonté ou opinion] et vous saurez que vous êtes les fils du Père vivant [Mère-Père, sinon on retombe dans le patriarcat !] mais si vous ne vous connaissez pas, alors vous êtes dans la pauvreté et vous êtes la pauvreté [c’est l’état actuel du monde au point de vu de la Conscience].

Autre définition du Soi-Instant, comme la SINCÉRITÉ, dans le Logion 5 : Jésus a dit : « Connais ce qui est devant ta face, et ce qui t’est caché se révélera à toi, car rien n’est caché qui ne doive être manifesté ».

Rapport au cercle décrit ci-dessus en référence à Jean Coulonval, avec allusion à l’Ouroboros : Logion 4 : Jésus a dit : « L’homme vieux de jours n’hésitera pas à interroger un petit enfant de sept jours sur le lieu de la vie, et il vivra, car beaucoup de premiers seront derniers [donc l’actuelle oligarchie anglo-américaine et tous leurs winners], et ils deviendront un seul être [plus de dualité winner-loser].

À propos de l’opinion : Bible, Proverbes : « Tel qui parle étourdiment blesse comme une épée. La langue des Sages guérit ».
Matthieu : « Ce n’est pas ce qui entre dans la bouche qui souille l’homme, mais ce qui sort de sa bouche ». On retrouve la même chose dans le Logion 14 et le mercantilisme à propos des singeries des rituels et prières :
Jésus leur dit : « Si vous jeûnez, vous vous attribuez un péché ; si vous priez, vous serez condamné ; si vous faîtes l’aumône, vous ferez du mal à vos esprits ; lorsque vous entrez en quelque contrée ou faites route dans les campagnes, si l’on vous reçoit, ce que l’on mettra devant vous, mangez-le ; les malades parmi eux, guérissez-les. Ce qui entrera dans votre bouche ne vous souillera pas, mais c’est ce qui sortira de votre bouche qui vous souillera ».

Le futur sans procréation, peut-être par parthénogenèse, ce qui rejoindrait les Origines et l’ÂGE D’OR : Logion 15 : Jésus a dit : « Quand vous verrez celui qui n’a pas été engendré de la femme, prosternez-vous sur votre face et adorez-le : celui-là est votre Père [Mère-Père… ] ».

L’ÂGE D’OR ET L’OUROBOROS : Logion 18 : Les disciples dirent à Jésus : « Dis-nous comment adviendra notre fin ». Jésus dit : « Avez-vous découvert le commencement pour que vous cherchiez la fin ? [Phrase souvent énoncée par Ramana Maharshi face à certains de ses visiteurs] Car là où est le commencement, là sera la fin [principe alchimique et du cercle] Heureux celui qui se tiendra dans le commencement : il connaîtra la fin et ne goûtera pas la mort [description de l’Âge d’Or] ».

LE SOI-INSTANT OU PONT, LA PASSERELLE OU STARGATE.
PONT : briua en gaulois. Le vieux slave bruvumo (poutre, rondin), et le serbe brv (passerelle) indique que le pont est à l’origine un passage en bois formant gué à travers rivières et terres marécageuses.
BAC : récipient ou embarcation : baccos, bacca en gaulois, du latin tardif bacca (vase à vin), bacarium (vase à eau, ou à vin), prolongé dans le français en bac et des dérivés bache (sens de cuve ou de panier), bâche, bachot (panier). Ponto et pontones en pluriel, aussi ponton ou bâtiment à fond plat, et aussi pont flottant.
Ainsi le Pont comme le Bac servent à PASSER LE GUÈ, SOIT ÊTRE INITIÉ, et le Bac (Baccalauréat) de l’éducation nationale en est la signature (le moule dans le cas du Baccalauréat). Le Pontife (le pape ou souverain pontife) fait passer le Pont : il « initie ».
Évidemment la véritable initiation est le ”Connaître toi-même par toi-même”, et non grâce à un pontife ou à une secte judéo-maçonnique spéculative, ou au sectarisme de l’école du régime républicain. « Soyez à vous-même votre propre lampe » enseignait le Bouddha ; et de nos jours particulièrement le pouvoir de l’étatisme est l’éteignoir de la chandelle !!! Les illuminés, le pouvoir les enfermes pour « terrorisme », parce qu’ils se SINGULARISES. Or qu’est-ce que c’est le Super Grégarisme ? C’est le QUANTITATIF qui devient vérité, qui devient l’universel, comme les « droits de l’homme » ; et c’est le principe de cette judéo-maçonnerie spéculative de 1717 : la proie des opinions, soit LE MOTEUR OCCULTE DES SOCIÉTÉS OÙ L’OPINION EST LE PRINCIPE DE LA MAJORITÉ NUMÉRIQUE - AUX ÉLECTIONS, ET SOUS LE RÈGNE DE LA FINANCE INTERNATIONALE ET DE SES CHIFFRES - SONT ÉRIGÉS EN DOGMES, EN CRITÈRES INFAILLIBLES DE LA VÉRITÉ.

Donc être initié c’est avoir passé le Pont, la Stargate, ainsi ce n’est nullement le résultat d’attitudes morales ou sentimentales, nécessairement variables dans la multiplicité indéfinie des situations concrètes, des complexes, des accidents dans le spatio-temporel, piège où se font prendre les Pharisiens et autres compas-équerres.
INITIÉ : en définitive, que ce soit par une secte et son pontife ou par lui-même, l’Initié est le seul qui sait s’il est vraiment initié ! Il est le seul à prendre conscience s’il est parvenu au but, alors qu’il n’y a PAS DE BUT À ATTEINDRE, vue que la Liberté est notre état naturel. C’EST AUSSI CELA LE LOGION 2 cité plus haut : l’étonnement mêlé de panique puis de libération en se rendant compte que l’on cherchait son collier et qu’on l’avait finalement toujours autour du cou, exemple souvent cité par Ramana Maharshi, tant il est simple et compréhensible.

C’est aussi pour cela que Jiddu Krishnamurti déclarait : « Les gurus détruisent les disciples, et les disciples détruisent les gurus ». Ayant passé la Stargate, le Pont, il n’existe plus ni disciple ni guru. Évidemment le plus mauvais guru est celui qui exploite, manipule son disciple. Ce qui rejoins la description ci-dessus de la nécessité du rejet du mercantilisme des prières et autres rituels destinés à s’acheter le confort d’une spiritualité.

Autre description de la Stargate dans le Logion 20 : Les disciples dirent à Jésus : « Dis-nous à quoi le Royaume des cieux est comparables ». Il leur dit : « Il est comparable à un grain de moutarde. Il est le plus petit parmi toutes les semences, mais lorsqu’il tombe sur la terre travaillée, elle produit une grande branche et elle devient un abri pour les oiseaux du ciel ». Là encore c’est très clair !… Et en plus en accord avec l’exemple de l’Oiseau et du Nid.

Autre exemple du Soi-Instant dans le Logion 22 : Jésus vit des petits enfants qui tétaient. Il dit à ses disciples : « Ces petits qui tètent sont comparables à ceux qui entrent dans le Royaume ». Ils lui dirent : « Est-ce en étant petits que nous entrerons dans le Royaume ? » Jésus leur dit : « Si de deux vous faites un, que vous fassiez le dedans comme le dehors, le dehors comme le dedans, le dessus comme le dessous, en sorte que vous fassiez de l’homme et de la femme un seul être, si bien que l’homme ne soit pas homme et que la femme ne soit pas femme, si vous transformez des yeux en un œil, une main en une main, un pied en un pied, une image en une image, alors vous entrerez dans le Royaume ».

Le Qualitatif vaut mieux que le quantitatif du N.O.M. : Logion 23 : Jésus a dit : « Je vous choisirai un sur mille et deux sur dix mille et ils se tiendront en étant un seul être ».

Le Soi rayonne naturellement et sans volonté ou opinion, et renvoie au chapitre de la Bagavad-gîtâ cité plus haut : Logion 24 : Ses disciples dirent : « Enseigne-nous le lieu où tu es, puisqu’il nous est nécessaire de le chercher ». Il leur dit : « Celui qui a des oreilles, qu’il entende [en relation avec les longues oreilles du Bouddha]. Il y a de la lumière à l’intérieur d’un homme de lumière et il donne de la lumière au monde entier ; s’il ne donne pas de lumière, c’est l’obscurité ».

LE VRAI VIVRE ENSEMBLE : Logion 26 : Jésus a dit : « La paille qui est dans l’œil de ton frère, tu la vois, mais la poutre qui est dans ton œil, tu ne la vois pas. Lorsque tu auras rejeté la poutre de ton œil, alors tu y verras pour rejeter la paille de l’œil de ton frère ». Ce qui rejoint l’entretien 479 de Ramana Maharshi : « Si chacun s’occupait de ses propres affaires, il n’y aurait pas de querelles ». À l’entretien 199 Ramana Maharshi dit : « Tournez votre attention vers l’intérieur, alors le monde entier sera empli de l’Esprit suprême ».

[En haut de page : aquarelle de M. Roudakoff, d’après une fresque italienne]
 
 

Dernière mise à jour : 24-12-2015 23:17

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >