Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Citoyens-Mécas-Cités = Bureaucratie-Réseaux
Citoyens-Mécas-Cités = Bureaucratie-Réseaux Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 02-03-2016 23:50

Pages vues : 2850    

Favoris : 440

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : ADN, Amour, Anarchie, Argent, Banques, Bourgeois, Cacapitalistes, Chefferie, Communisme, Conte, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Dragon, Dualité, Égypte, Esprit, État, Étatisme, Europe, Famille, Humain, Illusion, Image, Inquisition, Instant, Islam, Judaïsme, Labyrinthe, Laïcité, Légende, Libéralisme, Liberté, Lucifer, Lumière, Manipulation, Matrice, Médecine, Monarchie, Mondialisme, Morale, Mort, Nature, Oligarchie, Opinion, Or, Ovni, Païen, Paix, Paysan, Père, Peur, Philosophie, Pierre, Politique, Porte, Pouvoir, Prisons, Raison, Religions, République, Révolution, Royauté, Russie, Sagesse, Saint, Satan, Science, Sécurité, Serpent, Sexe, Silence, Spirale, Stargate, Tao, Télépathie, Temps, Ténèbres, Terreur, Terriens, Tradition, Transformation, Transhumanisme, Tyrannie, Vide, Volonté, Yokaï

 
roborobi.jpg
 
 
Citoyens-Mécas-Cités = Bureaucratie-Réseaux
Bureaucratie ou centralisation jacobine,
automatise et dépendance au « mamelles étatiques »
et aux couilles du Petit-Père-des-Peuples,
ce qui rend de plus en plus difficile aux
Terriens de se délivrer de leurs « terreurs »
existentiels, et d’apprécier les douceurs
de l’âge adulte.

Avec Papa-Maman République, bienvenue dans LE DROIT NARCISSIQUE.
 
 
MES DROITS :
- Mon cul,
- Ma femme,
- Ma maison,
- Ma voiture,
- Mon chien,
- Mon patron,
- Mes salariés,
- Ma voyante,
- Ma mutuelle,
- Ma banque,
- Mes vacances,
etc., la liste est désormais très longue en régime capitaliste et sa démocratie.

Voir aussi les pages :
- Transhumanisme = peur de la mort
- Démocratie, Liberté QUE de consommer, brûler
- Éducation = évolutionnisme et robotisation de tous
- DICTATURE du plaisir
- Le Social/Société fabrique la Psychose
- Société privatisée ou culte de l’ego
- Démocratie = Vendre, Vendre, Vendre

Ainsi, tout pour l’extérieur et vide-bide total à l’intérieur ! Exemple : les nouveaux meneurs ne s’identifient pas à la vieille morale bourgeoise et ses « valeurs du travail » ni aux responsabilité de la richesse, mais à une vie consacrée aux loisirs, au plaisir et à « l’accomplissement personnel » (montée de l’ego sur le sommet de la pyramide).
La « guérison de l’âme » passe maintenant par le psychisme, donc le renforcement du mental ou ego. La justice aveugle, ou « droite comme la justice », remplacée par la « justice thérapeutique » (ça fait plus démocratie). L’autorité en général devient affaire de « spécialistes ».
Ces nouveaux meneurs font désormais dans « l’instruction universelle » en créant évidemment des nouvelles formes d’ignorance.
Ces nouveaux meneurs ont déchiré le voile de la courtoisie qui jadis, adoucissait l’exploitation des femmes, et mis l’homme et la femme, face à face, en position d’adversaire, d’où l’apparition des mouvements féministes tout aussi agressifs.
 
Cette civilisation du paternalisme comme avec l’opinion « Dieu le Père »), le vieux à barbe et cheveux blancs, qui pouvait aussi se retrouver chez les rois (ou reines), les prêtres des catholiques, les pères autoritaires, les esclavagistes et tous colonisateurs, les grands propriétaires terriens.
Si le capitalisme a probablement rompu des liens d’assujettissement personnel, il a créé une autre dépendance sous couvert de rationalité mécaniste, bureautique ou d’administration tout azimut.
Après avoir dépassé et détruit le système féodal et des corporations, il a maintenant élaboré une nouvelle opinion politique : une assistance publique libérale, qui absout l’individu de toute autonomie morale, et le traite comme une victime des conditions sociales. En même temps ce capitalisme a mis en place de nouveaux modes de contrôle social, qui permettent de traiter celui qui ne marche pas droit, et de remplacer la punition, anti-démocratie, par la réhabilitation médicale. Le capitalisme a donné naissance à la culture narcissique ou triomphe de l’ego, soit le triomphe DE LA RÉALISATION DU SOI À L’ENVERS, ce que Jean Coulonval décrit comme étant le socialisme ou communisme : « Ce sont les accidents qui engendrent les essences ».

Ne pas confondre la mode New Age et son « développement personnel » ou « ouverture de la conscience » avec la Réalisation du Soi, qui commence effectivement à être récupéré, comme de tout, donc y compris la non-dualité, avec au bout de cette Super Carotte l’étiquette « Authentique ».
« Les gosses de riches » doivent apprendre leur métier de meneurs, de dresseurs d’esclaves, savoir être : administrateurs et gardiens de grandes richesses, comme président de conseils d’administrations, propriétaires de mines d’Or ou de Pierres précieuses, grands collectionneurs ou amateurs « éclairés », pères et mères de nouvelles dynasties, tout ceci prouvant que dans le capitalisme la fameuse « lutte des classes » est de mise et que l’égalité est une blague de cour de récréation d’école primaire.
Ces gosses de riches ne doivent pas être sensibles, les affaires c’est du sérieux ; ce qui n’empêche pas les outils cachés pour y parvenir : leçons de musique, d’équitation, de danse et de tennis, soirées dansantes, réceptions diverses et mondanités, parrainage par un « club d’opinion », donc tout un ensemble d’activité qui permettront aux gosses de riches d’acquérir discipline, assurance et opiniâtreté. Ces « gosses de riches » nés des culottes de Couilles en Or sont totalement dans l’idéologie des Google et de leurs transhumanistes : ils tiennent pour établi que eux-mêmes auront un « fils » (ou une fille), et que « la famille » (la dynastie) persistera, comme « elle le fit pendant des siècles », à travers guerres, révolutions, et même désastres naturels et humains.

Ces gosses de riches rêvant à leurs dynastie « éternelles » : CE SONT LE NOUVEAUX NOMADES, NOUVEAUX BOHÉMIENS, NOUVEAUX LOCATAIRES DE LA PLANÈTE TERRE, conformément au rêve d’un Jacques Attali et son monde-hôtel. Ces gosses de riches seront des directeurs sans cesse en déplacement, comme des nomades, et logeant d’hôtels en hôtels ; leurs enfants ne parviendront pas  à acquérir le sentiment que l’existence puisse se dérouler dans un endroit privilégié. Pour eux le travail est abstrait, la « lutte des classes » ignorées ou niées, et de toute façon institutionnalisées. Dans les grandes cités du Nord de la Terre la pauvreté devient presque invisible, et l’injustice n’est pas pire qu’ailleurs.
Si les gosses de riches bourgeois naguère craignaient le cambriolage des riches demeures de leurs parents, ce n’est plus le cas des nouveaux gosses de riches et autres directeurs toujours en avions et dans des hôtels, puisqu’ils sont les nouveaux nomades, les nouvelles tribus juives. Pour les enfants de ces nouvelles tribus, la vie se résume à des déménagements, alors PLACE À LA LOCATION TOUT AZIMUT, d’où d’ailleurs le succès d’un business comme UBER bien dans les « applications nomades », comme les téléphones…

La nouvelle mode vie façon Jacques Attali, C’EST SANS RACINES, L’ANOMIE. Comme dirait le psychiatres jungien Pierre Solié, on passe du « Moi tribal » à un « Moi individuel » différencié du groupe et capable d’assumer son autonomie face à lui « ce que jusque là seuls les chefs, les sorciers ou les prêtres pouvaient réaliser », écrit Solié, avec lequel je ne suis pas du tout d’accord sur ce point.
La nouvelle Inquisition se disant lutter contre la théorie du complot veut cacher le complot : interdire de comprendre comment sont nées nos difficultés présentes, pourquoi elles persistent et s’aggravent de mois en mois, et comment elles pourraient être résolues.

Dans l’industrialisation de la société au cours du 19è siècle, vers le milieu, apparaît ce paternalisme industriel sous la houlette de la mode du social industriel. Cela va donner le New Deal de Roosevelt. Aux USA la « raison » des perruques poudrées des « lumières » et de leur démocratie atteint son point culminant avec la guerre civil du Nord contre le Sud, et en Occident la fin de la Monarchie et du pouvoir de l’Église de Rome. Aux USA cela va renverser l’oligarchie sudistes des propriétaires terriens exploiteurs d’esclaves. Cela va donner l’individualisme forcené, la compétition et la poursuite d’une richesse à l’indéfinissable.
L’agitation sociales aux USA + la Commune de Paris va donner un libéralisme encore plus bourgeois riches et réglés sur « l’ordre établi ». Cette classe de bourgeois veut réformer la société de haut en bas, voyez d’ailleurs les transformations de Paris sous Haussmann, le grossissement des institutions pour arriver à une troisième république très judéo-maçonnisée GODF avec machine électorale à gogo, et élitisme des « meilleurs hommes » (entendre judéo-maçons) à la tête des instituions étatiques. Le New Deal s’installait en Occident et aux USA.

Le progressisme ou évolutionnisme tente désormais de contrôler l’être humain tout entier.
L’étatisme et son évolutionnisme ne se contente plus de régulariser les conditions de travail, il aménage désormais aussi la vie privée, organisant le temps des loisirs selon des principes psychiatriques ou de « spécialistes ». Le système expose les secrets les plus intimes du mental au regard de la médecine de Big Pharma, encourageant ainsi un examen intérieur incessant, donc un sur-développement de l’ego singeant la vie religieuse et la non-dualité.

Le tout connecté, les Réseaux sociaux ou bureaucratique = interdépendance à l’étatisme ou assujettissement de l’individu à l’étatisme.

Avec cette mode du social et son « vivre ensemble », le coupable « coopère » avec la police-justice ; le malade en libéralisme est « libre », et ainsi déclaré officiellement malade il coopère plus facilement avec les médecins pour « guérir ». Avec le social, vous devez « coopérer » avec le thérapeute ! Tout cela renvoie à LA DÉPENDANCE. En prolongeant cette dépendance jusqu’à l’âge plus qu’adulte, l’étatisme moderne favorise le développement de l’exacerbation de l’ego.
L’étatisme et sa société rend de plus en plus difficile à l’être humain de trouver satisfaction dans l’amour du travail bien fait, alors elle l’entoure simultanément de fantasmes fabriqués qui sont censés lui procurer une « libération ».

Les Couilles en Or établissent les Lois.

La plupart des meneurs et employés des institutions étatiques viennent des milieux de la finance internationale (voyez l’actuel ministre de l’économie en France à ce début 2016). le système socialisant socialise « le coût humain » de la production capitaliste (comme le chômage, les salaires) et freine ou détourne l’évolution plus propices.
Judéo-maçons style GODF, médecins et psychiatres, experts de ceci ou cela mais surtout en « sciences humaines », travailleurs sociaux, fonctionnaires, jouent un rôle essentiel dans l’administration de l’étatisme et de la propagande sous package « culture ».

PRINCIPE DU CAPITALISME = MAFFIA
Je te casse ta maison, et si tu veux pas que ça recommence, je peux te protéger si tu me donne 1000 euros tous les mois. Bref, CAPITALISME = CHANTAGE.
En effet, le capitalisme construit sur l’évolutionnisme juif doit continuellement susciter de nouvelles demandes et de nouveaux mécontentements qui ne puissent être apaisés que par la consommation de marchandises.
Le même principe mafieux s’applique à la publicité : convaincre les gens que les biens et services achetés dans les magasins ou à l’extérieur sont supérieurs à ceux que l’ont fabrique soi-même à la maison, ou dans son jardin.

On l’aura compris, la libération PREMIÈRE est de se délivrer de l’étatisme sous toutes ses formes.

Enfin, il est évident que la Vraie Réalisation du Soi ce n’est pas « la prise de conscience » ou « l’accomplissement personnel » qui sera encore UN INTÉRÊT, DONC UN PIÈGE DE L’EGO. Par exemple le mot COMPASSION ne peut être associé qu’avec GRATUITÉ, DÉLIVRÉ DE L’EGO.
Le SOI nous est naturel et éternel, parce qu’il n’y a pas de but à atteindre. « Ainsi ceux qui recherchent la Loi ne doivent rien rechercher. Il n’est pas de Buddha en dehors du Cœur, il n’est pas de Cœur en dehors du Buddha. Ne vous attachez pas au bien, ne rejetez pas le mal, ne vous appuyez pas sur les deux extrêmes de la pureté et de l’impureté. Ainsi vous comprendrez que la nature des fautes commises est Vacuité » (Mazu). « Fautes commises » ou impossible à obtenir, irréelles, comme la Vacuité.
 
 

Dernière mise à jour : 03-03-2016 00:14

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2020 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >