Accueil arrow JDramas arrow Dramas du JAPON arrow Gachi Baka !
Gachi Baka ! Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 11-12-2008 21:46

Pages vues : 7008    

Favoris : 431

Publié dans : Sommaire JDramas, Sommaire Dramas du JAPON

Tags : Dramas, Gachi Baka !, Japon, Violence

 
Gachi Baka !
ガチバカ!
 
 
http://wiki.d-addicts.com/Gachi_Baka
http://www.tbs.co.jp/gachi-baka/

Encore un School Drama en 10 épisodes diffusé au Japon sur TBS en 2006, sur un scénario de Ouki Shizuka et Kusuno Ichiro. Tout de suite : c’est très mauvais ! Mon premier drama à aucune étoile. Le pire, c’est que ça s’adresse aux jeunes spectateurs. Comme s’il n’y avait pas assez des merdes de la politique, des conflits armés de toutes sortes et autres « cruelles réalités » qu’on peut voir et entendre dans les médias, suspects eux aussi. Vous me direz peut-être qu’autrefois on pouvait emmener les gosses, papa, maman, la bonne, la grand-mère, pour voir un criminel se faire écarteler, ou brûler, ou couper la tête en place de grève ! Mamma mia !

L’ancien boxeur pro Gondo Tetta, 36 ans (joué par Takahashi Katsunori) est venu au lycée Kaki-no-ki-zaka comme enseignant débutant. L'école espère rétablir ses finances en améliorant les capacités des étudiants et en renforçant son équipe de base-ball. Tetta va s’occuper d’une classe d’étudiants qui n'ont de goût ni pour les études ni pour le sport. Tous les jours, avec passion, il encourage ses étudiants. L'école n'est pas seulement un lieu d'étude, c'est aussi un lieu pour apprendre à vivre ! Pour aider ses étudiants, Tetta n'hésitera pas et fera le maximum. (Résumé d’après TBS)
 
 
Ça commence bien, dans l’eau : pluie et larmes, Tetta (joué par Takahashi Katsunori) vient de perdre son Sensei ; mais par la suite ça se gâte !

Après quelques petits boulots, Tetta se retrouve embauché dans un lycée. Nous ignorons au début comment il s’y est pris ; ça donne une introduction au lance-pierre. On apprend tout de même par la bouche du Principal du lycée (joué par Sawamura Ikki) que Tetta a obtenu son diplôme non pas dans une pochette surprise, mais par des cours de nuit, ou du soir. Il a arrêté le lycée pour devenir boxeur professionnel. Comme autre « diplôme » il a été en prison ! Ce lycée a l’air curieux : locaux vétustes aux peintures sombres et vieilles, principal et directeur, dont l’un semble sortir d’une école de management ou de commerce, et l’autre d’une maison de retraite. C’est le directeur qui a embauché Tetta. La classe 3E est momentanément privée de professeur, celui-ci étant blessé, et il semble difficile de s’occuper de cette classe même pour un prof expérimenté. (J’ose imaginer que le prof a été blessé par ses élèves...) Ça semble une classe d’élèves abandonnés à eux même, pour éviter de les appeler losers, comme le Principal. Pour sa présentation, quelques profs femmes le prennent pour un idiot, mais le principal aussi ! Pour préparer le spectateur on voit débouler un groupe de quatre élèves qui vont bientôt terminer le lycée, aussi ils se fiches complètement d’avoir un nouveau prof. Les élèves de la 3E sont éparpillés dans le lycée telles des aiguilles dans une botte de foin. Comme premier Travail d’Hercule (mini travail par rapport à la légende), Tetta doit rassembler ses élèves pour l’appel.
 
 
Il y en a un qui se sauve carrément en dehors du lycée : Utsugi Minoru (joué par Tegoshi Yuya).
Dès le plan dans la fameuse classe 3E, j’ai l’impression de revoir le film de Laurent Cantet : Entre les Murs : des fauves indomptables !
Je n’arrive pas a accrocher à l’atmosphère que je trouve superficielle et stéréotypée, froide et triste, délitescente : un mélange d’humour dans le jeu de Takahashi Katsunori qui a plutôt l’air de s’amuser et, au début, ne ressemble ni à un boxeur ni à un prof, et les confrontation avec ses élèves. Par exemple ça démarre aussi sec si je peux écrire : une élève invite dans un bar Tetta à boire de la bière, elle veut coucher avec lui, elle le manipule et le fait trop boire... Bref, un coup monté. Ensuite des photos de lui en débraillé et de cette élève se retrouvent dans le bureau du Principal ! Entre temps, des élèves la nuit ont dévasté un local de base-ball. On se demande pourquoi ? Comme il n’y a plus beaucoup de choses gratuites il faut croire qu’ils se sont excités sur cette violence : gratuite... Du coup les responsables de ce lycée bizarre en oublient les frasques dont a été victime Tetta pour lui confier « l’enquête » sur qui a vandalisé ce local, ce sont peut-être des élèves de la classe 3E. Devinez ce que les élèves de la classe 3E on affichés au tableau ?! Et puis ils sortent tous de la classe laissant Tetta seul. On peut imaginer le second mini travail d’Hercule pour regagner la confiance des élèves, alors qu’elle n’était même pas amorcée. J’ai l’impression ici que ce lycée forme de futurs délinquants tellement ça part dans tous les sens !
 
 
Comme c’est peut-être un futur acteur de drama comme Yamapi, on se concentre sur l’élève Utsugi Minoru (joué par le jeune Tegoshi Yuya). Peut-être a-t-il participé au casse du local de base-ball, et il va rarement au lycée. Toujours aussi rapidement, comme à l’invitation de la mère de Minoru que Tetta a été voir, sa mère invite Tetta à partir !
Tetta revient à la charge plusieurs fois, mais la mère de Minoru n’ouvre pas. Il suit un moment Minoru dans la rue, mais celui-ci lui répond à peine. Toujours cette atmosphère froide et triste.
Alors il se passe un petit réchauffement, une petiote émotion : peut-être que c’est son passé de sportif en boxe qui donne « du punch » à Tetta, mais il insiste vraiment lourdement en allant frapper tous les jours au domicile de Minoru ; sa mère finit par ouvrir et avec tout de remue-ménage, elle a peur que les voisins sachent que son fils ne va pas au lycée, et par là même qu’il passe pour un cancre ! Comme Tetta est un jusqu’au-boutiste la police s’en mêle ! C’est une personne du lycée qui vient récupérer Tetta au poste de police.
 
 
Minoru a eu des problèmes plus ou moins graves, dont un accident qui l’a empêché de continuer la natation, et il n’a pas été accompagné comme il aurait fallu.
Premier drama où je vois un acteur masculin : Kaba chan, jouer un personnage efféminé. On le voit quelque fois faire le brushing de Tetta.
Tetta a réussit à défier en mini combat de boxe le fameux Minoru. Il l’a en face de lui avec casque et gants de boxe. Sa persévérance a été récompensé, au moins pour ça, à défaut d’avoir pu lui faire regagner le lycée.
Et au cours de ce mini combat l’émotion et la chaleur reviennent, mais c’est tout de même une caricature de psychologie de grande surface. Fallait-il tant insister pour faire revenir Minoru au lycée ? A la limite Tetta peut passer pour un dangereux fanatique des plus inquiétants, malgré la caricature de son personnage... Chacun est libre de faire ce qu’il veut de sa vie.
 
 
Ça ne plaît hélas pas à tout le monde et d’ailleurs nous ne savons pas comment le lycée l’a appris, mais à la direction on demande sa démission à Tetta. En me basant sur Hercule et ses travaux, comme il y en a douze, et que le drama comporte 10 épisodes... Le travail d’Hercule, pardon de Tetta a payé, Minoru vient au lycée.
Peut-être pas tant que ça un travail d’Hercule pour le costaud Tetta : il à l’air de bien s’amuser a aller récupérer ses « élèves » dans une fête foraine, au début du second épisode. Pour relever la sauce bien fade de ce drama, les scénaristes introduisent une bande extérieur au lycée, et qui jouent aux gros durs genre yakuzas dans la pré-adolescence. Ils vont essayer de débaucher leur ancien copain : Minoru, étonné ils sont que celui-ci aille à nouveau au lycée. Je vous passe les plans avec regards et rivalités de « pouvoir ». Dans cet épisode, l’élève Inoue Kouta (joué par Masuda Takahisa), dont le rôle se construit un peu, vole dans un magasin.
 
 
ATTENTION : dans ce second épisode on a droit à des scènes de violence très violentes, attention aux jeunes spectateurs. Après il ne faudra pas s’étonner que les jeunes spectateurs prennent modèle sur ces « jeux » des plus infâmes et inadmissibles et condamnables par la justice des adultes, si elle existe ! Je ne regarderai que deux épisodes mais à ce stade, c’est le premier drama que je vois où l’émotion est si peux présente ; la violence ne constituant pas à mes yeux une émotion, elle en serait plutôt le contraire !
Oh la la ! Dans Gachi Baka c’est très trouble, car mélangé de naïvetés et de violences dû à la mise en scène et surtout à l’écriture du scénario largement cousu de fil blanc...


Bon, mon commentaire appuyé d’un système de notation en forme d’étoile comme sur Allo Ciné est ce qu’il est, mais je crois que c’est mon premier drama où je ne donne pas d’étoile, tant c’est suspect et aussi quelconque, plein de poncifs ; surtout qu’il y a avec la boxe et l’idée de combat le mauvais jeu entre winners et losers qui ne devrait pas exister. Bien-sûr que la vie est un combat : il faut bien se lever tous les matins.... Selon les scénaristes et Tetta, Minoru se bat contre le désespoir. Cela ne devrait pas être le rôle de Tetta de jouer les psy... Ce lycée devrait partager les rôles entre enseignants et éducateurs. Tetta est un éducateur, et ici on lui colle le rôle de prof principal, ce qu’il n’est pas et Takahashi Katsunori manque de naturel ; et le scénario colle les péripéties les unes derrière les autres sans vraiment d’explications, ça fait ajouté, car il faut bien rentrer dans la durée de chaque épisode et dans Gachi Baka ils s’y sont mis à deux ! Bravo à Tegoshi Yuya. Les autres comédiens ont un jeu médiocre, pour ne pas dire mauvais !
Ah j’oubliais, comme bande son, on a qu’à se mettre dans les oreilles une zizic de cabine d’ascenseurs, de luxe, ça va sans dire, et pour immeuble de grande hauteur pour avoir le désavantage d’en entendre au minimum une minute.
Si le Japon est un pays atteint de jeunisme (grand nombre de School Dramas et leurs variations), dans ce drama par exemple c’est trop visible, maladroit et outré.


M. Roudakoff
 
 
[ Cliquez sur les vignettes, puis pour afficher l’image suivante : cliquez sur suivant ou précédent ou sur la partie droite ou gauche de l’image, ou utilisez les flèches du clavier ]
gach1.jpg
gach11.jpg
gach12.jpg
gach13.jpg
gach14.jpg
gach15.jpg
gach16.jpg
gach18.jpg
gach19.jpg
gach20.jpg
gach21.jpg
gach22.jpg
gach23.jpg
gach24.jpg
gach3.jpg
gach4.jpg
gach5.jpg
gach8.jpg
gach9.jpg
 
 

Dernière mise à jour : 11-12-2008 22:32

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2020 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >