Accueil arrow Yôkai arrow Élémentals, Divinités, Yôkai arrow Païens et Juifs-Chrétiens toujours divisés
Païens et Juifs-Chrétiens toujours divisés Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 15-05-2016 23:53

Pages vues : 2351    

Favoris : 359

Publié dans : Elementals Yôkai, Élémentals, Divinités, Yôkai

Tags : ADN, Amour, Anarchie, Argent, Banques, Bourgeois, Cacapitalistes, Chefferie, Communisme, Conte, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Dragon, Dualité, Égypte, Esprit, État, Étatisme, Europe, Famille, Génocide, Histoire, Humain, Illusion, Image, Inquisition, Instant, Islam, Judaïsme, Labyrinthe, Laïcité, Légende, Libéralisme, Liberté, Lucifer, Lumière, Manipulation, Matrice, Médecine, Monarchie, Mondialisme, Morale, Mort, Nature, Oligarchie, Opinion, Or, Ovni, Païen, Paix, Paysan, Père, Peur, Philosophie, Pierre, Politique, Porte, Pouvoir, Prisons, Raison, Religions, République, Révolution, Royauté, Russie, Sagesse, Saint, Satan, Science, Sécurité, Serpent, Sexe, Silence, Spirale, Stargate, Tao, Télépathie, Temps, Ténèbres, Terreur, Terriens, Tradition, Transformation, Transhumanisme, Tyrannie, Vide, Volonté, Yokaï

 
garg-notr-dame-gchc22.jpg
 
 
Païens et Juifs-Chrétiens toujours divisés
en 2016
Cela s’aggravait quand Clovis
et Charlemagne plombèrent la situation
des Gaules et instituèrent la chefferie
nommée État (monarchie puis république)
qui donnera les Francs et la France
et les BOMBES ATOMIQUES.


L’Univers ne sait compter que jusqu’à UN, mais a DES Dieux ou Enfants de Dieu, des Élémentals, comme les Chrétiens ont DES Anges, et les Hébreux-juifs des Qliphoth et des Sephirots.


Page dédiée à l’ethnocide des Païens, notamment des Vikings, qui annonce les futurs ethnocides et génocides des Peuples du Soleil, des Cathares, des Vendéens ; page aussi dédiée à Jean Coulonval en son souvenir du 25 octobre 1941 dans une mansarde d’hôtel à Constantine, illumination qui lui fit découvrir le sens profond de la Trinité Universelle. La source de tous ces ethnocides et génocides est le JUDAÏSME QUI VA INVENTER L’HISTOIRE. Or l’histoire n’existe que chez ces gens là et chez les « historiens » et chez les inventeurs du temps et de l’évolutionnisme !
 
 
Aucun être humain ne peut anéantir son ‘Je’ et le ‘Je’ de quiconque, même de son pire « terroriste ». Aucun Nom-la Forme ne peut retourner à « quelque chose » ou autre Nom-la Forme qui serait par ce même Nom-la Forme le « Néant », le « Rien ». JE SUIS CE JE SUIS disait la Super Tautologie nommée « Dieu » par certains et qui s’adressait à un certain « Moïse ». Ce ‘Je’ est le nom de Dieu puisqu’il est le Soi ou Instant, c’est la même chose. Ce ‘Je’ est LA PERSONNE en son essence : « toucher Dieu ». Or on ne tue pas Dieu comme on ne tue pas l’Instant ou la Vérité ! LE FLEUVE QUI VA À LA MER NE PEUT PAS SUPPRIMER SA SOURCE. Ainsi NOUS SOMMES UNIVERSEL, COMME DIEU, NOUS SOMMES UNIQUES ; or il ne peut pas exister deux globalités ou Vérités et donc d’existant, car aucune ne pourrait alors être dite universelle, parce que ne contenant pas l’autre et étant limité par elle. Il ne peut y avoir qu’un Dieu ou Unité, car s’il y en avait deux, on tomberait dans la dualité sujet-objet avec limite pour chacun parce ce qu’ils se distinguent l’un de l’autre, alors aucun ne pourrait être dit « infini » MAIS DIEU A DES ENFANTS : LES DIEUX (puisque tout est dans le mental… ).
 
La division Païens et Juifs-Chrétiens sur fond d’idolâtrie a bon dos puisque aujourd’hui l’idole suprême c’est l’argent et son illusion nommée « dette ». Jean Coulonval dans son livre Synthèse et Temps Nouveaux précise que le socialisme de l’URSS fut une Église quasi identique à l’Église de Rome. Le matérialisme nécessairement historique puisque lié au temps qui coule sert à l’histoire « sainte » !, avec pour les partis socialistes ou communistes, c’est la même chose, les centres de formations politiques et séminaires sacerdotaux, les auto-critiques et la confession auriculaire. À y ajouter le Goulag ou supplices, les internements, qui n’avaient pas le but de faire souffrir une personne en tant que personne mais COMME UNE PRATIQUE ASCÉTIQUE que le corps social s’inflige en la personne d’un de ses membres, lesquels n’existent qu’en fonction de la collectivité ; c’est une singerie du Corps Mystique où chacun n’est qu’un membre du Christ (Christ veut dire le Soi, le ‘Je’). Comme le Yahvé malade des Hébreux-Juifs, la société punit sans haine ; il y a bien singerie même si les intentions de départ étaient sincères. C'est surtout une copie déformée de l' absence d’économie des Incas décrite si bien par William H. Prescott dans : Aztèques et Incas - Grandeur et décadence de deux empires fabuleux.

PREMIER RAPPEL : QU’EST-CE QUE LE MOT « POLITIQUE » VEUT DIRE ? car en ce 21è siècle de républicanisme on l’entend à toutes les sauces et il a perdu son sens. La Vraie Politique consiste à harmoniser les êtres humains entre eux, SELON LES LOIS DE LEURS ESSENCES ONTOLOGIQUES, c’est-à-dire selon leur ‘Je’ ou Soi commun ; leur « Je suis ce JE SUIS ». Autrement dit, la Vraie politique consiste dans le social à gommer les distorsions entre les accidents (le spatio-temporel) et les Essences. Or le Malin ne peut rien sur les Essences, IL NE PEUT FAIRE QUE DANS LE VIRTUEL, L’ILLUSION, FAIRE PRENDRE DES VESSIES POUR DES LANTERNES, faire prendre la démocratie et sa république pour de la liberté.

DEUXIÈME RAPPEL : Pourquoi l’opinion de l’Église chrétienne de Rome et son Empire jouxté à la rationalité des ergoteurs Grecs a t-elle triomphé depuis près de 2000 ans en compte temporel d’après cette même opinion de Rome ? Pourquoi des Païens cultivés de l’Antiquité, qui avaient naturellement une spiritualité quasiment monothéiste, donc nécessairement une connaissance du Soi-Instant, avec une morale différente de la notre puisque la morale n’est qu’opinion, qui avaient une culture infiniment supérieur à tout ce que pouvaient offrir les Chrétiens, pourquoi ces Païens se sont-ils convertis au christianisme de Rome ? (Pour faire référence à A.J. Festugière). J’ai l’impression de voir notre moderne publicité : « Nouveau, vu à la Télé ! », une religion nouvelle, c’était aussi vendeur que la sortie du dernier tétéphone portable, ou de la dernière tablette informatique.

Plus simplement, avec la montée de l’étatisme un peu partout en Occident et le grave vieillissement du paganisme au 4è siècle, le paganisme ne pouvait survivre que par le soutien de l’État, comme avec le soutien de l’Empereur Julien. « Une des raisons du succès du christianisme fut simplement la faiblesse et l’épuisement de l’opposition qu’il rencontrait : le paganisme avait perdu sa foi dans la science et en lui-même », écrit Eric Robertson Dodds dans : Païens et Chrétiens dans une page d’angoisse.
Évidemment la Foi ne se perd pas, puisqu’elle est un autre nom du Soi ! Les Païens n’avaient pas perdu la Foi, ils s’égaraient certainement en des complications et des illusions inutiles. Et puis le christianisme tel Hollywood en mettait plein la vue : avec le courage des Chrétiens face aux tortures et à la mort, il renvoyait que l’on meurt pour lui. Un courage à l’origine de beaucoup de conversions. En contraire, les martyrs Païens dans l’Empire chrétien ont été rares, non à cause d’un christianisme plus tolérant, mais parce que l’Ancienne Religion était devenu un truc misérable pour être digne que l’on meurt pour lui !  Nous étions bien déjà dans les temps mercantiles du : « Nouveau, vu à la Télé ! ». Chez les Païens il y avait trop de Dieux, trop de complexité, trop de philosophies, alors que le Christianisme apportait un package complet, sorte de pensée unique, un semblant de mondialisme comme de nos jours de « vivre ensemble ». La publicité de l’époque comme de nos jours fut résumé par le mot : LIBERTÉ. Tout credo universaliste était vendeur, comme l’argent déjà circulant partout malgré l’absence de big technologie. Depuis la révolution des Juifs bolcheviques dans la Russie de 1917, pensez un instant au phénoménal succès quasi commercial (ou religieux) et mondial du SOCIALISME : IL EST PARTOUT COMME LE CHRISTIANISME, MÊME EN IRLANDE avec par exemple un Sean Garland, secrétaire général de parti à courant marxiste-léniniste se voulant bien-sûr républicain, c’est à la mode. Le christianisme allait mettre à la mode LE SOCIAL. CE SERA SON FORMIDABLE SUCCÈS PENDANT DEUX MILLÉNAIRES (en comptant selon leur opinion). HÉLAS UN SOCIAL CONSTRUIT SUR LE SENTIMENT, DONC SUR L’OPINION, comme le montre bien Jean Coulonval tout au long de son livre cité.

Si le christianisme a triomphé c’est parce qu’il s’est transformé en « isme » ou système, comme l'actuelle république, donc en opinion et EN CONFORT. Or le Soi ou Instant est le seul réel possible : il affecte l’Être, tout ce qui EST. L’Instant ou « moteur immobile », Fixation Cavalante : là où n’existe plus que l’indéfini dans la non-dualité, là où il n’y a pas de limites assignables, là où deux individus n’exprimeront pas les mêmes choses, ni de la même façon : pas de pensée unique ou de grégarisme en non-dualité, et pas non plus de contradiction ou opinions sources de guerres sans fin.
Au contraire, dans le monde des accidents, entre deux ismes ou systèmes de l’ego, la contradiction sera la Loi. Pourquoi ? Parce que dans ce cas, l’ego est situé en dehors du Soi-Instant ou Fixation Cavalante, il n’y a pas Harmonie ; le ‘Je’ a perdu son autonomie, il est aliéné par l’ego, par le sensible des cinq sens. C’est donc le temps qui coule en géométrie de la ligne droite entre un passée et un futur : l’histoire, la chronologie tueuse, qui dicte à l’ego ce qu’il doit exprimer. Or, ces données sensibles dans la chronologie tueuse varient d’un moment à un autre en chaque individu, et ne peuvent jamais être identiques chez deux individus, cela par la nature même des choses du monde duel sujet-objet.
L’être humain étant un Homo Religiosus, par nature, il tend à fixer, à vouloir posséder, à conférer un semblant d’absolu qu’il pourra nommer « vérité », ou « universel », ou « indivisible », à une connaissance du sensible, de l’ego, qui par nature ne peut pas en avoir. C’est ce que Jean Coulonval nomme justement OPINION. L’opinion ne sera jamais en sécurité car elle porte l’angoisse de pouvoir être remise en question à tout moment. Alors elle est toujours en position de défense, ou d’attaque. Ainsi elle sera toujours intolérante, sectaire, voir haineuse, et surtout compétitive. Tout ce qui n’adhèrera pas à l’opinion absolutisée collectivement sous le nom de « république », de « démocratie », ou de « parti » de ceci ou de cela sera « terroriste » (l’ennemi, le méchant, le nazi, le goy) ; il en est de même en philosophie, en science et en toutes religions. L’opinion ne peut être que du genre de la Chute : une naissance et une mort, donc très limitée par l’ego.

Les Hébreux-Juifs et les Chrétiens ne peuvent reposer que sur la BASE PAÏENNE-PAYSANNE-NOMADE. LE MYSTICISME HÉBREUX-CHRÉTIENS A JAILLI D’UNE SOURCE PAÏENNE.

Si les Païens furent dégommés par Rome et les Clovis et Charlemagne, il s’en suivit la transformation spirituelle de l’Europe entière où l’on commença de passer d’un « Moi collectif » à un « Moi individuel » avec sa religion de l’homme, et cela va devenir paroxysmique dans l’après 1789 tout au long du 19è siècle. L’INSÉCURITÉ MORALE ET INTELLECTUELLE ALLAIT DONNER NAISSANCE À L’INSÉCURITÉ MATÉRIELLE ISSUE DE LA RELIGION DE L’ARGENT, notamment l’éclatement des guerres disséminées un peu partout, ce qui permet à certains de dire que depuis 1945 il n’existe plus de « guerre » grâce au Graal république et démocratie ! Évidemment puisque l’opinion empoisonne tout et éclate les guerres partout !!! (Ce sera terrible avec les bombes nucléaires miniaturisées pas plus grosses que des canettes de boissons gazeuses… ). À l’après 1945 ego et illusions allaient se renforcer d’une manière gigantesque : rêve, illusions et délires vont s’en donner à cœur joie. PLACE À HOLLYWOOD ET À L’ILLUSION MAGIQUE PERMISE PAR LA TECHNOLOGIE GALOPANTE. PLACE AUX DRAMES DE CE MONDE DES ACCIDENTS.

Les Chasseurs-Cueilleurs choisissent la voie de l’Agriculture et deviennent des sédentaires, des citoyens ou habitants des cités ; et plus tard, après 1789, les Paysans déserteront leurs campagnes pour devenir ouvriers et prolétaires dans les villes ; sous la poussée de la religion de l’argent l’honnêteté va disparaître des affaires, la justice va disparaître des tribunaux, la fidélité, l’amitié, l’habilité des artisans et arts, la morale, tout cela va disparaître sous le républicanisme.


Deuxième partie ici.
 
 
 

Dernière mise à jour : 16-05-2016 00:29

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >