Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Les Obus de la Fraternité
Les Obus de la Fraternité Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 27-05-2016 00:35

Pages vues : 2333    

Favoris : 371

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : ADN, Amour, Anarchie, Argent, Banques, Bourgeois, Cacapitalistes, Chefferie, Communisme, Conte, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Dragon, Dualité, Égrégore, Égypte, Esprit, État, Étatisme, Europe, Famille, Génocide, Histoire, Humain, Illusion, Image, Inquisition, Instant, Islam, Judaïsme, Labyrinthe, Laïcité, Légende, Libéralisme, Liberté, Lucifer, Lumière, Manipulation, Matrice, Médecine, Monarchie, Mondialisme, Morale, Mort, Nature, Oligarchie, Opinion, Or, Ovni, Païen, Paix, Paysan, Père, Peur, Philosophie, Pierre, Politique, Porte, Pouvoir, Prisons, Raison, Religions, République, Révolution, Royauté, Russie, Sagesse, Saint, Satan, Science, Sécurité, Serpent, Sexe, Silence, Spirale, Stargate, Tao, Télépathie, Temps, Ténèbres, Terreur, Terriens, Tradition, Transformation, Transhumanisme, Tyrannie, Vide, Volonté, Yokaï

 
bagnards_fraternite.jpg
 
 
Les Obus de la Fraternité
et de l’égalitarisme


Ce monde du Big Other de la judéo-maçonnerie spéculative : « Le grade de Rose-Croix représente ”la période religieuse de l’humanité”. La signification de ce symbole vous sera bientôt révélée ». Donc le parfait Big Other : le DORG (Demain On Rase Gratis).

Trinité : Libéralisme, Opportunisme, Radicalisme.
La Veuve menteuse ou les Fils du Galon règnent sur l’Occident.
 
 
DÉMOCRATIE = le tirer son épingle du jeu (‘je’), équivalent du Big Other (se dégager). On veut la croissance et le croissant, le progrès, et en même temps se dégager, le Big Other, le CONFORT : on veut être d’autant plus en sécurité qu’on est au plus haut, en progrès(sion), on se croit arrivé.

Précepte judéo-maçonnique spéculatif et droit de l’hommiste :
« Si tu veux être mon frère, je te casse le crâne ».
La force prime de droit (soyons frères ou je t’assomme), traduisez en « baille que baille » (donne à qui te donne, en méritocratie et rien de gratuit) comme le « vivre ensemble » de la propagande capitalo-socialiste actuelle, donc dans les pays où ne règne aucune gratuité et aucun fusible moral, puisque le confort ou sécuritaire est procuré par la « divine bouteille » ou Maraba basahem ou entertainment et société de consommation de nos jours (le shopping), équivalent du haschisch, de l’opium ou des rituels de magies noires ou blanches. L’opium du peuple c’est bien L’ILLUSION, LA CROYANCE.
Voir aussi la page : Christianisme base de l’Europe actuel
 
Les Obus de la Fraternité sont typiquement judéo-maçonnique spéculatif. Il est écrit dans leur «cabinet de travail du chapeau » : « Si tu tiens aux distinctions humaines, sors ; on n’en connaît pas ici » ; voilà qui définie l’égalitarisme ou le mot « frère ». C’est « Nouveau, vu à la Télé ! ». À l’extérieur des loges c’est pas l’égalité, à l’intérieur des loges c’est l’égalité, c’est la démocratie.
La fausse spécialisation comme maintenant avec ses « spécialistes » conduit au Nouvel Ordre Mondial : L’UNIFORMITÉ, LE FLIC-FRIC-FROC, et par là même, ce N.O.M. ne connaît pas de limites : on peut diviser sans fin un corps indifférencié ! La spécialisation actuelle est celle du fragment informe : le quantitatif qui s’adresse à des fantômes abstraits : les masses. La centralisation est tombeau de l’Unité et la chefferie celui de l’originalité.  

La judéo-maçonnerie spéculative s’inscrit par principe DANS LE TEMPS, DANS L’ÉVOLUTIONNISME : elle prétend remonter à Adam et même « avant ». Elle s’inscrit donc DANS L’HISTOIRE. Histoire ou illusion extérieure, fantasmagorie extérieure, FANTASME OU OPINION à la place de Réalisation du SOI-INSTANT. Fantasmagorie ou esclaves de la mode et de l’actualité qui cherchent leur voie du Salut dans l’ornière creusée par le char de l’histoire.
Quand l’illusion disparaîtra, on percevra enfin ce qui vit réellement dans le processus continu de la Vraie Évolution, et l’on se rendra compte que l’Histoire ou fantasmagorie extérieure, peut être non plus la représentation que l’on prend machinalement pour de l’histoire, mais la réalité spirituelle dont les événements extérieurs, si importants qu’ils paraissent, ne sont au fond que la reproduction extérieure et fantasmatique, donc de l’opinion.

Comme l’explique Rudolf Steiner dans : L’homme entre Lucifer et Ahriman, chez les Grecs le « moi collectif » est devenu le « moi individuel » grâce à l’entrée en piste d’Ahriman-Méphistophélès dans Œdipe (dans les Grecs), puis dans l’homme moderne le « moi individuel » c’est considérablement développé jusqu’à étouffer l’homme. Comme l’écrit Steiner, l’homme moderne doit se dégager de ce moi pour retrouver son monde spirituel originel. « Tandis qu’à la quatrième époque post-atlantéenne l’homme a dû mobiliser toutes ses forces pour prendre conscience du moi dans le corps physique, l’homme de notre cinquième époque doit travailler à se rendre compte que le moi appartient au monde spirituel [donc le Soi], c’est la science de l’esprit. Aussi cette science de l’esprit est-elle intimement liée aux suprêmes nécessités de l’évolution humaine à notre cinquième époque post-atlantéenne », écrit Rudolf Steiner.

Le Vraie Évolution se situe au niveau de la Réalisation du SOI-INSTANT : ÂGE D’OR DE TOUTES LES MÉTAMORPHOSES ET CRÉATIONS POSSIBLES, alors que dans le monde physique ou des accidents nous sommes dans l’immobilité-prison. Dans l’Âge d’Or tout devient fluide, les âges se mêlent : disparition de dualité.

Sortir de cet état de l’Histoire, de l’opinion ou Fantasmagorie, dont sonne en fin de mot le grégarisme, là où il suffit d’exercer l’opinion pour entrer en relation avec l’égrégore du peuple ; alors que pour entrer en contact avec les Élémentals ou Esprits de la Nature il faut être dans un état en dehors de la « normal » pour que le corps éthérique (astral) se dégage. L’égrégore ou esprit du peuple vit dans notre corps astral, sans s’élever jusqu’à notre conscience.

Pour se protéger de l’obus de la Fraternité, seule l’acceptation d’une inégalité peut faire naître une Fraternité profonde (pour faire référence à Gustave Thibon et Diagnostics). La fièvre de l’égalitarisme suite à 1789 est MESSIANIQUE et comme nous pouvons le vivre actuellement elle engendre la méfiance à l’égard de toutes chefferies, qui eux veulent garder leur distance à l’égard des peuples, puis il y a d’une côté un réflexe d’agression et de l’autre un réflexe de défense, donc la guerre au lieu de la communion. Gustave Thibon a raison d’écrire que « La Fraternité n’a pas ici-bas de pire ennemi que l’égalité ».

À nos jours, seule l’inégalité sera un facteur de PAIX, D’HARMONIE.

Ce n’est pas un hasard si notre époque où le primat social est relié par la religion de l’argent est aussi celle où sévit la pire fièvre égalitariste.


Il n’y a pas de pire despotisme que celui qui parvient à s’établir lentement, sournoisement, à l’ombre de la république qui se veut égalitaire, démocratique et fraternité.



OBUS DE FRATERNITÉ :
En cette époque du narcissisme, nous continuons à vivre dans l’isolement individualisme, qui se prétend « liberté », et libérés de la préoccupation de nos frères et sœurs humains. Soit une société d’assurés sur tout, où les liens de solidarité, de « vivre ensemble », semblent s’affaiblir en proportion de la sécurité que l’on croit acquise.
RAPPEL : en cette période de grève de printemps 2016, le gréviste d’avant 1914 n’aurait jamais eu l’idée de réclamer le paiement des jours de grève ; de se faire payer pour du travail qu’il n’aurait point fait.
 
 

Dernière mise à jour : 27-05-2016 00:49

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >