Accueil arrow Films arrow Films du JAPON arrow L'été de Kikujiro
L'été de Kikujiro Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 09-04-2008 20:00

Pages vues : 5013    

Favoris : 291

Publié dans : Flash sur films, Sommaire films du Japon

Tags : L'été de Kikujiro, KikujirM no Natsu, Takeshi Kitano, Japon

take_poster.jpg
 
L'été de Kikujiro

Kikujirō no Natsu 菊次郎の夏

 
Site de Ocean-films : http://www.ocean-films.com/kikujiro/kikujiro.html
Takeshi Kitano jouant au piano le thème de Joe Hisaishi : http://fr.youtube.com/watch?v=g85k08RHiiY&feature=related

C'est toujours bien poétique et souvent émouvant ce que font les Japonais, tout au moins dans les films ou dramas que j'ai pu voir. Mais dans ce film on a du mal à ne pas faire verser une larme. Takeshi Kitano est savoureux et fort drôle. Toute la séquence à un arrêt de bus miteux en tôle ondulée, dégage un charme envoûtant.

Il y a aussi des bizarreries dans les films et dramas du Japon : des relations inhabituelles ou osées, des situations érotiques limites. Comme dans Kikujiro, où un homme pervers essayant de voir l'intimité du petit garçon qui est accompagné chez sa mère par l'homme que joue Takeshi Kitano. Le petit garçon tout au long du film ne dit pas grand chose, mais à son regard de penseur Taoïste un peu triste, il à souvent l'air de se moquer de l'homme joué par Takeshi. Et puis la-dedans, Takeshi traite tout le monde de crétin ou de petit merdeux, comme un gosse lançant des gros mots pour montrer qu'il n'a peur de personnes, mais dans le personnage de Takeshi c'est tellement inattendu, presque tendre, que cela en est comique, mais pas sans conséquence tout de même, la loi de cause à effet veuille !

take6jo.jpg

Ce film est très beau, car avec peu de moyens, cette sorte de road-movie en quête de la mère du petit garçon arrive a dégager d'intenses émotions. La jolie ritournelle visuelle d'une passerelle avec le garçon courant dessus et de la musique de Joe Hisaishi au piano, rythme bien le film sans faire de pléonasme par rapport à l'image, ce qui n'est pas si courant. Que demande une œuvre d'art ? sinon de renvoyer au moins une émotion.Le comique de l'histoire, c'est que vers la fin, le petit garçon n'a toujours pas retrouvé sa mère mais trouve quatre papas !

take2jo.jpg

Par moments aussi on a le beau passé pictural des estampes japonaises à travers des inserts graphiques, et notamment sur un joli générique début en banc-titre ; puis la tradition des marionnettes, ou des spectacles d'ombres chinoises ou du théâtre kabuki, est illustré dans le film par des plans de danses mimées, avec multiplications fluides des gestes grâce aux trucages.
Je trouve le visage de Takeshi Kitano aussi beau que celui de Ito Hideaki, peut importe la différence d'âge.

Kabuki (歌舞伎)
http://www.takeshikitano.net/

take4jo.jpg

take1jo.jpg

take3jo.jpg

take5jo.jpg

take7jo.jpg

take8jo.jpg

take9jo.jpg

take10jo.jpg

take11jo.jpg

Dernière mise à jour : 09-04-2008 20:00

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >