Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Le pur contre l’impur
Le pur contre l’impur Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 14-07-2016 22:23

Pages vues : 3165    

Favoris : 369

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : ADN, Amour, Anarchie, Argent, Banques, Behaviorisme, Bourgeois, Cacapitalistes, Chefferie, Communisme, Conte, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Dragon, Dualité, Égrégore, Égypte, Esprit, État, Étatisme, Europe, Famille, Génocide, Histoire, Humain, Illusion, Image, Impur, Inquisition, Instant, Islam, Jardin, Jeu, Judaïsme, Labyrinthe, Laïcité, Légende, Libéralisme, Liberté, Lucifer, Lumière, Manipulation, Matrice, Médecine, Monarchie, Mondialisme, Morale, Mort, Nature, Nomade, Oligarchie, Opinion, Or, Ovni, Païen, Paix, Ptah, Paysan, Père, Peur, Philosophie, Pierre, Politique, Porte, Pouvoir, Prisons, Pur, Raison, Religions, République, Révolution, Royauté, Russie, Sagesse, Saint, Satan, Science, Sécurité, Sédentaire, Serpent, Sexe, Silence, Spirale, Stargate, Tao, Télépathie, Temps, Ténèbres, Terreur, Terriens, Tradition, Transformation, Transhumanisme, Tyrannie, Vide, Volonté, Yokaï

 
 
 
Le pur contre l’impur
ou la MAGIE DU POUVOIR
L’histoire contre l’Instant
ou CE MONDE DES QUERELLES (1)
et de « choc des civilisations »
comme Chrétiens persécuteurs des Païens

GUERRES D’OPINIONS
DUELS-DUALITÉ-DI-ABLE
 
 
Pour qu’il y ait magie, il faut la dualité sujet-objet, donc un demandeur ou fabricant : celui qui va s’attribuer un pouvoir contraignant sur le client, ou sur le Dieu, ou le Démon. Comme si souvent cité à l’entretien 264 de Ramana Maharshi où il explique que si Dieu et l’Homme se sont créés mutuellement, depuis les 10.000 ans ni l’un ni l’autre n’on( été créés. Il en est ainsi en thermodynamique !!! Et homme et Dieux se distinguent à peine ; prier un Dieu c’est du commerce : on achète les pouvoirs de ce Dieu, on achète UNE EFFICACITÉ (entéléchie, sorte d’énergie pas gratuite), PIRE : ON LE CONTRAINT, ALORS QU’IL N’A RIEN DEMANDÉ ! Se droguer c’est aussi contraindre quelque chose, pressurer son corps, ou un corps comme les engrais chimiques dans la terre, pour en obtenir un rendement supérieur, ou pour tuer d’autres organismes qui empêchent ce rendement productif, C’EST DONC UN ARTIFICE OU UNE ILLUSION D’ILLUSION MEURTRIÈRE.
L’intimité de Dieu ou Dieux et de l’homme est telle dans l'Homo Religiosus, qu’elle atteint la fusion, ce que de nos jours, par exemple dans le milieu gay, certains cherchent dans des drogues à « fusionner avec leur ”moitié” », c’est une singerie du divin (on s’envoie en l’R comme on peut en ère actuel du tout payant, de l’artifice !).
 
Pur et Impur son identique à la FASCINATION et l’EFFROI, soit l’humain face au « sacré ». L’Homo Religiosus est depuis les 10.000 ans divisé en pur-impur ; c’est particulièrement vrai en « histoire officielle » où c’est un crime d’hérésie de contester certaines opinions officielles du pouvoir qui peut vous trainer devant ses tribunaux pour « révisionnisme » ou « négationnisme ». Mais dans le principe le pur ce sont les Dieux bienfaisants, apportant santé, etc. ; l’impur ce sont les Dieux maléfiques apportant maladies et mort. Le manichéisme commence dès le départ comme les pôles positifs-négatifs ou Soleil-Lune, du moins dans ce « coin » de la Galaxie, donc du mental. Mais là, nous sommes encore au niveau bas du Saint Chaos ou de ce que d’autres nomment « la Brousse », où résideraient des « divinités malignes ».

Soleil-Lune vont donner naissance dans les 10.000 ans à la MAGIE AGRICOLE et à la Déesse agro-Lune, archétype du FILS : FILS-AMANT de cette Déesse-Mère agro-Lune : c’est le principe OSIRIS : Dieu-Graine qui meurt réparti en morceaux pour renaître renouvelé, modernisé : il a germé au prochain équinoxe. De la va poindre le thème de la mort-résurrection par l’invisible dans l’Invisible en une forme évolutionniste liée aux mystères initiatiques dans les 10.000 ans. Certains comme C.G. Jung, mécanisant déjà l’être humain, vont en développer la partie féminine dans l’homme (l’Anima) et la partie masculine dans la femme (l’Animus). Bref, le but de cette mode des « Mystères », les « Noces sacrées », sera le mariage mystique du Fils renouvelé (ou ressuscité) avec la Déesse-Mère et Sœur (elle est aussi renouvelée) symbolisant le retour à l’Origine : Hermaphrodite ou non-dualité enfin retrouvé (plus de distinction en Animus-Anima). D’ailleurs inconsciemment le MARIAGE ALCHIMIQUE réside dans toutes les femmes, qui possédées par leur Animus et donc par leur opinion, vont rechercher pendant toute leur vie tous les hommes dans un seul homme ; et les hommes durant toute leur vie vont rechercher la Femme dans toute les femme ; et chez les gays ce sera la rechercher du « Graal » nommé « Prince charmant ».
Si cette indistinction est notre état naturel, comme le dit si souvent Ramana Maharshi, alors pourquoi toute cette chronologie tueuse ou histoire et mémoire ? que j’assimile à la CHUTE !

Avec du système Soleil-Lune va apparaître la saloperie Cause-Effet, si dangereuse qu’il faut avoir recours à la loi des CROISEMENTS : ceci devient cela ; un exemple est donné par les Anciens Égyptiens par le mot GRAIN (prt, en transcription alphabétique de Hiéroglyphes) et Hiver (prt) : dans le sens de faire des provisions pour la période difficile de l’hiver. Le Grain est CAUSE ou son sens abstrait et l’EFFET est l’Hiver, et pas la caractéristique ou effet direct de froideur de l’Hiver, ou son sens concret.
Homonyme de Grain : cnht avec cnh la Croix de Vie ANKH. Les Égyptiens jouent sur les mots, et sont champion de l’euphémisme.
Donc tout phénomène est “ réactif “. Une cause active (Grain) ne produit jamais un effet direct ou caractéristique, puisqu’elle reste abstraite ou cachée, si la résistance manque.
Un autre exemple avec le mot àb, écrit avec la lettre concrète : à, exprime la soif ; le mot ab, écrit avec la lettre abstraite : a, exprime le désir : ab. Ce double aspect d’une fonction : physique et psychique, se retrouve dans le sens donné au mot cœur : àb, selon qu’on entend le cœur organe mécanique, ou le cœur sentiment.
Cela correspond aux phénomènes des Interférences lumineuses et sonores : lorsqu’une résistance, de même nature que la cause agissante, absorbe cette cause et l’annule, le premier croisement est comme « une mort » ; la résistance réagissant, devenant active à son tour, donnera un phénomène-Vie (2ème croisement).
(La lumière n’est pas le contraire de l’obscurité : voir le cas des interférences révélant l’aspect ondulatoire de la lumière qui peut se superposer à elle-même. Expérience de Thomas Young en 1801).
Autre exemple : L’eau coule vers ce qui est humide. Le feu coule vers ce qui est sec (Yi-King). Différent parce que deux séparé, mais semblable, car ils coulent tous les deux !


L’Histoire ou Chronologie (la mémoire, de mé, péjoratif, et moire : le décore, la parure, l’illusion) est une saloperie qui va donner moult politiques comme celle du républicanisme à partir de 1789 et sa « prise de la Bastille », vaste fumisterie républicaine comme tout ce que sait faire cette démocratie et son « pouvoir du peuple » qui ne sera jamais au pouvoir puisque tout est dirigé à partir de l’argent, mais surtout de l’ego : la « raison » des perruques poudrées du 18è siècle en révolte contre la « raison » des Chrétiens de l’Église de Rome (encore la dualité Soleil-Lune, comme le montre le tableau en fin d’article).
Une « raison » qui commence à triompher bien avant le 18è siècle : avec l’Apollon et son Olympe c’est le triomphe des compas-équerres de toutes loges, de toute géométrie et de toutes lois ou opinions ; Apollon est l’Empereur de l’individuation (le « moi-je » ou l’individuel) et une mouture de la Rédemption et modernisation, de la conscience, du chemin à parcourir, parce qu’il a été perdu ou oublié, pour retrouver son Soi !!!.
RÉDEMPTION = RANÇON ACHETER, COMMERCE, RACHAT OU SALUT, COMPENSER, PRENDRE POUR SOI, SAISIR, MODERNISATION-MODÉLISATION (tous les ego, notamment en politique, courent après la « modernisation-modélisation » qu’ils veulent posséder : LE MOULE OU GRÉGARISME DU MOMENT, LA MODE, là où on se trouve « à un moment donné », donc à une opinion donnée… et qu’ils veulent faire avaler à tous). On n’est toujours pas dans les temps de la gratuité ! et on reste dans les temps du sécuritaire : à la pépère, à la « paix », si vendue à tous depuis 1945 !!!

Notre époque étant celle du « Moi-je », du Selfie, du triomphe de l’opinion, elle est le contraire du Moyen-Âge ou l’opinion libre devait être DISCRÈTE, discrétion, unique garantie de la libre pensée au Moyen-Âge. Et cette liberté allait hautement plus loin que maintenant, contre Dieu, contre les papes et les rois, donc contre l’étatisme et le grégarisme ; l’œuvre de Rabelais en est resté une preuve vivante…
Voici un extrait de Grasset d’Orcet dans : Œuvres décryptées, vol.1, à propos de la liberté d’expression à la mode chez nous mais qui n’est est absolument pas une liberté, contrairement au Moyen-Âge. Grasset parle de « l’œuvre anglée » composé de 8 syllabes, terminés par une assonance en L. « Telle paraît être l’étymologie du mot « blasonner » (bé (bien) L assonner). « Cette lettre était le signe de reconnaissance des « pairs peintres anglés » entre eux. L’un demandait : « Lanterne si el ? » (lanterne-t-il ?). L’autre répondait « Bouteille ». En vieux français, cela pouvait se traduire aussi : « loin terre n’est ciel ? » (la terre est-elle loin du ciel ?). Et l’autre répliquait : « Boute œil » (Mets-y l’œil). En jargon actuel : « Vas-y voir ». On sait que c’est la conclusion du livre de Rabelais et qu’elle se retrouve dans toutes les francs-maçonneries occidentales et orientales, à l’exception du Grand Orient français [c’est moi qui souligne], qui tout récemment a remplacé cette formule de la liberté de pensée la plus absolue par la négation obligatoire de Dieu et de l’âme », écrit Grasset d’Orcet. Mais, pourquoi « lanterne » ? Grasset avance la lanterne utilisée dans les catacombes chrétiens. Et à propos de judéo-maçonnerie, il faut bien distinguer les francs-maçons du Moyen-Âge et constructeurs des châteaux et cathédrales, de ceux qui arrivent avec Oliver Cromwell, qui sont uniquement politiques et qui foutent la merde partout, hélas en une singerie de tradition païenne frelatée (mise à la mode des 17 et 18è siècles).

Histoire et Chronologie, donc aussi espace-temps SONT DANS LE MENTAL ; je remets une bonne définition du mot « histoire », en référence à René Alleau : Aspects de l’Alchimie Traditionnelle :

L’historien des événements politiques ou religieux, l’ethnologue, le sociologue, le psychologue, l’archéologue, ne sont pas des entités qui opèrent en dehors du temps qui coule dans le spatio-temporel. Ce ne sont que des humains engagés, d’une part, dans une situation « concrète », et d’autre part, dans une logique déterminée par la mode du moment, suivant une évolution (histoire), dont ils prétendent rendre compte. Ainsi cette « logique » n’est pas autonome, elle n’est pas un étalon, un dogme, mais une opinion, soit elle ne représente qu’une superstructure qui recouvre, dans le mental de l’observateur, tout une idéation caché, où des mythes nouveaux ont été substitués par la culture, par l’opinion de l’enseignement universitaire, puis du monde des médias, associé à des opinions de mythes anciens !

L’histoire ou le mot-à-dire : en Occident la « pensée moderne » est une pensée CONDITIONNÉE, et plus que jamais avec l’Empire anglo-saxon et judéo-maçonnique spéculatif (née à Londres en 1717). En Occident, le mythe de la « raison » qui, lui-même, a été élaboré à partir d’éléments irrationnels multiples qui donneront des « valeurs », des « évidences » sur lesquelles reposeront les « principes d’intelligibilité » que finalement, personne ne saurait expliquer ni définir de façon rationnelle.
« Le domaine de l’histoire n’est pas le domaine des « faits » ni, encore moins, celui des « phénomènes ». Il est celui de la reconstitution de l’événement, d’une « re-composition » de ce qui a été « dé-composé » par le temps. L’histoire « re-créé » une durée intellectuelle ou opinion, un enchaînement logique entre des moments abolis en tant que tels, elle « re-fait » les faits et les déforme d’autant. Il y a des faits proprement dits et scientifiquement observables dans la seule mesure où ces faits peuvent être reproduits dans les mêmes conditions. Le « fait religieux » et le « fait magique » n’existent pas en tant que « phénomènes observables » car, dans les sciences humaines, l’observateur est lui-même engagé dans le système qu’il observe et il y apporte tant d’éléments d’incertitudes que l’on ne saurait accorder quelque crédit à une méthode qui, prétendant décrire « objectivement » les faits historiques, prouve ainsi qu’elle méconnaît et la notion de fait et la notion d’objectivité ».

Pour échapper à cette dualité Soleil-Lune infernale, et à son éventuelle victoire dans le camp de N.O.M. ou Monde Luciférien, là où toute évolution vers les Mondes Libres sera interrompue en une création statique et artificielle dans le Minéral, le Végétal et l’Animal ou Humain ; il est plus que temps de retrouver ce Soi universel et éternel, car si le Monde Luciférien s’installe, dans un cas comme dans l’autre, le « Bien » disparaît, ce sera le triomphe d’un Hermaphrodite, ou bien modèle Luciférien, ou bien modèle Unité Originelle !!!
Oui, le « bonheur » ou « liberté » ne sont aucunement dans ce monde en chemin vers le Monde Luciférien, puisque il est déjà là, synonyme d’ÉTERNITÉ.
Ah ! C’est bien dur l’ingénierie Soleil et Lune !!! Mais alors, que dire des habitants de systèmes planétaires comportant deux Soleils et deux Lunes, ou d’un Soleil et de deux Lunes, ou d’autres combinaisons non paires ???


NOTE.
1. Ergoterie ou opinions en tous genres = ergoteurs Grecs, Apollon & Cie. GUERRE : tourner en rond, girer ; et aussi GUÈRE : étymologie de gueres, guaires 1080 (beaucoup), donc pas beaucoup, médiocrement, peu, rarement. On a un court-circuit entre guerre-guère ! L’abbaye de Thélème était un grec-monial, construite pour un GUERRIER-MOINE, parce qu’elle était consacrée à la LOI DU GIREMENT. Si vous virez de bord (tournez de bord) du temps de la marine uniquement à voile et à Vents, ou des A-Virons (de tour, cercle : virer), vous ramez encore dans la dualité Soleil-Lune.
Fontevrault veut dire la même chose : font-vire-loi, sépulcre de la Touraine, « et si les Romains donnaient au bœuf le nom de trio, c’était parce qu’en labourant il tourne au bout de son sillon. La ville de Tours représentait donc, dans le canton des Turones, le signe du Capricorne. Là finissait le règne de la paresseuse Mare, la Déesse gauloise de la mort, et commençait celui de la Marthe, la Déesse gauloise de l’activité et du temps qui se compte », écrit si justement Grasset d’Orcet…
GIREMENT, GIRER, VIRER et VERRE, RE-TOURNER, CHANGER, RÉVOLUTION, DÉCOMPOSER-RECOMPOSER : lancer, du thème TOURNER : VIRAGE, REVIREMENT, FAIRE ROULER, VIRÉE CHAVIRER, CHOC, du provençal CHEF. On peut y ajouter DI-ABLE : di : deux, et A-ble : bal : lancer, jeter, bal-ancer, bal-ancier.
Il est vrai que depuis les 10.000 ans les guerres sont sans fin, comme tournant en rond, comme emprisonnées dans le cercle Ouroboros : tout change mais rien ne change, en particulier en technologie. VIRER COMME VIRE UNE OPINION SELON LA MODE DU MOMENT. CAUSE ET EFFET sont un VIREMENT en forme de CHAÎNE de « raisonnement » causal ; ALORS QUE LES CHOSES SONT SIMPLES, ONT LIEU SIMPLEMENT, SANS POURQUOI, SANS IDÉATION OU RAISON, SANS EGO, SANS OPINION.
Fontevrault ou font ouvre eau : loi du changement (loi de l’évolutionnisme).
VIRER et VERRE = TROUVER CHAUSSURE À SON PIEDS, comme Cendrillon et sa pantoufle de VERRE ! Donc trouver le virement de l’âme (verulam), virement ayant lieu en position la plus basse : les pieds, coin le plus bas (bascoin), qui va donner LE SABOT DE NOËL déjà là sur les monuments funèbres grecs. C’est l’arter de l’abbaye de Thélème, écrit Grasset.
J’aime beaucoup Grasset d’Orcet, il me semble immunisé contre le kabbalisme, ce brouet en forme de judaïsme ésotérique à la base de l’actuelle judéo-maçonnerie spéculative et ses travailleurs du chapeau.
 
 
SOLEIL - YANG LUNE - YIN
Plein
Main Vive
Vide
Main Morte
Souffre Mercure
Or
Art
Libre arbitre
Argent
Science
Prédestination
Ville Forêt
Extérieur Intérieur
Patient - Effet Agent - Cause
Effet - Alarme Cause - Incendie

Solve - Entropie

Perte - Mort

Coagule - Négentropie

Gain - Vie

Mouv. Centrifuge

Divergence Bruit

Mouve. Centripète

Convergence Silence

RELIGIONS

Christianisme

Catholiques

Septembriseurs

RELIGIONS

Islam

Protestants

Sans-culottes

Suc-loi - Sicile

Suce-raison ou

Sois-Sarrasin

Masculin Féminin
Positif Négatif
Repousse Attire
Évolution/endroit Involution/envers
Sec Humide
Rosée Pluie
Sommeil Veille
Crayon Pinceau
Anode Cathode
Expiration Inspiration
Mars Marsyas
Vénus Diane
Quart Quinte

Guelfes (démocratie)

Franc-maçon
Maçonnerie écossaise

Gibelins
Carbonari
Physique Métaphysique
Art Science
Élohistes Jéhovistes
Vêtements Nudité
Droit Force
Rose rouge
Rose blanche
Cité, paroisse
Tour, château
Guère Gain
Beaucéan Oriflamme
Artisans Aristocratie
Éoliens Ioniens
Saint Jean
Saint Paul
Carolingiens Mérovingiens
Pape Empereur
Rome Avignon
Pies, pouhiers
Goys, baillie
Dominicains Albigeois
Ordre de Malte Franciscains
Armagnacs Bourguignons
Saint-Barthélemy Conjuration d'Amboise
Jésuites Jansénistes, quiétistes
Marius, Titus
Sylla, César, Pompée
Templiers Saint Louis, Philippe le Bel
Shakespeare Dante, Michel-Ange
Catherine de Médicis
Henri II, Diane de Poitiers
Marie Stuart
Rabelais
Richelieu, Louis XIV
Louis XV
Duc de Brunswick, Napoléon
Louis XVI

La suite est indéfinie...

 
 

Dernière mise à jour : 14-07-2016 23:01

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >