Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Circoncision au huitième jour : NORME
Circoncision au huitième jour : NORME Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 04-08-2016 22:55

Pages vues : 3316    

Favoris : 521

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : ADN, Amour, Anarchie, Argent, Banques, Behaviorisme, Bourgeois, Cacapitalistes, Chefferie, Communisme, Conte, Daesh, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Dragon, Dualité, Égrégore, Égypte, Esprit, État, Étatisme, Europe, Famille, Génocide, Histoire, Humain, Illusion, Image, Impur, Inquisition, Instant, Islam, Jardin, Jeu, Judaïsme, Labyrinthe, Laïcité, Légende, Libéralisme, Liberté, Lucifer, Lumière, Manipulation, Matrice, Médecine, Monarchie, Mondialisme, Morale, Mort, Nature, Nomade, Oligarchie, Opinion, Or, Ovni, Païen, Paix, Ptah, Paysan, Père, Peur, Philosophie, Pierre, Politique, Porte, Pouvoir, Prisons, Pur, Raison, Religions, République, Révolution, Royauté, Russie, Sagesse, Saint, Satan, Science, Sécurité, Sédentaire, Serpent, Sexe, Silence, Social, Spirale, Stargate, Tao, Télépathie, Temps, Ténèbres, Terreur, Terriens, Tradition, Transformation, Transhumanisme, Tyrannie, Vide, Volonté, Yokaï

 
viande_republicaine.jpg
 
 
Circoncision au huitième jour : NORME
JE NE VEUX VOIR QU’UNE SEULE TÊTE
disait un républicain et sa guillotine,
sa « Veuve poignet » castratrice
empêchant la masturbation.
La guillotine, la Veuve,
symbole de la République française
et en même temps de cette
judéo-maçonnerie spéculative née à Londres
en 1717 dont les « membres » se disent
« enfants de la Veuve »
(le Hiram fils d’une veuve)
mais aussi Isis veuve d’Osiris le Sauveur,
celui qui fut coupé en 13 morceaux,
dont le 14è morceau était son pénis
flottant sur les eaux du Nil et qui
fut absorbé par un poisson.
L’ère des Poissons symbole d’un
conducteur vers une vie nouvelle
et une nouvelle Terre.


ALEXANDRE LE GRAND EST UNE TÊTE DE NŒUD.
TOUTE CHEFFERIE EST UNE TÊTE DE NŒUD.


Page sur les Dômes-innés et l’Alexance.
 
 
Les « valeurs de la République » judéo-maçonnisée de travailleurs du chapeau : à coups de guillotine la République circoncisait les têtes (de « Nœuds ») étiquetées « ennemis de la liberté » (de faire du business…). De nos jours la République circoncise par la liberté d’expression (moins de sang, c’est plus propre et plus rentable et tout confort en nettoyage).

Suite sur : La Bite : Cause-Effet

La cadavre castré d’Osiris ou ayant perdu son fluide séminal est comme une graine sèche. Les « libations » (liber, libération) l’aideront à retrouver son fluide vital, comme la graine humidifié dans la Terre donnera une plante.
Le sexe/graine pourrait correspondre au POINT FOCAL. Il y a bien les 3 phases correspondant à la FOCALE :
Osiris dans le coffre : l’individualité et l’enfermement dans le noir des illusions humaines ; Osiris mutilé : désintégration et chaos humain ; Osiris-Christ LE SACRIFIÉ et Âme du monde, par delà la mort Osiris devient le gage de la vie éternelle, le Soi. Osiris fait aussi partie intégrante du cycle solaire : il est le soleil nocturne, l’astre mort, qui renferme en soi le principe régénérateur de la vie. La « Chute d’Osiris » (coupé en morceaux qu’il faudra réunir tel un puzzle) sera copié par le christianisme avec sa rédemption ou RACHAT (des morceaux…).

On retrouve un peu le phallus, le NŒUD, chez Alexandre « le Grand » et son Nœud gordien : si pour Osiris il fallait rassembler les morceaux, pour le Nœud il faut faire l’inverse : dénouer, libérer des attachements, idées reçues et autres opinions du Super Grégarisme régnant.
 
 
NŒUD ET TÊTE DE NŒUD ou TRAVAIL DU CHAPEAU.
OPINION OU OPINER DU BONNET.


La guillotine des républicains coupaient les têtes qui dépassaient et ne voulaient voir « qu’une seule tête », donc normaliser la société. Il existe des statues céphalophores (du grec kephalê : tête) montrant un personnage portant sa tête entre ses mains, comme Saint Denis, premier évêque de Paris, à Notre-Dame. Une légende raconte que le bourreau n’a pas ôté la vie à sa victime, que Denis continue de vivre et d’agir spirituellement, ce qui correspond à un Réalisé du Soi-Instant rayonnant naturellement sur la Terre.
NŒUD : COUPER. Sac de Nœuds. Les Nœuds de l’Analogie ! (pièges)
NOEUD GORDIEN : Alexandre et Alexance. Philippe II Roi de Macédoine (-359 -336), père d’Alexandre était, dit-on, initié aux divinités Cabires (Temps). Notez que la mot « macédoine » est du même thème que le Nœud : UN MÉLANGE. À l’époque de Philippe II la Macédoine jouait un rôle dans les affaires internationales et entra plus d’une fois dans l’alliance des États grecs. Avec ses conquêtes, les mines d’Or du Pangée lui fournirent le moyen de payer des mercenaires et évidemment d’acheter des consciences, rien de nouveau sous le Soleil de la voie de l’Agriculture ! Les monnaies de Philippe allaient désormais jouer dans le monde grec le rôle que l’Or perse y avait joué depuis un siècle. (Réf. La civilisation grecque, de François Chamoux).
Philippe était un fieffé batailleur, notamment à la bataille de Chéronée, où le jeune fils de Philippe : Alexandre, brisa la résistance des hoplites béotiens qui lui faisaient face : le bataillons sacré des Thébains se fit tuer jusqu’au dernier homme. Ce triomphe de Philippe marquait un tournant capital dans l’histoire de l’hellénisme, écrit F. Chamoux. L’État monarchique et centralisé s’installait durablement, on peut dire même que le mondialisme actuel naissait : l’avenir appartiendrait aux grands royaumes, donc à l’étatisme, et hélas pas aux petites républiques authentiques limités au territoire d’une seule ville. La conception classique de la polis était désormais dépassée.
Alexandre le Grand c’est l’étatisme par excellence, le genre Staline et l’Empire USionistan réunit et DÉJÀ NOTRE SOCIÉTÉ DU SPECTACLE.

Alexandre donc, trancha d’un coup d’épée le Nœud Gordien (enfin c’est ce que dit la légende… ).
GORDIOS ou GORGIAS, Roi légendaire de Phrygie, père de MIDAS. Simple Laboureur, il vit un jour en cultivant son champ un aigle s’abattre sur sa charrue, ce qui signifiait qu’il devait être Roi. GORGIAS consacra son chariot (AXE, AKS  : AXIEROS) dans le Temple de ZEUS à GORDIUM. Le joug en était attaché par un lien de bois de Cormier, avec tant d’Art qu’il était impossible de le dénouer. Les Oracles promirent l’empire d’Asie à celui qui détacherait le joug. Alexandre essaya, et « éludant » la prophétie en tranchant le Nœud avec son épée. Ensuite il conquit l’Asie, mais la perdit aussitôt, le Nœud se reconstituait et se resserrait de plus belle ! Il fut victime de l’ILLUSION, car le Nœud Gordien se reconstitue sans cesse et figure l’enchevêtrement des réalités cachées (la Macédoine d’Alexandre cache bien des mélanges…). Le Nœud Gordien a un rapport avec l’évolutionnisme : un passé qu’on peut imaginer repousser à l’infini selon son opinion, idem pour un futur.
Alexandre élève d’Aristote, donc élève du père de la Logique : Alexandre n’a pas voulu se « casser la tête », « travailler du chapeau » (phallus), il a tranché le salaud ! l’IMPATIENT, le CASTRATEUR ! On ne tranche jamais un Nœud (du problème), mais par « dénouement » (c'est plus long).
Le parcours du chemin est nécessaire, le parcours du LABYRINTHE est nécessaire. Le Nœud est ambivalence parfaite, source d’embrouilles identique à l’OPINION : un parfait entortillement, comme les intestins qui se retournent genre invagination intestinale adulte.
En Égypte ancienne le fameux Nœud d’Isis est symbole d’immortalité, on ne retrouve souvent sur la tête ou dans la main des personnages, ou à leur ceinture. Le Nœud des lacets de soulier : les traces de pas comme un fil « d’Ariane ». Et Ariane se retrouve aussi dans le Nœud qui une fois dénoué laisse une corde bien lisse comparable à un PRINCIPE.

Notez que si la république française coupaient les têtes qui dépassaient par leurs opinions et « liberté de penser », l’URSS reprendra la même forme en l’adaptant à son système économique du Goulag, sorte de protestantisme inversé.

NŒUD-LACETS = POTENCE-PENDAISON-ÉRECTION.

OPINER DU BONNET : Opiner vient de pine, la bite, et indique l’opinion : opiner sur la politique, ou sur n’importe quoi.
Bite (Bit, doigt et informatique), Pine : pénis. Sodomiser avec une bite, bit-doigt… Culte phallique : les pierres levées, les minarets, clochers et autres dômes-seins, et évidemment les « grattes-ciel » des USionistan et de leur pétrole. Bite, Pine, pinailler, pinacle (monter au pinacle, porter aux nues, donc au Gland circoncis) : ergoter, couper des cheveux en quatre comme le font tous les travailleurs du chapeau de la circoncision au huitième jour et de la judéo-maçonnerie qui spéculum (instrument autre que le compas-équerre pour explorer l’anus, le vagin. Avec un compas ou une équerre ce serait douloureux !).
Pine, Pin : CON-ifère, de cône (CON) et fère.
Dôme : DOMINER. On sait que les circoncis au huitième sont des DOMinateurs : le peuple élu, les Dômes-innés, les banquiers, les judéo-maçons spéculatifs, des artistes de l’entertainment et dans les médias, etc… Le phallus est symbole de puissance génératrice célébrée dans de nombreuses religions. Mais la symbolique phallique, comme dans toutes les anciennes traditions, tient un rôle essentiel dans le mental juif. La neuvième Sefira Jessod (Seth sur l’Arbre de Vie et intellect), le mental, le côté obscur d’Osiris, le choix difficile de quitter l’ego, l’inconscient collectif, la partie lourde et obscure ; lié à la Lune, relation au monde des Noms-les Formes et évidemment organe de la génération. Le phallus ou MEMBRE VIRIL est comme une balance, tantôt mou, tantôt en érection : « Quand la tourmente a passé, plus de méchant ! mais à jamais le juste établi » (un peu tordu tout de même ce 10, 25 des Proverbes, Ancien Testament, et faisant totalement dans la dualité).
Le phallus ou MEMBRE VIRIL : dualité du « bon et du mauvais usage » du « septième membre.
La plupart des cultes des 10.000 ans de la voie de l’Agriculture étant phalliques, je ne comprend toujours pas la haine des Hébreux-Juifs contre les Païens qui évidemment pratiquaient aussi cette source génératrice colonne, axe du monde.

La tête (Gland, Nœud) est symbole de l’autorité, du gouvernement, elle ordonne, elle éclaire comme le « peuple élu », comme la « raison », comme le parti ou chefferie. Les mutilés au huitième éclairent PAR LA BITE, LE GLAND DÉCOUVERT. Il n’est point étonnant qu’il se retrouve chez eux nombre de psychiatres, à commencer par un Sigmund Freud qui déclenche la quincaillerie du zizi et des « instincts », bref, ce qui est en-dessous de la ceinture renvoyé à la tête !
DÔME - VOUTE : RÉVOLUTION, qui a pour étymologie voute. Les Hébreux-Juifs sont aussi spécialistes en vente de révolutions.
DÔME : de l’italien duomo, du latin domus (maison de Dieu). De l’ancien occitan doma, du latin doma (toiture, terrasse), étymologie de dame. Dôme : voute, bulbe, et protubérance (contraire de cavité ou CON-cave).

Guillotine, travailleurs du chapeau DÉCALOTTE, COUPE (presque) LE NŒUD COMME ALEXANDRE : le Gland (graine-Osiris) est mis à l’R. Ce Gland en forme de CÔNE (de CON) renvoyant à « tête de con » que les républicains de 1789 s’efforçaient de couper. Une tête de CON-cave dans laquelle rien ne rentre. Sur le Cône rien ne rentre, tout glisse dessus comme la pluie, c’est « LA TÊTE VIDE » ou l’imbécile, que par précaution on coupait ça en 1789. Un Nœud trop serré, donc une tête trop serrée ou « tête de con » (CON-ifère) rien n’y rentre ! Alors Alexandre trancha. Probablement mieux vaut une tête trop serrée qu’une tête bien pleine… (Les derniers seront les premiers…)
Notez que la Verge, Vierge rien ne rentre non plus : c’est pénétrant mais pas pénétré. La VIERGE-VERGE POINTE COMME MAÂT qui est directe ; d’ailleurs, la Vérité vraiment solide, ÉGALITAIRE, est que la mort est un rendez-vous avec le Soi-Instant : il faut être exacte au moins une fois dans sa vie… VIERGE…. Vierge à l’enfant…. Mais circoncision au huitième jour décalottant le Gland, la calotte, la kippa des Juifs mutilés à huit jours ; calotte de culte : les sans calotte ou sans culotte, les sans culte ou laïques de la révolution de 1789. J’ai toujours écris que le judaïsme, surtout celui des talmudistes, ce n’était pas une religion mais un système politique… et économique… et de la Gauche… !

HUIT - HUITIÈME JOUR : symbole de l’équilibre cosmique, nombre de la rose des vents, des rayons de la roue, de la rouelle celtique à la Roue de la Loi bouddhique. L’humain est un Huit en son squelette assuré par les huit articulations des membres, articulations essentielles puisque c’est d’elles que provient la SEMENCE MASCULINE. L’humain-microcosme est commandé par le chiffre Huit, non seulement dans le mécanisme de la génération et dans la structure de son corps, mais aussi dans la création et l’ordonnance de tout ce dont dépend sa subsistance. Huit Graines primordiales sont plantés dans les Huit champs cardinaux du village, donc déjà dans la voie des 10.000 ans de l’Agriculture.
Le huitième jour, succédant aux six jours de la création et au sabbat, est symbole de résurrection (érection !), de transfiguration et évidemment tombe dans l’évolutionnisme : Demain On Rase Gratis (DORG) ou « fin des temps ». Bien-sûr le 8 à l’horizontal symbolise l’infini. Le chiffre 7 pourrait avoir l’opinion de correspondre au chiffre de l’Ancien Testament, alors que le 8 correspondrait au Nouveau, qui évidemment fait dans l’évolutionnisme : Félicité dans un « siècle futur » et dans de Nouveaux Cieux avec transformation du Minéral, Végétal, Animal et Humain ; parce ce que de nos jours, même un simple Corbeau a du mal à « réaliser le Soi », ce qui est logique puisque la Chute ou monde du temps qui coule a déphasé les trois règnes et la surface de la Terre. Le Corbeau a lui aussi du mal à accéder à l’Instant.
« Le désordre qui est en tout mon être, du poil jusqu’au cerveau, se nourrit du désordre qui est autour de moi. Et le désordre qui est en moi, nourrit le désordre autour de moi. Le Christ [sens du Soi], seul, transcende ce conflit de l’Individuel et du Collectif », écrit si justement Jean Coulonval dans sa lettre du 15 mai 1972 à Jean Charon (dans Synthèse et temps Nouveaux).
Avec la Chute, l’humain comme le Corbeau sont privés d’Instant, de ici et maintenant, donc ils sont privés de réalités, ils sont illusoires. On ne sait plus ce qu’est la réalité, alors quand elle survient, ou quand le TOUT survient dans l’Instant, c’est la PANique (de PAN, le TOUT).

CON-cave, CON-vain ; CON-vaincre quelqu’un c’est la cave : rien ne rentre, ou si difficilement parce qu’il faut le VAINCre, le per-suader, le faire suer, le faire chier, le CON-fondre (détruire ses défenses, le démasquer, le circoncire en mettant le Gland à nue, le décalotter ou sans calotte ou sans culte…).

De nos jours de folie technologie et d’argent l’humain n’a plus sa bite et son couteau, il a la GPA, et autres ensembles alphabétiques à la mode transhumaniste de la City de Londres. Place à la « théorie du genre » des travailleurs du chapeau des circoncis au huitième jour. En fait, l’être humain est encore incapable de comprendre ce qu’est « le temps » et fonctionne toujours « avec sa bite et son couteau ». Quand cela arrivera (une Vraie FIN DES TEMPS), alors le transhumanisme et autres machins GPA n’auront plus aucune raison d’être et le Monde Luciférien (plutôt Méphistophélès) ou prométhéen, ou apollonien (1) actuel, là où l’être social est devenu fétiche et absolutisé (fétichisé comme sait le faire le N.O.M.) n’existera plus. Nous serons de retour à l’ÂGE D’OR. Ce sera la fin de notre monde occidental fétichiste parce qu’il absolutise tout, notamment par l’emploi du mot « universel » ; il absolutise tout alors qu’il n’y a pas plus partial que ce monde là qui se ferme à toute Connaissance avec un grand C, ce que l’Homo technologique, l’Homme-machine, le citoyennisé, a totalement perdu.
Aucune solution ne viendra de la dictature du capitalisme ou de la dictature du prolétariat et victoire du dernier sur le premier, mais seule l’UNION DES CONTRAIRES en une quantité gigantesque de petits Pays totalement autonomes et sans chefferie peut apporter la fameuse Paix et donc la Félicité.
Quand on a pour copain Méphistophélès, nous courons constamment le risque de nous vouer à lui, comme coller à la démocratie et à la république, et ainsi de nous identifier à sa nature et d’en être prisonnier ; avec ce copain-là l’humain ressent qu’il doit plonger dedans, dans la démocratie, il doit devenir sa proie. Avec l’ami Lucifer ou le Sphinx, l’humain sent quelque chose qui pénètre en lui et qui le déchire presque.

L’homme grec devait venir à bout du Sphinx (Lucifer, la voie et nécessité), l’homme actuel devra venir à bout de la démocratie-république (Méphistophélès) et avant tout il devra se connaître lui-même et ne pas subir la tyrannie de l’opinion. Comme tout est « en pointillés », aussi bien Méphistophélès que Lucifer sont des amis, SAUF QUAND ILS SONT À UNE PLACE OÙ ILS NE DOIVENT PAS ÊTRE ! (Pour faire référence à Rudolf Steiner : L’homme entre Lucifer et Ahriman).

Nœud : danger si l’on défait un « sac de nœuds » de certains Mystères, tout risque de s’écrouler ! Comme les racines des plantes, il ne faut pas les démêler ou trop les couper pour les rempoter, sinon la plante meurt.


Note.
1. En Occident notre civilisation est construite sur les machins gréco-romains, dont la quincaillerie Apollon et tous ses ergoteurs Grecs : ces sophistes et philosophistes et autres histes avaient établit que seule l’opinion qu’ils institutionnalisaient était en mesure de donner un corps et une existence, donc un nom-la forme qu’ils appelleront LE SOCIAL, LA SOCIÉTÉ (l’individu n’est rien sans le social). Ainsi ces histes vont fabriquer le Super Grégarisme qui nous colle encore et que le christianisme avait un peu transformé avec le mot Amour. Ainsi c’est l’opinion et ses conventions qui FABRIQUENT L’ÊTRE HUMAIN, IL Y A BIEN UNE INVERSION DU CONNAÎTRE TOI-MÊME PAR TOI-MÊME. Pour ces histes ce qui garanti l’identité est, et a toujours été un acte public, donc dans la dualité sujet-objet. Ainsi il faut un « acte de naissance » pour reconnaître une personne, ou une « carte d’identité » et autres numéros sociaux, donc des trucs extérieurs à la personne. My God ! Bref, AVEC LE PASSAGE AU LANGAGE ÉCRIT, LA PERSONNE HUMAINE N’EXISTE QUE SUR LE PAPIER (état civil), ET DE NOS JOURS ELLE EXISTE DANS LES BITES (encore la BITE) DU BINAIRE INFORMATIQUE. En cas de chaos humain généralisé et perte des données informatiques et de leur « double papier », allez essayer de beugler dans la rue ou devant une chefferie quelconque que vous êtes vous même, tant notre monde est devenu digitalisé et bourré de « constantes » ! Votre pauvre parole ne suffira pas à vous « identifier » tant votre Soi a été détruit, conséquence de la Chute !!!…… Et tous nous avons été transformés en « personne morale » victime de l’étatisme galopant depuis Clovis et l’étatisme (du moins en France).
 
 

Dernière mise à jour : 05-08-2016 23:56

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2020 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >