Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Mental = opinion
Mental = opinion Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 23-08-2016 23:46

Pages vues : 2563    

Favoris : 413

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : ADN, Amour, Anarchie, Argent, Banques, Behaviorisme, Bourgeois, Cacapitalistes, Chefferie, Communisme, Conte, Daesh, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Dragon, Dualité, Égrégore, Égypte, Esprit, État, Étatisme, Europe, Famille, Génocide, Histoire, Humain, Illusion, Image, Impur, Inquisition, Instant, Islam, Jardin, Jeu, Judaïsme, Labyrinthe, Laïcité, Légende, Libéralisme, Liberté, Lucifer, Lumière, Manipulation, Matrice, Médecine, Monarchie, Mondialisme, Morale, Mort, Nature, Nomade, Oligarchie, Opinion, Or, Ovni, Païen, Paix, Ptah, Paysan, Père, Peur, Philosophie, Pierre, Politique, Porte, Pouvoir, Prisons, Pur, Raison, Religions, République, Révolution, Royauté, Russie, Sagesse, Saint, Satan, Science, Sécurité, Sédentaire, Serpent, Sexe, Silence, Social, Spirale, Stargate, Tao, Télépathie, Temps, Ténèbres, Terreur, Terriens, Tradition, Transformation, Transhumanisme, Tyrannie, Vide, Volonté, Yokaï

 
frise_tet_mort.png
 
 
Mental = opinion
Les drames du mental,
donc de la civilisation
 
 
Le vent se lève et la nue se forme des vapeurs,
Nulle activité qui ne suscite une réaction.
Le tonnerre donne de la voix et la pluie se met à descendre,
Tout se répond inlassablement.
Les âmes Gui sortent, alors que les âmes Shen entrent (1),
Les dragons s’élèvent et les phénix se posent.
La roue du potier, sur son pivot, fait un tour ;
Un tour s’achève, un autre tour commence.
Un temps de sculpture, un temps de polissage
Et tout retourne au Brut primordial (2).
Non agir opère : la réunion est au Tao ;
Non agir exprime : la communication est avec la Vertu.
Le cœur content et joyeux, sans prétention,
On l’obtient de l’Harmonie (3).
 
J’appellerai « céleste :
Le Pur sans mélange, le Brut sans apprêt,
La substance droite, le rayonnement sans défaut,
Ce qui, depuis toujours est Immaculé.
J’appellerai « humain » :
Les conduites fuyantes et trop habiles,
Les voies détournées pour mieux escroquer et tromper,
Copier servilement les gens du siècle
Et frayer avec le vulgaire.
Que le bœuf ait le sabot fendu et porte des cornes,
Que le cheval ait une crinière et que son pied soit entier,
Voilà qui est céleste.
Mais brider la bouche du cheval,
Passer un anneau aux narines du bœuf,
Voilà qui est humain.
Qui se conforme au Ciel va au gré du Tao ;
Qui suit l’humain fraye avec le vulgaire.
(Grands Traités du Huainan Zi, Le Tao Originel, premier chapitre, trad. Claude Larre et Élisabeth Rochat de la Vallée).

Leçon de liberté.

Parfois en tenant trop à la vie, on trouve la mort ; parfois en faisant fi de la mort, on trouve la vie. Parfois en allant lentement, on va vite. Comment le sait-on ?
Pour venger son père, un homme de Lu ouvrit le ventre d’un [habitant de] Qi et mit son cœur à nu. Il s’assit alors, arrangea sa coiffure, se leva et changea de vêtements ; il sortit lentement, monta sur son char et fit aller son cheval au pas, sans que son visage changeât. Et comme son cocher voulait presser le cheval, il l’arrêta et lui dit : « Aujourd’hui, j’ai vengé mon père et j’évitais la mort pour le faire, non par goût de la vie. L’affaire est finie maintenant. Pourquoi me sauverais-je ? » Les poursuivants dirent : « Cet homme à l’allure modérée ne peut être l’assassin ». Ils cessèrent de la cerner et s’en furent. Si cet homme n’avant pas changé de vêtement, ajusté son chapeau, s’il était parti furtivement et avait pressé son cheval, il n’aurait certainement pas pu s’échapper de plus de mille pas. Or, il s’est assis, a rangé sa coiffure, s’est levé, a changé de vêtements, est sorti lentement, est monté dans son char et à fait aller son cheval au pas sans que son visage change.

C’est ainsi que les gens en risquant la mort trouvent au contraire la vie. C’est ce qui s’appelle « aller vite en allant lentement, atteindre le but en allant au pas ».
On croit ordinairement, que c’est en courant qu’on va vite, et en marchant qu’on va lentement. Ici, c’est au contraire en allant lentement qu’on va vite. La différence est claire. Ceux qui savent aller lentement pour arriver vite, marcher lentement pour être rapide, sont proche du Tao.

Le malheur qui survient prend source en l’homme ;
Le bonheur qui survient prend forme en l’homme.
malheur et bonheur ont même porte,
Avantage et dommage sont voisins ;
Seuls les esprits et les sains peuvent les distinguer.
(Grands Traités du Huainan Zi, Parmi les Hommes, trad. Isabelle Robinet).

Les humains actuels, genre transhumanistes, veulent péter plus haut que leur cul. Avant, ils se contentaient de la gouttière pour remplir leur cruche d’eau. De nos jours, ils veulent remplir leur vase fêlé avec l’eau des fleuves ! Le mental de l’humain est ainsi. Mais la Libération vint quand on ne mange que pour se nourrir, ne se vêtir que pour combattre le froid et se contente d’entretenir un corps vaisseau du Soi. Aujourd’hui, tout l’Empire USionistan ne suffira pas à combler le bonheur de certaines Couilles en Or qui manipulent le monde.

De nos jours de Nouvel Ordre Mondial et de sa City de Londres, et de son inquisition à rallonge anti-ceci anti-cela et lois à n’en plus finir, rien de plus facile que de faire le bien, c’est à la mode, voyez les « méchants terroristes » (ennemis du bien) ; voyez les philanthropistes genre Bill la Stargate. Ainsi, rien de plus difficile que de faire le mal. Mais c’est là qu’il y a risque de COURT-CIRCUIT tant actuellement les choses deviennent à l’envers, parce que faire le bien c’est stopper, silencieux, pratiquer le non-agir ; et faire le mal c’est pratiquer le Fer/Faire : consommer/consumer et nourrir tous ses désirs et courir, courir, courir dans ce « temps-histoire c’est de l’argent ».
Alors le Bien c’est « Je suis ce JE SUIS » : se conformer à sa nature propre, conserver sa vérité qui ne sera pas opinion donc être fidèle au Soi dépendant du soi ; et comme c’est notre état naturel, il est effectivement facile de « faire le bien », naturellement, et évidemment pas à la manière des Bill Gates et Rothschild-Rockefeller !!! Frauder, tuer, voler en étant un maître dans la finance internationale, tromper en faisant le métier de « politique », escalader et obtenir des médailles, usurper la place d’un supérieur, frauder et mentir, ce n’est pas si facile, bien que de plus en plus facilité par le système du républicanisme, les technologies démentielles et les « hommes augmentés » des transhumanistes. Alors, faire le mal n’est pas si facile mais deviendra prochainement aussi facile que faire le bien. C’est à ce moment là que le chaos humain sera à son paroxysme, et que la Réalisation du Soi deviendra de plus en plus difficile, et cependant nécessaire !!! Ce qui finalement laissera la place à l’invention d’une nouvelle religion balayant la Super Tautologie de Moïse et Cie (Je suis ce JE SUIS). Parce que une fois gobé et bien assimilé par tout le monde, cela deviendra le NOUVEAU MODÈLE, alors il sera extrêmement difficile de s’en « distancer » ou de devenir un « terroriste » authentique et d’imaginer comment celui qui ne le partage pas peut percevoir le monde. par exemple ceux qui pratiquent un alphabet trouve étonnant que quelqu’un d’autre ne réussisse pas à comprendre leur discours ; pour eux, les constituants de leur discours sont très clair, « objectif ». Les structures représentées par le nouveau modèle de pensée finissent par être considérées comme des « faits objectifs », qu’il s’agisse de mots, de syllabes, du son des lettres ou du sens littéral. Une fois détectées, on a tendance à penser que ces structures nouvelles existent dans le texte ou le discours, et que ceux qui ne parviennent pas à les y voir sont des « terroristes », des méchants ou des imbéciles… De là va entrer en piste « l’éducation », voir la psychiatrisation, donc la manipulation…

Donc il est inévitable que nous nous dirigeons vers le temps où Bien et Mal ne voudront plus rien dire : IL FAUDRA BIEN SE CONNAÎTRE POUR RESTER SOI-MÊME. On ne saura plus ce qu’est la malice et la méchanceté, parce que tout ce qui est Naturel sera devenu ARTIFICIEL, de la MATRICE. Or le mal ne provient pas d’une nature humaine « mauvaise », le Soi ou Félicité étant notre état naturel comme le répète souvent Ramana Maharshi dans ses entretiens, la Nature, donc le Soi EST, si on la vit, si on réalise le Soi-Instant. Alors la Chute, toutes les perversions naissent de la Stargate entre ce qui EST et l’opinion qu’en donne le mental. Ainsi de plus en plus d’artifices ou illusions vont se substituer à la seule Réalité possible, l’Instant ou Soi, ce qui va amener la civilisation et ses normes et lois qui sont censées « améliorer la Nature » comme veulent le pratiquer les transhumanistes et leur « homme augmenté ». MAIS, COMME DEPUIS LES 10.000 ANS DE LA VOIE DE L’AGRICULTURE ON N’A TOUJOURS PAS EXTIRPÉ LA RACINE DU MAL, IL VA S’AGGRAVANT, parce qu’il y a toujours le fameux « but à atteindre » ou « fin des temps ». Alors le désordre va aller grandissant, plus personne ne pourra se fier à une chose fiable car le Soi s’éloignera de plus en plus dans CETTE PRISON DE L’HISTOIRE-OPINION.


SHUZHEN - La Réalité authentique.

Scrute en ses profondeurs le mouvement toujours recommencé de la vie,
Détermine la subsistance des Essences dans le sensible comme dans le Sans forme,
Analyse ce que les changements dans les Dix mille êtres,
Réunit et ramène à l’identique les formes de la vie et de la mort,
Permet aux hommes d’abandonner les êtres pour revenir à soi,
Examine en quoi diffèrent les vertus de l’Humanité et de Respect des devoirs,
Comprend le principe du semblable et du différent,
Pour y apercevoir la domination de la Vertu suprême,
Fait entendre les cycles des changements et transformations,
Expose les correspondances au sein du mystère et de ses secrètes merveilles
Et s’élève en tournoyant à la rencontre de la Mère d’où sortent les créations et leurs transformations.
(Grands Traités du Huainan Zi, Le « Yaolüe »).


Ce que l’être humain a de plus puissant et de plus divin, son VAISSEAU (Soi et soi), peut être aussi le plus dangereux et en faire le premier prédateur de sa planète Terre, et le premier oppresseur de ses frères et sœurs humains et des deux autres Règnes (minéral et végétal).
Or ce monde occidental est construit sur la cervelle des travailleurs du chapeau comme Descartes, John Locke et autres philosophistes empiriques d’odeur britannique, produisant une nouvelle géométrie mentale qui va se retrouver dans tous les textes européens et jusqu’à nos jours, développant ainsi la tyrannie de l’opinion ou du « moi je » car alors chacun y apporte désormais sa contribution propre : sa « liberté d’expression » produisant un Super Égrégore. Mais le fait de reconnaître qu’il y a bien une contribution propre va donc donner un nouveau modèle du mental. En Europe les premiers à se rendre compte qu’ils « pensaient » furent les ergoteurs Grecs. Il parait d’ailleurs que les guerriers les plus virils genre Agamemnon et Cie. versaient de chaudes larmes et devant tout le monde ! annonçant déjà le triomphe de l’opinion, du sentiment, du « moi je ».

POUR-VOIR : INFORME-ATION LIÉES AUX CINQ SENS, DONC À L’EGO (ce que d’autres appellent « la psyché », donc l’histoire-opinion ou temps qui coule). Ainsi, lorsque un guerrier est transpercé par une lance, sa psyché est détruite. Mais à l’apparition du classicisme grecque la Chute ou DUALITÉ va augmenter : le mental va se situer dans la tête, et donc se distinguer du corps et le contrôler, alors qu’auparavant il formait un tout. Ainsi à l’époque classique grecque le mental, comme de nos jours, est considéré comme un « disque dur » qui stocke et bidouille des informations.
La tyrannie de l’opinion commence avec les Grecs pour aboutir en apothéose entre la Renaissance et 1789 : les signes vont devenir arbitraires, donc opinion entre les deux périodes citées, quand on va considérer que les mots ont une signification en référence aux idées ou opinions et non directement aux choses. Il ne s’agit plus du « juste mot » pour désigner chaque chose : il la représente, il est mis à la place de la chose, c’est déjà du virtuel informatique avant l’heure. Le mot perd alors son lien direct avec la chose : il la représente, il est mis pour la chose. La tentation de croire en la magie du mot s’en trouve d’autant plus affaiblie ; c’est une convention, donc une opinion… et de l'anti-création.
À la Renaissance on met presque le monde en informatique, dans le virtuel : voir l’effervescence avec laquelle artistes et écrivains de la Renaissance ont essayé de mettre le monde sur le papier en étudiant l’évolution des représentations dans 5 domaines : peintures figuratives de l’art hollandais, représentation du monde en cartes géographiques, représentation du mouvement physique grâce à l’apport mathématique, la représentation des espèces botaniques dans les herbiers, qui annonce l’Encyclopédie de Diderot. Cette manière particulière d’étudier le monde en focalisant son attention, son pour-voir, sur la manière de le représenter va avoir un impact considérable sur la structure du savoir, et par conséquence sur la géométrie du mental et la façon de « raisonner ». Aujourd’hui nous sommes encore prisonnier dans le mental-opinion des ces gens là. La mode actuel du républicanisme, de son N.O.M. et manipulations diverses n’en sont que les EFFETS amplifiés en ondes porteuses et sous porteuses…



Notes.
1. Tout est lié et délié et se répond et s’entrecroise. Ainsi, au Ciel le vent forme les nues ; sur Terre, le tonnerre précipite la pluie ; dans les vivants, les âmes (Gui) terrestres attirent les âmes célestes (Shen).

2. Le Brute primordial et la soie écrue, souvent en association, sont la parfaite référence de l’AUTHENTIQUE, DE L’ORIGINEL, avant la catastrophe civilisation, qui n’est valable que si l’on ne se laisse jamais détourné du Mouvement ou Principe originel.

3. Harmonie ou Réalisation du Soi-Instant, le Cœur du Cyclone (mouvement).
 
 

Dernière mise à jour : 24-08-2016 00:08

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >