Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Le social et les ismes sont ANTI-NATURE
Le social et les ismes sont ANTI-NATURE Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 27-08-2016 00:06

Pages vues : 2844    

Favoris : 461

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : ADN, Amour, Anarchie, Argent, Banques, Behaviorisme, Bourgeois, Cacapitalistes, Chefferie, Communisme, Conte, Daesh, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Dragon, Dualité, Égrégore, Égypte, Esprit, État, Étatisme, Europe, Famille, Génocide, Histoire, Humain, Illusion, Image, Impur, Inquisition, Instant, Islam, Jardin, Jeu, Judaïsme, Labyrinthe, Laïcité, Légende, Libéralisme, Liberté, Lucifer, Lumière, Manipulation, Matrice, Médecine, Monarchie, Mondialisme, Morale, Mort, Nature, Nomade, Oligarchie, Opinion, Or, Ovni, Païen, Paix, Ptah, Paysan, Père, Peur, Philosophie, Pierre, Politique, Porte, Pouvoir, Prisons, Pur, Raison, Religions, République, Révolution, Royauté, Russie, Sagesse, Saint, Satan, Science, Sécurité, Sédentaire, Serpent, Sexe, Silence, Social, Spirale, Stargate, Tao, Télépathie, Temps, Ténèbres, Terreur, Terriens, Tradition, Transformation, Transhumanisme, Tyrannie, Vide, Volonté, Yokaï

 
sherman_civilisation.jpg
 
 
Le social et les ismes sont ANTI-NATURE

SOCIAL = DESTRUCTION DE L’ÊTRE HUMAIN
EUGÉNISME PRIMAIRE DÉGUISÉ ET
« TROUBLE À L’ORDRE PUBLIC » PAR PRINCIPE !

CE « PUBLIC » QUI SE VEUT ÉGALEMENT « AUTHENTIQUE »
PUISQUE IL AURAIT PRIS LE POUVOIR (LE PEUPLE ROI)
ET QUI N’EST QUE GÉNÉRAL, GRÉGAIRE.
LE SOCIAL EST DU THÈME ÉTAT (sédentarité, fixation ou autorité).
Mais pour les Couilles en Or ou Oligarchie,
l’ennemi ce sont les peuples, donc le social,
TOUT EST INVERSÉ.

Lutte entre la Forêt (Matriarcat) et le Désert (Patriarcat).

DÈS QUE JE PASSE UN CONTRAT AVEC L’AUTRE, C’EST LA CHUTE (en forme d’opinion).


BIENVENUE EN SATANOCRATIE MONDIALE (1)
 
 
En effet, le « Je suis ce JE SUIS » du Soi-Instant est singularité, indigène, natif, idiotès ou unique, étranger : il ne fait pas partie de la paroisse ou social. Toute chose et toute personne sont idiotès dès lors qu’elles réalisent le Soi-Instant, elles deviennent elles-mêmes et sont incapables de se refléter, d’apparaître dans le double puisque « situées » dans la non-dualité, elles sont donc ANTI-SOCIAL. La Réalité ne peut pas se dupliquer sans aussitôt tomber dans LA CHUTE : DEVENIR ILLUSION OU AUTRE QU’ELLE-MÊME, ELLE CHUTE DÉJÀ DANS LE SOCIAL ET LE ISME. LA RÉALITÉ EST DONC UN « ÊTRE UNILATÉRAL » DONT LE COMPLÉMENT EN MIROIR N’EXISTE PAS (ou est inconnu à jamais). Aucun miroir ne peut saisir l’Univers puisqu’il faudrait en « sortir » ; aucun œil ne peut saisir le corps de la Vierge : L’UNIVERS EST SANS AILLEURS. Le monde, tous les corps qu’ils contient, n’ont pas leur complément en miroir, ils sont à jamais idiots, sinon c’est effectivement LA CHUTE.
 
En l’état actuel des consciences, SEUL LE RIRE PERMET DE FAIRE PARTIE DE LA PAROISSE (2).

Ainsi seul le Je suis ce JE SUIS est notre nature et est par principe antisocial : l’être humain EST la Nature, il est composé des trois Règnes : minéral, végétal, animal. Il est en harmonie avec la planète Terre. Dans notre civilisation du béton et du goudron peut d’individus sont encore capable de voir la Nature, d’où la palanquée d’écologie, et autres trucs « énergies durables », « faire un geste pour la planète », ou « achetez local… », etc.
Celui qui sait voir la Nature est nécessairement PROCHE DE L’ENFANT, DE L’IDIOTÈS, d’où l’expression de « civilisé » : « il est bête ». Dans les forêts, l’humain se dépouille du temps qui coule comme le serpent se débarrasse de sa vieille peau et devient comme un Réalisé. On trouve donc dans les forêts la jeunesse éternelle, et comme il y en a de moins en moins, ça devient les Travaux d’Hercule, alors que c’est notre état naturel ! Dans les forêts, la Réalisation est facilité, d’où d’ailleurs le contact assez facile avec les Élémentals. Et si on se sent si bien protégé en forêt, c’est parce que la Réalisation n’est pas loin et qu’il ne peut rien m’arriver si je suis en harmonie avec le trois Règnes, les courants universelles passent à travers moi, alors aucun insecte ne m’attaquera, ni aucune bête dite sauvage ; et si je chute sur un rocher icelui ne me fera pas de mal. Rien ne peut m’arriver puisque je suis une « portion » du Soi-Instant. C’EST ÇA LE VRAI SOCIAL : L’IDIOTÈS.


L’être humain s’est tourné vers l’extérieur sans se connaitre lui-même, DONC SANS NAÎTRE, et il a la prétention de faire de la « conquête scientifique » et technologique de la Nature, comme par exemple le rêve les transhumanistes ! MAIS C’EST LE DRAME DE L’EGO, DE LA TYRANNIE DU POUVOIR, DOMINER, DÉJÀ RÉPANDUE DEPUIS LES 10.000 ANS DE LA VOIE DE L’AGRICULTURE. Drame du pouvoir grandement accru depuis l’après 1789 et les banques et leurs technologies et leur religion en croyance à un progrès illimité : l’évolutionnisme imbécile. Ça à commencé avec les Hébreux-Juifs et leurs prophètes qui voulaient coloniser les Païens, donc les « primitifs », puis les missionnaires chrétiens au début de notre ère et jusqu’au 20è siècle firent dans l’entreprise de la théorie mécaniste de la Nature et de la dépossession des Païens et autres « primitifs » en détruisant leurs lieux sacrés, sous prétexte que la Nature est inanimée, et que leur relation animiste au monde vivant qui les entoure ne peut être que de la superstition et du paganisme. Il fallait donc les éliminer car ils entravaient « la marche du progrès ».
C’était hier, en 1860 Sherman (photo en haut de page) écrit à son frère : « Plus nous pourrons en tuer cette année [des Indiens], moins nous aurons à en tuer la prochaine fois, parce que plus j’en vois sur ces Indiens, plus je suis convaincu qu’ils doivent être tués ou entretenus comme une espèce d’arriérés. Leurs tentatives de se civiliser sont tout bonnement ridicules ». En 1890, après le massacre de Wounded Knee, le vœu de Sherman s’est réalisé.


Et ça se passe exactement pareil avec la « démocratie » que l’Empire USionistan veut faire bouffer aux pays qui lui résistent, et pour s’emparer de leurs richesses énergétiques et transformer leur mode de vie et leur politique.

Le pire est à venir, et de façon irréversible : modification déguisée de l’ADN humain, car les humains actuels seront, comme leur planète, trop abimés, alors il faudra des remplaçants costaux et corvéables et résistants à tout, des bio-robots.
VILLES + BOUFFE + BÉTON = MODIFICATION DE L’ADN ET PEUR DE LA NATURE : ELLE EST TERRORISTE, ALORS IL FAUT LA MAÎTRISER, ÇA S’APPELLE CIVILISER, donc construire des villes, BÉTONNER. De cette peur allait naître le patriarcat et son « Dieu-le-Père » des trois religions monothéistes de la Chute : l’homme allait dominer sur la femme, alors qu’on ne parle pas comme maintenant « d’égalité homme-femme », pour ce faire IL FAUT SUPPRIMER CES TROIS RELIGIONS. Il fallut attendre la Réforme des protestants au 16è siècle pour voir s’établir au paroxysme le patriarcat, avec suppression du culte de la Vierge et réduction de la Nature à une mécanique. Avec les judéo-protestants Mère-Nature crevait, on entrait dans le MONDE-MACHINE, le BIG BANG MACHINE, le DARWINISME-MACHINE-GRÉGARISME.
RAPPEL : la fabrication de machines et de technologies est exclusivement humaine. Et l’aspect technique est typiquement du domaine masculin ! La plupart des techniciens actuels sont des hommes. TECHNIQUE ET MATÉRIALISME DEVIENNENT L’UNIQUE « RÉALITÉ ».

L’ADN comme de tout maintenant ce qui est vivant est vu comme une économie socialo-capitaliste, de caractère hyper égoïste, d’où d’ailleurs la pub : « Vivre ensemble » et la mode des « réseaux sociaux », et la compétition et rentabilité tout azimut selon l’opinion de la libre entreprise façon USionistan et American way of life.

LE SOCIAL TUE LA SCIENCE, parce que de nos jour le mot science veut dire : toutes les expériences « scientifiques » doivent être reproductible par n’importe qui de « qualifié », en tous lieux, en tous temps, pour autant que les conditions soient inchangées. Bien-sûr, étant dans le monde capitalo-socialiste, les expériences doivent être pratiquées en semaine et pendant le jour ! salariat oblige !!! Ainsi de nos jours le mot « science » signifie : TECHNIQUE.



Lutte entre la Forêt (Matriarcat) et le Désert (Patriarcat).
Les « sauveurs du monde et Couilles en Or philanthropes ou politiques qui veulent « sauver les humains » et « améliorer l’espèce » (entendre : eugénisme déguisé). Soit le contrôle totale de la Nature (extérieure).


Grossièrement résumé : les cultes païens viennent plutôt des régions froides et tempérées ayant beaucoup de forêts (avec leur Or bleu ou Eau et Eau primordiale), alors que les trois religions monothéistes actuelles viennent des régions désertiques et chaudes où ne pousse pas beaucoup de « verdure » mais où pousse beaucoup d’HUILE DE PIERRE (l’Or noir ou fermentation : levain, moisissure, murissement de la matière. Fermentation équivalent d’une Porte, car la Fermentation change les corps de nature, alors que dans la Putréfaction : le corps échange ses vêtements) !

Comme déjà écris, l’islam est un démarquage du judaïsme, notamment à travers le Quoran, « texte descendu du Ciel » donc intouchable comme est intouchable l’alphabet des Hébreux-Juifs et leur Guématrie. À l’avénement de l’islam au 7è siècle, l’astrologie si importante en ces temps anciens va être bouleversé par la tyrannie de l’opinion musulman : l’arrivée au pouvoir du calife Al-Mamun en 813, soutenu par les Khorassaniens formatés au zoroastrianisme, allait corrompre la nature même de l’astrologie en imposant la tropicalisation du zodiaque pour de longs siècles et jusqu’à nos jours. Ça va devenir une saisonnologie et des saisonnologues introduisant les premiers concepts du zodiaque saisonnier en astrologie, et ces gens n’étaient pas natifs d’Arabie ni n’avaient de lien avec la culture du prophète de l’islam.
Les saisonnologues étaient tous originaires d’une même région située en Perse orientale, au cœur de l’Asie Centrale à l’Est de l’Iran : Khorossan (Nord-Est de l’Iran, de l’Afghanistan, du Turkménistan, du Kirghizistan, de l’Ouzbékistan, du Tadjikistan et du Sud du Kazakhstan ; bref tous les pays en an et stan et en sable…

Le nom Khorossan signifie « Pays du Soleil », et selon P. Bouriche, pourrait dérivé de Khwarezm, qui devint le siège d’un empire au 11è siècle gouverné par une dynastie d’origine tadjike. Le « Pays du Soleil » n’est autre que la terre natale du prophète Zoroastre, et Balkh, située au cœur du Khorossan fut la première cité où l’on prêcha le zoroastrisme. « Pays du Soleil » censé voir naître le futur Mahdi, messie de la fin des temps des Musulmans (comme écrit plus haut l’islam est un démarquage du judaïsme, donc ils ont aussi leur « retour du messie ») ; notez que le mot Mahdi s’écrit comme Mahdi le virus informatique de l’USionistan !

Ce n’est pas un hasard si la ville d’Astana, nouvelle capitale du Kazakhstan fut choisie par les cancéreux du pouvoir et satanocrates pour accueillir tous les 3 ans depuis 2003 le « Congrès mondial des leaders de tous les cultes planétaires » (religions mondiales traditionnelles). ASTANA EST L’ANAGRAMME DE SATANA ! Notez aussi que le Kazakhstan a sur son drapeau un Soleil on ne peut plus zoroastrien… Entendre par « religions mondiales » l’actuelle tyrannie de l’opinion nommée « LAÏCITÉ », un démarquage du NOACHISME DÉJÀ PRÉSENT DANS LES DROITS DE L’HOMMISTES.

À Astana est construit la récente pyramide judéo-maçonnique portant le nom de « Palais de la paix et de la réconciliation », afin de fourbir prochainement une « Religion Unique Mondiale », vieux rêve toujours actuel de l’Homo Religiosus des 10.000 ans, et cela à travers le ciel de Summer ! soit à équidistance des confins océaniques de l’Europe à l’Ouest, de l’Asie à l’Est, de l’Afrique au Sud-Ouest. Sumer le berceau du culte des chevaux solaires (ancienne Bactriane) et bastion zoroastrien actif après l’invasion des Omeyades et la domination des Abbassides.
Actuellement les Iraniens et les Afghans, héritiers des Khorassaniens, célèbrent toujours le Norouz (Nouvel An perse) qui a lieu au moment de l’équinoxe de printemps remplaçant le nouvel an lunaire en vigueur dans les autres nations de croyance musulmane.
Les Chiites persans utilisent essentiellement un calendrier solaire (zoroastrien) ayant pour point de départ l’équinoxe de printemps ; les Sunnites se réfèrent à un calendrier lunaire. Mais ce dernier est irrégulier car les jours cosmiques ne se calent pas aux jours calendaires, de sorte que le nouvel an sunnite peut se célébrer aussi bien à la fin de l’automne une année et 12 mois plus tard, ou au beau milieu de l’été (comme en 2010 et 2022…) (réf. Patrice Bouriche : L’histoire secrète de l’astrologie, vol.2, L’hérésie tropicaliste venue du Khorassan).

Donc en 813 le calife abbasside Al-Mamun trouve facilement l’appui des Khorassiens pour s’empare du califat au détriment de son frère Al-Amin et imposer les concepts astro-religieux des savants originaires de cette région. Ainsi durant son règne l’astrologie devient saisonnière, et les astronomes originaires du Khorassan profitèrent de leur opinion pour traduire les écrits astronomiques et astrologiques gréco-romains provenant de l’Empire byzantin en les bidouillant pour mieux les faire correspondre à leur opinion hélio-saisonnière hérité du zoroastrisme. Ainsi la détermination de heures de prière en fonction de la hauteur à l’horizon du Soleil, en remplacement de la Lune régisseuse du calendrier ! Si c’est pas de l’idolâtrie et des trucs extérieur !!! Et même un chaos proprement humain : il est proscrit de prier au moment du lever du Soleil, icelui étant « au-dessus de tout ». Ensuite les opinions pour la prière musulmane émanent d’un Khorassanien sunnite perse : Mouhammad Al-Boukhârî. Cela pour comprendre LA NON FLUIDITÉ, NON NATURE, DE CETTE RELIGION QUI CONSACRE SES FÊTES RELIGIEUSES AU RYTHME DE LA LUNE ET FAIT SES PRIÈRES À CELUI DU SOLEIL !

Ainsi cette opinion islamique permet de comprendre pourquoi les Chiites ont avancé que le Khorassan, berceau de Zarathoustra, serait à son tour le lieu de naissance de leur messie (Madhi).
RAPPEL : ce sont les Iraniens seuls qui ont été le moteur scientifique du monde musulman, contrairement aux Arabes arriérés (aucun prix Nobel musulman), qui nient la Trinité sous prétexte imbécile comme dans le judaïsme de « préserver l’unité de Dieu » (Dieu extérieur) ; alors il n’est resté que le un mathématique qui va plus tard avec le zéro donner l’informatique, et la prison de l’histoire qui stérilise le circulus trinitaire. L’islam n’a qu’une THÉOLOGIE DÉFENSIVE (on le sent encore cet été 2016 à propos des dangereuses idioties autour du « burkini » parfait outil de division qui sert d’outil au républicanisme et à l’Occident modèle maffia). L’élan scientifique et philosophique des Al Farabi, Ibn Rochd, Ibn Sina fut vite étouffé sous la pression des ismes coraniques. L’islam n’a pas vécu le besoin de science pure, de connaissance de ce qu’est la matière… « Les Musulmans n’ont pas vécu le concept de science pure, qui a conduit le marxisme à une sorte de théologie de la matière. Ils s’imaginent que la technique industrielle a des sources purement pragmatiques, que ce n’est que des trucs, des procédés. Ils n’en perçoivent pas les sources spirituelles dévoyées mais réelles, parce que le circulus a été éteint dans leur corpus psychologique. D’où le drame de l’islam pour son insertion dans le monde moderne. Pour lui, la civilisation technique n’est nullement un fait spirituel, mais seulement un moyen de domination temporelle, d’impérialisme. D’où sa furieuse volonté de s’industrialiser pour dominer à son tour, et venir plus loin que Poitiers », écrit si justement Jean Coulonval dans : Synthèse et Temps Nouveaux.
Donc les Arabes n’ont pas de passé scientifique, même avec des « textes scientifiques » qui, bien que rédigés en caractères arabes, ils l’étaient aussi en langue persane, avec souvent un mélange des deux.

Le social socialisme tue : voyez la révolution russe, celle de la Chine et « son expérience sociale sous la conduite de Mao » qui plaisait bien à la Couille en Or David Rockefeller (New York Time, 1973).



Notes.
1. Satan en sumérien, Sa-tam, indique un administrateur territorial, ADMINISTRATION OU ORDRE, DONC DÉSORDRE OU CHAOS HUMAIN. Ce Satam dirige les opérations dans la plaine mésopotamienne qui se nomme Edin (Éden). L’Éden indique le plaisir. Dans la Genèse, le « Jardin des délices » construit par ” Dieu ” ; dans la Cabale, le « Jardin des délices » ou lieu d’initiation aux mystères, selon H.P. Blavatsky. Eden est un terme sumérien qui désigne une plaine, une steppe, des plantations (selon le contexte). Sataniste indique le sens de : culte de Satan, donc le culte de l’administration, soit le culte de l’État étatisme… Et l’Empire en fait la partie.
RAPPEL : Ancien Testament et Noachisme se mettant en place : la sécurité des JO 2016 de Rio a été assuré par une entreprise privée israélienne dirigée par un ancien officier du Mossad ! La sécurité des aéroports européens (dont la France) est confiée à des entreprises de sécurité israéliennes, le plus souvent créées par des anciens officiers supérieurs de l’armée ou anciens cadres du Mossad, tous criminels de guerre avérés dans une guerre colonialiste évolutionniste. Israël est la première entité industrielle sécuritaire au monde (tant ils ont des choses à cacher sur tout) ; et Gilad Atzmon dit à juste titre : « Le pouvoir juif fonctionne comme un système répressif ». Tout ça augure de la satanocratie ou administration, étatisme, porté à son maximum : la société fourmilière de demain.
En voiture Simone pour l’israëlification sécuritaire du monde avec droits de l’homme-noachisme en vue. ISRAËL = COLONISATION MONDIALE, SATANOCRATIE MONDIALE.

2. Paroisse ou RÉSEAU. Henri Bergson dans : Le rire, écrit : « Vous auriez ri comme eux si vous eussiez été de leur société. Mais n’en étant pas, vous n’aviez aucune envie de rire. Un homme, à qui l’on demandait pourquoi il ne pleurait pas à un sermon où tout le monde versait des larmes, répondit : « Je ne suis pas de la paroisse ». Ce que cet homme pensait des larmes serait bien plus vrai du rire. Si franc qu’on le suppose, le rire cache une arrière-pensée d’entente, je dirais presque de complicité, avec d’autres rieurs, réels ou imaginaires.
Combien de fois n’a-t-on pas dit que le rire du spectateur, au théâtre, est d’autant plus large que la salle est plus pleine… ». Mais là on atteint l’égrégore et le Super Grégarisme, donc l’ANTI-NATURE, le SOCIAL INVERSÉ.
 
 
israel_satanocratie.jpg
 
`
 

Dernière mise à jour : 27-08-2016 00:53

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2020 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >