Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Fédéré = grégarisme ou socialisme du N.O.M.
Fédéré = grégarisme ou socialisme du N.O.M. Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 29-08-2016 00:27

Pages vues : 2321    

Favoris : 360

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : ADN, Amour, Anarchie, Argent, Banques, Behaviorisme, Bourgeois, Cacapitalistes, Chefferie, Communisme, Conte, Daesh, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Dragon, Dualité, Égrégore, Égypte, Esprit, État, Étatisme, Europe, Famille, Génocide, Histoire, Humain, Illusion, Image, Impur, Inquisition, Instant, Islam, Jardin, Jeu, Judaïsme, Labyrinthe, Laïcité, Légende, Libéralisme, Liberté, Lucifer, Lumière, Manipulation, Matrice, Médecine, Monarchie, Mondialisme, Morale, Mort, Nature, Nomade, Oligarchie, Opinion, Or, Ovni, Païen, Paix, Ptah, Paysan, Père, Peur, Philosophie, Pierre, Politique, Porte, Pouvoir, Prisons, Pur, Raison, Religions, République, Révolution, Royauté, Russie, Sagesse, Saint, Satan, Science, Sécurité, Sédentaire, Serpent, Sexe, Silence, Social, Spirale, Stargate, Tao, Télépathie, Temps, Ténèbres, Terreur, Terriens, Tradition, Transformation, Transhumanisme, Tyrannie, Vide, Volonté, Yokaï

 
bank_station_central_roundel_federation.jpg
 
 
Fédéré = grégarisme ou socialisme du N.O.M.
Grégarisme : esprit de corps, de soupe, donc d’ego.
FÉDÉRÉ = ANTI-NATURE
« BIEN-ÊTRE DES MASSES » = ANTI-NATURE.

LE SOLIDAIRE-SOLIDARITÉ ANTI-NATURE
 
 
Voir la page : Le social et les ismes sont ANTI-NATURE

Ce monde doit se retourner, retrouver l’ÂGE D’OR DES PRIMITIFS, se libérer de ces vendeurs de grégarisme socialiste sous packaging « d’unité dans la diversité » (de la fièvre égalitariste et commerciale du « libre choix » et culte de Narcisse), si à la mode dans le Nouvel Ordre Mondial, et qui se retrouve dans « l’Union européenne » et dans le terme « fédéré », « fédération » (groupement étatique, comme « unité nationale française », ce que certains judéo-maçons spéculatifs genre GODF appellent « valeurs de la république »). Ce packaging est d’ailleurs celui de l’Église chrétienne, et au bout de 2000 ans nous voyons le résultat (à cause de la cassure entre spirituel et temporel alors que l’Humain est un Homo Religiosus, et non selon la récente séparation de l’Église et de l’État) !!!
La Umma dans l’Islam est une fédération caricaturée, un « vivre ensemble » qui de nos jours ne plaît pas au républicanisme ; pourtant, les Berbères ont le sens du social et sans classe (mais ce sont des gens de désert).
Bref, le « Unie dans la diversité » (copie des « États-Unis » et leur fédéralisme) est typiquement un slogan publicitaire de la City de Londres et d’une certaine judéo-maçonnerie spéculative : un groupement de multiples séparatifs, des ego qui vont cahin-caha avec leur dualité !!! Donc c’est totalement stérile, anti-création, et dangereux car produisant DES GUERRES D’OPINIONS et autres catastrophes sans fin et dépendances à l’argent perpétuellement en croix-sang.
 
FÉDÉRÉ : étymologie remontant encore à 1789 ! De allié, ami : les fédérés de 1792 et de 1815… Les fédérés de 1871, le mur des « fédérés ». Bref, les socialistes ou communistes, LES ISMES ou SYSTÈME. Deux personnes qui se rencontrent et sont d’accord sur nombre d’opinions « signent un contrat » : ils sont amis, du A privatif et mi : pas de moitié. On a déjà du « social »… DANS LE SÉCURITAIRE (en se resserrant on se tient chaud…).
Les chrétiens étaient des fédérés qui ont foutu la merde et le crime partout où ils passaient, sous prétexte de « peuple élu » : droit divin de « diminuer » et de « soumettre » (solidaire) les nations non-chrétiennes « païennes » et « barbares » et de les forcer sous un système de domination à package « chrétien et humain ». De nos jours ce système, par euphémisme, est appelé la « civilisation » (américaine ou démocratie). « Civilisation » qui a un énorme appétit insatiable pour le pétrole…
Encore une fois, en refrain jamais assez répété, ce sont les Hébreux-Juifs et leurs prophètes qui commencèrent : pour la première fois dans les 10.000 ans de la voie de l’Agriculture, la violence d’opinion inconnue jusque là va s’exercer par ces prophètes en critiques des cultes et en férocités contre les influences cananéennes, ce qu’ils appellent « la prostitution », c’est-à-dire une des formes universelles de la spiritualité cosmique : rythme par rapport aux astres et à leur positions. Cette croyance a été dénoncée par les Yahvistes comme idolâtrie par excellence, et ceci depuis leur pénétration en Palestine. Depuis plus de 5000 ans les choses n’ont pas changées !!! Mais jamais la spiritualité cosmique ne fut assaillie aussi sauvagement. Ces prophètes qui venaient des déserts ont finalement évacué la Nature de toute présence divine, et nous en sommes encore là avec notre monde de la « raison », sa laïcité et son rationalisme et matérialisme poussés à leurs extrêmes.
Avec ces prophètes hébreux la Nature devenait impure, donc la Mère Divine devenait impure, d’où le passage au patriarcat ; là encore nous en sommes toujours là. Pour ces prophètes le pur ne pouvait venir que du désert, car c’est là qu’Israël « resta fidèle à son Dieu 
», de tribu. Il faudra attendre le judaïsme médiéval pour que les Hébreux-Juifs redécouvrent la Nature !

Le fédéralisme ne peut qu’être le Graal du N.O.M. comme le rêvèrent les Cécile Rhodes et Alfred Milner : créer un groupe mondial secret dédié aux opinions anglaises et à l’Empire comme leur incarnation (un tel groupe fut créé dans la période après 1890 par Rhodes, Stead, et surtout Milner. (Réf. Histoire secrète de l’oligarchie anglo-américaine, de Carroll Quigley). Le fédéralisme pour ces gens là est une fédération impériale, donc un Nouvel Ordre Mondial. Fédération ou expansion et consolidation de l’Empire USionistan de l’oligarchie anglo-américaine.
Tous ces gens là depuis l’après 1789, telle une religion, cherchent à « unifier le monde », et évidemment par dessus tout le monde anglo-saxon, l’Occident, dans un structure fédérale autour de la Grande Bretagne (entendre la City de Londres). Rhodes et Milner pensaient qu’un groupe secret d’hommes, donc anti-démocratique, devait poursuivre son objectif économique et politique secrète exercée en coulisse par le contrôle des agences de presse, l’éducation et la propagande (ce qui se passe toujours de nos jours, et à la puissance dix grâce à la technologie galopante).

Un exemple de fédération est le Commonwealth : groupe de pays liés ensemble à la Couronne anglaise par des opinions communes et des allégeances plutôt que par une organisation politique arrêtée. Pour le N.O.M. « l’Union fédérale est la seule garantie de liberté à la fois pour l’individu et la nation… ». My God !
Un autre exemple de fédération est la Société des Nations, un machin anglo-saxon suite à la guerre de 1914-18 fomentée par ce même Empire toujours sous prétexte de s’emparer de l’Or noir.

Le « Unie dans la diversité » (dont le « United Colors of Benittaton ») est l’opinion que les peuples (de l’Empire, DONC COLONISÉS PAR LUI) réalisent leur « unité nationale » et « tirent de cet idéal une inspiration pour l’effort commun dans l’accomplissement de obligations morales [sic] que leur qualité de membres de l’Empire exige [sic] » (réf. C. Quigley).

FÉDÉRALISME = NOUVEL ORDRE MONDIAL : abolir la souveraineté des États souverains et créer un gouvernement mondial « adapté à l’opinion publique » (adapté à la tyrannie de l’opinion tout simplement).
FÉDÉRATION = SÉCURITAIRE DU « VIVRE ENSEMBLE ».

Dans cette tyrannie de l’opinion l’Islam est en bonne place parmi les trois religions du Salut et de la déchéance humaine (la Chute). L’Islam sous la poussée des Musulmans khorassaniens du zoroastrianisme imposa au 9è siècle sa vison hérétique de l’astrologie devenue saisonnière : disparition du Zodiaque sidéral pour tomber dans le zodiaque tropical, plus « digital » et prophétique, donc porteur d’opinions. Les Chrétiens manipulés par leurs adversaires à coups de mathématique-logique-algèbre finirent par se soumettre docilement à l’Islam, comme de nos jours en France avec les dangereuses mais inévitables dérives engendrées par le N.O.M. et sa City ; car cela va influencer la manière de penser et donc la géométrie du mental.
PRÉCISION : les chiffres dit « arabes » sont en réalité indo-persans, HÉRITÉS DES CHIFFRES BRÂHMIS, qui furent transmis aux Musulmans entre les règnes d’Al-Mansur et d’Al-Mamun par des personnes venues de l’Inde.
La saisonnologie khorassanienne était donc destinée à déterminer le parcours des astres à partir du tropique, le long des douze représentations symboliques, afin d’harmoniser et de simplifier un calendrier tropical persan, et déterminer les heures des cinq prières s’inspirant du culte zoroastrien.

Dans la religion iranienne de Zarathoustra ont fait dans le dualisme : mythe du sauveur ; dualisme cosmologique, éthique et religieux ; élaboration d’une eschatologie « optimiste » proclamant le « triomphe du bien et le Salut universel » ; la doctrine de la résurrection des corps ; certains mythes gnostiques ; mythologie de Magus réactualisée, comme par hasard ! à la Renaissance, aussi bien par les néo-platoniciens italiens que par Paracelse ou John Dee (réf. Mircea Eliade : Histoire des croyances et des idées religieuses). Le grégarisme de cette région va donner la « religion mazdéenne » et s’il a jamais existé Zarathoustra devient un archétype, un modèle exemplaire, donc un truc extérieur illustré par les événements qui incarnent son modèle ! Mais ceci est vrai aussi pour Jésus, Gautama, etc.
L’activité de Zarathoustra se situe entre 1000-600 avant notre ère. Selon la tradition il était prêtre sacrificateur et chantre (chanteur à un service religieux). Il fut marié et avait deux enfants. Il était pauvre. Il adressait ses messages à la communauté de pasteurs sédentarisés ayant des chefs appelés kavi, et des prêtres karapan (murmureur) et usig (sacrificateur). Zarathoustra n’hésita pas à attaquer ces prêtres gardiens du culte traditionnel aryen, au nom d’Ahura Mazda. Évidemment Zarathoustra fut obligé de s’enfuir…. auprès de la tribu Fry-ana, qu’il réussit à convertir et qui devint son ami et protecteur ; comme quoi l’opinion fait effet… Cependant il a toujours des « ennemis », tyrannie de l’opinion oblige !
Le prophète Zarathoustra est entouré d’une Cour ou disciples surnommés « les pauvres » (drigu), les amis (frya), les sachants (vîdva), les confédérés (urvatha), communauté proche de celle indo-iranienne. Bien-sûr il incite ses compagnons à « écarter par les armes les ennemis, les méchants ». Rien de nouveau sous le Soleil ! Zarathoustra attaque violemment ceux qui sacrifient des bovins (cultes traditionnels rituels masculins).

On en connaît très peu sur Zarathoustra mais on est frappé par l’urgence et la tension existentielle avec laquelle il interroge l’extérieur (son Seigneur) : il demande de le renseigner sur les secrets cosmogoniques, il demande de lui dévoiler son avenir, et aussi sur le sort de certains persécuteurs et de tous les « méchants ». Zara veut savoir « qui a assigné leur chemin au Soleil et aux étoiles… Qui a fixé la Terre en bas et le Ciel des Nuées qui ne tombe pas ». Bref, l’astrologie fait partie de sa vie. TOURNÉ VERS L’EXTÉRIEUR : « il réclame que des marques visibles lui soit données » et surtout qu’il s’unisse à Ahura Mazda et que son « verbe soit efficace ». Un vrai commerçant et à fond dans la dualité sujet-objet ou cause-effet : il n’oublie pas d’interroger son Seigneur sur la punition immédiate de « celui qui ne donne pas son salaire à qui l’a mérité », car il est déjà renseigné sur la punition qui l’attend pour la fin ». Ainsi le châtiment des « méchants » et les médailles pour les gentils obsède Zara.
Zarathoustra utilisait-il des narcotiques pour « s’envoyer en l’R » comme le font certains chamans ? Mais le rôle centrale dans le mazdéisme n’utilise pas l’extase chamanique avec ou sans breuvage. « L’expérience mystique » mazdéenne est le résultat de pratiques rituelles avec Super Carotte « fin des temps ». Avec le mazdéisme l’humain est libre de choisir entre le bien et le mal !!! Il ne se sent pas esclave ou « serviteur de Dieu » comme se reconnaissent les Yahvistes ou les Musulmans, ou même les Chrétiens.

RAPPEL : il n’existe pas de système de croyance et d’idées religieuses où la dualité pur et impur (bien et mal) ne joue un rôle fondamental. L’impur c’est ce qui « dérange », fait une « tache » sur le cosmos, une tache ou maladie sur le corps. La pureté est synonyme de santé et de Félicité (« endieusement »).

Donc chez Zarathoustra il s’agit de choisir entre Bien et Mal, choisir entre Asha (la Justice) et Drug (la Tromperie) et Drug renvoie à DRG DRoGue et DRaGée (sucreries) et donc plaisir-illusion. Avec l’histoire des bovidés sacrifiés on est en pleine guerre entre nomades et cultivateurs sédentaires, donc entre Païens et cultes monothéistes. BOVIDÉS = MITHRA car lié à Ahura Mazda (thème du monothéisme et hymne à Mithra et au binôme védique Mitra-Varuna). Mithra « Dieu des contrats » que les fidèles ne doivent pas rompre ! Mithra Dieu de la guerre violent et cruel… Dieu solaire et Big Brother avant l’heure de la divinité Superman gonflée de pouvoirs-prestiqes multiples et parfois contradictoires comme tout ce qui est lié à l’opinion.
Bref, il semble que Zarathoustra se soit surtout élevé contre les cultes orgiastiques, qui comportaient d’innombrables sacrifices sanglants. Le « bétail » dont Zarathoustra est le bouvier désigne l’humain qui partage « la bonne religion ». Ainsi Zarathoustra s’inscrit bien dans le thème évolutionnisme avec au bout « la fin des temps » c’est-à-dire a bonne religion ou Nouvel Ordre Mondial et sa religion unique (présentement nommée « République universelle » ou noachisme…).

Voulez-vous être fédéré et « augmenté » (si vous avez de l’argent) selon le plan transhumaniste et du N.O.M. et son « vivre ensemble », ou être naturel (singularité, idiotès) et être vous-même : « Je suis ce JE SUIS » ?? Finalement cela pourrait être un questionnement à la Zarathoustra, « la bonne religion » étant le « Je suis ce JE SUIS », le Centrum Centri.
Voulez-vous pensez, raisonner (je dirais résonner à cause de la Vraie Télépathie…), à la manière des Gréco-Romains qui fonctionnaient historiquement et nationalement et par petits bouts de machins ; ou à la manière des Hindous qui fonctionnaient fabuleusement et cosmiquement façon voir l’ensemble ?? Car notre civilisation occidentale ayant hérité de la géométrie mentale et donc juridique des Romains qui fonctionnent à la John Locke (empirisme), à la dualité sujet-objet ou relativisme, s’oppose la pensée philosophique, absolue, dogmatique et morale et mystique des Hindous. Les expressions de croyances religieuses sont en relation avec la façon de vivre et nécessairement avec la géographie où vivent les peuples : par exemple le désert opposé aux forêts.
L’Être humain n’étant pas encore né, il faudrait peut-être qu’il se bouge un peu le cul pour naître enfin (Agni-Inné-Igné), ce qui demande tout de même à SORTIR DU CONFORT (PLAI-SIRE SANS ENTRAVE) ET DU SÉCURITAIRE du cordon ombilical technologie et de la City.

GUERRES OU FIN DES TEMPS OU APOCALYPSE C’EST KIF-KIF : SINGERIE D’ACCOUCHEMENT ET DE LA PUTRÉFACTION OU ŒUVRE AU NOIRE, DONC L’ÊTRE HUMAIN NAÎT ENFIN, MAIS INVERSÉ : LES PIEDS (Mercure aux sandales ailées) À LA PLACE DE LA TÊTE, soit la PERVERSION TOTALE (ayant nom « Information ») : « J’y suis, j’y reste » (dans la fin des temps), prendre son pieds (ego) ! La De-Meure. Mais aussi : trouver chaussure à son pied (à sa station verticale : être dans ses pompes, ses racines)…


Nouveau social et culte du narcissisme et « unie dans la diversité », thème cher au républicanisme judéo-maçonnique spéculatif, donc au N.O.M qui détruit tout…
Narcissisme ou triomphe de l’ego : la femme comme l’homme sont À ÉGALITÉ POUR CONSOMMER, DONC PUBLIQUE-PUBLICITAIRE : CULTE DE L’IMAGE OU IDOLÂTRIE MAXIMUM. Or l’inquisition d’un certain républicanisme n’apprécie pas du tout que la femme musulmane se couvre, ne se montre pas en se voilant le corps, donc en cachant une forme de l’ego (ce que le musulman devrait faire également…) ; cette inquisition républicaine à l’ordre de la City de Londres n’apprécie pas que la femme musulmane refuse la société de consommation et ne veut pas être perçu comme un objet de consommation sexuel ou autre. La femme musulmane est comme un gros grain de sable dans les engrenages de la City de Londres et sa religion du mercantilisme, de Mercure. Idem concernant la laïcité à la française puis l’islam ne distingue pas le temporel du spirituel et nie la Trinité afin de soutenir Dieu.
Encore une fois : Islam et Christianisme par leur « fédéralisme », leur « umma », ne réalisent que des CARICATURES. Pourquoi l’Occident chrétien trinitaire ne réalise pas le Vrai social ? Parce que dès le départ il est aveuglé par l’idée reçue de la dualité du spirituel et du temporel, ce qui l’empêche de réaliser le Soi-Instant, seule Liberté possible.
 
 
 
 

Dernière mise à jour : 29-08-2016 01:06

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >