Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Celui qui pète plus haut que son cul
Celui qui pète plus haut que son cul Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 04-09-2016 00:04

Pages vues : 2862    

Favoris : 407

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : ADN, Amour, Anarchie, Argent, Banques, Behaviorisme, Bourgeois, Cacapitalistes, Chefferie, Communisme, Conte, Daesh, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Dragon, Dualité, Égrégore, Égypte, Esprit, État, Étatisme, Europe, Famille, Génocide, Histoire, Humain, Illusion, Image, Impur, Inquisition, Instant, Islam, Jardin, Jeu, Judaïsme, Labyrinthe, Laïcité, Légende, Libéralisme, Liberté, Lucifer, Lumière, Manipulation, Matrice, Médecine, Monarchie, Mondialisme, Morale, Mort, Nature, Nomade, Oligarchie, Opinion, Or, Ovni, Païen, Paix, Ptah, Paysan, Père, Peur, Philosophie, Pierre, Politique, Porte, Pouvoir, Prisons, Pur, Raison, Religions, République, Révolution, Royauté, Russie, Sagesse, Saint, Satan, Science, Sécurité, Sédentaire, Serpent, Sexe, Silence, Social, Spirale, Stargate, Tao, Télépathie, Temps, Ténèbres, Terreur, Terriens, Tradition, Transformation, Transhumanisme, Tyrannie, Vide, Volonté, Yokaï

 
agent-patient_daumier.jpg
 
 
Celui qui pète plus haut que son cul
l’être humain de l’après Renaissance
et de sa thermodynamique.
CELUI QUI EST AGI ET AGIT TOUJOURS
comme un animal qui bouffe et
bouffe même d’autres animaux,
donc qui nage dans l’économique ou sédentarité.

LE MONDE DES PATIENTS (et du gouvernement représentatif qui fabrique ses patients).
 
 
Il est étonnant qu’en l’état actuel de sa conscience, quelques êtres humains rêvent toujours de construire une immortalité, ici sur Terre, en dure dans le spatio-temporel, alors que l’être humain ne sais même pas qui il est. Ce qui prouve aussi qu’il n’existe pas d’athée, l’être humain étant par essence un Homo Religiosus rêvant d'absolu.
Il croit qu’il agît, qu’il contrôle tout, mais il ne contrôle rien, il n’est pas l’Univers, pire : IL EST DEDANS. S’il EST, alors il n’est RIEN (mais ça ne plait pas aux banquiers qui dirigent ce monde et éliminent la Gratuité ou Paradis).
 
En l’état actuel des consciences : non singularité, non idiotès, nous sommes tous Patient : induit, subir l’effet de la cause. Nous sommes tous agi, M-agi… et M-agistère… ou IMAM-gination, IM-age ou rêve et agi-tation du monde dans celui des accidents ou Chute.
I-ma-ge : rayonnement de l’Unité depuis la Matrice assurant la 3D…
Il y a hémo-r-agie; il y a fr-agi-le du monde des accidents.
Selon la Tradition : les corps n’agissent que s’ils sont en Solution, donc du S comme Sagesse, Sacrifice et Science, et par l’ego : Sensation. Sacrifice pour remonter à l’Origine !
Bref, on n’agit pas, on est agi (par Dieu, par ce qui n’est pas visible, par un patron, par l’opinion et le grégarisme ou égrégore mondial, le social, par la bouffe, etc.). Donc nous sommes très loin de la singularité naturel, l’idiotès
NOUS SOMMES PRINCIPALEMENT AGIT PAR LA TERRE NOTRE VAISSEAU, PUIS PAR NOTRE VAISSEAU CORPS-EGO-MENTAL. DONC NOUS N’AGISSONS PAS NOUS SOMMES AGIS PAR LE TOUT, PAN.
De plus, dans cette civilisation de la tyrannie de l’opinion : « Conter c’est vite fait, agir c’est bien plus long », comme disent les contes Russes…
A-Gir : privé de gir (de rotation, giratoire, de vortex), privé d’énergie.
A-Git : privé de mouvement (du A privatif et Gît, de gésir), donc doublement privé de mouvement.

En France sous l’Ancien Régime nous étions agit pas la religion de l’Église de Rome et par son roi ; ensuite nous sommes agis par la finance internationale remplaçant le roi et l’Église ; nous sommes tombés dans l’AGENT mécanicité, l’inducteur.
AGENT (ce qui est caché) composé de :
1- le Soufre
2- le Feu inné ou naturel de la Matière
1) CAUSE/AGENT : incendie
2) EFFET/PATIENT : alarme.
C’est aussi la remontée de la « chaîne ».
Main-tenant, NOUS SOMMES TOUS DES PATIENTS : (SIGNIFIANT) ou INDUIT.
PAT : MATIÈRE : MOT
Celui qui attend, est en REPOS.
Celui qui va subir l’effet de la cause. Nous sommes dans l’illusion d’agir. Seuls quelques personnes agissent vraiment, et certainement pas pour le bien de tous, sinon ça se saurait depuis longtemps ; ce sont donc des agitateurs (d'opinion).
Agent-Patient ou Soufre-Mercure.
Les mots agissent selon le moment (Sens) ; utilisés ailleurs qu’a ce moment ils n’ont pas le bon effet. Ou bien encore : Les paroles se rapportant à une situation déterminée ont seules une influence. (Cette dernière phrase est d’après le Koua « la Famille », dans le Yi-King).
Corps et corps n’ont pas d’effet l’un sur l’autre ; seul l’Esprit a de l’effet et pénètre le corps. (Comme écrit plus haut : les corps n’agissent que s’ils sont en Solution).
L’Instant est comme l’Esprit dans le souffle créateur/l’inspiration, la Source, le « Volatil ». (Ça dépend du moment !)

MERCURE-PATIENT-PATIENCE : Choisir le bon moment pour entreprendre un labeur important : c’est avoir son temps ou être patient (« son temps » : le Temps philosophique).

L’être humain de l’après Renaissance qui pète plus haut que son cul croit tout savoir, il croit surtout « maîtriser la matière », et ne maîtrise même pas qui il est.
tat tu visayatyâgât sangatyâgâc ca.
tat : cela, l’amour de Dieu ;
tu : et maintenant ;
visayatyâgât : renoncement aux objets que nous tenons pour l’amour du plaisir ;
sangatyâgâc : abandonnant même l’attachement pour ces objets ;
ca : et.
Se rapprocher de la Source est de renoncer aux objets du monde, ou au moins l’attachement à leur égard. Ce renoncement est essentiel.
Dieu est identique au Soi et oublié dans notre conscience tandis que les choses terrestres sont à l’extérieur. Si on est uniquement dirigé vers les trucs extérieurs, on ne peut pas tourner l’ego ou mental vers sa Source, le Soi, à l’intérieur, et alors on est inapte à re-trouver la connaissance de la Félicité qui source du Soi. (Réf. La Réalisation de soi par l’Amour, ou Bhakti-Sûtra de Nârada, trad. et commentaires par I.K. Taimni)

L’AGENT qui contrôle le PATIENT depuis l’anti-Nature c’est LE SOCIAL. Alors celui qui réalise le SOI-INSTANT peut passer pour un « anti-social » aux yeux de l’oligarchie présente. Cependant, « Détachement à l’intérieur et attachement en apparence », dit le Yoga-vâsishtha, cité par Ramana Maharshi à l'entretien 495.

Celui qui aspire à la Réalisation ne doit pas tomber dans le Super Grégarisme :
stri dhna-nâstikacaritram na sravanîyam
stri : femme, sexe ;
dhna : richesse ;
nâstikacaritram : la conduite des non-croyants ;
na : ne pas ;
sravanîyam : doit être écouté.
L’aspirant à la Réalisation ne doit pas prêter attention aux discussions au sujet du sexe, de la fortune et de la conduite des non-croyants. Il est évident que ce monde est entièrement tourné vers les doctrines athées (laïcité), tout est fabriqué pour LES DISTRACTIONS ET S’ÉCARTER DU SENTIER DU CONNAÎTRE TOI-MÊME PAR TOI-MÊME, et par là même rééquilibrer correctement ses forces naturelles et se soigner ainsi soi-même. L’engouement pour le sexe et ses « théories du genre », le culte de l’argent et la déclaration beuglante de l’athéisme que nous voyons partout dans le monde vont de pair avec la perte de la Connaissance. Les conséquences mortifères de ces attitudes ont pour résultat d’ôter à la vie humaine son sens, et amène partout l’insatisfaction et la violence. Partout dans le monde nous voyons des gens s’égarer, s’illusionner dans la poursuite des objets sans valeur du monde extérieur, dans l’espoir d’en extraire le plus éphémère plaisir possible, et devenir intérieurement de plus en plus mécontents de la vie, et ce mécontentement se tourne vers les boucs émissaires du républicanisme devenue eux-aussi des athées malades.
Tous les Anciens déclarent que le bonheur réel et permanent ne peut se trouver qu’en soi-même, parce que c’est là que seulement se trouve la Source de toute connaissance, énergie et par conséquence Félicité. Alors, il est étrange que personne ne fasse attention à cet avertissement, avec les conséquences inévitables qui en découlent. Mais, QUI A INTÉRÊT À CELA ? LE MAL MUTÉ EN ÉTERNITÉ ? LES HUMAINS LES PLUS MÉCHANTS DE L’HUMANITÉ NE SONT PEUT-ÊTRE PAS ENCORE NÉS… Parce que dans ce monde où tout bouffe ou suce tout, il y a bien une ou des entités qui bouffent à ce rastelier ! Donc « la théorie du complot » est elle-même LE COMPLOT SUPRÊME, TOTALEMENT CONCRET PUISQUE CE MONDE FONCTIONNE SUR L’HISTOIRE-OPINION.

PÉTER PLUS HAUT QUE SON CUL REFLÈTE LA FAIBLESSE DE LA NATURE HUMAINE, qui a l’orgueil de se croire immortel ici-bas !

abhimâna-dambhâdikam tyâjyam
abhimâna : infatuation de soi, haute opinion de soi-même ;
dambhâ = arrogance, fraude ;
âdikam : etc. ;
tyâjyam : doit être abandonné.
Infatuation, arrogance, etc., doivent être éliminées. Évidemment que la liste des faiblesses humaines est très longues dans l’ignorance ou chute. Là encore pour sortir de ces pièges de l’ego, c’est de faire une introspection sérieuse et détaillée de soi-même, le connaître toi-même par toi-même.

A-Gir = catastrophe planétaire.

C’est pourquoi des formes de vie ayant une conscience relativement développée, et se rendant compte que l’opinion ne pouvait que conduire à des guerres permanentes, se réfugièrent « à l’intérieur » (de ce que vous voudrez, comme par exemple une autre dimension que la notre), afin de vivre en état d’harmonie et de paix comme au temps de l’ÂGE D’OR. Une autre dimension cependant reliée par un immense réseau de « galeries » (portes, artères, manifestations « ovni ») à tous les continents actuels de la Terre. C’est pourquoi depuis des millénaires on parle de « monde perdu », c’est-à-dire un monde préservé de la civilisation destructrice. Certains parlent de l’Agharta, MAIS C’EST DÉJÀ UN NOM-LA FORME, UNE OPINION et donc le dévoilement d’un emplacement et d’une temporalité !!! Alors faute de mieux, on parle de « monde souterrain », ça fait plus confortable que de parler de « monde aérien » qui aurait la fâcheuse tendance à être espionné par le Pour-Voir des civilisés humains.

L’Atlantide EST DU MÊME THÈME QUE L’AGHARTA ET DE CELUI DES JARDINS OU PARADIS, CELUI DES TAPIS VOLANTS.

Ce thème est universel aussi bien en Orient qu’en Occident. Cette dimension ne peut que se révéler dans la Réalisation du SOI-INSTANT ou parfois poindre dans les rêves d’enfants, ou même d’adultes selon certains alignements planétaires. Toutes les civilisations rêvent de pays ou lieux paradisiaques : Mont Olympe, Champs Élysées, Walhalla, Monte Salvat du Saint Graal, Mont Meru, Asar, Amenti, Eden, Hespérides, etc. Bref, L’ÂGE D’OR.

Moyens de liaisons de ce monde perdu ou Paradis par « Galeries » (portes, artères, manifestations « ovni ») est parfaitement illustré par le conte de La légende de la Pierre qui Vire. On « accède » à ce Paradis par une ouverture qui ne s’ouvre que par circonstance ou coïncidence extra-ordinaire, et celui qui veut « entrer » doit le faire précipitamment avant que la Stargate ou Point Focal ne se referme : tout est lié et mouvement…
Un autre conte : La légende du Joueur de flûte de Hamelin est aussi du thème Paradis. Ce Joueur de flûte ressemble à ORPHÉE.

C’est tellement effrayant de se connaître que ça en donne la PANique : TOUTES LES COULEURS DE L’ARC-EN-CIEL SURGISSENT EN MÊME TEMPS POUR FORMER L’INSTANT ! Quand l’être humain en sera là il ne sera plus un animal parce qu’il n’aura plus besoin d’en manger pour vivre, de même qu’il n’aura plus besoin de la merde électromagnétisme et son « électricité » ; par le même « agir » il s’éclairera naturellement et sans substances inflammables ni productrice de danger comme le 220 volts ; par le même « agir » il pourra percer des tunnels et ouvrir des vallées et tracer des routes en quelques instants. À partir de cette non-dualité la thermodynamique délaissée, la puissance énergétique sera telle, QUE TOUTE GUERRE SERA IMPOSSIBLE sous peine de destruction totale et définitive : battre le mal par le mal ou la méthode antique de l’Homéopathique : les semblables par les semblables (Nature à Nature) : « Chaque chose fuit son contraire et se réjouit de son semblable ».
Au niveau humain et de ses structures sociales, l’humain ayant retrouvé la Vraie Télépathie, qu’il serait capable s’il le voulait de réduire en esclave-robot tout ceux qu’il rencontrerait, de telle sorte que toutes les notions de gouvernements et d’États qu’il rencontrerait subirait le même sort, CE QUI PROUVE ENCORE DE FAÇON HOMÉOPATHIQUE QUE L’HARMONIE DE L’ÂGE D’OR EST TOUJOURS LÀ. Et qu’un niveau de la Vraie Télépathie imposant une TRANSPARENCE TOTALE : impossibilité de pondre le moindre mensonge, la structure mentale sera naturellement autre pour avoir des défenses naturelles contre l’intrusion de toute télépathie non désiré, un peu comme « un poste récepteur de radio » que l’on accorde sur une station émettrice précise, et selon telle circonstance !
Même « l’homme augmenté » des transhumanistes réduit à l’état d’une puce informatique et de bites de zéros et uns est agit… par la dualité du zéro-un, donc par l’information (rendre informe ou même soupe pour tous : Super Grégarisme et anti-création) ; il sera agi par son auto-réparation, par ses informations, etc. Informer c’est formater, suffit d’entendre les médias actuels tous possédés par les Couilles en Or qui dirigent ce monde. Si ça continue dans l’évolutionnisme actuel, l’être humain du futur, « augmenté » ou pas, SERA DE MOINS EN MOINS LIBRE.

Livre-Livrer-Liberté-Lois : l’être humain qui est agi veut s’AFFRANCHIR alors qu’il reste un esclave moderne : de là la bouffe et donc de l’énergie et de l’argent (la technologie reste secondaire puisque dépendante actuellement de l’argent).

Comme écrivait si justement Jean Coulonval dans Synthèse et Temps Nouveaux, les actuelles trois religions monothéistes du Salut et même chez les Hindous et au Japon ou ailleurs : LA SPIRITUALITÉ EST DEVENU LE SENTIMENT-ÉMOTION, DONC L’HISTOIRE-OPINION et leçon de moral : fais pas ci, fais pas ça, comme dans la chanson. La spiritualité est victime comme partout de la « raison », qui elle alors agit, mais agit comme pas possible maintenant à cause de l'ego !
Jean Coulonval : « Toutes les religions sont forme, accidents dans le temps et l’espace, engendrent des structures psychologiques et sentimentales antagonistes. L’Homme (et l’Homme c’est le Christ) se réalise au-delà du sentiment ».
Le sentiment-émotion agit comme un vrai DICTATEUR. IL PÉTRIFIE.

OCCULTE : DE O ET CUL : CE QUI POUSSE AU CUL (au fond, fondement, CUL) et au CULTE (cul et cultiver). Autre exemple d’agi. Il est vrai que le rectum sert à beaucoup de choses, NOTAMMENT À SPÉCULER-SPÉCULUM : MIROIR ET REFLET, DONC PERTE DE L’ORIGINAL ! Alors on examine, on spécule-spéculum… on boursicote en grosse commission… on est dans le moteur nommé « Besoin ». On est donc agi, on est PATIENT. La finance internatiionale est le Grand Patient (le Grand Malade).



Oui, on est agi. Surtout par l’opinion publique (grégarisme ou social) ou celle d’un ou d'une autre !!! ON EST EN AGITATION, EN SPEED !
 
 
 
 

Dernière mise à jour : 04-09-2016 00:40

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >