Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Les 10.000 ans de l’Agriculture = FIXE-STOCKE
Les 10.000 ans de l’Agriculture = FIXE-STOCKE Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 11-09-2016 17:03

Pages vues : 2679    

Favoris : 368

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : ADN, Amour, Anarchie, Argent, Banques, Behaviorisme, Bourgeois, Cacapitalistes, Chefferie, Communisme, Conte, Daesh, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Dragon, Dualité, Égrégore, Égypte, Esprit, État, Étatisme, Europe, Famille, Génocide, Histoire, Humain, Illusion, Image, Impur, Inquisition, Instant, Islam, Jardin, Jeu, Judaïsme, Labyrinthe, Laïcité, Légende, Libéralisme, Liberté, Lucifer, Lumière, Manipulation, Matrice, Médecine, Monarchie, Mondialisme, Morale, Mort, Nature, Nomade, Oligarchie, Opinion, Or, Ovni, Païen, Paix, Ptah, Paysan, Père, Peur, Philosophie, Pierre, Politique, Porte, Pouvoir, Prisons, Pur, Raison, Religions, République, Révolution, Royauté, Russie, Sagesse, Saint, Satan, Science, Sécurité, Sédentaire, Serpent, Sexe, Silence, Social, Spirale, Stargate, Tao, Télépathie, Temps, Ténèbres, Terreur, Terriens, Tradition, Transformation, Transhumanisme, Tyrannie, Vide, Volonté, Yokaï

 
frise_tet_mort.png
 
 
Les 10.000 ans de l’Agriculture = FIXE-STOCKE
Or la Vie est expansion et non stagnation ou fixation
Est ainsi les vibrations de la Vie,
Est ainsi les lettres d’un alphabet qui
courent dans le temps du mot et de la phrase.
MOUVEMENT = VIE
TOUT BOUGE TOUT LE TEMPS.
 
 
Une communauté sans État CE N’EST PAS UN MANQUE, C’EST UNE LIBÉRATION ET UNE PROTECTION CONTRE LE PARASITISME ÉTATIQUE ET DE LA CHEFFERIE. Dans une communauté libre l’être humain produit mais ne travaille pas, il n’est pas esclave. Travailler, c’est produire pour l’échange, le Vif Argent ou ce qui coule, comme le Mercure métal, l’Hermès-Mercure et ses sandales ailées et l’argent qui circule partout comme circule partout une religion. Change, troc et froc, c’est déjà Wall Street : gagner, perdre au change, être avantagé ou désavantagé lors d’un échange, donc naissance de la dualité winner-loser ; on parle aussi de conversion, d’arbitrage, de compensation, de l’offre et de la demande, de contrôle des changes, de devises sur le marché des changes, lettre de change, agent de change, toutes des divisions ; à y ajouter la tromperie propre à l’argent : donner le change à quelqu’un, lui faire prendre une chose pour une autre. L’argent vibrant comme la merde, on parle de « change complet » pour une moderne couche-culotte jetable.
 
Religion du Vif Argent = immanence devenue incontrôlable, la religion du « Salut Public » comme en 1789 faisant croire à « l’égalité », singeant le religieux.
C’est SATAN (en sumérien, Satan, Sa-tam, qui indique un administrateur territorial, notamment dans la plaine mésopotamienne nommée Edin, ou Éden, le Jardin des délices de la Genèse ; ne pas le confondre le Satan avec Lucifer ! Satan Satam renvoie à l’étatisme aussi monarchique que républicain).

Ce monde et son Nouvel Ordre Mondial ou religion du Vif Argent est totalement aliénatoire : privation du ‘Je’ et même du ‘je’ tant il va robotiser l’humain. Il ressemble à celui qui veut enchaîner un animal, ou un être humain, ce qui va le rendre furieux et féroce ou violent. C’est bien-sûr ce qu’il se passe avec les « ismes » de nos jours, dont le républicanisme.
Après le triomphe de l’ego depuis l’après 1789 et le Moi-Individuel, chacun possède son petit « moi » ou « petite vérité » (opinion), ce qui en fait potentiellement un petit chef ou un petit sorcier, susceptible, suite à l’égalitarisme ou « libéralisme » (business), de détruire à l’aise ses frères et sœurs humains. Pour empêcher cela, les meneurs chient des lois à n’en plus finir : c’est le déluge de merde qu’accompagne ses armées-police-justice et son industrie du sécuritaire qui avec avec !
L’opinion circule, comme la marchan-dise de ce que les gens disent en marchand ou circulant, comme dans le social et ses réseaux…

VIBRATIONS : NŒUDS de Point Focal en chaque entrelacs d’effet dominos qui passe de Thème et Variation et détermine un CONTACT-FOCAL qui doit être VU-Vécu mais surtout pas devenir une fixation-prison. CRUCIFIXION (croix et fiction) = arrachement puis SEL.
La sécurité est la plus grande ennemi des mortels (Hécate dans Macbeth), et notre civilisation « moderne » a chuté dans le sécuritaire le plus mortifère depuis les 10.000 ans.

Il y a plus de 10.000 ans les humains VIVAIENT LE SOI-INSTANT (harmonisation des contraires). Avec l’arrivée de la voie de l’Agriculture : résultats immédiats, donc aubaine et magie pour le matérialisme : domestication des graminées avec naissance de l’expansion des populations et développement du business. Puis d’autres inventions vont arriver pendant le mésolithique : l’arc et la manufacture des cordes, filets et hameçons et embarcations capables d’assez longs voyages. Avec l’arrivée du néolithique les inventions ont suscités des mythologies, début d’Histoire-Opinion avec naissance de comportements rituels. Outils et objets sont chargés d’innombrables symbolismes et donc de magie ; le micro-univers ou microcosme de l’artisan-ouvrier devient un centre sacré, riche en significations.
La catastrophe néolithique va fixer, stocker, créer des surplus ou production qui va faire naître le temps qui coule et la perte du Soi-Instant ou ici et maintenant. On va passer à la sédentarisation et civilisation, donc aux cités et villes et citoyens, donc aux BOURGEOIS habitants des bourgs. Il n’y aura plus le déploiement ou effet dominos avec les Points Focaux ou succession d’ici et maintenant. LE TEMPS VA DEVENIR FLÈCHE DANS UN SEUL SENS ET EN GÉOMÉTRIE DE LA LIGNE DROITE, CELUI DE LA CROISSANCE OU PROGRÈS. Ça va construire un artifice, une illusion parce que non-naturel, faisant que ce que l’humain a produit désormais lui échappe. L’humain possédé par l’Absolu va vouloir fabriquer des moyens de contrôle de ce qui lui échappe. IL VA COMMENCER À COMPTER, « ÉCRIRE » SOUS FORME DE CORDE À NŒUDS OU D’ÉCORCE D’ARBRE, après avoir compté sur les 20 doigts de ses pieds et ses mains. IL VA FAIRE DES CALCULS (cailloux et semer les cailloux). Les premières écritures sont des actes comptables et des lois ou règles administratives, et donc ça va produire l’administration et une forme de chefferie.

À partir de là, si un individu désirant compenser cette perte de l’ici et maintenant en commençant à pondre de la poésie, il s’éloigne irrémédiablement du Soi-Instant. la naissance des grandes épopées écrites, notamment avec les Grecs, elles coïncident avec cette fièvre de calculer et analyser, donc tomber dans l’histoire-opinion-sentiment ou temps qui coule : con-ter, compt-er qui donnera plus tard COMPUTER : réserve-voir à calcul et à informations. Narration littéraire ou compter des bœufs est du même thème de temporalité. En référence à la corde à nœuds, premier ordinateur, les chiffres viennent AVANT les lettres, voyez d’ailleurs la Gematria des Hébreux-Juifs !

Alors commence L’ALIÉNATION : L’ÊTRE HUMAIN EST AUTRE QUE LUI-MÊME. Conséquence : depuis les 10.000 ans entre en piste le célèbre slogan : CONNAÎTRE TOI-MÊME PAR TOI-MÊME.
HISTOIRE-OPINION = ÉCHANGE, COMME DES MARCHANDISES.
Sous l’Ancien Régime on arrivait à contrôler cette aliénation, parce qu’elle n’était qu’embryonnaire. Wall Street est déjà en germe dans le Néolithique, et devient à maturité, le capitalisme, sous Louis IX, notamment avec les Croisades, la réforme monétaire et le problème de l’usure ou dette, etc.

Les Anciens vivaient dans le MOI-COLLECTIF, DE CASTE, l’individualité ou névrose de l’ego n’existait pas, seul le GROUPE favorisait la vie, sa reproduction, en harmonie avec le Cosmos, TOUT EST COMMUNAUTAIRE (MOI-COLLECTIF). Avec l’arrivée des Grecs, on voit alors la vie INDIVIDUELLE occuper la place centrale sous forme de « peuple » (dêmos, populisme) marquant une FIXITÉ : LE TERRITOIRE, ce qui va détruire le Moi-Collectif pour donner le MOI-INDIVIDUEL, différencié du groupe et soi-disant capable d’assumer son autonomie FACE À L’INVENTION DU TEMPS QUI COULE. C’est ce territoire qui va faire naître les échanges de marchandises et donc la notion de « valeur » si proche de « voleur » en changeant simplement une lettre !
1789 et son capitalisme est aussi en germe dans l’arrivée des banques dans l’Italie de la fin du Moyen-Âge. Le capitalisme de 1789 est également en germe dans la Fronde : mais cela n’a fonctionné qu’en Angleterre à l’époque d’Oliver Cromwell.

Les religions à mystères chères à l’actuelle judéo-maçonnerie spéculative née à Londres en 1717 sont issue de ce monde du calcul-histoire-opinion. Elles viennent phagocyter les religions ouraniennes (Totem-Ciel) et les religions chthoniennes (de la Forêt). Donc les religions à mystères sont contemporaines par rapport aux deux autres manifestations du sacré. Avec ce chamboulement l’humain croit se libérer de la soumission à Mère-Nature ou Mère Divine pour la remplacer par un Père-Culture ou Patriarcat ayant toujours cours actuellement. Ce qui va accentuer l’accès à l’actuel Moi-Individuel ou renforcement de l’ego.


RECUEILLIR-CUEILLIR-LOGOS-HUMUS-HUMILITÉ.

CONDUITE [CONDUITEMENT] HUMBLE : du Latin près de la Terre.
AMOUR : vouloir le bien d’un autre que soi, ne pas prendre (garder égoïstement) mais donner.
HUMILITÉ : sentiment de sa faiblesse.
« Le Ciel vide ce qui est plein et augmente ce qui est humble ». (D’après le Yi-King : l’Humilité). Être humble renforce, car cela donne beaucoup de forces.
Le sculpteur Auguste Rodin disait : « Seuls réussissent à sortir quelque chose de la Matière les humbles ». Humilité sonne proche d’HUMUS, donc Terre et Humain. Nous sommes des récepteurs, des patients, personne ne possède la Vérité, le Logos, Il est nous dans l’indistinction.
LOGOS : parole ou Verbe issue du Silence et de la Vraie Télépathie. Le son qui donne naissance aux Noms-les Formes, et par prolongement l’Esprit-Matière, signifiant que tout est vivant, même le moindre caillou ou la plus petite poussière volant au Soleil.

Les Vendéens qui luttaient contre le républicanisme ne comprenaient pas ce qu’était l’ethnocide industriel du capitalisme en mouvement et sont ainsi entièrement fait posséder. Celui qui a fait la plus grande critique contre la montée de ce capitalisme galopant, c’est Gracchus Babeuf (que je critique férocement et maladroitement dans d’autres pages) qui a l’intuition du mensonge catastrophique de l’arrivée du capitalisme se répandant partout en Europe. Je pourrais écrire que Babeuf est un « radicalisé » CONTRE le républicanisme et son capitalo-socialisme.

RAPPEL : le socialisme était déjà présent dans le christianisme. Babeuf enfonçait des portes ouvertes, qui pourtant furent fermées un peu avant 1789, quand il énonçait que le « bonheur commun » et qu’il n’existe plus de « propriété privée », et que la Terre appartenant à Dieu et ses fruits à tous les humains ne peut pas être « privatisée ». Ces idées pourtant si naturelles sont tombées dans l’horreur avec les 74 ans de capitalo-socialisme d’État en URSS sous forme de « babouvisme », mot proche de bolchevique !!! Babeuf était tellement dans le vrai qu’il fut obligé de se cacher des républicains pendant l’hiver 1795-1796. L’idée de Babeuf de « république des égaux » a encore cours maintenant et évidemment elle est devenue singerie et mondialisme liée à la City de Londres (qui bouffe tout) !
Babeuf c’est comme Karl Marxisme : ils n’ont pas fourbi de isme. Bref, à cette heure, ces deux hommes remontent dans mon estime.

La Vraie Liberté dans une communauté vient qu’il n’y a pas de chefferie, laquelle risque de provoquer LA MOINDRE DIVISION dans le groupe, donc donner naissance à l’ego : ‘je’. Ce ‘je’ et chefferie qui va se retrouver dans le « Mon-Sieur ».
CHEFFERIE = POUR-VOIR, le moderne Big Brother ou contrôle de tous les Terriens par les Couilles en Or au sommet de la pyramide. Chez les Anciens il y a parfais un meneur, mais ponctuellement, et pour une tâche définie par tous, parce qu’il sera reconnu par les autres comme le plus compétent dans cette tâche. Chez les Anciens les « chefs » ne sont jamais permanent. Armenius est un exemple de chef, qui de temporaire voulu être permanent, et qui devenait trop chef ; résultat : le peuple le tue.
CHEFFERIE = EGO, et DE NOS JOURS NOUS SOMMES PLEIN POT EN CHEFFERIE : le président de la république, indéboulonnable par le peuple qui doit le subir cinq ans ici en France.
 
Grande différence entre communauté (ce qu’était les premiers Chrétiens par exemple) et société (et social) : l’étatisme aussi bien monarchique que républicain. Dans le mot « société » il y a COMPTAGE : le voisin ou compagnon, ou l’associé, ou l’allié ; ce qui rejoint le mot « Fédération » si cher à l’oligarchie anglo-américaine. Dans le mot « société » se trouvent les multiples séparatifs formant des ego qui vont cahin-caha avec leur dualité, et surtout leur grande souffrance. On est dans le Moi-Individuel. Dans la communauté on est dans le Moi-collectif, soit une association unitive de plusieurs unités autonomes, ayant réalisé le Soi, qui marchent dans le même Instant, là où n’existe plus de dilemme ou division sujet-objet. Ce n’est pas utopique, il n’y a plus d’autre solution, sinon en va « cycler » (se fixer) indéfiniment et peut-être pour des millénaires dans l’actuel rotation de religion du Vif Argent de la City de Londres et de sa démocratie de l’esclavage de la marchandise : un chaos à l’indéfinissable, l’Enfer sur Terre à durée de vie aussi longue que certains de ses déchets nucléaires mortels pendant 6000 générations.

Il est vrai que l’on peut contester ce que Jean Coulonval, d’autres et moi-même, considérons comme très positif : la trinité pouvoir spirituel, pouvoir politique, pouvoir économique (les Oratores, les Bellatores, les Laboreores) qui se développèrent tout au long du Moyen-Âge, et qui sont déjà une dégradation de la communauté, bien qu’il y ait le CIRCULUS comme le montre Jean Coulonval dans Synthèse et Temps Nouveaux, ainsi que le psychiatre A. Stocker. Bien-sûr dans les Bellatores la chefferie permanente est destructrice de l’ensemble, notamment à cause de la dictature de la filiation héréditaire produisant des chefs de génération en génération dont il est impossible de se dépêtrer ; en républicanisme c’est la même chose : nous allons devoir nous coltiner un Sarkozy au total pendant 50 ans ! Les plus mauvais là-dedans sont ceux qui ont une vie politique la plus longue ! Seulement, à toutes les époques de l’histoire, étatisme ou non, seul comptait le pouvoir spirituel qui englobait et le pouvoir politique et économique, mais sans chefferie ; alors le CIRCULUS OU CIRCUMINCESSION sera une réalité. C’est quand le pouvoir temporel, donc la chefferie, grandit, que naît la chefferie et la temporalité et que le chaos commence : mère raison et le « social » faisant bon ménage.

Le capitalisme étant même vibratoire que la merde : il bouffe tout ce qui le conteste, le digère, et le chie tout transformé en boudin. Ça vaut aussi pour tous partis politiques liés au capital et en républicanisme, ils le sont tous. Un révolte contre le capitalisme fut celle de Calvin, et plus récemment : Vatican 2 : capitalo-socialisme, tout simplement, il ne pouvait en être autrement. VATICAN = WALL STREET ET LA CITY. Il n’y a plus aucun rapport avec ce que j’ai vécu dans les années 1950 début 1960 dans le scoutisme avec les curés et dans la paroisse Saint François de Sales dans le 17è arrondissement de Paris ; ni même avec le catéchisme que j’ai suivi à l’église Saint Charles de Monceau, proche du parc Monceau. Et même les traditionalistes sont récupérés par le système. La laïcité judéo-maçonnique a tout parasité… et tout digéré, tout dilué en soupe infâme.
Le système ne moufte pas envers la Synagogue, tempête un peu contre les Mahométans, mais l’Église de Rome gène, le mot Christ qui veut dire Réalisation du Soi, c’est interdit, alors il faut sans arrêt, freiner, casser, affaiblir cette Église et sa CATHOLICITÉ. Et la pédophilie au sein de l’Église est un de ces freins du système portant présentement l’étiquette Monseigneur Barbarin. Voir aussi les affaires bancaires et judéo-maçonniques du Vatican, Gladio, des morts dans la Garde Suisse, ou chez des experts comptables, etc. À y jouter le CDD du pape Benoit 16 qui était pressuré de toute part et risquait sa vie (voir l’épisode de la non-utilisation de la Carte Bleue au Vatican, tout était bloqué).LE CHRIST OU SOI-INSTANT EST L’ENNEMI ABSOLU DE LA CITY ET DES CAPITALO-SOCIALISTES.

VATICAN 2 C’EST DÉJÀ LE GRAND REMPLACEMENT qui va se retrouver de nos jours avec le phénomène « migrants ». Grand Remplacement amorcée en mai 1968 par la grève sauvage généralisée quand le prolétariat n’est plus contrôlable, et que la gauche du capitalo-socialisme a mis des mois à remettre sur les rails de l’esclavage de la City.
GRAND REMPLACEMENT = MASSES SOUMISES NON PLUS À DIEU MAIS À LA CITY.
Toutes les Couilles en Or défilent chez Pompidou pour le plan de remplacement de l’ancien prolétariat « terroriste », PAR DES ÉTRANGERS QUI DU MÊME COUP VONT ÊTRE CONTROLABLES et CORVÉABLES. Ensuite va venir le plan du regroupement familiale, puis la généralisation de l’IVG. Le Grand Remplacement est déjà dans le germe des 10.000 ans de l’Agriculture. Mai 1968 fut la panique générale chez les Couilles en Or, en France, en Italie et en Allemagne. il fallait empêcher la lutte de l’ouvrier compagnon européen ou l’artisan des années 1920 jusqu’à 1968, pour faire référence à Hyacinthe Dubreuil dans : J’ai fini ma journée ; le Vrai Ouvrier très bien décrit et encensé par Jean Coulonval, et qui n’a rien à foutre du quantitatif.

Au Japon, vu la féodalité toujours présente, même dans une usine d’ordinateurs, il n’existera pas de Grand Remplacement tant le SERVICE est grand, et hélas aussi l’éloignement du Soi. Mais le mot service va avec la féodalité, la maladie de l’égalitarisme est moindre.

Le capitalo-socialisme nous a sorti son « libéralisme » : « Il est interdit d’interdire » qui était bombé sur les murs de Paris en mai 1968. Normalement ça voulait dire qu’il était interdit d’interdire la « libre pensée ». Cependant nous étions et sommes encore dans la tyrannie de l’opinion, à cause essentiellement de l’étatisme et de sa chefferie.
La deuxième pub de mai 1968 qui détonnait sur le gaullisme était le « Jouissez sans entraves ». Bref, ça pouvait aussi vouloir dire : soyez vous-même, ou connaissez vous vous même et par vous-même, soit le contraire de la partouze mondiale de la religion du Vif Argent. Tout est récupéré et INVERSÉ par le capitalo-socialisme. Quand le Jésus dit qu’il faut se réaliser et donc dépasser le corps ou matérialisme, un Calvin va tout bidouiller et dire qu’il faut se réaliser et se multiplier par l’argent ! De cette façon la Couille en Or ou le banquier va « plaire à Dieu », puisque ce banquier sera en pleine « croissance »

On retrouve le sens de la communauté d’avant les 10.000 ans presque chez les clans écossais au 18è siècle, qui furent décimé par les Anglais à la bataille de Culloden. Ce sera la fin du mode de vie communautaire des Highlanders décimé par le capitalisme et le colonialisme anglais. À partir de ce 18è siècle, pour n’importe quelle communauté européenne, il va y avoir une lutte de classe permanente contre l’étatisme et le fisc, contre la noblesse dévoyée et la bourgeoisie et contre l’Église de Rome. De l’an 1000 jusqu’à la Fronde, dans des provinces, il ne se passe pas une année sans insurrection paysanne, donc les Païens, qui comme autrefois veulent sur Terre une communauté sans argent et donc sans État. En Allemagne des centaines de milliers de Paysans furent tués. C’était une soif instinctive naturelle de retrouver les Origines et de lutter contre les artifices, comme maintenant. DEPUIS LES 10.000 ANS DE LA VOIE DE L’AGRICULTURE, IL FAUT CHASSER -LA PAYSANNERIE DES CAMPAGNES, d’où depuis 1789 le nom de « citoyen » affublé à chaque Française et Français (exode rurale). Les champs producteurs de céréales et prairies où paissent les animaux domestiqués sont tous proches des villes. Prochainement les campagnes vont devenir des musées, comme tout dans le républicanisme et son hydre monstrueux démocratie qui bouffe tout. Sous Henri VIII en Angleterre on marque au fer rouge les Paysans, on leur coupe les oreilles, on leur coupe le nez. Le pouvoir sous Henri VIII installe la culture du montons, que nous sommes tous devenus avec le berger en chef : la City. Les Paysans vont devenir les prolétaires de la City : des Citoyens.
PROLÉTAIRE : le prostitué au salariat, donc aux Couilles en Or. Le prolétaire, la chair à comptes en banques, il ne peut être utile au capitalo-socialisme que par sa production (autrefois on disait être utile à l’État par la quantité de mômes qu’il produisait, parce qu’en l’absence de machine il fallait beaucoup de domestiques et de manouvriers ou ouvriers manuels et de brasseors : ceux qui chargent quelque chose). Le prolétaire c’est devenu la classe mondialiste : c’est vous et c’est moi ; au-dessus ce sont les dictateurs Couilles en Or.

Depuis 1914 jusqu’en 1945 le capitalo-socialisme est totalement installé, partout. Et comme il est installé, stable et tout confort, et comme son principe est de toujours enfler à la non prévision, DÉSORMAIS IL DOIT CROÎTRE EN SE STABILISANT DANS LE CHAOS. Le chaos de la religion du Vif Argent ne peut qu’annoncer SA FIN PROCHAINE. Ainsi la mode du terrorisme est un outil essentiel du capitalo-socialisme dans son cancer en phase terminale.
Le mot terrorisme faisant la partie de la peur, et surtout de l’Histoire-Opinion, il est du même thème qu’HOLLYWOOD : voyez les exécutions capitales en mise en scène digne des films d’horreur de cette industrie.
Le chaos migratoire et le chaos terrorisme sont liés. Pour l’Empire il faut donc détruire l’Europe par la machine bruxelloise fabriquée par la Couille Jean Monnet, dont le signe de ces cendres transférées au Panthéon ne trompe pas ! IL S’AGIT DE DÉTRUIRE L’EUROPE DE L’INTÉRIEUR, selon le plan de l’Empire ; ça fait plus démocratique que d’envoyer des bombes sur Paris ou Rome. Europe de Bruxelles = USionistan.
Quand les ouvriers de Budapest se sont insurgés, Moscou et Washington se sont liés pour les éliminer. Ainsi, pour empêcher la réflection la masses des Ouvriers ou prolétaires et les empêcher d’être autonomes et de se révolter, donc nous tous, il faut la dissoudre dans une « même soupe pour tous » avec des individus venant de divers continents et qui n’ont pas ce désir d’autonomie et de critiques.
- CHAOS MIGRATOIRE : DISSOUDRE LES MAILLES DE L’IDENTITÉ EUROPÉENNE. Il faut que l’habitant natif et l’immigré ne se parlent pas, donc qu’il n’y ait pas harmonie entre eux, le natif doit avoir peur de l’immigré, et l’immigré doit être conditionné par une culture de HAINE envers l’ancien colonisateur, français par exemple. Le capitalo-socialisme a créé cette mal-à-dit d’anti-création : il faut que jamais le robot humain blanc dans son usine ou le blanc dans sa banlieue et son bureau ne s’harmonisent pour tenter de se réaliser. Il y a aussi les incompatibilités culturelles et de mode de vie entre un Nègre et un descendant de Celte ! On entre dans un système d’auto-défense, donc de repli sur soi, du chacun pour soi, le selfie industrialisé, mondialisé. C’est le chaos humain, la volonté de guerre ethnique, entretenir savamment la HAINE. Ce ne sont pas les immigrés qui sont le problème, MAIS CEUX QUI ORGANISENT CE GRAND REMPLACEMENT pour empêcher la Réalisation.
Ce chaos humain organisé est identique au principe de la maffia : « Je te casse ta maison, et si tu ne veux pas que ça recommence, je te protège si tu me paye tous les mois », donc c’est la soumission au matérialisme assurée.
- CASSER LA LUTTE DE CLASSE QUI POURRAIT REVENIR.
- TENIR LES MASSES PAR LA PEUR, tactique vieille comme les 10.000 ans. Surtout la peur de manquer… de bouffe… et de smartphone… On bombarde les villes, non pour une question de lutte winners-losers, mais pour maintenir les attaqués dans la peur. Tenir les masses par la peur ça fonctionne à fond, c’est terriblement vendeur avec cette mode du terrorisme.

La démocratie, donc le capitalo-socialisme dictatorial, ne veut pas être jugé sur ce qu’il fait, mais être jugé sur les ennemis qu’il se construit lui-même. Ce qui renvoie à l’ego triomphant qui parasite absolument tout maintenant, et parce que c’est la mode du social : être « reconnu par l’autre » (selfie), donc par la population, par l'opinion (on parle souvent « d’artiste reconnu », etc. donc de médaillés ou de diplômés si à la mode depuis le 19è siècle et les jeux olympiques et du prix Nobel.

RÉSUMÉ : depuis le Moi-Individuel l’humain est tombé dans le temps qui coule en ligne droite et dans un seul sens, l’Histoire-opinion, le progrès, ce qui l’éloigne de plus en plus du Soi-Instant, ce qu’on appelait autrefois Paradis (abolition de la dualité).
Le Nouvel Ordre Mondial prend sa vitesse de croisière à la Renaissance : passage du divin au rationnel ou mental, et de l’astrologie à l’astronomie. Les voyages vers « le nouveau monde » et l’opinion sur la rotondité de la Terre avait fortement entaché la crédibilité des religions européennes du Livre qui étaient tournées vers le courant de Ptolémée.
Étant donné que tout est dans le mental, le GÉOCENTRISME DES ANCIENS N’EST PAS DÉPASSÉ ! Ainsi il est logique que le Soleil « tourne » autour de la Terre, et non l’inverse comme maintenant ! Mais de la Renaissance, avec la dictature des Galilée, Copernic, Newton etc., et jusqu’au « siècle des lumières », le mental ou ego des perruques poudrées et travailleurs du chapeau les fait péter plus haut que leur cul, ce qui va effectivement donner l’héliocentrisme et la « physique moderne ». Notez que comme avec Vatican 2, l’Église de Rome attendra le 31 octobre 1992 (donc près de quatre siècles) pour être contaminé par l’opinion des « lumières » que la Terre n’est pas au centre de l’Univers, et en réhabilitera ainsi Galilée ; ce qui prouve une fois de plus que cette religion n’est qu’opinion et sentiment, choses EXTÉRIEURES, ce qu’analysait très bien Jean Coulonval, qui était en contact avec nombre de membres de cette Église.

 
À l’heure du smartphone et de la tablette informatique les Chasseurs-Cueilleurs existent toujours.
 
 
 

Dernière mise à jour : 11-09-2016 18:00

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >