Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Homo Religiosus
Homo Religiosus Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 09-11-2016 00:50

Pages vues : 2865    

Favoris : 408

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : ADN, Amour, Anarchie, Argent, Banques, Behaviorisme, Bourgeois, Cacapitalistes, Chefferie, Communisme, Conte, Daesh, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Dragon, Dualité, Égrégore, Égypte, Esprit, État, Étatisme, Europe, Famille, Génocide, Histoire, Humain, Illusion, Image, Impur, Inquisition, Instant, Islam, Jardin, Jeu, Judaïsme, Labyrinthe, Laïcité, Légende, Libéralisme, Liberté, Lucifer, Lumière, Manipulation, Matrice, Médecine, Monarchie, Mondialisme, Morale, Mort, Nature, Nomade, Oligarchie, Opinion, Or, Ovni, Païen, Paix, Ptah, Paysan, Père, Peur, Philosophie, Pierre, Politique, Porte, Pouvoir, Prisons, Pur, Raison, Religions, République, Révolution, Royauté, Russie, Sagesse, Saint, Satan, Science, Sécurité, Sédentaire, Serpent, Sexe, Silence, Social, Spirale, Stargate, Tao, Télépathie, Temps, Ténèbres, Terreur, Terriens, Tradition, Transformation, Transhumanisme, Tyrannie, Vide, Volonté, Yokaï

 
police_egypt_chefferie.jpg
 
 
Homo Religiosus
est gouverné par LA PEUR :
inventer en permanence des
dogmes sur lesquelles se reposer,
se fixer, avoir un repère,
une constante, un diplôme ou un truc
« reconnu » par l’autre et son opinion, ou
reconnue par une machine-instrument de mesure
fabriquée par l’opinion d’un autre.
POSSÉDER UN POUR-VOIR (POUVOIR).
Et comme en toutes religions,
ou simplement opinions,
en « science » la guerre de religions faire rage.

Le darwinisme c’est comme le phénomène ovni : TÔLES ET BOULONS ! (1)
 
 
Homo Religiosus Simplex : 90% des Zaméricains croient en Dieu, la moitié d’entre eux assistent régulièrement à des offices religieux, leur chefferie étatique invoquent le nom de Dieu très régulièrement, surtout à l’approche d’élections ! De nombreux sportifs-spectacles et entraîneurs incitent à effectuer une prière avant les matchs, certains musiciens composent des cantiques, des artistes peignent des tableaux représentant des scènes et événements religieux, des hommes d’affaires et Couilles en Or se réunissent pour prier, les hôpitaux et aéroports sont tous pourvus de chapelles, l’armée US et leur Congrès emploient des aumôniers. L’Empire honore des Martin Luther King. Cet Homo Religiosus Simplex renvoie direct au nationalisme, ou chauvinisme ou patriotisme (voir chez eux l’omniprésence de leur drapeau). Bref, ces gens sont tournés vers l’extérieur qu’ils peuvent appeler « cause » (ils parleront évidemment de « bonne cause », soit pour eux « le pur »).
 
L’étatisme, aussi bien monarchique que républicain, ou tyrannique, est un dogme, un confort, UN DOUDOU, UN OBJET TRANSITIONNEL, UNE CHOSE EXTÉRIEURE DONT ON CROIT PROFITER, LE BIG BANG EST UN PARFAIT DOUDOU HUMAIN. « Voir c’est croire » dirait un matérialiste. Aussi : « Faut-il le croire pour le voir ? Ou le voir pour le croire ? » (en référence par exemple au « cou de la girafe » qui semble avoir perturbé Charle Darwin).

« Science », Philosophie, Religion, Politique : demandent tous des réponses à leurs questions-opinions ! C’est gens là ont peur du Vide. ILS ONT PEUR DE PAN, DE LA CONNAISSANCE.

Ainsi l’Homo Religiosus invente « l’origine des espèces » (comme un curé inventera le Big Bang), invente des religions, des diarrhées de théories et de lois sur lesquelles se conforter comme un enfant réclame son pouce ou son doudou, ou sa maman. Il réclame sa doctrine comme une drogue.

L’Homo Religiosus est tiraillé entre le pur et l’impur, le bon et le mauvais, bref, dans la dualité. L’impur est ce qui dérangerait, comme les « mauvaises herbes » qui poussent là où l’Homo Religiosus a planté des possessions, alors ça le dé-range, comme le pauvre qui sent mauvais et qui dérange une bande organisée de riches emperlousés ou costumisés sombre et cravate et verre à la main (on dirait que ces gens là sont nés un verre à la main). La Mal-à-Dit dé-range par le DIT non en Accord avec l'ensemble.

L’effet « mauvaise herbe » se retrouve partout dans le monde actuel : la « mauvaise herbe » c’est celle qui n’est pas « démocratique », qui n’est pas Occidental, donc qui est hérétique. Par exemple dans le cas du dogme de l’évolutionnisme cher aux Hébreux-Juifs, ce dogme ne pouvait monter en triomphe que dans l’après 1789 et la révolution industrielle commençant tout au long du 19è siècle, soit le triomphe de la classe des winners de la race anglo-saxonne qui commençait à parasiter la planète. On le retrouve même chez le judéo-maçon travailleur du chapeau Jules Ferry, quand il énonce le principe du républicanisme de l’Occident, soit la « République universelle » des judéo-maçons à Pour-Voir (genre GODF) : « Messieurs, il faut parler plus haut et plus vrai ! Il faut dire ouvertement qu’en effet les races supérieures ont un droit vis-à-vis des races inférieures. Je répète qu’il y a pour les races supérieures un droit, parce qu’il y a un devoir pour elles. Elles ont le devoir de civiliser les races inférieures ». J. Ferry dans son discours du 28 juillet 1885 renforçait, appliquait ainsi le darwinisme ! Il cherchait le confort dans le dogme, ici l’Occident tout puissant, comme encore de nos jours à travers l’Empire USionistan et son Dieu Dollar et sa démocratie.

Charles Darwin est du thème des Couilles en Or : montée en puissance des banques tout au long du 19è siècle parallèlement à l’industrialisation de la planète. Mais, JULES FERRY SE COMPORTE EN MISSIONNAIRE RELIGIEUX, il n’est pas du tout athée ou laïcard ! Il veut évangéliser les « sauvages » comme de nos jours la race oligarchique anglo-américaine veut évangéliser la planète à coups de bombes avec sa « démocratie » et son FRIC/FLIC. TOUT CELA NE REFLÈTE AUCUNE ÉVOLUTION, MAIS PLUTÔT L’INVERSE (notamment société fourmilière et robotisée) !!!

Darwin croit que l’athéisme (le matérialisme) représente une déduction logique du darwinisme et que le monde se porterait mieux si davantage de gens partageaient ses opinions ! On retrouve encore l'opinion de Jules Ferry.

DARWINISME : le poisson jouet de ma fille se transforme étape par étape, à la mode darwinienne, en bateau à vapeur du Mississippi. Bref, le système darwinien ne tient compte que de l’aspect tôles et boulons, ou physique.
RAPPEL : le mot « science » ne peut que recouvrir des OPINIONS, MÊME SI QUELQU’UN « MESURE » pour affirmer son opinion, pour apporter une preuve à autrui. CE QUELQU’UN SE BASERA ALORS SUR « L’AUTORITÉ » (chose extérieure) QUI ELLE-MÊME VIENT D’UNE OPINION DONT ON NE SAIT OÙ !!! C’EST LE PRINCIPE DE L’ÉTATISME : les ismes et toutes personnes, y compris « les scientifiques » SE REPOSENT SUR LE MÂITRE D’ÉCOLE, L’AUTORITÉ, L’UNIFORME OU LA BLOUSE BLANCHE (LE DIPLÔMÉ). La majeur partie des adeptes du darwinisme son prisonnier de l’autorité ou CHEFFERIE. C’est comme le business : « ceux qui travaillent attendent, ou on droit à leur récompense », donc comme le scolaire qui attend, ou a droit aux bons points ou diplômes du maître !
COMME L’ÉTAT (monarchique ou républicain) L’ÉGLISE EST UNE AUTORITÉ PARFAITE : ELLE DEMANDE DE CROIRE, PAS DE COMPRENDRE : dans sa lettre 27 (Synthèse et Temps Nouveaux) Jean Coulonval écrit : « L’Église enseigne la Trinité, mais sans dépasser le verbalisme : « Un mystère est une vérité que nous ne pouvons pas comprendre, mais que nous devons croire ». (Et pourquoi pas ? cela je ne l’ai jamais encaissé [écrit justement Coulonval]) ». Coulonval ajoute que le Christ est la définition du SOI : « Il m’apparut que le Christ, de qui l’Église tient cet enseignement, est nécessairement le « sachant » absolu. Pas seulement le « sachant », mais le participant de l’Absolu, l’Absolu lui-même ».

QUE LE DARWINISME S’ÉCROULE, ET LA MACHINE ISRAÉLITE HISTOIRE-OPINIONS-TEMPS QUI COULE S’ÉCROULE ET LE SOCIALISME ET AUTRES « FORCES PROGRESSISTES » AVEC LUI. L’ÉVOLUTIONNISME DE L’HUMAIN NÉ DE LA MATIÈRE S’ÉCROULE.

« Là où il y a de la gène il n’y a pas de plaisir », dit un proverbe en dualité winner-loser oubliant que le plaisir est aussi la composante de la douleur ! Et le gène serait-il le tireur de ficelles de la marionnette humaine, comme le voudraient les inventeurs de l’ADN et des gènes et « spécialistes en biologie moléculaire » ? Soit : tous nos comportements seraient déterminé par nos gènes, nous serions les marionnettes de nos gènes qui nous pousseraient à agir comme nous le faisons et non selon notre Soi. Bon, alors là nous sommes en pleine théorie socialiste : la religion marxiste (indépendante de Marx, comme toutes religions indépendantes de son prétendu fondateur…) qui prétend re-lier l’humain à son origine qui serait la matière (alors que tout ne peut venir que de l’invisible amenant le visible, et non le contraire ! Ce qui peut aussi rejoindre l’énoncé et dilemme cité plus haut : « Faut-il le croire pour le voir ou le voir pour le croire ?? »).
Bref, le marxisme ou socialisme prétend que « dans le principe est la matière », caricature à l’envers de l’Église, pseudo-synthèse qui ne fera jamais éclore l’être humain, un œuf clair ne peut que pourrir, comme écrit Coulonval dans sa lettre 42.
Même concept socialo-marxiste dans le truc « épigénétique », qui là encore a pour principe la matière, puisque les « facteurs environnementaux » peuvent affecter l’expression de nos gènes et pire, en transmettre les accidents à la descendance.

L’Homo Religiosus non athée va faire dans le dogme, la constante ou fixe : la Création modèle Ancien Testament ou religion du Livre (donc aussi l’islam). Et attention à vos fesses, dans certains pays si vous avez une opinion contraire, vous êtes un « infidèle », un « hérétique », un « terroriste ».

Maintenant, avancer que le monde et ce qu’il y a dedans est le « résultat », comme dans un bilan financier ! d’un « dessein intelligent » (Intelligent design) ou conception intelligente, c’est comme se bombarder orgueilleusement de : « Je suis intelligent » (donc exacerbation de l'ego), puisque TOUT EST DANS LE MENTAL !!! Ce système élaboré dans les années 1980 ne pouvait qu’être anglo-saxon, eux qui se croient les maîtres du monde avec leur langue anglaise passe-partout comme l’argent, et surtout avec leur colonialisme tout azimut (le : « Ce qui est bon pour nous est bon pour vous »). Ce système est issu du créationnisme, autre isme, autre fixation-prison-pris-au-nier. Il paraît que ce isme (Intelligent design) séduit le Vatican. Un exemple de fixisme ou mauvais tour de l’ego : « Dieu ne joue pas aux dés », a dit un ignare travailleur du chapeau, se prenant ainsi pour Dieu, ou voulant « sortir de l’Univers » comme s’il avait tout compris… Cette phrase sur Dieu montre encore l’Homo Religiosus qui a besoin d’une béquille, un Doudou, sans quoi il est perdu. Il cherche sans arrêt à L’EXTÉRIEUR alors que TOUT est en lui. C’est la même chose que la « fin de temps » des religions messianiques : l’évolution serait prédictible, donc selon l’opinion appelée « loi », et à partir « d’un début », ce qui en fait un dogme adamique, et « qu’il en resterait un peu à découvrir au fond du tiroir » (la Super Carotte qui fait avancer le chercheur). Bref, on est en plein dans le Pour-Voir si cher à la judéo-maçonnerie spéculative genre GODF et Bédarride, donné par Jean Coulonval dans son livre : Synthèse et Temps Nouveaux :

« Si vous voulez un livre qui soit à la mesure de notre temple, faites-le avec ce qu’il y a de plus sage, de plus pur, de plus saint, de plus héroïque, de plus noble, de plus culturel, de plus beau, dans tous les livres qui servent de guide à la vie de l’Esprit, dans ceux qui ont servi et servent encore de flambeaux aux consciences dans leur marche vers la perfection toujours fuyante ; adressez-vous à tous les pasteurs d’âmes, qu’ils se soient donnés comme représentants de la Divinité ou de la Raison... Des profondeurs des ténèbres primitives la pensée humaine a marché peu à peu vers une lumière toujours plus grande : en des langages divers l’Esprit a tracé les annales de son progrès... N’ayez pas peur de les rapprocher, de les confronter, de les exalter les unes par les autres ; au contraire, vous avancerez ainsi dans la direction de la « Parole Perdue ».
C'est du darwinisme. Armand Bédarride et ses sbires genre Grand Orient de France voudraient reconstituer et voir simultanément toutes les faces d’un polyèdre et c’est en cela que, selon eux, est la vraie religion. Une religion de travailleurs du chapeau ou « tuileurs » : ceux qui « sont à la tête » (le mental dans sa splendeur, le GRÉGARISME EN RÉSEAUX). C’est effectivement la religion de l’Homme, MAIS AUSSI CELLE DE LUCIFER, CELLE DU VOYEUR, non celle du sens du mot CHRIST : « Connaître toi-même par toi-même », donc le Soi-Conscience ou Instant, le Cercle devient Point ou Stargate. C’est rejoindre son UN qui est le UN de chacun… Ce qui n’est absolument pas « croire un Dieu » (‘Vous serez comme des Dieux’ disait le Serpent… ou Vibration provoquant interférences et résonance en cacophonie !)
Jean Coulonval rapporte une citation du Jésus de Nazareth, celui de la Croix : « Lorsque viendra l’Esprit de Vérité, il vous fera accéder à la Vérité tout entière ».

Tenez, un exemple de dogme lié à une chefferie ou autorité quelconque : « Exposez en détail le mécanisme d’hydrolyse d’une liaison peptidique par la trypsine, en insistant tout particulièrement sur le rôle de l’énergie de liaison de l’état de transition » (ref. La boîte noire de Darwin, de Michael J. Behe, précurseur de « l’intelligent design »).
Puisque tout est dans le mental, puisqu’il faut bien une personne pour l’observer, comment existe-t-il encore des individus qui travaillent du chapeau en se demandant comment toutes les choses sont « arrivées » ici sur Terre, et en package darwinien ? Alors ils imaginent que c’est arrivé progressivement, ou que c’est « arrivé tout d’un coup ».

En résumé : comme le Big bang le darwinisme n’est qu’une opinion, un machin du mental, et rien de plus. Tout cela se trouve dans le mental, alors il n’est pas étonnant qu’un individu adepte de l’intelligence design puisse s’exclamer : « l’Univers calcul ! ». TERRIFIANT CET ANTHROPOMORPHISME.

L’évolution ne peut se faire que d’un état à un autre. Quand aucune différence n’est admise, comment peut-il y avoir évolution ? la Baghavad-Gîta dit : « Jamais Je ne fus point, ni toi, ni ces chefs » (BhG II, 12) ; et « Jamais il ne naît ni ne meurt » (BhG II, 20). Vous voyez donc qu’il n’y a ni naissance, ni mort, ni présent. la Réalité a été, elle est et elle sera. Elle ne change pas ». Entretien 264 de Ramana Maharshi. C’est dans cet entretien qu’il expose ainsi l’Homo Religiosus : « Dieu créa l’homme ; et l’homme créa Dieu. Ils sont tous les deux les créateurs des noms et des formes. Mais en réalité, ni Dieu ni l’homme n’ont été créés ».
« Quelqu’un voit en rêve un édifice qui s’élève. Alors, il commence à penser que cet édifice a été édifié pierre après pierre, par beaucoup d’ouvriers et pendant très longtemps. Cependant, il ne voit aucun ouvrier au travail. Il en va de même de la théorie de l’évolution. C’est parce qu’il se prend pour un homme qu’il pense avoir évolué du stade primaire de l’amibe jusqu’à son stade actuel », dit si justement R. Maharshi dans l’entretien 644 à propos de la dualité cause-effet dont fait la partie le darwinisme. L’Homo Religiosus plombé par sa dualité pur-impur ne peut entrevoir l’Univers qu’en cause-effet, et puisque cette cause doit avoir un effet, ELLE FABRIQUE L’OPINION-POLÉMIQUE À N’EN PLUS FINIR ET LA SOUFFRANCE. « En rattachant un effet à une cause, l’homme est obligé de penser [travailler du chapeau]. Finalement, il est conduit à découvrir qui il est lui-même. Quand il connaît le Soi, il a atteint la paix parfaite. Ce n’est que pour aboutir à cette perfection que l’homme doit évoluer [c’est moi qui souligne] ».



Note.
1. Remarquez que dans le moindre film de science-fiction que produit l’industrie Hollywood, les véhicules spatiaux ou terrestres, quel que soit les efforts d’imagination des fabricants humains, c’est encore et toujours « tôles et boulons ».
 
 

Dernière mise à jour : 09-11-2016 01:23

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2020 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >