Accueil arrow JDramas arrow Dramas du JAPON arrow Iryu Team Medical Dragon
Iryu Team Medical Dragon Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 28-12-2008 00:52

Pages vues : 5566    

Favoris : 369

Publié dans : Sommaire JDramas, Sommaire Dramas du JAPON

Tags : Dramas, Chirurgien, Iryu Team Medical Dragon, Japon, Médecin

 
Iryu Team Medical Dragon
医龍

Dommage qu’il y ait des guerres !
Dommage que le corps vieillisse !
 
 
http://wiki.d-addicts.com/Iryu
http://www.fujitv.co.jp/iryu/index.html

Drama de 11 épisodes diffusé au Japon sur Fuji TV en 2006. Ici il s’agit de la saison un. Une saison deux a été diffusé en 2007. La première saison a obtenue un prix du meilleur drama. Le thème original vient du manga Iryu de Nogizaka Taro, le scénario est de Hayashi Hiroshi. Le manga étant un outil « économique puissant », il est lu par un grand de personnes, il n’est pas étonnant que la plupart des dramas soient adaptés de mangas, véritable « imaginaire de substitution » comme écrivait un spécialiste Japonais.
 
Tout en appréciant la vie sauvage à la campagne, Ryutaro Asada (joué par Sakaguchi Kenji) reçoit la visite de Akira Kato (joué par Inamori Izumi), professeur assistant de la Faculté de chirurgie cardiaque au Meishin University Medical Hospital.
Ryutaro est un chirurgien de génie qui a l'habitude de diriger la « Team Medical Dragon », une équipe ONG médicale de renommée mondiale. Dans des environnements difficiles qui n'ont ni médecins ni d'électricité, Ryutaro est témoin de beaucoup de décès, mais il sauve aussi de nombreuses vies assisté par son équipe.
Akira a l’ambition de devenir professeur grâce à une intervention chirurgicale utilisant la technique de Batista, un type d’opération cardiaque extrêmement difficile. Elle est recrutée dans l’équipe de Ryutaro. Depuis l’arrivée de Ryutaro, les patients abandonnées par le passé se sentent miraculeusement sauvés par « la main de Dieu ». (Résumé d’après Fuji TV)


Compassion : être sensible à la souffrance de l’autre et essayer de la soulager. Dans le Bouddhisme , la compassion est une grande composante.
Rendre service. Je me rappel de cette simple phrase du psy que j’ai suivi pendant un moment. Ainsi beaucoup de médecins rendent service à celui qui les consulte. Ambroise Paré reste pour moi une noble figure de celui qui s’occupaient des autres. A son époque et même avant, la souffrance sur les champs de bataille devait être terrible.
 
 
L’ouverture de Iryu commence justement sur le camp de réfugiés d’un conflit armé, plaies et misère en sont les effets, et même très gore ici.
Dans le mot souffrance il y a le son souffre, ce qui brûle, et le contraire c’est le plaisir. Le sens est aussi : tolérer, tolérer quelqu’un ou non, d’où le racisme. Tolérer, endurer la souffrance.
Pour l’instant je souffre un peu a regarder ce début de drama : plans, mouvements speed, montage assez pub. Bref un peu désagréable avec en plus une musique trop présente. Surtout qu’on nous oppose la mort, puis la vie sous la forme de deux êtres se caressants et de voitures en circulation... Dans un cabanon en bordure de mer, l’un est deux êtres est un homme portant dans le dos une grand cicatrise ressemblant à un dragon. A ses côtés une femme. Elle s’en va après s’être rhabillée. L’homme doit être Ryutarou (joué par Sakaguchi Kenji) puisque la voiture que nous avions aperçu précédemment amène une assistante et Katou Akira (joué par Inamori Izumi), professeur assistant de chirurgie cardiaque.
 
 
Un chirurgien normalement ça ne boit pas d’alcool, Ryutarou boit à même une bouteille de Bourbon ! Il n’est plus médecin et vit dans une pauvreté avec de l’argent emprunté. Akira était dans le camp de réfugiés vu en ouverture et elle a appréciée les nombreuses vies sauvées par Ryutarou ; surtout une intervention très risquée sur l’aorte sectionnée d’un blessé. Vu les conditions précaires de la tente servant le bloc opératoire cette opération a été un exploit. Akira le trouve génial, mais ce chirurgien ne peut exercer son métier dans le civile ou dans une grande ville, car il a été renvoyé d’un hôpital quelques années plus tôt. Akira souhaite faire une thèse et voudrait l’aide de Ryutarou. Sa thèse réussit, elle sera professeur. Ryutarou n’est pas intéressé, seul le mot de Batista le fait réagir. Cette technique d’opération fut mise au point par le chirurgien brésilien Randas Batista (réduction ventriculaire gauche). La thèse de Akira repose sur cette technique, et au Japon dans les hôpitaux la technique Batista n’a pas été réussit. Cette opération est un peu de l’horlogerie sur un cœur, il faut de grandes compétences et c’est un travail d’équipe. Akira souhaite que Ryutarou soit la première personne qui réussisse cette opération au Japon. Et tout ça au son d’une musique désagréable, mais vraiment trop présente... alors que cette séquence se déroule à 20 mètres de la mer.
 
 
J’ai cherché sur mon moteur de recherche cet hôpital dont dépend Akira, ça doit être fictif, toujours est-il que le hall de ce Meishin Medical Hospital pourrait contenir deux halls de celui de l’hôpital Bichat à Paris !
Dur, dur ! On travail pour faire plaisir aux professeurs de médecine, on prescrit des médicaments d’entreprises pharmaceutiques et de médecins amis. Est-ce ça être médecin ? crie le jeune médecin Ijyuuin Noboru (joué par Koike Teppei). Ça me fait penser à la médecine business ! Médecine business avec ses protocoles, les mandarins et leur cour... qui zieutent un cancer du poumon par ci, un cancer du foie par là... et ils emploient un code incompréhensible des patients... il vaut peut-être mieux tout de même ne pas leur dire l’heure de leur mort ! Comme il s’agit de business, si un patient est trop âgé ou trop délicat, on le laisse mourir, si une opération est trop compliqué, c’est pareil ! Ici tel est la politique du mandarin carriériste de cette séquence. Ce mandarin : Noguchi Keno (joué par Kishibe Ittoku), a une étonnante tête de marionnette chinoise ou japonaise ! C’est flagrant lorsqu’il croise par « hasard » Ryutarou : intéressant. Pour l’instant, je trouve que Ryutarou ressemble à un garagiste ! ou a un professeur de natation.
Au détour d’un couloir de l’hôpital Ryutarou rencontre « par hasard » Fujiyoshi Keishi (joué par Sasaki Kuranosuke). Ça ne se passe pas bien entre-eux et Keishi ne veut plus jamais rencontrer Ryutarou. Il en fait des rencontre Ryutarou : un jeune complètement sous l’emprise des anesthésiants qu’il s’est envoyé dans les veines...
 
 
J’ai oublié de dire : qui dit business dit rentabilité et compétition, ce cancer moderne qui ronge tous les états de la société, l’hôpital bien-sûr ni échappe pas. A quand la liquidation des vieux de plus de 70 ans... pour que cela coûte moins cher à la Sécurité Sociale.
Jusqu’à présent l’ambiance ne me dit rien qui vaille !
Cet hôpital a été surnommé : en attendant la mort ! Ça veut dire qu’on ne se dévoue pas beaucoup pour les patients... on préfère attendre qu’ils passent, comme si la vie n’avait pas beaucoup d’importance. Bon, c’est outré, mais c’est aussi une adaptation de manga !
Assistant à l’opération d’un patient arrivé en urgence au bloc opératoire, et face à la douleur de la femme du malade, et devant l’incompétence et l’arrogance du chirurgien, Ryutarou décide d’enfiler une blouse des gants et un masque et termine l’opération pour sauver cet homme. Ryutarou se moque de lui même, ce qui compte pour lui c’est de sauver la vie du patient qu’il a entre ses doigts de magicien. Par le passé il a opéré dans un hôpital qui venait juste d’être bombardé.
Chirurgien c’est un rude métier, aussi bien physiquement que moralement, il doit falloir en plus être costaud, il faut surtout être dans l’INSTANT. Quand je vais chez mon chirurgien dentiste, je vois déjà la patience qu’il lui faut pour travailler sur la si petite surface d’un bout de dent.
Après cette opération improvisé, Ryutarou probablement dégoûté par l’ambiance de l’hôpital retourne dans son cabanon en bord de mer. Il est rejoins par Akira. Le problème pour la fameuse technique cardiaque Batista c’est l’équipe. Il n’a qu’a la former, lui lance Akira.
 
 
Être dans l’INSTANT c’est ce que fait encore sur la plage, bidouillage du scénariste : l’assistante d’Akira Satohara Miki (joué par Mizukawa Asami) gît inanimée sur la plage. Ses poumons sont trop comprimés, pas le temps d’appeler une ambulance. Pour donner de l’air aux poumons, Ryutarou... Mais regardez le drama... Bref je répète Ryutarou est dans l’INSTANT. La séquence est outrée et irréaliste, mais c’est d’après un manga et dans un drama ! alors pourquoi pas. Pour Ryutarou, Miki sera la première personne a faire partie de la « Team Medical Dragon ». Aussi tiré par les cheveux est le scénario, Ryutarou va et vient à l’hôpital, comme il ne vit que pour ses patients quand l’occasion se présente, pourquoi a t-il suivit Akira et sa thèse ? A la fin du premier épisode, il lui dit d’ailleurs qu’il accepte de la suivre pour les patients, et pas pour la thèse. Ainsi comment la simple thèse d’une personne pourrait être un aimant, un déclencheur de la volonté pour une autre personne ? surtout avec le caractère de Ryutarou. Qui manipule qui ?

Dans le deuxième épisode, une industrie pharmaceutique teste un nouveau produit sur un malade atteint d’un cancer. Comme les effets secondaires sont importants, il a été interdit dans les hôpitaux. Ça doit être le genre de « médicament » qui soigne en tuant le patient... il tue les cellules cancéreuses et le patient avec. Même si un malade est à quelques semaines de mourir, c’est criminel de tester un nouveau « médicament » (poison) sur lui.
Pendant ce temps là le mandarin joue au golfe. Et justement il y en a un qui veut placer son poison auprès du mandarin. J’espère qu’ils ne vont pas continuer a torturer la mourante (trois mois à vivre selon Asada). En résumé, l’hôpital ne s’occupe et ne s’intéresse qu’à ses sous et il s’agit d’un acharnement thérapeutique idiot ! Ah c’est d’après un manga ! Et justement après cet aspect physique (voir plus bas) il vient l’aspect psychologique, et de la part d’Asada : il arrive par ses soins a soulager la cancéreuse.

Deux étoiles pour la « Team Medical Dragon » assez convenue. Les comédiens ont un jeu outré, forcé par moments, peut-être que ça convient au manga ? A la fin de ce deuxième épisode on apprend qui sera le deuxième membre de la « Team Medical Dragon ».

Dans le premier épisode je n’ai vu aucune émotion, il faut attendre le deuxième épisode sur de grands élans musicaux en mode chinois. S’agissant de chirurgie et donc de choses visibles et physiques, peut-être faut-il se souvenir de ce qu’écrivait Savinien de Cyrano de Bergerac :
- Les mots du physique demandent du secours (le chirurgien).
- Les mots de l’esprit demandent du temps (le psychiatre).

Le physique demande du secours ! comme le dit le génie de la chirurgie Asada le rebelle, la chirurgie ne s’apprend pas dans les manuels, il faut pratiquer !
Âmes sensibles à la vue du sang s’abstenir de voir ce drama, il y a pas mal de plans d’opérations. Même si c’est caricatural, le fond est intéressant et mérite une vision, mais il faut un bon moral.

M. Roudakoff
 
 
[ Cliquez sur les vignettes, puis pour afficher l’image suivante : cliquez sur suivant ou précédent ou sur la partie droite ou gauche de l’image, ou utilisez les flèches du clavier ]
iryu1.jpg
iryu10.jpg
iryu11.jpg
iryu12.jpg
iryu13.jpg
iryu14.jpg
iryu15.jpg
iryu16.jpg
iryu17.jpg
iryu18.jpg
iryu19.jpg
iryu2.jpg
iryu20.jpg
iryu21.jpg
iryu22.jpg
iryu24.jpg
iryu26.jpg
iryu27.jpg
iryu3.jpg
iryu30.jpg
iryu31.jpg
iryu32.jpg
iryu4.jpg
iryu5.jpg
iryu6.jpg
iryu8.jpg
iryu9.jpg
 
 

Dernière mise à jour : 28-12-2008 01:54

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >